Madame Ecologeek t’invite à la réflexion : une robe de mariée écoresponsable, c’est possible ?

La clef de voûte du mariage c’est, souvent, la robe de la mariée et avec elle une multitude de détails polluants en plus d’être coûteux (oui, tu verras qu’en général être écolo permet aussi de faire des économies).

Les vêtements c’est polluant ? Oui ! Parce que l’industrie du textile est la deuxième plus polluante au monde après celle du pétrole ! Pourquoi ? Entre autre parce que dans une garde-robe typique produite et transportée avec des carburants, pesticides, des teintures et pleins d’autres produits nocifs aux humains, il y a 70% de vêtements achetés neufs qui ne seront jamais (oui, j’ai bien dit JAMAIS) portés !

La tenue de la mariée (quand la mariée n’en prévoit bien qu’une seule) est portée environ 8 heures dans toute sa vie avant de finir au fond d’un placard ou d’un grenier…

CLIQUE ICI POUR LIRE LA SUITE…

Crédits photo (creative commons) : freestocks.org

Mademoiselle Dentelle et ses chroniqueuses prennent quelques jours de vacances pour les fêtes de fin d’année… Nous serons de retour le 6 janvier 2020 avec de nouvelles chroniques ! En attendant, nous t’avons concocté un best of de tes chroniques préférées de cette année 2019 !

Joyeuses fêtes à toi et à très bientôt ! 🙂



Après avoir organisé mon mariage en juin 2012, en suivant (évidemment !) Mademoiselle Dentelle pendant les préparatifs, j'ai rejoint l'équipe en mai 2014 en tant que Webmaster Éditorial avant de devenir Rédactrice en Chef de 2017 à l'arrêt du blog en mai 2020. Six années formidables où, entre autres, j'ai relu et corrigé d'innombrables chroniques (environ 4000 !), géré les relations avec les annonceurs, développé de nouveaux projets, géré les réseaux sociaux du blog... Je travaille aujourd'hui, comme je l'ai toujours fait en parallèle de mon travail ici, comme conseillère en communication, créatrice de sites et rédactrice de contenus web. Tu peux également me retrouver sur mon blog voyage en famille et sur mon blog consacré aux voyages en train.

Poster une réponse