Faire-part écologique : 12 conseils pour bien choisir

Pour un mariage de 100 invités, l’empreinte carbone totale de 50 faire-part pèse un peu moins de 2 kg éq. CO2 qu’il s’agisse d’un faire-part envoyé par email ou d’un faire-part papier (source : Mariage Green). 2 kg, c’est presque négligeable quand on sait que le bilan carbone d’un mariage moyen est d’environ… 10 tonnes ! Mais le côté écologique d’un faire-part ne se limite pas à son empreinte carbone. Je pense même qu’il y a de nombreux critères à prendre en compte pour qu’un faire-part puisse être qualifié d’écologique. J’ai donc décidé de lister 12 conseils pour t’aider à y voir plus clair !

Crédit photo : My own printable design

 

12 conseils pour choisir des faire-part (vraiment) écologiques

 

Faire-part immatériel :

  • Conseil n°1: si tu décides d’opter pour un faire-part numérique, veille à ce que la taille de ta pièce jointe ne dépasse pas 1 Mo et privilégie les formats PDF et JPEG (ils sont moins lourds que les PNG). Evite les vidéos, elles sont très volumineuses.
  • Conseil n°2: ajoute une ligne à la fin de ton email pour inviter tes proches à sauvegarder l’image puis supprimer l’email afin de ne pas encombrer les data centers.

Faire-part physique :

  • Conseil n°3: évite les matières qui ne sont pas biodégradables (magnet, plexiglas…) et privilégie plutôt le bon vieux papier : matière naturelle renouvelable, 100% biodégradable.
  • Conseil n°4: attention aux finitions : dorures, paillettes et pelliculages plastiques rendent plus complexe (voire impossible) le recyclage du papier, ils sont donc à éviter.
  • Conseil n°5: privilégie des papiers fabriqués avec des fibres recyclées et opte pour :
    • un faire-part en papier 100% recyclé promis l’industrie papetière a fait de très gros progrès ces dernières années en matière de recyclage, le papier 100% recyclé n’est plus jaune moche, mais bien blanc naturel.
    • un faire-part en papier upcyclé valorisant des déchets. Il existe de très jolis papiers fabriqués à partir de résidus agro-industriels. J’utilise personnellement un papier fabriqué exclusivement avec des résidus de fibres de canne à sucre (papier couleur ivoire). On trouve même sur le marché du papier fabriqué en partie avec des peaux de fruits, comme le papier Crush de l’italien Favini.
    • un faire-part ensemencé un papier recyclé auquel sont ajoutées des graines (de fleurs, d’herbes aromatiques…) il peut être planté dans un pot ou dans un jardin, germer… et fleurir.
  • Conseil n°6: si tu souhaites du papier neuf pour tes faire-part, veille à ce qu’il soit labellisé FSC ou Blue Angel, ces deux labels sont les plus exigeants du marché et garantissent que le papier ne provient pas de la déforestation mais bien de forêts gérées durablement.
  • Conseil n°7: va à l’essentiel, plus ton format sera simple et petit, plus ton faire-part sera écologique… c’est logique. Par exemple au lieu d’un faire-part carré plié 15 x 15 cm (30 x 15 cm ouvert) choisis un format 15 x 15 cm non plié, tu réduiras l’impact par deux !
  • Conseil n°8: limite les cartes complémentaires à celles qui sont vraiment utiles. Si les cartes pour le dîner ou pour le brunch restent essentielles si tous tes invités ne sont pas conviés à la réception complète le carton réponse n’est quant à lui pas vraiment nécessaire. Soyons honnête, seul un pourcentage très faible de tes invités prendra le temps de le remplir et de le retourner par La Poste. Il serait donc plus simple d’ajouter une ligne au verso de ton faire-part spécifiant la date limite de confirmation et un numéro de téléphone pour te joindre.
  • Conseil n°9: moins ton faire-part sera recouvert d’encre chimique et plus il sera eco-friendly, évite donc les fonds colorés et grands aplats de couleur. Les faire-part en papier ensemencé ont par exemple un taux d’encrage maximum de 50% de la surface du papier et sont imprimés avec des encres à base d’eau, ils sont donc actuellement l’une des meilleures options en matière d’impression. Certains créateurs de faire-part choisissent également de s’imposer un taux d’encrage maximum quel que soit le papier utilisé.
  • Conseil n°10: porte une attention particulière à l’impression : réalisée en France, par un imprimeur labellisé Imprim’Vert, qui privilégie dès que possible l’utilisation d’encres moins polluantes (comme les encres végétales).
  • Conseil n°11: profite des réunions familiales planifiées (Fêtes de fin d’année, anniversaires, mariages…) pour remettre un maximum de faire-part en mains propres (attention, il ne s’agit bien sûr pas de prendre ta voiture pour sillonner la France et aller voir tes invités un par un… dans ce cas, il sera bien plus écolo d’envoyer tes faire-part par courrier).
  • Conseil n°12: pour les faire-part envoyés par La Poste justement, privilégie un envoi en Lettre verte, elle émet jusqu’à 30% de CO2 en moins qu’une lettre prioritaire.

 

J’espère que cet article te sera utile ! Si tu veux approfondir la question « faire-part papier vs faire-part électronique ? », n’hésite pas à lire l’article Faire-part de mariage écologique : version papier ou numérique ? sur le blog La sève.

 

Tu as déjà envoyés tes faire-part ? À quoi ressemblent-ils ?

Je suis passionnée par l’univers du mariage écoresponsable depuis 2018, l’année où je me suis mariée ! Je tiens un blog sur le sujet depuis 3 ans et mon premier livre Mariage Green vient d’être publié aux éditions Dessain & Tolra. Designer de formation, je suis créatrice de faire-part, j’ai fondé la marque My own printable design(faire-part électroniques et imprimables) en 2018 et Faire-part green (faire-part en papier 100% recyclé et faire-part ensemencés) en 2021. Je suis aussi maman d’un adorable petit garçon né en 2019.

Poster une réponse