L’organisation du mariage, moi et les autres…

Ça y est, une fois la demande passée, je me suis empressée de me jeter corps et âme dans la préparation de mon mariage avec Groominet. Je voulais 2 ans au moins pour pouvoir l’organiser comme je le voulais et je l’avais rêvé.

L'organisation du mariage, moi et les autres...

Crédits photo (creative commons) : Ben Rosett

Seulement, j’avais oublié quelques irréductibles : les voici…

Moi et… Pinterest !

Alors oui comme toute bridezilla qui se respecte, je regardais depuis des années déjà Pinterest et j’avais au moins 200 images dans un tableau intitulé de manière très inspirée « Mariage ».

Pinterest est pour moi le meilleur ami de la mariée, la bouée de secours du futur marié qui ne visualise pas complètement ce qu’est un naked-cake ou une arche de cérémonie laïque et le pire ennemis des prestataires (je veux des photos exactement comme ça, cette coiffure, etc.)

Donc, à partir du moment où j’ai fait la demande à Groominet (oui c’est moi qui ai fait la fameuse demande !), j’ai commencé à réorganiser mon tableau Pinterest en (18) sous-tableaux et quelques 2018 images à ce jour (chiffre en constante évolution). Pinterest nous aide entre autres, Groominet et moi, à affiner notre déco (point fort de notre mariage), nos idées d’animations, de tenues, de repas… Il est une vraie bouée de sauvetage quand nous avons un coup de démotivation (forcément sur presque 2 ans et demi de préparation il y en a quelques-uns) et surtout il est toujours avec moi (dans mon précieux, mon smartphone).

Seulement le revers de la médaille c’est aussi de vendre le rêve sans les paillettes (merci Kevin).

Pinterest regorge de shooting photos d’inspiration : pour tout te dire il s’agit de faux mariages avec des mariées tout beaux ayant à peine 18 ans (qui étaient beaux comme un enfant… Sors de cet article Dalida !), avec des accessoires grands luxe coûtant souvent plus que le PBI d’un petit pays, donc tout à fait hors d’atteinte pour des mariés lambda comme Groominet et moi. On peut donc facilement se perdre dans le rêve et perdre toute notion de budget (ton banquier se chargera de te le rappeler en cas d’oubli !).

Tout aurait pu être parfait si ça c’était arrêté là mais…

L'organisation du mariage, moi et les autres...

Crédits photo : Copie d'écran Pinterest

Moi et Groominet !

Bon là forcément pas moyen d’y couper, on se marie à deux (sauf quelques originaux qui choisissent de se marier à eux-même ou à des arbres, si si c’est vrai tu pourras vérifier !). Il était donc évident que les choix se fassent à deux aussi pour l’organisation.

Si le choix de certaines choses a été très facile (la date et le thème par exemple nous les avons choisis par élimination), pour d’autres il a fallu batailler sévère !

Le premier gros point noir a été la taille de notre mariage : là où je rêvais d’un mariage en tout petit comité avec parents, frères, sœurs et témoins, lui voyait un gros mariage avec toutes les personnes qui nous avaient croisés dans notre vie (bon j’exagère un peu mais quand moi je pensais à 20/30 personnes, lui tournait autour des 120/150 personnes !!!). Entre les deux, ce n’était plus un fossé mais le grand canyon.

Un autre talon de la discorde était le lieu du mariage : Groominet est lotois, je suis bretonne et je rêvais de me marier dans une île (plutôt Seychelles que Ouessant, mais j’étais prête à faire des concessions). Encore une fois, la différence se jouait à plusieurs centaines voire milliers de kilomètres. Bon après tout, la vie à deux (et plus car finalement nous sommes 4, non nous ne sommes pas des polyamoureux juste que nous avons 2 enfants et que ça pèse beaucoup plus que ce qu’on aurait pensé dans la balance choix !) est faite de compromis et si Groominet a fait une concession sur le nombre de convives, j’en ai fait une sur le lieu : nous serons donc au maximum 86 et notre wedding-day se fera dans un club de vacances de notre région actuelle : le Lot !

Pour les autres choix, après petites négociations, il n’y a rien d’insurmontable… On y est ? Tout est organisé ? Pas vraiment non car…

Crédits photo : Photo personnelle

Moi, Groominet et nos parents respectifs !

Et oui quand on se marie, ce n’est pas seulement deux personnes qui s’unissent, ce sont deux familles (c’est tellement beau comme phrase que j’ai envie de pleurer !).

Et il faut savoir que, sans nos parents, beaucoup de choses que nous avons prévu au mariage n’aurait pas été possible faute de budget ! Car oui, nous payons notre mariage à trois : Groominet et moi, mes parents (Pôpa et Môman) et mes beaux-parents (Papé et Mamé pour nos minis). Ce qui fait qu’en partant de notre budget initialement prévu nous avons pu grappiller 2000 ou 3000€ ce qui est énorme !

Mais bien sûr, même si cette aide précieuse est désintéressée, nous avons fait quelques petits écarts par rapport à nos principes de base (comme pour l’éducation des enfants, lol) pour leur faire plaisir à eux. Par exemple, nous rêvions d’un barbecue chic, sous-entendu un cocktail long suivi d’un barbecue de viandes de qualité, d’un bon accompagnement et d’un dessert. Seulement dans la tête de Môman, un barbecue chic ça ressemblait plus à trois chipo avec de la ratatouille qu’à un repas de mariage. Pour Papé et Pôpa, le repas semblait un poil court et Mamé a été la seule à ne rien trouver à redire (merci à elle). Nous avons donc gardé notre idée de viandes nobles (cuites à la plancha) mais en rajoutant une mise en bouche (tout en gardant notre apéritif long) et un plateau de fromage entre le plat principal et le dessert ! Comme ça tout le monde est content !

Nous pensions avoir trouvé enfin l’équilibre cependant…

L'organisation du mariage, moi et les autres...

Crédits photo : Photo personnelle

Moi, Groominet et le reste du monde…

Et oui, tu l’as peut-être remarqué, quand tu te maries chaque personne ou presque à qui tu vas annoncer la grande nouvelle aura un avis sur ton mariage !

Tout y passe :

  • la saison (mais vous n’avez pas peur qu’il fasse trop froid, trop chaud, qu’il pleuve, que ça soit la sécheresse, qu’il y ait un ouragan, un cyclone, une pluie d’astéroïdes, etc.),
  • la date (je ne suis pas dispo, j’ai aquaponey, je vais chez mon dentiste, c’est l’anniversaire de mon chien, mon patron ne veut pas me donner un jour (oui deux ans à l’avance on nous l’a sorti), je te dirais la veille si c’est bon pour moi, etc.),
  • les autres invités (ah non pas lui, mais pourquoi pas lui ? Je peux venir avec mon prof de Krav maga, ma nounou, je ne veux pas être à côté d’elle, je veux être à côté d’eux, pourquoi je ne suis pas à la table d’honneur, etc.),
  • le choix du thème (c’est bizarre non, vous êtes toujours compliqués de toute façon, ce n’est pas joli comme couleurs, ça ne fait pas mariage, vous auriez dû faire comme moi : mes couleurs étaient plus harmonieuses, etc.),
  • le mariage en lui-même (mais pourquoi vous vous mariez ? Quoi tu vas prendre son nom, tu renies ta famille ! Ça coûte trop cher un mariage de nos jours. Un mariage sur deux finit en divorce autant économiser de l’argent pour autre chose, puis ça sera plus simple si vous vous séparez, etc.),
  • puis tout les autres avis, entre les personnes que tu n’inviteras pas, ce qui trouveront toujours quelque chose à redire, ceux pour qui de toute façon leur mariage était l’événement du siècle et tous les autres sont insignifiants…

Si à ce stade-là tu n’as encore tué personne à coups de pelle, c’est que tu es en bonne voie !

Groominet et moi n’avons pas entendu personnellement toutes ces critiques (une bonne partie quand même). Confucius disait : « Lorsque que tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient faire le contraire et l’immense majorité qui ne voulaient rien faire. »

Cette maxime est très vraie et je garde comme philosophie une autre citation d’un autre sage Marc Aurèle : « Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé, le courage de changer ce qui peut l’être, et la sagesse de différencier l’un de l’autre. »

C’est même une phrase que je me suis faite tatouer même si cette dernière version correspond plus à mon état d’esprit : « qu’on me donne le courage car si on me donne la force je lui éclate la gueule ! ».

Et pour toi lors de tes préparatifs es-tu restée à cheval sur tes principes ou est-ce que le principal pour toi c’est d’être à cheval (???) ? Raconte-moi tout ! Kiss Kiss Dimezi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Les enfants seront de la fête le jour J ? Tu ne sais toujours pas comment les occuper ? Pas de panique, Petit Mariage entre Amis a imaginé pour toi un livret d’activité parfait pour les enfants : rébus, coloriages, jeu des 7 différences, labyrinthe, jeu de logique, BD, infos amusantes etc. Regarde vite par ici !



5 commentaires sur “L’organisation du mariage, moi et les autres…”

  • Pardon mais j’ai tellement ri à ta lecture! J’adore ta manière d’écrire et je sens que je vais bien m’amuser durant les prochains mois!! C’est tellement rassurant de voir que finalement, on passe toutes par les mêmes contraintes/problèmes/prises de conscience qu’il nous faut des cours de yoga (et cacher la pelle). J’ai hâte de lire la suite!!

    • Merci beaucoup ! Le pb des cours de yoga c’est que je suis tellement speedy que ça me souler de ne pas aller plus vite mdr ! Je vais bientôt écrire mon prochain article au plaisir 😘

  • Merci pour ce fou-rire de bon matin (hum midi) Melle Bridzh !! Tu expliques tout haut ce que nous pensons toutes tout bas ahah! Pour les compromis avec Monsieur, je n’ai qu’un mot : bon courage !! Finalement, la vie à deux est faite de compromis, donc les préparatifs du mariage sont un bon entrainement 🙂 Quant au reste du monde, c’est bien simple : On s’en FOUT ! (Tu me fais penser qu’il faut que je fasse une chronique là dessus aussi, et sur comment je me suis transformée en booking.com et blablacar deux semaines avant mon mariage… Aaah nos invités… on les aime quand même 😀

  • Le dernier paragraphe les mariés et le reste du monde, mais c’est tellement vrai. A y réfléchir, j’ai fait plus de compromis avec les autres qu’avec mon futur mari dans l’organisation de ce mariage. Nous deux ça coule de source mais les autres…, chacun à son mot à dire, lol. Ca me rassure de voir qu’on n’est pas les seuls en fait. Ça doit être une généralité.

  • Heureusement pour nous, nous n’avons pas eu trop de compromis à faire. Nos mères respectives ont aidé pour le budget, de même que les grands-parents de Monsieur Triton, mais sans chercher à modifier quoi que ce soit dans notre mariage.
    Par contre, nous avons entendu beaucoup de remarques effectivement. Je comprends bien ce que tu veux dire dans la partie « le reste du monde… ». Quand il s’agit de mariage, tout le monde pense avoir son mot à dire (un peu comme quand il y a un bébé qui nait d’ailleurs), et c’est très désagréable je trouve.

Commente ici !