Un mariage de princesse à la ferme : le retour de la bride-to-be

Bonjour toi,

La dernière fois, je t’avais laissé en plein suspense (je suis mauvaise, ahah !) sur le comment j’ai réussi à me remotiver, quel a été le coup de pouce qui m’a remise en selle.

Si tu as loupé l’épisode, je t’invite à relire ma note ici.

 

Allez, viens, je te raconte. Tu es prête ?

 

Le premier élément déclencheur a été le salon du mariage. À Caen, il a eu lieu en novembre. On était laaaarge par rapport au mariage puisque c’était 19 mois avant le jour J ! Pour la petite histoire, ma meilleure amie et (accessoirement ma témouine) m’avait dit tout innocemment un jour :  » tiens ça serait bien qu’on fasse le salon du mariage ensemble ». Ah bah oui, tiens ! C’est un peu elle qui m’a remis le pied a l’étrier en premier lieu puisque je n’avais même pas regardé les dates du salon du mariage de ma région… Super la bride-to-be ! Et puis je t’avoue (vu qu’on est entre nous, et que tu ne me balanceras pas) qu’à la base je pensais qu’on le ferait en amoureux avec Monsieur Ô. Mais finalement, pourquoi pas ? Je trouve que c’est une chouette idée. Alors j’en parle à Monsieur Ô (quand même !) qui trouve ça chouette aussi et j’invite ma deuxième témouine à venir avec nous. Puis au détour d’une conversation avec les témoins de Monsieur Ô, son frère s’invite aussi. C’est très chouette, on est heureux d’être entouré des personnes qu’on aime. Nous réquisitionnons sa deuxième témouine (qui n’est pas à l’aise avec ce genre d’événement) pour garder notre mini-nous pendant ce temps-là. Ils sont chouettes nos témoins non ?

 

Ce salon m’a remis une bonne chaussure de mariée dans les préparatifs. C’est là que nous avons principalement rencontré nos traiteurs. « Nos » car à date, nous n’avons pas encore sélectionné « notre » traiteur. Il nous reste les dégustations à faire, mais ce sera pour plus tard.

 

Ce qui est sympa dans le fait que nos témoins soient venus avec nous ce jour-là, c’est qu’ils nous ont épaulés dans nos entretiens avec les prestataires. Par exemple, le témoin de Monsieur Ô a travaillé dans la restauration en tant que cuisinier. Alors forcément, il a su poser pour nous les bonnes questions.

 

C’est ravie et pleine d’entrain que je suis ressortie de cette journée.

 

Ça y est, te dis-tu. Elle est repartie dans les préparatifs de son mariage, rien ne pourra plus l’arrêter… Eh bah non. Le quotidien m’a rattrapé en tant que working mom, et on en est resté là.

 

Deux mois plus tard, alors que nous sommes merveilleusement bien installés sur notre douillet canapé, en train de savourer notre soirée (maintenant que Mini-nous est couché et semble ne pas nous rappeler pour un énième câlin), Monsieur Ô me rappelle à l’ordre. Ça serait bien qu’on avance dans le choix des traiteurs… Mhhh. C’est ce que je lui réponds et je pense l’histoire bouclée. Mais, plus tard dans la semaine, il revient à la charge. Je réponds à la sauvette. Il va peut-être oublier. Mais il n’oublie pas.

 

Un jour, je le vois sur son PC. Il prépare un planning. LE planning de notre mariage. Alors je m’en veux immédiatement. C’est moi qui le souhaitais ce mariage. Pour Monsieur Ô tout ce qui compte, c’est qu’on soit ensemble, mariés ou non. Alors, je vais faire un effort. Quand même ! Et puis, je veux le préparer ce mariage ! Hors de question que quelqu’un le fasse à ma place.

 

J’appelle les traiteurs. On fait un appel téléphonique avec l’un. On demande des devis. On planifie nos dégustations. Et on valide le planning que Monsieur Ô a préparé. Tellement prévenant Monsieur Ô, qu’il nous a fait un Google drive nommé Mariage pour que l’on puisse mettre nos documents dedans et y avoir accès n’importe où.

 

Pour te dire à quel point on est parti maintenant, j’ai planifié – the cherry on the cake – les essayages de ma robe. Et ce ne fût pas une mince affaire d’avoir tout le monde en même temps, le même jour. Mais nous avons les dates. Ça se concrétise. Gniiiiiiiiiii ! Alors je suis carrément en joie. On parle de MA robe là quand même. J’ai hâte.

 

Mademoiselle Blandice is back on the weddingshere ! Et tous les week-ends, nous nous sommes mis une petite tâche mariage. Promis, cette fois, on s’y tient !

 

Ce que nous avons fait :

– Le salon du mariage pour trouver des prestataires et avoir d’autres idées.

– Le salon de l’alliance et le salon Everings qui auront eu le mérite de définir quel type de bague nous voulions

– Pris contact avec des traiteurs, organisé les dégustations

– Nous avons nos témoins, demande faite et acceptée

– Nous avons notre liste d’invités

– Nous avons fait nos save-the-date et ils sont diffusés

– Nous avons notre lieu de réception

– Nous avons notre date de mariage et l’heure de la mairie

 

 

Voilà où nous en sommes. Donc, pas très loin, en fait. D’où mon gros coup de stress de la semaine dernière… On n’est pas si laaaarge que ça finalement ! J’ai l’impression qu’on ne va jamais y arriver. Tu la voies la bride-to-be qui panique ! Nous sommes à un peu moins de 16 mois de notre mariage. Et il nous reste encore de gros postes à trouver comme le DJ, le photographe… Et il est temps qu’on se mette d’accord sur les DIY que nous souhaitons faire… Bref, il est temps quoi. Surtout que tu le verras assez vite, je suis une stressée de l’organisation. Si je n’ai pas de rab devant moi, c’est la panique. C’est un autre sujet, mais pour l’arrivée de bébé, on était prêt dès le 7ème mois, au cas où. La blague c’est que mon fils est né le jour de son terme donc j’avais le temps ! Bref, je m’égare. Donc bon… Ça ne me ressemblait pas du tout cette histoire. Je suis contente de me lancer dans l’aventure, pour de bon.

 

En tout cas, s’il y avait une morale, ce serait qu’il m’a été important d’être entourée de mes proches et d’être soutenue par Monsieur Ô. Preuve que le mariage, c’est vraiment une histoire d’Amour (au sens large).

 

Et toi, comment as-tu vécu le début de tes préparatifs ? As-tu connu un coup de mou ? Qu’est-ce qui t’a reboosté ?

Future mariée pour juin 2023, nous souhaitons un mariage qui nous ressemble. Chic, champêtre et fleuri dans le partage et la bonne humeur. Une magnifique ferme pour célébrer notre belle journée. Il ne reste plus qu'à tout organiser. Et pour ça, j'ai la chance d'avoir un futur-mari très investi (je vous en reparlerai...).

Commentaires

  • Avatar
    Julie
    Répondre
    7 mars 2022

    Demande faite le 26 juin 2021, le 5 aout 2021 rendez-vous traiteur, date planifiée, salle trouvée, début septembre rendez-vous avec le photographe, les témoins sont ok, le dj trouvé début janvier 2022 🙂 On attend le devis des alliances, de la vidéaste, l’animation est ok. 6 mois avant la date il faudra réserver la commune. Nous cherchons encore les invitations, la liste des invités se fait et se défait au fil des mois… Mais je pense qu’on est pas mal là 😉 J’ai hâte de prendre le rendez-vous pour la robe 🙂

    • Mademoiselle Blandice
      Mademoiselle Blandice
      Répondre
      1 avril 2022

      Vous êtes bien avancés ! 😊 J’avoue que j’ai hâte aussi d’essayer les robes. Rendez-vous pris fin juin et début juillet. 😁 Vous vous mariez cette année ?

Poster une réponse