Celle qui est Maman… et devient une épouse

Voilà un sujet qu’il me tardait d’aborder avec toi, et qui me tient particulièrement à cœur. Celui de dire oui à l’homme/la femme de sa vie, alors que tu es déjà parent.

Je ne sais pas si l’organisation d’un mariage est plus simple à gérer pour un couple sans enfants. À la rigueur, j’ai envie de croire que la question n’est pas là… ou en tout cas, ne se pose pas en ces termes.

Tu le sais désormais, j’ai épousé civilement mon âme sœur en mai dernier. Pour autant, il n’est pas le père de mes deux filles. Dans notre quotidien, ça ne pose aucun souci. Ils s’entendent tous les trois très bien et mes princesses sont très attachées à Mister Simba.

Préparer son mariage... en étant déjà maman

Crédits photo (creative commons) : Pixabay

Quand Maman épouse un autre homme que Papa

Laisse-moi, dans un premier temps, te raconter l’impact que l’annonce de notre mariage a pu avoir sur mes filles. Bien entendu je ne suis pas dans leurs têtes mais nous en avons parlé longuement avec elles au fil des mois, et j’ose espérer être en mesure aujourd’hui de te retranscrire leurs émotions.

Lorsque nous leur annonçons notre mariage, ma fille aînée prend toute la mesure de notre engagement. Son cri de joie et les paillettes dans ses yeux valent tous les discours du monde. Elle est âgée de tout juste 7 ans, à l’époque. Elle réalise bien ce que signifie le fait de se marier, même si cette prise de conscience n’empêche pas des questions du style : « Maman, pourquoi tu ne t’es pas mariée avec Papa ? » « Papa il t’avait offert une belle bague quand vous étiez amoureux ? »

Étonnamment, le détail que ma fleur de Jasmin retient de suite est qu’elle aura une mamie et un papy supplémentaires (les parents de Mister Simba). Cette perspective la rend juste méga-heureuse, alors qu’elle ne les connaît pas encore ! L’Amoureux surtout, est très touché de ce débordement d’enthousiasme de sa part. Encore davantage lorsqu’elle demande quand elle les rencontrera.

Concernant ma fleur de Lotus, alors âgée de 5 ans et demi, c’est une toute autre réaction. Sur le moment, elle ne comprend et/ou ne réalise pas du tout. Il faut dire que nous leur annonçons la grande nouvelle un soir après le dîner, elle commence déjà à fatiguer.

Le lendemain matin pourtant, la première question de ma fleur de Lotus est : « Maman, Simba va devenir notre nouveau papa si vous vous mariez ?!… » Je décèle une pointe de tristesse dans sa voix, à l’idée sans doute de changer de papa.

Je la rassure, bien que sur le moment sa question me déroute quelque peu – mais elle est toutefois légitime. « Non mon Cœur, Papa restera ton papa mais Simba deviendra ton beau-papa. – Mon quoi ??? C’est un papa quand même alors ?! Et puis Papa est déjà beau, lui aussi ! – Oui et non… pas vraiment… enfin, en quelque sorte… »

Euh… HELP !!! J’avoue qu’à cet instant-là, j’ai davantage envie de me glisser dans un trou de souris plutôt que répondre à ma fille cadette. Grand (et long) moment de solitude avant de parvenir à lui faire comprendre les choses dans un langage suffisamment clair pour elle. Néanmoins, je prends le temps de revenir plusieurs fois sur la question par la suite. Je veux que ma fleur de Lotus assimile bien le fait que notre mariage ne change rien pour elle : ni le rôle joué par son père, et encore moins l’amour que nous lui portons tous les trois (son père, Mister Simba et moi).

Préparer son mariage... en étant déjà maman

Crédits photo (creative commons) : andres chaparro

Quand Maman épouse Papa

Mister Simba et moi accueillons notre Petit Chat, fin janvier 2019. Nous sommes alors en pleins préparatifs de notre cérémonie civile. Cette naissance est voulue et attendue, vivre en parallèle ma grossesse (pourtant compliquée) et l’organisation de notre mariage est un acte mûrement réfléchi. Ce n’est pas de tout repos chaque jour, ne nous voilons pas la face, mais j’en garde d’excellents souvenirs. Si c’était à refaire, je ne me poserai pas davantage de questions.

Le jour de notre cérémonie civile, notre Petit Chat est âgé de tout juste 4 mois. Il ne réalise donc pas encore l’importance de l’événement auquel il assiste. Tant que Maman est présente au moment du repas et que des bras bienveillants sont là pour le porter et le câliner, c’est tout ce qui importe pour lui !

Lors de notre fête d’amoureux, il aura donc 16 mois. Il pourra participer avec ses grandes sœurs à notre rituel du sable, bien entendu dans la mesure des possibilités dues à son jeune âge. Maman et Papa restent ses parents, là encore il ne se rendra pas compte du jour qu’il sera en train de vivre. Mister Simba et moi en revanche, imaginons déjà les instants de complicité que partageront nos enfants… notamment lorsqu’ils s’avanceront ensemble dans l’allée afin d’apporter nos alliances. Nous sommes persuadés que notre cérémonie d’engagement sera pleine d’émotion en grande partie grâce à eux trois. J’en ai des frissons rien qu’à cette idée.

Quand les enfants prennent toute la mesure de l’événement… à leur façon !

Bien évidemment, pour un enfant jusqu’à environ 10 ans dirons-nous, la symbolique du mariage ne représente pas grand-chose… pour ne pas dire, rien du tout. J’en ai la preuve avec mes propres enfants.

Lorsque les préparatifs commencent réellement pour Mister Simba et moi, et par la force des choses deviennent également plus concrets pour elles aussi, mes filles comprennent vite que mariage = fête ! Elles ont déjà assimilé le mariage à la jolie robe que portera leur maman ce jour-là mais même si je tiens à les impliquer dans sa recherche et plus tard quelques essayages, in fine ce n’est pas elles qui porteront cette fameuse robe de princesse (à leurs yeux, tout au moins). Une fois le choix de ma Précieuse acté (promis, je te parlerai très bientôt du choix de ma robe), elles s’en désintéressent finalement très vite.

Mais dans leurs têtes les choses sont claires : on va s’amuser au mariage de Maman et Simba ! Cette idée suffit à leur bonheur et éloigne petit à petit leur première pensée que non, Maman ne va pas se marier avec Papa.

Aujourd’hui avec le recul, je peux sans hésitation dire que je suis fière de me marier en étant déjà Maman. Mes enfants me comblent de bonheur, ma vie ne serait rien sans eux. Un éclat de rire de leur part, un bisou, un câlin ou un « je t’aime Maman » me donnent la pêche pour le reste de la journée et me rendent pleinement épanouie. Mister Simba est mon âme sœur, je suis sûre de mes sentiments envers lui… et heureuse que mes enfants puissent très bientôt partager notre bonheur.

Préparer son mariage... en étant déjà maman

Crédits photo : Photo personnelle

Notre famille est à l’image de ces 5 châteaux de sable réalisés par mes fleurs de Jasmin et de Lotus lors de nos dernières vacances 💜

Mes filles n’ont pas assisté à notre mariage civil, c’était un choix de ma part. Je voulais profiter de cette cérémonie en petit comité pour vraiment me centrer sur mon mari tout neuf. Certaines personnes ne comprendront sans doute pas. J’assume ma décision et je n’ai aucun regret. Mes fleurs de Jasmin et de Lotus seront à nos côtés en mai prochain, nous avons d’ailleurs choisi le rituel du sable lors de la cérémonie d’engagement pour qu’elles puissent elles aussi y prendre part avec leur petit frère. La symbolique est très forte et je suis sûre que ce moment sera riche en émotion.

Je ne peux toujours pas affirmer si oui ou non, organiser un mariage en ayant des enfants est plus compliqué. Tout ce dont je suis sûre, c’est que nos préparatifs sont ponctués de rires partagés, de larmes aussi parfois, de surprises… mais surtout de magnifiques souvenirs, qui ne seraient sans doute pas aussi intenses si Mister Simba et moi n’avions été que tous les deux.

Et toi, tu as déjà des enfants ? Ou préfères-tu respecter le côté plus traditionnel en te mariant d’abord ?! Penses-tu qu’il soit plus difficile d’appréhender ses préparatifs aux côtés de ses enfants ?


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Les enfants seront de la fête le jour J ? Tu ne sais toujours pas comment les occuper ? Pas de panique, Petit Mariage entre Amis a imaginé pour toi un livret d’activité parfait pour les enfants : rébus, coloriages, jeu des 7 différences, labyrinthe, jeu de logique, BD, infos amusantes etc. Regarde vite par ici !



2 commentaires sur “Celle qui est Maman… et devient une épouse”

  • Je me reconnais bien dans ton article. Je me suis mariée civilement en 2011 en tout petit comité (juste nous, mon fils et nos témoins). Mon fils d’une précédente union ne réalisait pas très bien, il avait 6 ans à l’époque. On voulait agrandir la famille dans la foulée mais il nous a fallu passer par la case PMA et ça a duré bien plus longtemps que prévu/souhaité.

    Pour notre mariage religieux en 2013, mon fils avait 7 ans 1/2 et a bien mieux réalisé. C’est lui qui nous a apporté nos alliances et qui m’a accompagné à l’autel avec mon papa. Notre mariage a été trés émouvant pour toute la famille et pour mon fils également. Il nous avait demandé de quel côté il devait s’asseoir à l’église (côté mariée ou côté marié) et on lui avait dit qu’il était libre de choisir où il avait envie de s’asseoir, qu’il faisait comme il voulait. Il connaissait toute la famille de mon mari et s’est assis de lui-même avec ma belle-famille. Il ne le réalisait pas mais pour nous c’était un geste fort.

    Depuis, on a réussi à agrandir la famille (une fille née en mars 2018 et une 2e qui naîtra en avril) et pour lui, ce sont ses soeurs, même s’ils n’ont pas le même papa.

  • Je me suis mariée en 2001 alors que notre fils avait 2 ans et demi; il était là à l’église (ne manquant pas de faire rigoler l’assistance par ses pitreries et ô sacrilège! en s’essuyant les pieds sur ma traîne…), mais pas à la réception; je voulais profiter pleinement de ma journée et ne pas avoir à gérer fiston. Nous nous sommes séparés en 2005 et divorcés en 2009.

    À mon 2e mariage en 2017, mon aîné avait 19 ans, mon 2e presque 16; seul mon 2e était présent, mon 1er n’étant pas venu pour des raisons qui lui appartiennent (en même temps notre relation n’était pas au beau fixe à cette époque alors j’étais soulagée en quelque sorte de ne pas avoir à me soucier s’il allait faire une esclandre ou non…)

    J’ai eu un 3e fils en 2009, avec mon conjoint actuel; il avait donc 8 ans à notre mariage et il y a assisté, étant même porteur d’anneaux à l’église (pour rappel, j’ai réussi à faire annuler mon 1er mariage), et il était aussi à la réception, puisqu’une grande partie de sa famille française, qu’il n’avait pas revu depuis ses 2 ans et qui ont traversé l’Atlantique pour assister à notre mariage au Québec, y était.

    Et comme notre mariage avait plutôt des airs de grande rencontre familiale qui s’est étalé sur 4 jours, ça me convenait tout à fait! 🙂

Commente ici !