"Ce qui compte, c’est construire à deux un amour plus fort encore"

Quand j’ai demandé à Laurent, du blog culinaire A Chicken in the Kitchen, de me parler du pacs/mariage qu’il organise pour cet été, j’imaginais que ce serait l’occasion pour moi de parler du mariage homosexuel.

Avec les élections qui arrivent, je t’avoue que ça me disait bien de lancer mon petit caillou perso dans la mare qui est déjà rempli de pavés sur ce sujet d’actualité.

Sauf que son texte est arrivé et j’ai été tout émue en le lisant. Il parle de petits bonheurs, il parle de vie quotidienne, il parle de chemins de vie. Il parle simplement d’amour, en fait.

Et je me suis faite la réflexion que certes, la légalisation du mariage homosexuel est importante. Mais avant cela, devant la mare avec les pavés dedans, il y a juste des hommes et des femmes qui s’aiment. En toute banalité. 

Je l’avais oublié. Merci Laurent de nous le rappeler.

C’est drôle… Il y a des moments charnières dans sa vie, des moments clés qui nous sont toujours parus loin, lointain. C’est précisément le cas du mariage. On y a pensé, entre deux pensées, on y a parfois rêvé, et puis voilà, les années passent, les rencontres ont lieu et la chose arrive, sur le coin du feu.

Certes, quand vous êtes gay, le mariage n’est pas vraiment ce à quoi vous pensez. Encore faudrait-il qu’il soit légalisé. Notre pays avance mais ce n’est pas encore cela. Les élections changeront peut-être la donne, mais entre les promesses des candidats et les faits, vous savez comme moi qu’il y a souvent de grandes disparités.

Cela fait 5 ans que j’ai un amoureux. Pas un petit ami, encore moins un petit copain (quel terme affreux), non, non, un amoureux.

Il y a 5 ans, je ne pensais ni au mariage, ni au pacs. Je ne pensais à rien du tout en fait. Je me débrouillais tant bien que mal avec mon placard à secrets, en faisant bien soin de ne rien montrer de mes préférences. Bref, en un mot, je n’assumais pas, c’était alors plus pratique et commode. Et puis voilà, au détour du chemin, mon amoureux m’est tombé dessus. Je ne suis assurément plus le même qu’il y a 5 ans. J’ai ouvert la porte du placard, j’ai osé vivre tout simplement.

Nous avons construit notre vie à deux, une vie de couple finalement très banale, faite de petits riens, de la vie de tous les jours, de bulles confidentes et de bonheurs vécus. Une vie de couple sans stéréotypes communautaires ni médiatiques comme on aime nous en asséner.

Une vie dans la plus belle des banalités.

On parlait pacs depuis quelques temps, histoire de protéger l’autre si l’un s’en va trop tôt. Mais il y a plus que cela derrière l’union, je crois.

Ce n’est pas très grave si l’événement se passe dans le bureau glauque, gris et sans fenêtre d’un fonctionnaire du tribunal d’instance. Dans les préparatifs de la cérémonie, je parle de mon “mariage”, sans rentrer dans les détails. Je suis tout fier, c’est vrai, comme si j’avais besoin de dire tout haut le mot pour y croire vraiment.

Les choses arrivent dans la vie quand on est prêt. Je n’ai jamais été aussi sûr de moi, sûr que c’était le bon moment, maintenant, comme un fruit, une fleur arrivée à pleine maturité.

Il y aura le stress de la fête pour célébrer tout cela, les faire-parts à envoyer, le menu à arrêter, et le budget à éviter d’exploser… Mais ce sont des détails au bout du compte.

Ce qui compte vraiment, c’est aimer et être aimé, et construire à deux un amour plus fort encore.

Enregistrer



15 commentaires sur “"Ce qui compte, c’est construire à deux un amour plus fort encore"”

  • MERCI! Tout simplement.
    Merci de nous offrir cette petite bulle, ce petit cocon d’AMOUR au milieu de tout notre stress et autres tribulations de bride to be!

  • Je te souhaite à toi et ton amoureux beaucoup de bonheur et de courage dans la vie face à tous les imbéciles que vous croiserez. Un joli trajet de vie fait de petits et grands bonheurs partagés.

  • Voilà un beau résumé de la vie de couple, de l’amour et de la construction d’une vie a deux
    Tout simplement Merci de nous ramener à l’essentiel.

  • Super émouvant. Très très beau résumé de la vie de couple, de ses petits bonheurs qui font que c’est merveilleux.
    Félicitations et plein de bonheur…

  • Merci.Merci a Anne de publier des billets differents a chaque fois,et une mention particuliére pour l’initiative de ce matin.Et merci a cet amoureux sensible qui nous fait repenser a l’éssentiel,que l’on peut oublier lors des soucis matériels et d’organisations que peut engendrer un mariage.
    Belle journée a vous 2 et a vous tous.

  • 2 de nos meilleures amies se sont pacsées l’année dernière après 7 ans d’amour…juste pour dire que la salle du tribunal de Paris n’a jamais été aussi belle, aussi joyeuse et aussi bondée! 50 personnes dans 10m2, ça en fait de l’amour !
    Ce qui compte, ce n’est pas l’endroit, ce sont les gens autour de vous qui rendront tout ça magique, où que vous soyez…
    Plein de bonheur à vous 2 !

  • Des amoureux comme tous les autres. Ni plus, ni moins. Des mots que beaucoup d’entre nous aurait pu écrire en parlant de leur chéri(e).

    Je ne comprend pas comment le mariage homosexuel peut ne pas être légal. De quel droit peut-on interdire à deux êtres adultes et consentants de s’engager ? Et ça ne changerait RIEN, absolument rien, à la vie des couples hétéros ! Mais ça changerait tellement pour ces couples d’amoureux(ses). Si c’est toujours illégal, ce n’est bien que pour une vieille affaire de morale, une pensée que “quand même, ce n’est pas normal”.

  • Merci. Tout simplement. Avec tous ces préparatifs on perd parfois de vue que le plus important ce n’est pas que la journée soit bien organisée mais bel et bien de s’unir à l’être que l’on aime tant. Donc merci à toi qui m’a remis les pieds un peu sur Terre.

  • Merci mille fois pour tous vos messages, si touchants… Merci à Anne de m’avoir si gentiment offert une page blanche à écrire… Je suis très ému, l’amoureux aussi, parce qu’on se bat pour faire passer ce message d’une vie normale. Et on pense aussi à ceux et celles qui ne peuvent vivre leur vie comme ils/elles le souhaiteraient. C’est aussi un message de courage et d’espoir. D’amour aussi.

  • Merci pour ce témoignage. Et pourquoi ne pas faire une cérémonie laïque ? Certains mariés n’invitent pas leurs proches (ou alors que les très proches) à la cérémonie du mariage à la mairie et n’invitent les gens qu’à la cérémonie laïque ou religieuse, qui leur ressemble et où ils s’engagent pour ce qu’ils veulent, avec leurs mots et leur coeur. Pourquoi ne pas faire pareil avec le PACS ?

  • Très belle plume…ces quelques mots sur le papier sonnent comme une mélodie…
    bonne continuation pour tes préparatifs… tu viendra nous en racontez un peu, dis?

  • C’est beau, tout simplement…
    Touchée par ce témoignange, j’ai pas mal d’amies lesbiennes qui aimeraient pouvoir se marier si c’était enfin possible.
    J’espère que les prochaines éléctions vont permettre de changer la donne, pour qu’enfin tout le monde puisse se marier sans distinctions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *