Notre cérémonie laïque bilingue : un vrai casse tête !

Suite à mon texte de présentation, tu t’es peut-être demandé pourquoi nous souhaitions faire une cérémonie bilingue et comment nous allions nous y prendre.

Pour ce qui est de la première question, tu auras peut-être déjà compris que je suis d’origine anglaise. Et même si je vis en France depuis que je suis toute petite, tout le reste de ma famille multi-recomposée vit soit en Angleterre, soit en Allemagne, soit carrément en Australie… bref, pas ici !

Et du coup, bah, ils ne parlent pas un mot de français. Mais il faut que tu saches que ma famille compte beaucoup pour nous (d’autant plus que cela inclut des demi-frères et sœurs et leurs familles), et qu’il était donc impensable de ne pas les inviter ni de les abandonner là le jour J sans qu’ils ne puissent rien comprendre.

En plus, Ken et moi avons pas mal voyagé et on a des amis des 4 coins du monde, qui ne parlent pas français non plus…

D’où la cérémonie bilingue. Elémentaire, mon cher Watson !

ceremonie laique bilingue

Crédits photo : Luna Photo

Au passage, tu te demandes peut-être pourquoi on a choisi de se marier en France. Après tout on aurait très bien pu délocaliser !

On y a longuement réfléchi et on a fini par se dire ça n’avait pas vraiment de sens pour nous d’aller se marier là-bas, même en faisant une cérémonie dans chaque pays, car notre vie est ici. Et puis point de vue logistique, ce n’est pas simple d’organiser un mariage dans un autre pays que celui où l’on vit !

Bon, mais il reste à savoir comment nous allons nous y prendre concrètement pour faire une cérémonie laïque bilingue, et ça, ça va pas être de la tarte. Pour tout te dire, c’est le seul point de ce mariage qui m’angoisse un peu (pour le moment, hein… pour le reste j’ai encore bbbbiiiieeeeeennn le temps de m’angoisser !)

On tient à cette cérémonie notamment :

  1. parce qu’elle nous permet de faire en sorte que tous nos invités comprennent ce qu’il se passe et
  2. parce que nous voulons amener du solennel et de l’émotion, qui manquent, selon nous, dans les cérémonies à la mairie (sauf si tu connais l’officier d’état civil qui te marie, mais ce n’est pas notre cas).

Or, comment être sûrs que l’émotion sera bien là si l’on passe sans arrêt d’une langue à l’autre et si chaque texte est répété 2 fois ?

Sauf que si on ne traduit pas tout, on risque de perdre une grande partie des invités, qui n’auront pas capté ce qu’il vient de se passer parce que c’était dans une autre langue !

On a bien pensé à mettre les traductions dans un livret de cérémonie, mais comment faire pour que les invités ne le lisent pas tout dès le début de la cérémonie, ou pire, suivent le texte dans le livret au lieu d’écouter celui qui parle ?

traduction cérémonie de mariage

Bref, tu vois, c’est un casse-tête et Ken et moi, on flippe grave on est en pleine réflexion. On cherche la bonne formule pour que ça marche.

J’ai assisté à un mariage bilingue allemand-anglais il y a quelques années. Le prêtre disait tout en allemand et un autre re-disait exactement la même chose en anglais. Honnêtement, c’était un chouilla long mais ça passait quand même très bien et l’émotion était là. Je pense que, justement, je n’ai pas trouvé le temps long parce que je ne comprenais rien de chez rien quand ça parlait allemand, alors j’attendais bien sagement la version anglaise… Mais je crois que si j’avais compris les deux langues, ça m’aurait vite saoulée.

Et du coup, pour Ken et moi, ça ne marche pas : tout le monde comprend au moins un peu l’anglais, non ? Et puis ça fonctionne bien à l’église car les textes ne sont pas personnels et des traductions existent déjà, mais faire lire la traduction du discours de Tonton-Ken à Tata-ToutCourt-Australienne, ça perd un peu de son sens et de sa spontanéité !

Du coup, voici nos premières idées (rien de tranché encore…) :

  • le maître de cérémonie sera bilingue (ça c’est une certitude : c’est mon frère) et fera les transitions dans les deux langues. Il ne dira pas forcément exactement la même chose dans les deux langues, alternera peut-être une introduction longue en français/version courte en anglais et à la transition suivante explication longue en anglais /version courte en français… On y réfléchit encore (à propos, tu as vu le texte de la cérémonie laïque et en partie bilingue de Mme Dentelle ? C’est comme ça que j’avais découvert le blog…)
  • certains textes et discours seront en français, d’autres en anglais, mais on va essayer de limiter au maximum les longs moments où une partie de l’assistance ne comprend rien. On ne sait pas encore qui on veut faire intervenir, mais on aimerait bien essayer des lectures de textes avec des personnes qui lisent le même texte dans les deux langues en medley paragraphe par paragraphe. Dans le cas des discours en revanche, pas de traduction, je me dis ça donnera une excuse aux gens pour se parler au cocktail (« what was it you said in your speech that made everyone laugh so much?! »).
  • nos vœux… Question épineuse ! On a bien envie que l’un les dise en anglais et l’autre en français, mais qui les dit dans quelle langue ?! Est-ce qu’on les dit chacun dans sa propre langue ? Ou est-ce qu’on les dit dans la langue de l’autre, une façon de « faire un pas vers l’autre » ? Mais ce serait trop fastoche pour moi sachant que le français est pour moi une seconde langue maternelle… Et puis on ne veut pas forcément dire tous les deux exactement la même chose, alors ça ne fonctionnera pas comme « traduction ». Or c’est justement le moment où tout le monde a envie de tout comprendre… (Tu as des idées là dessus ?! J’avoue que je sèche complètement !)

Toi aussi, une partie de tes invités ne parle pas français ? Comment as-tu choisi de faire face à cette situation ? As-tu déjà assisté à un mariage bilingue ? Pour quelle formule les mariés avaient-ils opté ? Ça fonctionnait, d’après toi ? Qu’est-ce que tu penses, de nos premières idées ?


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



80 commentaires sur “Notre cérémonie laïque bilingue : un vrai casse tête !”

  • J’adore cette article! On est des superwomen! (enfin des supers bride to be) parce que moi je suis dans le même cas, ma cérémonie doit être Trilingue !!! Italine, français, portugais… Bonjour le b***** !! lol

    • Idem pour nous. Une partie de la famille de ma miss vient du Portugal.

      On n’a pas encore réfléchi au point de la traduction ou pas. 🙁

      • La traduction n’est pas du tout une obligation, loin de là, comme le disent d’autres commentaires ci-dessous… pour moi c’est aussi une façon de faire un clin d’œil à ma culture d’origine, donc j’y tiens

    • Wow, trilingue, tu me bats! on a aussi 2 italiens, mais l’un d’entre-eux parle un peu anglais… je crains qu’il faille qu’ils se débrouillent avec ça, c’est déjà assez compliqué comme ça!

    • Moi aussi Naya ma cérémonie sera trilingue, avec un maire italien (parlant italien évidemment), une mariée française et un marié australien…quel casse-tête! Si tu as des idées, je suis preneuse! Te marierais-tu en Italie toi aussi?

  • Veux tu que je te mette en relation avec une de mes connaissances qui a fait une cérémonie laïque bilingue pour son mariage ?
    N’hésite pas à m’envoyer un mail 🙂

  • J’ai pensé pour ma part faire un livret de cérémonie complet avec la traduction de tous les textes et au dernier moment de faire passer la traduction des vœux (pour la surprise)
    Et puis comme on se marie dans une chapelle désacralisée j’ai tout simplement pensé à l’écran… Comme à l’opéra… avec la traduction qui défile…

    • oui, le « sur-titrage », j’y ai pensé aussi… c’est une bonne solution mais pour l’avoir fait au boulot je ne suis pas fan, je trouve que ça enlève de la spontanéité… mais c’est « moins pire » que tout dans le livret, c’est sûr!
      Et puis comme on fait ça en extérieur (si la météo est gentille) j’ai peur que si on projette le texte sur un écran ça ne se voie pas – dans ta chapelle ça doit être top!

      • Tu peux l’écrire sur des « panneaux » et les faire placer près des intervenants au fil des interventions, par exemple par des enfants… Idée sans doute très fastidieuse à mettre en place je le reconnais mais j’ai pensé à ce genre de choses en te lisant. Visuellement je parie que ça rendrait bien.
        Et distribuer un livret de cérémonie totalement bilingue à la fin de la cérémonie, en souvenir.

  • J’avoue que la situation est légèrement…. Complexe! N’ayant pas ce problème je ne me suis jamais posé la question mais si j’ai une illumination…. Je sais ou te trouver:)

  • Hello Mlle Tout Court!

    J’ai l’impression que vous êtes déjà bien parti pour votre cérémonie bilingue!

    J’ai une amie qui a fait une cérémonie religieuse Allemand/Français. Du coup, pas de réel traduction mais le prêtre allemand à prononcer qq mot en français et on a vraiment apprécié l’effort!
    Le plus sympa justement c’était leur voeux:
    – une 1ère partie où elle les prononçais en français et lui en allemand
    – une 2ème partie où ils ont inversé les langues!
    J’ai trouvé que l’idée était vraiment sympa et ça donne vraiment l’idée qu’ils ont chacun intégré les 2 pays.

  • Hello!
    Alors pour ma petite expérience… Etant expatriée, nous avions quelques invités ne parlant pas, ni ne comprenant le francais lors de notre mariage et de notre cérémonie… Nous n’avons pas tout traduit (bien loin de là…) mais mon frère a introduit la chose en allemand (qu’il ne maîtrise pas vraiment, mais en répétant un peu, il s’en est très bien sorti!) pendant que le frère de Mr. introduisait en francais. Nous avons ensuite souhaité la bienvenue dans les 2 langues et « introduit » les valeurs qui allaient être évoquées et leur importance pour nous. Nos voeux ont également étant dit en francais (un poème assez court).
    Après discussion avec nos amis allemands, ils ont vraiment appréciés les quelques mots dans leur langue, qui les ont fait se sentir « bienvenus » et apparemment, ils n’ont pas trouvé le reste de la cérémonie trop long et ont même partagé les émotions… une amie nous a dit « J’ai pas compris, mais j’ai pleuré quand même… », cela résume tout… en fait, l’ambiance qui s’installe fait partie de l’émotion ressentie… il n’y a pas que les mots!

    • Ça me rassure ce que tu dis, peut-être qu’on n’a effectivement pas besoin de tout traduire… Pour nous c’est quand même près d’un tiers de nos invités, donc je veux les chouchouter aussi 🙂

  • Je me rappelle avoir vu une vidéo, où le marié disais ses voeux en japonais à sa femme anglaise, et vice versa. Au moment de voeux donc, les témoins brandissaient des panneaux traduits dans l’autre langue. Donc pendant que le marié parlait en japonais, la traduction défilait en anglais dans les bras des témoins, et c’était vraiment très chouette!
    Uniquement pour les voeux je trouve que c’est une bonne idée, évidemment pas pour toute la cérémonie!
    Mais il y avait une sorte de bonne humeur qui se dégageait de se moment, mais aussi beaucoup d’émotion…

    • carrément! c’est dingue, heureusement que vous êtes là, je n’y aurais jamais pensé! j’en parle à Ken ASAP*!
      *as soon as possible 😉

  • Je trouve que la cérémonie bilingue la plus appropriées, la moins potentiellement ennuyeuse serait effectivement, comme vous avez choisi, d’alterner textes en français et textes en anglais, sans traduire forcément.
    Pour les vœux c’est vrai que c’est plus compliqué. J’aime bien que chacun parle dans la langue de l’autre, mais du coup c’est vrai que l’assistance ne comprendra que les vœux d’un des deux époux. Du coup peut-être alterner paragraphe en français et paragraphe en anglais ? (Plutôt paragraphes que phrases. Des phrases alternées peuvent marcher si elles sont courtes et que cela ne dure pas longtemps, comme pour les promesses par exemple. Sur un texte plus long comme les vœux, le risque c’est que tout le monde soit un peu perdu avec un changement de langue toutes les dix secondes.)
    En tout cas, beau projet, j’aime beaucoup ces cérémonies multiculturelles et multilingues. 🙂 Mais c’est sûr que c’est déjà complexe à réaliser seulement en français, j’imagine à quel point ça l’est lorsqu’il faut en plus jongler entre les langues !

  • Attention gros pâté en vue !!!
    J’espère que mon témoignage pourra apporter des réponses à tes questions. On a fait une cérémonie trilingue : allemand/anglais/francais. et on a choisi un pote qui parlait les 3 langues pour diriger la cérémonie. Il a préféré qu’on lui écrive tous les textes qu’il a ensuite un peu remanier à son goût.

    Ce qu’on a fait (avec le déroulement plus ou moins de notre cérémonie) :
    – le mot d’accueil par notre MC dans les 3 langues;
    – l’intro à notre cérémonie, à la minute de recueillement en anglais et francais pour pas que ce soit répétitif. Les textes étaient volontairement très courts donc pas d’effet de longueur. On n’a pas fait en allemand parce que tous nos invités allemands parlaient une ou les deux autres langues;
    – les remerciements par nous dans les 3 langues;
    – les textes « surprise » rédigés et lu par nos amis ont été introduit en anglais et en francais. Les trois textes ont été dans la langue de leur choix : ca a été francais puis anglais (même par notre ami allemand);
    – une chanson francaise;
    – on a fait lire un conte qui existe dans les 3 langues. Il a été introduit uniquement en anglais et a été lu par trois natifs chacun dans leur langue : un pote anglais était le narrateur, un ami allemand un personnage et ma soeur l’autre personnage;
    – on a fait un rituel d’origine allemande (introduit en anglais et en francais)
    – on a fait nos voeux dans les 3 langues : on les a préparés ensemble parce que ca nous convenait mieux comme ca. Donc on les a lu en alternance : lui en anglais, moi en francais, moi en anglais, lui en francais et pour finir ensemble en allemand;
    – notre MC a lu une phrase en francais et anglais à propos des alliances et on s’est dit une courte phrase en allemand quand on échangeait les alliances;
    – le grand-père de mon chéri a lu un poème de sa création dans sa langue natale (compréhensible seulement par une dizaine invités de la cérémonie mais l’émotion était au rendez-vous pour tous);
    – mot de clôture dans les 3 langues par notre MC;
    – chanson en anglais pour la sortie.

    On voulait tous les deux un livret parce qu’on aime « les traces » papier. D’ailleurs, je pense que nos invités aussi, on en a retrouvé aucun ! On a fait 3 version du livret : tout francais, tout allemand ou tout anglais avec un signe distinctif (un petit ruban de couleur), les invités se servaient avant de s’installer. Dedans, il y avait le « programme » sous forme de « point-clés » et seulement la traduction du conte et du poème de son grand-père.
    Il faut savoir aussi que certains invités, même si ils ont un livret sous les yeux, ne vont pas lire et se laisser « imprégner par les voix », tandis que d’autres qui n’ont pas de livret vont s’impatienter parce qu’ils ne comprennent rien. Moi, je suis de ceux qui aiment lire vite fait avant et ensuite me laisser porter. Je trouve qu’il n’y a rien de « grave » dans cela. Chacun profite d’une cérémonie comme il le souhaite. Donc le fait de faire des livrets ou pas ne changera rien.

    Un dernier truc, beaucoup d’anglophones ne connaisse pas le système de cérémonie laique comme nous, on l’entend. Je veux dire par-là qu’une cérémonie « hors-église » en Angleterre ou aux USA dure souvent 10-20 min et n’est pas aussi personnelle que les cérémonies qu’on peut voir en France. Ils seront peut-être surpris de la longueur, etc mais ca n’empêche pas qu’ils vont apprécier quand même, hein !

    Voilà pour ma contribution !

    • Merci Elodie pour ce comm détaillé, je vais me l’imprimer pour mon petit dossier « idées de déroulé pour la cérémonie » 😉
      Je pensais effectivement faire un livret comme le tien, avec les grandes lignes du déroulé, mais je n’avais pas vu les choses sous cet angle pour les textes. C’est vrai qu’après tout il n’y a rien de « grave » à ce que les invités prennent connaissance des textes à l’avance, après tout… à méditer

  • De ma maigre expérience :
    – d’invitée : j’ai assisté à un mariage en Chine et un au Japon, dans la langue du pays, sans aucune traduction ! Et ça passe bien quand même, l’émotion est là (pas besoin de traduction quand la mariée se met à pleurer tellement elle est bouleversée…). ce n’est pas ce que tu recherches mais c’est pour te dire que même si tout n’est pas traduit, tes invités ressentiront quand même quelque chose (et pas de l’ennui)
    – de future mariée : nos amis chinois et japonais ne se joindront finalement pas à nous, mais on avait prévu un petit livret traduit en anglais, en segmentant bien (ex. : allocution du maire/texte lu par X/texte lu par Y) pour qu’ils ne soient pas perdus. Il me reste une invitée anglophone, que je confierai à une amie polyglotte qui lui expliquera en direct ce qui se passe.

    J’adore l’idée des panneaux brandis par les témoins qui a été suggérée plus haut !

    • Tu me rassures sur le coup de l’émotion, je n’ai jamais fait de mariage où je ne comprenais rien du tout alors je ne me rends pas compte si ça marche quand même…
      Le livret qui « liste » les différentes interventions c’est nécessaire, en effet!

  • J’aime beaucoup l’idée de petits panneaux pour les « phrases clefs » et l’alternance des deux langues 🙂

    Et @Elodie : whaou quel boulot ! Félicitations vous avez l’air d’avoir organisé ça comme des chefs !

    De ma propre expérience (cérémonies de collègues juive et musulmanes), ne pas savoir ce qui se dit n’est pas spécialement rebutant (oui parce que moi l’hébreu et l’arabe j’y comprends rien hein !).
    Personnellement, les petites attention des autres invités avaient bien aidé (la mamie qui t’apprend le chant de sortie et la tante qui t’enseigne le youyou ça vaut de l’or 😀 !)

    • oui, les panneaux, j’adhère aussi!! (encore du DYI à rajouter sur ma to-do-list, va falloir que je m’y colle rapido!)
      Bon, toi aussi tu me rassures sur les gens qui n’y comprennent rien… et si je ne traduisais rien, finalement?! nan, je blague, c’est quand même ma langue maternelle, nan mais!!

  • J’avais pas vu ton introduction (je suivais pas encore ce site), mais je suis ravie de me trouver un jumelle: je me marie aussi en Mai, veux une cérémonie laïque, et bilingue (mariage a un irlandais en Irlande ou on ‘habite), et veux me marier en court (j’ai fait plein d’essayages, et dur dur de trouver quelque chose.. a part une magnifique robe Suzanne Ermann, mais le prix est bien au dessus de ce que je veux mettre…).
    Mes 2 préoccupations du moment sont la robe (j’ai découvert récemment qu’il faut 5-6 mois de délai pour une robe sur commande, et même si j’essaye de trouver moins cher, j’aimerais bcp avoir trouvé avant de me fermer cette porte) , et de trouver de commencer a dessiner la ceremonie (trouver un MC – c’est qui pour toi? et savoir comment ca peut se goupiller en bilingue). Autant dire que je vais suivre tes articles avec interet, merci!!

    • Bienvenue alors Mademoiselle Mel!
      En effet, on n’aurait pas été séparées à la naissance, nous?!
      Pour la robe, j’ai quelques chroniques à venir là-dessus et je ne voudrais pas gâcher leur effet, mais pour toi ça presse alors je te dirais juste ceci: j’ai vu pas mal de modèles courts en magasin que je n’avais pas vus sur internet, donc parfois ça vaut la peine d’aller en magasin quand même (j’avais repéré les boutiques où j’aimais le style, même si aucune robe en particulier n’avait retenu mon attention). Et puis as-tu essayé des modèles longs? parfois on a des surprises… 😉 Sinon sur-mesures ça se fait aussi, ça commence à 800 euros pour des modèles courts très simples, selon ce que j’ai trouvé.
      Pour la cérémonie, je suis en plein casse-tête aussi donc pas sûre de t’aider plus que ça pour l’instant! mon MC, ce sera mon frère, qui est bilingue lui aussi, qui a de l’humour mais sait aussi parler sérieusement, et surtout qui compte suffisamment pour nous pour lui donner ce rôle. La perle rare, en somme!
      Bon courage!

      • Merci pour ta longue réponse 🙂
        Pour la robe, je suis allée voir le magasin du dernier espoir ce soir, et c’est raté :-s (non, non je ne dramatise pas du tout!) J’ai essayé des robes longues, et je trouve que c’est pas moi (meme si elles etaient tres jolies et m’allaient bien!). Du coup je suis un peu dans l’impasse la, je vais regarder si je peux la faire faire, mais je pense que ca va etre dur de trouver qqn qui comprenne ce que je veux (vu que je ne sais pas bien moi meme). Ou alors j’oublie mes principes (ne pas mettre trop d’argent dans la robe) et j’achete la Suzanne Ermann (personne ne veut acheter une Coraline a 2? ou me la preter/louer/revendre 😉 )

        Bon, et ce week-end je m’attaque pour de bon a la ceremonie (sans doute plus importante que la robe 😉 ), a commencer par reflechir qui on pourrait avoir comme MC!

        • Mlle Mel, as-tu regardé dans les dépots-vente? Chez Graine de Coton elle a régulièrement du Suzanne Ermann. Il y a aussi Fortunée à Paris, un dépôt-vente à Lyon je crois, le Bon coin…

          • Merci Marjolie! oui, je surveille Graine de coton de près, mais je ne connaissais pas Fortunée. Malheureusement, ils n’ont pas l’air d’avoir de catalogue en ligne, mais je pourrai y passer a mon prochain séjour en France si je n’ai rien trouvé d’ici la!

        • Sans indiscrétion, elle est à combien Coraline? je l’avais repérée aussi mais n’ai même pas osé m’aventurer chez Suzanne Ermann à cause des prix…

          • 1600 et 400 pour une etole (je n’aime pas mes epaules 😉 )
            J’ai passé un super moment chez eux, donc meme si au final je n’achete pas la robe, je suis contente d’y etre allée

    • Mademoiselle Mel, tu es ma jumelle! Je vis en Irlande, et me Pacse avec mon Irlandaise en Mai prochain! Je cherche aussi une robe courte, et pense me rabattre sur Vivien Of Holloway (50s Halterneck Luxury Dress). Pour ce qui est de la cérémonie, nous pensons faire ce qui a été suggéré plus haut: mes voeux en Anglais, ceux de la partenaire en Français, et on répète ce que l’autre dit, en changeant un peu pour ne pas être trop « perroquet ». Bon courage a toutes!

  • Tu sais, chez nous, toutes les parties « officielles » de la messe étaient en italien, donc 80% de l’Assemblée n’a rien compris, mais comme ce sont des parties classique, ce n’est pas grave. Après les parties plus intimes (les voeux et les lectures) étaient en français (donc uniquement 5 personnes n’ont rien compris – tant pis 🙂 )
    Après, les discours du souper étaient uniquement en français donc les fameux 5 italo-italiens n’ont rien du comprendre et pourtant je les ai vu se marrer lors des discours (!!!), j’en ai même des photos, comme quoi, même si tu ne comprends pas, tu participes …

    • C’est chouette ça, effectivement il semblerait que les émotions transparaissent malgré la barrière de la langue!
      Le hic c’est que pour nous y’a vraiment 1/3 des invités qui sont des anglophones purs… du coup j’ai pas très envie de me dire « tant pis ». Et puis je veux aussi mêler les langues pour la valeur symbolique de l’union de nos deux cultures… tant pis si ça me complique la vie!

  • J’ai pas d’idées à te proposer mais je voulais quand même te laisser un petit mot Melle Tout court : Ta cérémonie Bilingue elle va déchirer !

  • aaahhh, chez nous ce sera français/néerlandais/anglais et c’est bien d’avoir des pistes 🙂
    Je pensais à du surtitrage aussi, le livret de messe (cérémonie à l’église pour nous), nos vœux personnels dans la langue de l’autre et les vœux classiques de l’église en anglais (notre langue en commun à la base) ou l’inverse (pour la symbolique de la langue de l’autre et de la langue où on s’est construit).
    Rien de bien original donc mais ma petite idée originale qui n’est pas directement liée à la cérémonie mais par rapport aux langues et aux rapports des gens dans la journée : faire un petit livret « dictionnaire bilingue fr/nl » avec des phrases comme « vous connaissez la mariée d’où ? » / « délicieux ce gâteau », pour l’humour et aussi pour montrer qu’on veut que les gens se rapprochent 😉
    Je

  • Tout d’abord, bon courage pour organiser ta cérémonie laïque, je suis sûre qu’elle sera très bien.
    J’ai été témoin d’un mariage néerlandais/français et il y avait « juste » un passage par la mairie aux Pays-Bas mais l’officiante a fait une vraie cérémonie et parlait quelques mots de français et c’était vraiment sympa (l’un des plus beaux mariages auquel j’ai assisté à part le mien évidemment 😉 ). Tout d’abord accueillir dans les deux langues est important (je pense que ça ressort pas mal). Ensuite l’officiante ne traduisait pas tout et parfois s’aidait d’objets pour expliquer ce qu’elle voulait dire (il y avait une histoire avec l’usure des galets et l’amour), ce qui permettait même si on ne comprenait pas tout de saisir l’idée qui voulait être transmise. La partie témoin français (pour les décrire et pour les faire signer) était en français et inversement témoin néerlandais en néerlandais. Je pense donc qu’il n’est pas nécessaire que tout soit traduit mais qu’il y ait des attentions vis-à-vis de tous et si les discours en anglais sont prononcés assez lentement beaucoup comprendront. Après il y avait eu des discours pour présenter les mariés lors du dîner et qui expliquait pourquoi ils étaient fait pour être ensemble. J’ai bien aimé l’idée et peut à mon avis s’appliquer à une cérémonie laïque, elle a par contre nécessité un peu de préparation. Je m’explique : le discours des parents de la mariée (française) était prononcé par les parents du marié (néerlandais) en néerlandais pour la (la mariée et sa famille) présenter aux néerlandais et inversement. Le discours des témoins (dont le mien… quoi j’ai été la seule qui a franchi le pas??) donc le discours de la témoin a été effectué en anglais car je ne parle pas un mot de néerlandais mais les néerlandais comprennent très bien l’anglais (mieux que les français). Après en théorie (je dis bien en théorie), les français comprennent l’anglais … ça reste plus facile que du néerlandais ou du japonais 😉

    • Sympa aussi l’idée de faire exprès un discours pour qu’il soit lu par d’autres… je mets ça dans ma boite à idées 🙂
      Dans mon cas je ne m’inquiète pas tant pour les français qui ne comprendraient pas l’anglais (quoi que, les plus agés seront largués, et ma famille a un fort accent du nord de l’Angleterre…), mais pour les Anglais qui eux ne comprennent pas un mot de français (ils sont encore pires que nous en langues!)

  • Bonjour,
    Nous c’est aussi un peu compliqué.
    Il est allemand, je suis française, on se parle anglais, il a grandit au danemark, on part y vivre…
    Bref, la question des langues est un grand sujet de discussion. Pour la messe on a décidé d’utiliser la langue universelle de l’Eglise (le latin) pour que tout le monde soit au même niveau. Les textes seront alternés dans nos langues (danois, français, allemand). L’échange des consentements nous pose problème mais j’aime beaucoup l’idée d’échanger nos langues maternelles à ce moment-là.
    La cérémonie civile se passe en Allemagne pour la grand-mère qui ne pourra pas venir en France à l’été (faut que je bosse mon allemand !!!).
    Mais c’est surtout les placements à tables qui nous travaillent. On aimerait bien mettre les gens qui ont des points communs ensemble, mais il faut le dire, les français, contrairement aux allemands, ne parlent pas anglais de façon courante. On a donc peur d’une séparation flagrante des 2 familles et groupes d’amis. Pourtant on est sûr qu’ils pourraient très bien s’entendre.

    • Wow, la messe en latin, j’y aurais pas pensé 😉
      Pour ce qui est des placements, je pense que la famille sera heureuse de se retrouver alors ce serait dommage de les séparer… par contre je pense essayer de présenter les gens dont je pense qu’ils s’entendraient bien lors du cocktail.

  • Je suis très sensible aux mariages et surtout aux cérémonies multiculturels! Les Laïciennes ont déjà détaillé leurs super expériences, vous êtes bien partis!

  • Bonjour,
    Je suis francaise qui se marie avec un irlandais qui ne parle pas francais. On habite a Dublin mais on fait ca en France. On a trouve un celebrante qui specialise dans les ceremonies bilingues – dans la region bordelaise justement! 🙂 Elle fait tout dans les deux langues mais ca reste court pour eviter que ca devienne trop lourd. Pour le « oui/I do », on reflechit a ce que je le fasse en anglais et il le fasse en francais… ou l’inverse. La je pense que ca perd un peu si on le fait deux fois, mais pourquoi pas.
    Pour ce qui est des discours, on va demander a une amie de traduire dans les deux sens. Je l’avais vu faire pour un autre mariage bilingue et ca avait bien marche. Au final, il y a toujours des choses qui se perdent dans la traduction mais les gens rient quand meme! 🙂
    C’est plus pour la mise en page de nos invitations que c’est complique d’avoir deux langues! 🙂

  • Alors moi je vais suivre ton sujet de très près; je suis francophone, mon copain néerlandophone, et on parle anglais entre nous !
    La question de la cérémonie ne se pose pas encore pour nous car le mariage n’est pas pour tout de suite (c’est un projet à moyen terme, nos parents n’en savent même encore rien, pour te dire c’est vraiment notre petit secret) (et moi évidemment je peux pas m’empêcher de déjà écumer les blogs mariage histoire de rêver 😉 ), mais je me suis évidemment déjà posée la question de comment on pourrait faire ça. Dans notre cas, la plupart de notre famille et amis respectifs se débrouillent au moins un peu dans l’autre langue et/ou en anglais, ne fût-ce que comprendre un texte, donc je me tracasserai moins : il y aura peu d’unilingues. L’avantage peut-être de vivre dans un pays qui a 3 langues officielles 😀

    Pour des cérémonies auxquelles j’ai déjà assisté :
    – j’ai assisté à une cérémonie protestante en allemand il y a un an. La mariée avait traduit les textes avec l’aide de son fiancé et nous avions donc un livret en français qui nous aidait à suivre. Personnellement ça ne m’a pas paru lourd ou trop long, j’ai apprécié de pouvoir suivre ce qui se passait ainsi.
    – j’ai aussi assisté à un mariage d’amis rwandais où une partie des chants et les discours des proches (et une bonne partie de la soirée aussi) étaient souvent pas en français ! J’ai rien compris du tout 😉 mais il se dégageait tellement de bonheur et de joie que ça ne m’a pas paru si important et je ne me suis pas ennuyée. Et ça laisse de très bons souvenirs, d’une fête vraiment différente de ce que l’on connait !

    • je me rends compte, à lire tous vos commentaires et notamment le tien Pimprenelle, que les invités sont bien plus bienveillants que je ne me l’imagine, et que quelle que soit la formule choisie ils seront heureux. Tu ne peux pas savoir comme ça me soulage!

      • Je crois que d’autres personnes l’ont dit dans les commentaires, mais ce qui compte dans la cérémonie c’est l’émotion, et ça elle sera ressentie pareillement par tout le monde, malgré la « barrière » de langues différentes.
        Ne te tracasse pas Melle Toutcourt, je suis sûre que ta cérémonie va être super ! 😀

  • Quelques petites remarques après les commentaires d’autres lectrices :
    – je ne suis pas trop fan des panneaux sous-titrages pendant la cérémonie, je trouve que ca diminue le côté solennel et ca risque de faire diversion et de faire passer l’émotion à la trappe;
    – nos voeux n’ont pas été compréhensibles par tous les invités, mais je ne trouve pas ca dérangeant parce que les voeux, c’est une promesse, un engagement entre un couple, pas entre un couple et les invités;
    – pour la soirée (mais je pense que tu y reviendras dans un autre billet), on a eu un discours en francais par mon père et un court résumé en anglais et un jeu en anglais (par des allemands), il y a aussi eu un diaporama avec des photos et des légendes en francais et anglais. On avait prévu de faire passer des enfants avec des petits panneaux dans les 3 langues pour annoncer discours/gâteau/jeu etc mais finalement, on a pas fait et ca n’a manqué à personne (mais ca aurait été trop choupi :-D). Par contre, il faudra faire attention que les discours/interventions pendant le repas soient courts quelque soit la langue. Je me rappelle un mariage greco-danois-allemand-anglais où le père du marié a parlé longtemps et même si je faisais partie de la minorité qui comprenait, tout le monde était gavé…

    @Bulette : on a même pas cherché à mélanger nos familles (même si ils se seraient bien entendu) parce que c’était trop compliqué au niveau des langues, mais on s’est dit aussi que vu que nos oncles/tantes/cousins ne se soient pas souvent, ils aimeraient profiter les uns des autres et c’était le cas. Et du coup, on a éliminé le petit lexique franco/anglais/allemand (c’est sûr, c’est rigolo mais finalement pas utile) puisque les gens à une même table avaient au moins une langue en commun, donc pas de soucis.

    • Merci Elodie pour ton point de vue.
      Pour les panneaux, je suis d’accord avec toi, ça peut casser le solennel. Mais mon idée est d’avoir une cérémonie à la fois solennelle et avec une pointe d’humour. Je ne ferais donc pas les panneaux sur un discours super émouvant, mais je verrais bien ça par exemple au moment de dire « oui », avoir un panneau qui dit « i do » 😀
      Concernant les vœux, certes c’est d’abord un engagement entre les mariés, mais l’idée du mariage c’est justement (à mon sens en tout cas) de prendre tout le monde à témoin de cet engagement (sinon je fais ça dans mon salon, je me casse pas la tête et la tirelire!). D’où le fait qu’ils les comprennent aussi…
      Tout à fait d’accord avec toi sur les discours, 3 minutes, pas plus!

      • Oui moi aussi je voudrais des panneaux I do etc pendant la cérémonie! je pense que c’est très sympa. Les faire brandir par une personne qui ne parle pas la langue justement avec qq chose du genre « I think she said « I do »… »

      • La pointe d’humour dans la cérémonie, je suis pas contre (nous, on a bien rigolé :-p). Je pense surtout que le surtitrage permanent peut être juste relou… Mais là, les petites pancartes « I do » rigolotes, c’est pas la même chose et c’est top.
        Et bien sûr que les invités sont importants, ce que je voulais dire, c’est que leur présence à la cérémonie est un tout, elle ne se résume pas qu’aux voeux. Il y a aussi des mariés pudiques ou « allergiques » aux grandes déclarations publiques qui s’écrivent leurs voeux dans une lettre, et ca n’empêche pas que les invités soient témoins de leur engagement.
        Hâte de voir la suite en tout cas ! Et surtout ce faire-part vidéoooooooo !!! :-p

  • Comme Pimprenelle, la question de la cérémonie ne se pose pas pour nous non plus, car le mariage n’est pas pour tout de suite. Et encore faut il que le mariage pour tous soit autorisé. Mais ça fait un moment que j’imagine mon perfect wedding en flânant de blog mariage en blog mariage…
    Pour nous ce sera aussi une cérémonie bilingue Français/ Langue des Signes puisque ma belle-famille est malentendante sinon sourde.
    Ça ne fais pas avancer le schmilblick puisque nous prendrons un interprête qui fera la traduction en live (je ne veux pas qu’un de nos proches en prenne la responsabilité et loupe une miette de notre émouvante cérémonie… Mes chevilles? Oui ca va merci!)

    Concernant les différences de langues, j’aurais alterné l’anglais puis le français à chaque paragraphe (mais j’aurais également fait un livret traduit pour les deux langues.) pour la symbolique que ça représente aussi: l’union de deux êtres, deux cultures, deux familles, deux langues.
    Même si alternativement vos deux familles ne comprennent pas le discours sur le moment, l’émotion sera assurément au rendez vous et transmise à l’assemblée. Puis l’amour c’est universel non?

  • Oh, ça va être magique la cérémonie traduite en simultané en langue des signes, tu pourras vraiment inclure tout le monde en même temps, de cette façon!
    Je te rejoins complètement sur le côté mélange des cultures, ça compte énormément pour moi aussi.
    L’autre défi of course c’est que la cérémonie en elle-même soit réussie et émouvante… y’a plus qu’à s’y mettre!

  • Mademoiselle Tout Court,
    Votre article me fait tellement penser au même problème épineux qui nous concerne, je crois même un brin plus corsé car le seul bilingue chez nous est mon très cher futur époux hongrois… Nous avons encore un peu de temps (c’est pour septembre) mais je serai ravie d’avoir le feedback de vos choix pour votre cérémonie laïque. Pour l’instant, l’idée chez nous est de 2 chefs de cérémonie avec pour langue commune l’anglais. Si vous avez des conseils, je suis preneuse car là, le casse tête vient de commencer…

    • Hello miss Gam,
      Nous avions la chance d’avoir mon frère pour maître de cérémonie, qui, outre le fait qu’il était la meilleure personne à nos yeux pour jouer ce rôle, est bilingue. Il a donc pu parler dans les deux langues…
      Dans ton cas, je pense que tu pourrais avoir deux personnes, l’une parlant français, l’autre hongrois, et idéalement que les deux parlent une langue commune pour pouvoir se coordonner en amont!
      J’espère pouvoir publier bientôt un article sur ma cérémonie en détail, en espérant qu’il n’est pas trop tard pour toi!

  • Mama mia!!! il y en a des choses a penser pour un mariage bilingue!
    Pour nous c’est mariage Belgo/ecossais, vive les kilts et la cornemuse tout en gardant nos bonnes traditions belges.
    Le jour J se deroulera en Belgique dans ma petite ville natale.
    Bon le probleme de la ceremonie bilingue passe encore, pour moi, la vrai question est : COMMENT VA-T-ON S’Y PRENDRE AVEC LES SPEECH DES TEMOINS ???
    he oui une fois la ceremonie terminee, nous n’echaperons pas a la tradition des discours . vous allez me dire : mais tout le monde se debrouille un peu en anglais, mais non en fait ca serait dommage que ma propre maman ne puisse pas comprendre un mot des discours prononce! idem en francais… oooh pauvre petit anglais qui ne comprendrons rien!

    Alors comment faire pour ne pas avoir la moitie des invites qui se bidonnent pendant que l’autre moitie regarde passer le train?

    help!

    • Bonjour Véronique,
      Finalement chez nous le problème s’est un peu résolu de lui-même, car nos témoins ont préféré lire des textes pendant la cérémonie, alors nous avons pu mettre les traductions dans le livret. Mais l’un d’entre eux a aussi fait un discours personnel pendant le cocktail, et c’est très bien passé.
      Une solution serait que vos témoins glissent dans leur discours (ou aient un acolyte bilingue qui le fasse pour eux) quelques mots dans l’autre langue, par exemple expliquer la blague qu’ils viennent de faire… même si ce n’est pas forcément du bon anglais / français ni dit avec un bon accent, ça permettra d’inclure ceux qui ne comprennent pas et ce sera d’autant plus drôle!
      En espérant que cela t’aide… n’hésite pas à m’envoyer un mail à mademoiselletoutcourt@mademoiselle-dentelle.fr si tu veux qu’on échange davantage là dessus!

  • Je suis dans le même cas que toi, ma famille étant espagnole, il y aura bien une quarantaine d’espingouins qui ne comprendront rien. à vrai dire, je ne suis pas sure de traduire, ou alors, juste quelques passages, à ce compte là, je dois trouver quelqu’un d’assez proche qui parles les 2 langues et qui se sente à l’aise en public…

  • Bonjour,

    Je suis tombée sur ton site en cherchant des astuces pour un mariage bilingue… Mon fiancé étant français on va se marier en France, mais je suis américaine et donc la plupart de mes invités (et toutes mes demoiselles d’honneur) seront américains eux aussi.Je m’inquiète pour la cérémonie (qui aura lieu au mois de juillet), car comme toi je ne veux que personne s’ennuie. Comment avez-vous fait au final? Je vois que tu avais toutes les mêmes inquiétudes que moi, et je serais tellement reconnaissante si tu me disais ce que vous avez trouvé comme solution!

    Félicitations, d’ailleurs, même si cela vient un peu tard ! 🙂

  • Petite idée que je viens d’expérimenter aux mariages d’amis :

    Mes amis sont tout deux Français mais ils vivent en Ireland depuis des années maintenant. Si leurs familles sont francophones leurs amis ne le sont majoritairement pas. Hors de question donc d’avoir un mariage uniquement francophone.
    Personnellement j ‘avais vécu un mariage avec traduction simultanée …. comprenant les deux langues j ‘ai parfois trouvé le temps long et un peu décroché mais l’émotion était quand même la, lors des vœux et des moments les plus importants.

    Enfin bref 🙂 quand mes amis se sont mariés ils ont eu une idée originale. (Je n’ai pas l’opportunité d’ajouter des photos alors je vais essayer de vous en faire une belle image)
    Ils ont placés deux écrans assez grand de part et d’autres de l’autel. (assez en hauteur). Les écrans se fondaient tout d’abord vraiment très bien dans le décor et projetaient des photos de leurs fiançailles , de leurs vies, même quelques photos de leurs enterrements de vie de jeune fille et garçons :p
    Le mariage lui même a été célébrer dans les deux langues. alternant français et anglais; en fonction des intervenants. Chaque intervenant parlant dans sa langue… le prêtre, bilingue, lui alternait les deux langues 😉
    Mais pour éviter la répétition de la traduction les textes/discours étaient simultanément traduits /affichés dans l’autres langues sur les deux écrans avec une très belle écriture, parfois accompagne de petit animes (genre BD ou dessin animés) , des bulles, des dessins … très élégants, très moderne, très artistiques aussi … 🙂

    C’était vraiment sympa et originale. Tous les invites pouvaient suivre la cérémonie sans que la traduction n’ajoute des longueurs a la cérémonie. 🙂
    Je pense faire la même chose pour mon mariage. A la différence que je pense utiliser un rétro-projecteur sur un grand drapé unis (blanc ou écru).
    Peut- être cette idée inspirera certain(e)s d’entres vous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *