Témoignage : du rêve à la réalité…

Hélène s’est mariée récemment. Elle souhaite aujourd’hui partager son expérience qui n’a pas été toujours rose dans l’organisation et le déroulé de cette journée.

Elle a trouvé du réconfort dans les blogs mariages, du soutien dans les moments difficiles mais toujours avec des histoires « extraordinaires » qui ne répondaient pas aux difficultés rencontrées. Elle a vécu « plein de petites contrariétés » tout au long des préparatifs… pas de problème avec les prestataires, pas de gros clash, pas de décès, juste la vie et les gens qui ne sont pas toujours sur la même longueur d’onde…

Elle se remet doucement de cette journée qui lui est restée pendant longtemps (et encore maintenant) en travers de la gorge !

(Pour respecter l’anonymat des personnes citées, tous les prénoms de ce témoignage ont été modifiés.)

Témoignage : du rêve à la réalité...

Crédits photo (creative commons) : Bencleric

Du rêve à la réalité, où comment le mariage est une étape qui forme son couple, et soi-même !

Et oui, ce titre peut être pris dans 2 sens… Mais c’est fait exprès, tu vas le comprendre en lisant mon texte : d’un côté, j’ai réalisé mon rêve qui s’est donc transformé en réalité mais, de l’autre côté, je suis passée du rêve à la désillusion, à la réalité, parfois dure… Et je souhaite partager mon histoire afin que tu sois préparée et que tu ne te sentes pas seule si tu es aussi dans ce cas car, pour beaucoup, le mariage ce n’est « que du bonheur » !

Difficile de rédiger ce texte en étant la plus objective possible, sans désigner clairement les personnes contre qui j’ai toujours du ressentiment (les choses ne s’effacent pas en claquant des doigts). Beaucoup de témoignages racontent les problèmes avec des prestataires : je n’ai pas eu ce souci, à part quelques doutes au moment de choisir, mais ça c’est normal ! Quelques petits désaccords avec mon Chéri, mais rien de bien méchant… Pas de gros clash familial… Pas de décès… Tous les gros soucis dont on entend parler d’habitude : aucun ne m’a touché… Ce sont plutôt des petits détails qui ont parsemé le chemin et qui ont gâché cette route de guimauve dont on entend parler et que l’on idéalise…

L’annonce

Et voilà, il a fait sa demande en mariage ! Et là, le monde de guimauve semble arriver !

Mais dès l’annonce, les déceptions peuvent aussi arriver ! Je ne vais pas tout raconter, ce sujet est déjà abordé dans d’autres articles (c’est d’ailleurs comme ça que j’ai découvert Mlle Dentelle ! À chaque malheur, une chose positive 😉 ). Pour résumer : dans la belle-famille, le beau-père s’est tue, les frères ont fait des blagues de mauvais goûts, la belle-sœur a lancé un pic… Conclusion de ce repas : des pleurs et des angoisses pour Chéri et moi ! Dès le troisième jour après l’annonce, le monde de guimauve semblait s’éloigner !

La robe

Petit point particulier : avant le premier essayage, je n’idéalisais pas ce moment… Peut-être ne suis-je pas normale, mais je ne rêvais pas de ce moment depuis que j’étais petite fille !

Toujours est-il que quand j’y suis allée, j’ai plutôt eu l’impression d’aller faire les boutiques ! Bon ok, j’avoue que j’ai versé ma larme dès la première robe passée, devant le miroir ! Et là, je me voyais princesse ! J’avais trouvé ma robe, passé un bon moment avec ma mère et ma sœur !

Sauf que, lors d’un essayage suivant, les personnes que j’avais invitées à mon essayage m’ont complètement redescendu de mon nuage. Ce n’étaient plus des conseils, mais des critiques pures et simples ! Encore maintenant je me demande comment j’ai réussi à garder mon calme et mon sourire ! Je regrette de ne pas avoir répondu à certaines paroles blessantes. J’avais fait mes essayages coiffure et maquillage pour l’occasion et, selon 3 d’entre-elles, il y avait des détails qui n’allaient pas (au final, j’avais la même coiffure au mariage, et c’était parfait, et je regrette d’avoir changé de maquillage !) et les réflexions ont fusé : « La coiffure n’est pas digne de ce nom ! », « Ton maquillage est trop voyant, ça ne va pas avec la couleur de tes yeux ! », « Non mais, même si tu as une belle robe, si ta coiffure et ton maquillage sont ratés, tu seras moche ! Il faut que tu changes ! ». Je ne t’explique pas la remise en question et la panique dans ma petite tête !

Les paroles blessantes

Il y en a tellement ! Toujours, partout, sans que nous y soyons préparés : tu vas te marier, ça va être le plus beau jour de votre vie, et tout le monde devrait être heureux et gentil ? Et bien non !

Il y a bien entendu les jaloux, ceux qui parlent sans réfléchir et puis il y a les autres, ceux pour lesquels on ne s’attend pas à une telle phrase, on ne comprend pas son but… Forcément, la sensibilité de chacune est différente, mais nous y sommes toutes plus ou moins sujettes !

Les sujets susceptibles d’amener des paroles blessantes ? TOUS ! J’ai eu beaucoup de réflexions tout au long des préparatifs… jusqu’à aujourd’hui ! Du faire-part (enfin… même dès l’annonce !) jusqu’à la veille du mariage, quand la décoration est installée (oui oui ! des réflexions sur la façon de s’organiser, de mettre telle chose de telle manière, etc.) en passant par les choix faits (prestataires, lieux, choix du menu, etc.), et même après le mariage (« pas assez communiqué », pas fait-ci ou ça…).

Le pétage de plomb, ou lorsque la bridezilla arrive

Je lisais ce mot parfois, mais je ne savais pas trop à quoi il correspondait. Avant.

Chez moi, il a consisté en un ras-le-bol généralisé du mariage : parler 100% mariage tous les jours au boulot, dans la famille, avec les amis et avec Chéri, ne travailler que sur ça… Ajoute à ça une période un peu sensible niveau moral (automne, période chargée en invitations, etc.) et une heure passée avec la belle-mère, seules, qui te propose 36 choses, donne son avis sur des choses pour lesquelles on n’a pas demandé son avis… et tu obtiens une future mariée qui retourne chez elle en mettant la musique à tue-tête dans la voiture et avec les larmes aux yeux ! Arrivée chez moi, j’ai tout mis ce qui concernait le mariage dans des cartons et j’ai envoyé un message à Chéri : « je veux me marier mais, s’il te plait, je demande une semaine sans aborder le sujet mariage ! ».

Ça n’a duré qu’une semaine. Mais cette pause m’a été indispensable ! J’ai ensuite pu aborder beaucoup plus sereinement tout ce qui a suivi !

Pour Monsieur, ce phénomène est aussi arrivé, mais beaucoup plus insidieusement… En effet, je le voyais de plus en plus dans une réserve, tristounet… et, en soirée, il ne s’amusait plus pareil. Il m’a avoué, un soir, qu’il en avait marre que personne ne s’intéresse plus à nous à part pour parler mariage ! Et c’est vrai : nous n’avions plus de « Et le boulot comment ça va ? » ou « Vous avez fait quoi le weekend dernier », ou « Ça va sinon ? Quoi de neuf ? »…

Je lui ai proposé de faire une pause dans les préparatifs, mais il n’a pas voulu. J’ai quand même fait en sorte de laisser plusieurs jours s’écouler entre chaque moments où on abordait le mariage. Il n’a pas « guérit » comme moi mais, petit à petit, il a repris confiance.

La relation avec les parents ou beaux-parents, et la famille en général

Ah… les beaux-parents ! On en parle et on en reparle de ce sujet à toutes les sauces !

Honnêtement, même si je trouvais ses parents un peu trop envahissants, déjà avant les fiançailles, tout allait pour le mieux ! Je me sentais acceptée, presque une fille pour eux ! Mais, dès l’annonce, j’ai compris que je m’avançais tout compte fait en terrain inconnu ! Je ne dirais pas qu’ils ne sont pas gentils car ce n’est pas le cas ! Mais je leur ai volé leur bébé ! Même s’ils maintiennent que c’est juste parce qu’ils ont dû mal à le voir grandir (il a 30 ans quand même !), leur comportement traduit bien que j’ai beau être gentille, je suis quand même une voleuse, une séparatrice !

Il faut donc garder en tête que le mariage impose au couple de se positionner face aux désirs des parents, et aux envies de faire plaisir… Quoi que l’on en dise, il y a une part de traditions à respecter… Il y a toujours une part de volonté de respect de ce que veulent nos propres parents ! Alors déjà tomber d’accord à 2 ce n’est pas facile, mais tomber d’accord à 2 + les parents respectifs, c’est encore plus dur ! Concrètement, Chéri et moi avions globalement les mêmes idées… Dès que nous écoutions notre conscience qui se fie à ce que pensent nos parents, nous avions déjà quelques mini-désaccords… Et quand ils donnent directement leur avis, ça en devient un cauchemar ! Car nous nous sentons pris au piège : nous voulons nous faire plaisir, faire plaisir au conjoint, mais également ne pas vexer les parents…

Il faut donc réussir, pendant ce temps de préparation, à s’imposer, à s’affirmer ! C’est une bonne leçon de vie à mon avis, car ça permet de montrer ce que l’on vaut à nos parents et beaux-parents ! Et de préparer l’avenir du couple : ne pas négliger leur avis, mais faire notre vie. C’est un enjeu délicat… et potentiellement créateur de conflit…

Un dernier point : certaines pressions familiales. Et oui, les parents ont tendance à vouloir inviter des personnes que l’on n’aurait pas spécialement invitées à notre mariage (et même s’il n’y a pas d’enjeu financier dans cette histoire). Évidemment nous n’y avons pas échappé ! Mais nous avons aussi été mis à l’épreuve de gérer un conflit familial : doit-on l’inviter sachant qu’untel ne l’accepte pas ? En gros : qui préférons nous voir heureux ! Là encore, il faut savoir s’affirmer, mais ce n’est pas sans difficultés que l’on traverse ce choix !

Les coutumes

Chaque famille et groupe d’amis a ses coutumes autour du mariage : faire une soupe à l’oignon, « dévaster » le logement, préparer une surprise chouette et romantique (décoration romantique et festive chez soi, ou petit déjeuner romantique aux jeunes mariés), organiser un enterrement de vie de jeune garçon/fille, etc.

Nous en avons eu quelques-unes de ces coutumes. Dans l’entourage de Chéri, dévaster « gentiment » un logement en l’absence des habitants fait partie de la coutume (ils font un double des clés discrètement). Je n’aimais pas trop cette idée à la base (pour moi, c’est une « propriété privée », les gens y viennent s’ils y sont invités) et, ce jour-là, des dérapages ont eu lieu que même Chéri n’a pas supporté… Quand nous sommes rentrés chez nous, c’était bel et bien un cauchemar (vaisselle cassée, vêtements abimés et salis, nourriture gaspillée, etc.). Ce qui m’énerve le plus, c’est que quand on leur en parle maintenant, personne ne s’excuse, ils continuent à trouver ça drôle…

Et après le jour J ?

Le jour J, il y a eu des petits couacs, des petites frustrations…

Le lendemain du mariage, ça a été une nouvelle fois la désillusion… Je croyais être enfin sortie de ces soucis : je suis mariée, officiellement rattachée à mon mari, et nous allions pouvoir passer à autre chose. La réalité en était toute autre : les émotions et la fatigue n’aidant pas, il y a eu conflit avec mes beaux-parents…

La conclusion de tout ça ? Un an de préparatifs qui ont été plein d’angoisses, de compromis, d’espoirs, de craquages, de doutes, de frustrations… Je l’ai souvent dit pendant cette année : « Nous étions plus heureux avant les fiançailles », et c’était vrai ! J’ai mis plus de 2 mois avant de pouvoir regarder mes photos de mariage, et encore certaines photos me font réagir, et pas positivement !

Maintenant, en réécrivant ce témoignage, je commence à voir ces problèmes avec sérénité… Je me dis que ces épreuves ont été bénéfiques car, malgré tout ça, nous voulions toujours nous unir, que les bases de la relation avec mes beaux-parents est maintenant posée et que Chéri a ouvert les yeux sur certaines choses. Nous avons également évolué personnellement… Je suis plus affirmée. Je me reconstruis progressivement, en reprenant confiance en moi, en ce que j’ai pu construire avec mon mari (mon mariage était bien !), et en me méfiant de certaines personnes. J’ai ouvert les yeux, Chéri aussi et, surtout, maintenant il me soutient. Nos relations avec mes beaux-parents sont aujourd’hui cordiales, même si j’ai toujours une boule au ventre qui s’atténue à chaque fois que nous les voyons.

J’avais besoin de partager avec toi car je me suis sentie seule pendant les préparatifs car peu de personnes témoignent de « petits » problèmes (il est vrai qu’en relisant ce que j’ai écris, je ne trouve même pas que ça reflète toutes les difficultés traversées !), mais également pour essayer de passer maintenant à autre chose !

Et toi, as-tu également subi de nombreuses contrariétés pendant les préparatifs de ton mariage ? As-tu entendu des phrases blessantes ? Comment as-tu surmonté tout ça ? Raconte-moi…


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



34 commentaires sur “Témoignage : du rêve à la réalité…”

  • On a beau se dire que ce ne sont que des « petits problèmes », ils laissent une empreinte. Autant ma relation avec mes parents s’est améliorée pendant les préparatifs (ils ont tout à fait accepté notre mariage « original ») autant je me suis beaucoup éloignée de ma belle-mère (nous n’avons rien cédé sur le « style » du mariage, mais il a fallu accepter d’inviter telles et telles personnes). Heureusement, la journée du mariage fut très belle et j’ai la chance que tous m’en parlent positivement (« votre mariage était super » alors que moi j’évoque les ratés). Après le mariage, j’ai vécu trois périodes : tout de suite après, « c’était super » / puis, pendant plusieurs mois « il y ça et ça qui n’allait pas » / et maintenant je repense à cette journée avec bonheur (je n’ai fait les albums-photos que des mois après, quand j’étais vraiment heureuse de les faire). Et puis, comme tu dis, avoir vécu ces situations permet de prendre de l’assurance, d’oser affirmer ses choix. Je te souhaite plein de moments de bonheur avec ton mari.

    • Oui, merci. En effet, les remarques positives ont beaucoup aidées. Je voit plus positivement mon mariage, mais certaines blessures sont là, et surtout la relation avec certaines personnes ne seront plus comme avant (ce qui m’angoisse beaucoup, malgré que ce soit un bien!). C’est une épreuve, mais on grandit grâce à ca!

  • C’est clair que c’est rare qu’une future mariée échappe aux pics ou critiques mêmes sur le ton de la blague de son entourage. Malheureusement je pense que ce genre d’épreuves permettent aux futurs mariés de se forger une armure et à la fin toutes les critiques leur passe au dessus de la tête (bon après tout dépend comment on est au niveau du caractère). Je pense que même si on essaie de faire un superbe mariage avec tout ce qui avec, il y aura toujours des rageux pour donner un avis négatif sur un détail qu’il aura vu le jour J (il y a quelques semaines j’ai assistée à un mariage et j’ai entendu certains invités dirent que la décoration était digne d’un magazine de mariage (trop parfait quoi) et d’autres critiquer l’investissement des deux témoins de la mariée (elles n’ont pas fait de power point sur sa vie alors que le marié en avait eu un de ses témoins)). Je pense que ce qui compte au final c’est d’être marié à celui qu’on aime et pour les rageux, comme je dit souvent qu’ils essaient de faire pareil et là on pourra comparer!.

  • Moi c’est avec mes parents que le mariage a tout compliqué… ça ne sera plus jamais comme avant. Encore aujourd’hui 2 ans après, je ne sais pas ce qui leur a tant déplu mais ils ont réussi à gâcher partiellement (je garde aussi beaucoup de bons moments…!) mes préparatifs : jamais d’accord sur rien, mais ne souhaitant pas non plus s’impliquer, ma mère n’a pas voulu faire les essayages de ma robe avec moi… la veille ils se sont barrés avant la fin de l’installation, ils préféraient profiter de nos cousins fraichement arrivés… la jour J ils ont un peu fait la gueule et sont restés avec leurs amis sans se mélanger… le lendemain, ils se sont pointés juste à l’heure du déjeuner alors que nous on rangeait…
    Mais c’est eu qui font toujours la gueule aujourd’hui et continuent de me le faire payer de tant de manières différentes…
    Je ne regrette rien car mon mari est le plus merveilleux de la terre et me convient parfaitement et tant pis pour tout le reste !

    • Je crois que quelque part, c’est plus douloureux mais plus facile a vivre avec quand c’est avec nos propres parents…. Mais je dis ca car moi, vis a vis de mes beaux parents, je le vis mal, mais je culpabilise surtout pour Chéri qui change son regard…. et des fois, je me demande s’il n’était pas mieux quand il ne voyait pas leurs défauts… et puis, je suis en porte a faux car déja je vole le bébé mais je suis aussi celle qui fait ouvrir les yeux et changer les relations…. (Même si concrètement je n’ai rien fait que subir certaines choses qui font que les autres ouvrent les yeux! pas besoin de dire une évidence pour qu’elle se voit!)
      Mais dur ces relations qui changent, surtout avec des membres de nos familles;…

  • Je suis très choquée par la tradition du saccage de l’appartement. Est ce une forme pour eux de défouler leur jalousie ? Je trouve ça bête mais surtout très méchant. S’introduire chez quelqu’un, casser de la vaisselle, abîmer les habits et gaspiller de la nourriture, cela ne peut pas être fait sans haine. J’espère que vous avez réussi a changer d’amis…bon courage, je compatis

    • Je trouve ça aussi très choquant !
      plusieurs couples dans nos connaissances ont subis ça aussi, certains ont trouvé ça drôle d’autres beaucoup moins !
      J’avais prévenu que c’était hors de question ! Destruction et gaspillage je suis définitivement contre !
      On met assez de temps comme ça pour acquérir un beau chez soi pour que quelques idiots pêtent tout !
      Cette tradition est vraiment très étrange…

    • Ah oui, je suis bien d’accord ! Autant des surprises toutes mignonnes, j’adore (genre fleurir toute la maison, ou mettre des post-it à toutes les fenêtres, ou des ballons dans les pièces…) autant tout saccager me rend carrément folle ! Je ne comprends pas que des gens de ton entourage aient pu faire ça ! Sérieux, ils ont quoi dans la tête les gens ? Même sur le plan financier… Tu offres une belle fête et après tu dois te racheter des fringues et de la vaisselle ? WTF ??

      • Pareil le saccage de logements c’est tout simplement naze comme tradition. J’ai jamais entendu parler de cette tradition mais c’est débile car ça ne fait rire que les investigateurs du projet. Moi j’aurais péter un câble si on m’avait fait un truc pareil.

    • Oui, très compliqué a gérer! et j’avais prévenu, tout le monde le savait, Chéri en avait parlé… Mais « C’est une tradition »! Et puis « c’est pas fait pour être méchant »… Toujours est il que l’on met plusieurs heures a nettoyer après avoir passer notre plus belle journée, ce qui fait bien déchanté! Et non, on a pas changer d’amis… (enfin a la base c’est déjà pas les miens!^^) Mais il y a aussi de la famille dans cette bande de « blagueurs »… Alors même si Chéri leur a fait des réflexions, ils passent à autre chose et attendent le prochain mariage…. Et rigolent toujours quand ils en parlents, ce qui m’énerve au plus haut point….
      La seule chose dont je suis fière par rapport a ca: (a part craquer le lendemain de mon mariage en apprenant la nouvelle, et en me demandant pourquoi je suis mariée….) j’ai retroussé mes manches et aidé chéri a nettoyer, pour passer le plus vte a autre chose… Sans craquer, sans criser… Et quelque part, moi qui croyait que c’était le pire… et bien, c’est pas le pire souvenir de ce qui entoure notre mariage!

        • C’est ca! Les réflexions sur la robe, les choses imposées, la dispute du lendemain de mariage….. Plein de choses et de rancoeur! D’entendre dire que l’on a pas assez communiqué alors qu’en fait, ils ont pas apprécié que l’on souhaite faire des choses par nous même, et surtout avec notre argent!, le fait que la belle soeur soit jalouse! …. Oui, pire que ca!^^ Mais je dirais que principalement c’est la dispute du lendemain ou je me suis sentie prise entre l’amour que je porte a mon mari, le fait de parler en son nom tout en préservant le fait que ce n’est pas a moi de le dire, le fait de dire ce que je pense en craignant 1 de perdre son amour, 2 de créer un conflit qui le mettrait en dfficultés face a sa propre famille… (plus facile de se facher définitivement avec sa famille que de créer une embrouille dans la famille de l’autre…) Encore aujourd’hui j’ai du mal a leur parler et a être naturelle avec eux… Ce ne sera plus jamais pareil… et j’espère pour le meilleur et non pour le pire!^^

  • J’ai subi exactement la même chose en ce qui concerne la belle-famille. Au point de ne pas être félicitée par ma Belle-mère le jour J. Ils ont été irrespectueux avant et le jour même et Nous ne leur parlons plus actuellement (Nous Nous sommes mariés il y a deux mois).
    J’ai aussi encore beaucoup de mal à parler e cette journée mais elle devient de plus en plus belle à mes yeux grâce à Nos amis et prestataires qui eux, oh chance!, ont été parfaits! Tu as donc toute ma compassion et ma compréhension!
    Beaucoup de courage à toi pour l’avenir!

    • Bon courage! oui il faut du temps! 2 mois ont été nécessaires pour que j’ose en parler… et la, ca a commencé a aller beaucoup mieux!
      J’ai pu relire ce que j’ai écris sans verser une larme: ca cicatrise!! Courage, si vous êtes 2 a vous soutenir, ca va passer, et heureusement, les bons moments du mariage seront bien la! (même si honnetement, ce n’etais pas le plus beau jour même si c’etait génial!!!) Jele vis un peu par procuration: quand les autresm’en parlent avec bonheur, la, je le vis avec bonheur! Quand je regarde les photos, je suis satisfaite!

  • Je comprends parfaitement ton ressenti et ta déception qui devrait s’estomper avec le temps pour te permettre de retenir uniquement le meilleur car il n’y a que ça qui compte au final. Pour moi et mon futur mari, le mariage est un évènement à partager avec les personnes qui nous sont proches. Quelle déception lorsque ces mêmes personnes ne s’impliquent pas à la hauteur de ce que l’on aurait pu espérer ou ne s’impliquent pas du tout… Il y a tellement d’occasion dans la vie de ne pas se réjouir pour les autres qu’un mariage et ses préparatifs devrait être un moment privilégié pour témoigner de l’attachement que des proches peuvent avoir pour les mariés. Ce qui n’arrive parfois pas et c’est bien regrettable. Est-ce par pudeur de montrer ses sentiments, par simple désintérêt pour l’évènement, par peur de voir des relations pré-établies évoluer ? Aujourd’hui encore, je n’ai pas la réponse. Le seul point positif à ce genre de situation, à mon sens, c’est de découvrir que certaines personnes en valent bien plus la peine que d’autres, de tout faire pour leur rendre la pareil et les garder à nos côtés ! Je te souhaite un bon courage pour la suite et de beaux moments à venir… et à partager quand même 🙂 !

    • Oui merci!
      J’avoue que cette expérience nous a fait change Chéri et moi, et lui qui était dans le partage constant avec famille et amis de tous les évènements, il est beaucoup plus dans la réserve et devient plus comme moi: ma nouvelle famille est ma priorité, les autres: ca dépend qui!

  • Je te comprends parfaitement ! Je suis d’accord que beaucoup de « petits » problèmes pu « petits » peuvent littéralement pourrir les préparatifs d’un mariage, je l’ai vécu. Je supporte mal le conflit et les critiques, et quand ça concernait mon mariage, j’avais un mal fou à m’en remettre. Les conflits avec mes prestas n’ont rien arrangés… J’étais tellement à fleur de peau que la moindre remarque me faisait un effet pas possible, j’étais devenu hyper susceptible ! Le mariage vient tout juste de passer, heureusement pour les derniers préparatifs et le jour-j nous avons été bien entourés et tout s’est bien passé ! A voir si je reste toujours aussi susceptible…
    En tout cas, bravo pour ton témoignage et j’espère qu’avec le temps, tu harderas de bons souvenirs de votre mariage !

    • Merci et super si tu as pu avoir ta journée, et que ces préparatifs n’ont pas tout gachés! Oui, nous ne sommes pas toutes pareilles, mais j’essaie de me dire que si nous sommes susceptibles ou émotives pour « de trop », c’est que ca doit avoir une raison…. Il suffit de juste de trouver! 😉

  • Oh comme c est triste ! Le mariage et censé être un joli jour ! Je suis choquée par la tradition du saccage de l appartement je ne supporterai pas et n oserai pas faire ca chez les gens ! Malheureusement je me reconnais aussi beaucoup dans certaines parties de ton témoignage ! Le mariage est dans qq jours j espère qu il se passera bien mais les tensions avec la belle famille sont la j ai eu énormément de déception beaucoup de désistements au dernier moment personne pour nous aider mais en même temps bcp de monde à critiquer j ai même craquer en début de semaine plus aucune envie de me marier comme ca juste envie que ça soit passé… Bref c est fou comment les tensions et les gens se révèlent lors de tels événements ! J espère que tu arriveras à tourner la page et à ne garder que les bons souvenirs de cette belle journée ! En tout cas sache que tu n es pas la seule à être passée par ces moments difficiles !

    • Alors je t’envoie plein de bonnes pensées pour ton joli jour qui approche! Félicitations! Et navrées que tu connaisses ca… (n’aie pas trop peur, les beaux parents qui foutent la pagaillent le lendemain de mariage, ca court pas les rues…. les miens sont pas mal dans le genre alors, je garde espoir que les tiens sont justes pénibles et respecteront un tel évènement!!!)
      Félicitations et profite bien! Je ne regrette pas, j’ai réussi a ne pas être trop dans l’angoisse le jour J et heureusement car j’ai pu au moins profiter de cette journée la! Maintenant, même si le reste est compliqué a digérer et masque un peu ce bonheur, je peux encore me raccorcher a ca!!
      Bisous

  • Malheureusement tu n’es pas seule à avoir vécu cela, je pense que nous sommes beaucoup à avoir vécu ou à vivre ce genre de situation! Je pense que le mariage est un événement qui révèle la vraie personnalité des gens par les émotions qu’il véhicule. Pour me rassurer je me dis que ces tensions seraient arrivées tôt ou tard et qu’au moins maintenant l’on sait sur qui l’on peut compter vraiment…

    • tout a fait! Et justement j’ai voulu l’écrire car j’ai pas vraiment trouvé ce genre de témoignages quand j’en avais besoin, et me sentais un peu seule a vivre cela! De voir que c’est « normal » (ou presque^^), cela rassure, et on se sent moins seul! Encore maintenant, alors que je vais mieux, et bien ca m’aide de lire vos messages!!

  • J’avoue visiter et lire bien souvent toutes les chroniques de Mlle Dentelle et c’est sur celle-ci, que j’ai décidé de réagir. Je ne peux faire autrement en lisant cette fabuleuse  » coutume »
     » coutume » de la dévastation des lieux . A ce compte là, laissons portes et fenêtre ouvertes avec une pancarte  » A CASSER ET VOLER » , effet garanti ! Mais je reste convaincu que le plus navrant n’est pas la dite coutume, mais les gens qui y adhèrent et qui la pratique.

  • Comme je me reconnais dans ces paroles…

    Mon mariage est dans un an, et déjà, le chemin s’est un peu assombri.

    Quelle sagesse de ne pas avoir de ressentiment contre certaines personnes ! Parfois il vaut mieux laisser glisser les remarques. Mais quand les remarques sont badigeonnées de lames de rasoir, c’est bien difficile !
    Pour nous, l’annonce a été tellement magique. Un vrai rêve ! Une promesse improbable faite lors de notre rencontre dans un train rendue réalité lors d’un voyage inattendu, une surprise jusqu’au bout ! Et puis l’annonce… Nous avons voulu que la famille soit les premiers au courant, même si nous étions à des centaines de kilomètres. Eux ne l’avaient pas rêvé comme ça. Pour ne pas avoir été au courant de cette demande avant tout le monde, y compris la fiancée, pour ne pas l’avoir annoncé autour d’un repas de famille (pratique lorsqu’on vit à 1000km avec un travail prenant), pour ne pas avoir eu un save-the-date différent du reste de la famille, pour ne pas nous marier à l’Église, nous en avons payé le prix fort. Des menaces de divorce, du mépris, des insultes, le dédain… Alors c’est sûr que les relations étaient tendues avant, comme toi, j’ai osé volé leur fils. Mais nous avions espéré des relations non pas cordiales car ils n’en sont pas capables, mais au moins polies et respectueuses. Ce qui est compliqué lorsqu’on n’a pas de filtre entre son cerveau et sa bouche… Et pourquoi pas juste être heureux du bonheur de leur fils ?Visiblement nous ne méritons pas ça. AVANT, leur fils avait 11ans, il croyait en Dieu, il passait toutes ses vacances à la maison, il racontait tout à ses parents. Et maintenant, il a changé. Certes il a 30ans, mais les gens ne changent pas en grandissant, c’est bien connu. Nous ne nous marions pas comme eux en ont rêvé toute leur vie pour leur fils. Faute impardonnable. La sanction : radié de leur vie. Plus de nouvelles d’eux depuis cette annonce. Pourtant, elle était tellement belle cette annonce. Jamais je n’en avais rêvé de si belle…
    De mon côté, un peu moins proche, quelques histoires qui ressurgissent, celles dont on voudrait ne pas s’en mêler… Des commentaires un peu blessants aussi. Les gens ne se rendent pas compte qu’un mariage, ça tient beaucoup à coeur quand c’est nous qui nous marions !
    Et puis le choix de la salle… Cette fois ce sont d’autres personnes qui y sont allées à coeur joie sur les critiques. Trop cher pour ce que c’est, la châtelaine est gonflée, c’est poussiéreux, trop petit, trop dangereux, etc. Mais nous, elle nous plaisait bien cette salle… Jalousie ? Vexation ?… Je ne sais pas trop pourquoi tant de violence sur notre choix de salle pour notre mariage avec notre portefeuille.
    L’avantage de tout financer nous même, c’est que nous faisons comme nous voulons. C’est plus facile d’être d’accord à 2 qu’à 6 ! Pour l’instant pas de problème sur le fond ni la forme, nous avons les mêmes envies. Aucun compromis pour le moment. Pas besoin. Nous tolérons certains invités de mes parents, à la condition que je les connaisse, que je les apprécie, et de ne pas payer leur repas. De l’autre côté, aucune idée, pour le moment on ne sait même pas si les parents de monsieur seront là… Un jour mon futur témoin m’a dit : le mariage aux mariés !
    Nous nous concentrons pour le moment sur les petits moments de bonheur : les fameux DIY, les soirées entre potes, bientôt les dégustations pinards ! Et puis des petites surprises. Toutes bêtes, toutes simples, mais souvent il n’en faut pas plus pour embellir le quotidien !
    Pour la coutume de tout détruire, je ne connaissais pas, et si les gens me connaissent bien, ils n’essayeront pas…
    Au final, nous sommes assez isolés pour les préparatifs. Peut-être est-ce nous qui nous sommes protégés ? Je me demande parfois. Un an avant le mariage. Tant de choses peuvent se passer en un an… Mais bon, le mariage aux mariés, c’est l’essentiel !

    • Bon courage! Tu verras, il y a des hauuts et des bas…. Il y a des moments ou tout redeviendra un instant guimauve et il faut profiter de ces instants qui effacent un peu les moments durs! se rattacher au positif, il n’y a que ca qui permette de tenir, et surtout se dire que l’on va s’unir avec la personne que l’on aime! (vu que nous étions prêt a se marier a l’autre bout de la terre que tous les 2, je savais que ce n’etait pas notre amour qui etait en jeu, mais les relations avec les autres! et ca,… ca aide!)

  • C’est dingue ce que les gens peuvent faire de commentaires blessants … moi j’ai eu droit au traditionnel « mais tu sais, le mariage, ça sert à rien » … et rien que ça, ça me rendait folle ! Sans parler des beaux-parents qui ne veulent pas venir (ils « n’aiment pas les fêtes »). J’ai l’impression que 90% des couples connaissent ce style de déception. Le plus important étant tout de même de ne pas être déçue par son mari 🙂

  • Et bien je vous remercie pour vos messages… En les lisant, cela m’apaise un peu +: je ne suis pas seule a avoir vécu et a vivre cela, et je ne suis pas folle a trouver des choses dingues (car elles le sont vraiment!) Je n’ai pas vécu de wedding blues traditionnel, mais je dois avouer que j’ai eu de gros moment de blues post mariage, liés à un ras le bol général, a des blessures profondes, et a des angoisses pour l’avenir avec certaines personnes… Le point positif: on s’en sort! Si j’ai pu aider quelqu’un j’en suis heureuse! Courage, rattachons nous juste a l’amour entre nous et notre (futur) mari! Bisous a toutes!

  • Merci pour cet article qui soulage un peu car en effet, on ne se sent pas seule!
    En plus de certains désagrément, j’ai eu le droit moi a la Stripteaseuse pour l’enterrement de vie de garcon de mon homme…. Mais d’un sens, ce n’est pas ca qui m’a blessé, c’est que les témoins l’ont organisé dans mon dos, en me cachant volontairement ce fait précis par peur que je le prenne mal…. et que le lendemain de l’enterrement, (fete de famille), ils ont tous joués à « on te dira pas ce qui s’est passé » alors qu’heureusement mon mari me l’avait avoué aussitot…. Ils ont sous-entendu toute la journée qu’il y avait eu des choses très osées, ce qui, vous imaginez bien, m’a bien blessé! Heureusement, mon chéri m’a beaucoup apaisé, m’a beaucoup rassuré, je lui fait confiance, mais j’en veut énormément à ses témoins qui ont choisi délibérément de me faire mal! Ils m’auraient demandé, bien sur que j’aurais pu dire oui, car je suis ouverte d’esprit, même si je suis pas fan, mais au moins, j’aurai pu me préparer et pas subir des moqueries toute la journée, et garder en moi une blessure… Au grand malheur de mon mari: dès que le mot strip-teaseuse est entendu, je repars dans des questionnements de type : redis moi ce qui s’est passé? Elle etait plus belle que moi? Elle t’a fait touché quoi déja? …. Heureusement, ce n’est pas un homme trop « baveux » devant ces choses la, et je lui fais confiance… mais ca blesse…. Et de savoir que derrière moi, des personnes très proches peuvent me blesser intentionnellement, et le pousser a faire des choses qui peuvent détruire un couple… c’est dur!

    • Ah et j’ai eu aussi la dévastation de l’appartement avec beaucoup d’abus! Mon mari le faisait aussi avant, mais chez ses amis qui aiment cette tradition, mais en beaucoup plus soft! Quand il a vu ce qui avait été fait de notre appartement, il était énervé! J’ai moi même du le calmer car ils ont fait des choses qu’il ne s’est jamais permi de faire…. a 18 dans notre appartement de 50m carré! Des réflexions ont été faites, mais pareil, tout le monde en ris aujourd’hui, a part nous 2!

  • J’arrive un peu tard pour commenter mais excellent article qui permet de savoir que l’on n’est pas toute seule dans cette situation.
    J’ai également vécu ça (surtout dans les préparatifs pas du tout sur la suite) et ça paraît dingue toutes ces frustrations de gens qui ne se réjouissent pas de ton bonheur et ne pensent qu’à exprimer des sentiments négatifs.
    J’ai réussi pas mal à évacuer toutes ces remarques désobligeantes tout au long de la préparation (bien soutenue par mon mari) mais une semaine avant le mariage il était mal et je sentais que qq chose n’allait pas.
    Alors j’ai voulu savoir et il m’a avoué, les larmes aux yeux, qu’il n’avait aucun doute sur notre engagement mais que sa mère lui envoyait régulièrement des sms depuis un mois pour lui dire qu’il ne devait pas se marier avec moi, que c’était une bêtise, de revenir vivre à la maison avec eux (il a 35 ans…) Bref, qu’il n’avait jamais douté mais malgré le fait qu’il ait répété à sa mère de se mêler de ses affaires, de la rembarrer, elle continuait et il n’en pouvait plus.
    Gros coup pour moi car même si je savais qu’elle ne me portait pas dans son coeur (pas parce que c’était moi juste parce je lui « volais » son fils) je ne m’attendais pas à ça ; et je ne devais rien dire car il avait besoin de soutien, pas que je craque.
    Alors on a tenu bon, j’ai eu une angine blanche le lundi qui précédait le mariage, j’étais complètement aphone la veille mais on a pu se marier dans la joie. Je n’ai pas calculé une seule seconde ma belle-mère ce jour là et aujourd’hui encore dès que je peux l’ignorer je le fais. Mon mari a également pris ses distances et c’est dommage de vivre fâchés qd la vie est si courte mais c’est elle qui l’ déclenché.
    Bon courage à toi, continuez surmonter à 2 ces épreuves.

  • Quand je lis ton article, mais aussi d’autres sur Mlle Dentelle ou d’autres blogs, je me rends compte que toutes nos angoisses, tous nos petits stress, nous en avons toutes au cours de ces préparatifs. Seule la façon de les affronter diffère selon nos personnalités. J’espère arriver à être assez forte pour les affronter… En tout cas, j’espère que de ton côté tu as quand même de bons souvenirs du Jour J!

  • Je reviens, 1 ans et demi après mon mariage.. Pour vous dire que d’un côté oui ça va mieux, j’ai remonté la pente, et avec mon mari nous sommes heureux de notre couple (nous creeons notre famille avec un bébé !) mais d’un autre côté c’est toujours compliqué… Car à chaque mariage chez des amis ou famille, nous sommes tous les 2mal, impossible de nous réjouir (je ne vous raconte pas le mariage d’un autre enfant pour qui mes beaux parents ont été ravis, joyeux et ont accepté des choses pire que nos choix… ).. Nous n’arrivons toujours pas à regarder des photos ou vidéo de notre mariage . Et nos relations avec eux se sont dégradées. D’un côté mon mari s’affirme +, mais d’un autre ils ont tjrs des mots désagréables (et on dirait que l’arrivée d’un bébé ravive les sujets sensibles et les sources de désaccord ). Courage à celles qui le vivent ou qui l’ont vécu. Le + important c’est de faire sa vie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *