Quand le mariage n’est pas une évidence… 1ère partie

Tu viens de lire le titre et je t’entends déjà : « Hein ! C’est quoi, cette affaire ?! ».

Je te rassure, ce n’est pas une erreur, je me marie bien en juin prochain. Par contre, ce mariage était loin d’être évident. Si tu le veux bien, on va suivre l’évolution de mon idée du mariage.

Tout d’abord, je t’avoue que je t’envie, toi qui es déjà allée à des mariages.

Tu as pu te faire des souvenirs quand tu étais enfant/ado. Tu as rêvé (ou pas !) devant de jolies robes de mariées, peut être même porté la traîne en tant que demoiselle d’honneur… Et tout ça t’as permis de te construire une idée du mariage et de détecter le jour où tu serais prête, avec l’homme de ta vie.

Pour moi, tout ça c’était presque un mythe jusqu’à très récemment.

Oh, il y a bien eu des mariages, dans ma famille. Mais mes parents sont les plus jeunes de leur fratrie : tout le monde était déjà marié quand j’avais 4 ans. Pas de boutiques de robes de mariée, église ou mairie à proximité. En bref : je n’ai jamais assisté, de près ou de loin, à un mariage.

De plus, je n’ai jamais été une petite fille très “princesse”.

A la grande époque du “Club-Dorothée” (clin d’oeil pas discret du tout en direction de Mlle Creamy) je regardais “Ken le survivant”, “Dragon Ball” (il n’y avait pas encore  le “Z” derrière”) et “les chevaliers du zodiaque”, dans lesquels je ne supportais pas Saori Kido !

Tout ça pour t’expliquer pourquoi les histoires de princes charmants ne m’ont jamais attirée. Et aussi pourquoi, en devenant adulte, je me suis forgée une idée du mariage très petite, très floue, mais dont j’étais persuadée d’au moins une chose : ce n’était pas du tout fait pour moi !

Et puis, il y a eu une expérience amoureuse malheureuse avec la père de ma fille.

Et la petite idée floue et lointaine du mariage s’éloigne encore un peu. Et je lui tourne le dos. A quoi bon mettre autant de temps, d’énergie et d’argent dans un mariage qui finira de toute façon en divorce ? C’était décidé, le mariage, on ne m’y prendrait pas !

Mais un jour, j’ai rencontré M. Paladin.

De manière très classique : on s’est connu au boulot. Ce qui est moins classique, c’est qu’il ait bien voulu d’une nana :

  • Fraîchement séparée
  • Avec un bébé de 10 mois
  • Et avec un pépin de santé tout juste diagnostiqué. Je savais déjà que j’aurais droit à 1 à 2 opérations, plusieurs mois de convalescence et un traitement à vie.

(Tu commences à voir d’où il tire son surnom.. ?)

Nous avons connu de grandes joies et affronté ensemble des situations difficiles. Nous nous sommes soutenus quand un décès nous a touché. Et un jour, je me suis tournée de nouveau vers la petite idée du mariage. Je me suis aperçue qu’elle avait pris un peu plus de consistance. Elle s’était rapprochée, furtivement, dans l’ombre de chaque étape, heureuse ou malheureuse.

Love coffe

Crédits photo (creative commons) : Ahmed Rabea

J’en étais à peu près à ce stade lorsque notre belle-sœur nous a appris son mariage avec le frère de M. Paladin. C’était au cours d’un mémorable repas avec la famille de M. Paladin. Le dialogue donne à peu de choses près ça :

Belle-sœur : “Avec Chéri, on a une grande nouvelle à vous annoncer. On a décidé de se marier l’année prochaine, au mois de mai !!”

Belle-maman : “Aaaah ! Ben c’est pas trop tôt ! Je sais déjà qui je vais inviter !”

(Heuuu… c’est comme ça que ça doit se passer, normalement ?)

Belle-maman qui se tourne vers le futur marié : “Et toi, t’as intérêt à faire attention à qui tu prends comme témoin !”

(Oulah, ça va chauffer ! Adaptation immédiate : fixer un point imaginaire à travers la baie vitrée. Prendre l’air à la fois détachée et concentrée. Mais si, tu sais bien, le même que lorsque le prof veut un volontaire pour corriger l’exercice au tableau, exercice que tu as oublié prêté, pas fait)

Belle-maman qui se tourne vers moi : “Et vous alors, c’est pour quand ?”

Ce rapide enchaînement a battu le record de vitesse pour remonter ma moelle épinière et aller appuyer sur le bouton “peur primitive”. Sache que ce bouton ne peut normalement être actionné que par :

  • Le hurlement d’un loup
  • Le rugissement d’un lion
  • Certaines attitudes de Belle-Maman

Et quand il est enclenché, il est immédiatement suivi par le réflexe de fuite. Au 21ème siècle, ça se traduit par un magnifique : “Nous ? C’est pour jamais !” suivi d’un intérêt maniaque pour la propreté des mains de ma fille : en avant vers le lavabo le plus proche, puis séchage de mains le plus méticuleux que puisse subir une enfant de 4 ans.

J’étais à peu près dans cet état là :

phobique de l'engagement

Crédits photo (creative commons) : Kenny Louie

La petite idée du mariage, jusque là, flottait doucement dans les eaux calmes de l’Inconnu.

Elle était parfois ballottée par quelques vagues de Curiosité et caressée par le zéphir du “Pourquoi pas ?”… Eh bien cette petite idée s’est d’un coup retrouvée, tel le Titanic, dans un océan gelé, entourée d’icebergs menaçants. Et d’ours polaires affamés. Si, c’est bien connu : un ours polaire, ça mange des idées de mariage. Surtout après l’hibernation.

La petite chose fragile que je suis s’en sortira-t-elle ? Tu le découvriras très prochainement !

Et toi, as-tu toujours été persuadée que tu te marierais un jour ? Est-ce que tu t’es créé une image idéale de ton mariage depuis toute petite ? As-tu été échaudée par certaines réactions dans ta famille ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



22 commentaires sur “Quand le mariage n’est pas une évidence… 1ère partie”

  • Joli article 🙂 Je crois que ton expérience perso rejoins un peu celle de mon copain. Il n’a jamais assisté à un mariage de sa vie, il a pas forcément de supers exemples de mariages sous les yeux (parents divorcés) mais petit à petit l’idée à fait son chemin… jusqu’à sa demande 🙂
    J’ai hate de voir la suite!
    A+
    Karine

  • Pour moi ça a toujours été une évidence mais je baignais dedans. Petite je voyais passer tout plein de magazines people avec des mariages princiers et ma mère s’occupait ponctuellement des mariages dans notre paroisse alors j’ai toujours entendu parler de mariages sauf que je n’ai pas eu l’occasion d’être demoiselle d’honneur et, de manière générale, d’aller à beaucoup de mariages. Je n’avais pas penser à l’impact que pouvait avoir le fait d’avoir grandi dans cette ambiance. Merci Mademoiselle Alchimie pour cette réflexion.

  • Avant mon propre mariage, je n’avais assisté qu’à trois mariages : celui de mes parents (âge – 3 mois… oui, j’étais comme un poisson, je menais une existence aquatique et j’étais pas-née), celui de la fille de ma nounou (âge 3 ans) et celui de ma marraine (âge 8 ans)… d’ailleurs si j’y réfléchis, au moins deux de ces mariages ont fini par un divorce (le troisième je sais pas). Autant dire que mon esprit était vierge de tout souvenir de mariage quand je me suis avancée vers l’autel (bon, moi, par contre j’étais enceinte). Heureusement il existe de très bons sites qui t’expliquent comment ça se prépare et comment ça se passe 😉

  • Idem pour nous, eux fans de jeux de roles GN et table… c’est ce qui nous a permis de nous rencontrer. Lui, Frenchie et moi Hollandaise… vivant en belgique!
    eh oui!
    Mais je suis devenue comme toi, prete à l’idée du’n mariage même si j’ai longtemps dit que c’était aps un but ne soi.

    Mais depuis les choses s’nechainent. ma ‘belle-soeur’ est mariée depuis le 15 juin. Elle vient de nous annoncer qu’elle était enceionte de 2 mois … presque 3 même et là… la PEUR revient .

    j’ai fait une fausse-couche il y a 2 ans… et l’âge devient un obstacle car je vais avoir 44 ans. Je me dis que je suis en retard… j’ai raté le moment d’avoir des enfants… mais bon je croise encore les doigts pour le tout. Mariage planifié pour juillet 2015^^ on espéère dnas un mois avoir d’uatre snouvelles ^^ BONNE CHANCE pour les denrirs mois qu’il te reste…

    • Bon courage à toi aussi Arakdia ! Si j’ai un conseil à te donner : penses à vous quand la peur panique te gagne (même si dans mon texte j’ai surtout cédé à la panique ^^) Quelques amulettes elfiques, incantations oubliées et breuvages rituelles vous permettront de surmonter tout ça dans un prochain GN ? 😉 Je te souhaite beaucoup de bonheur et de courage dans tes préparatifs

  • Et oui, la Belle-Maman n’est pas toujours l’être le plus avenant qu’il soit. Ici, à chaque sujet mariage et bébé, j’applique la stratégie humour noir (et souvent de mauvais goût) : mais en vain…
    Mais si je viens régulièrement flâner dans les parages, c’est bien parce que dans ma caboche aussi, l’idée du mariage commence à prendre forme 😀

  • J’ai tellement ri avec ton article !
    Merci.
    Moi aussi je n’ai jamais vécu dans l’idée du prince charmant, surtout avec la famille que j’ai et les idées féministes que je me suis forgée vers … 11 ans ?
    Grumpf a assisté à UN mariage, celui de ma cousine… Autant te dire que nous sommes dans l’inconnu le plus total?.
    Je trouve votre histoire à tous les deux trop mignonne. 🙂
    Bon courage dans la suite

  • Pas forcément beaucoup de mariages dans ma jeunesse ou mon adolescence, mais Ken le survivant, Dragon Ball et Les chevaliers du zodiaque oui !

  • Bonjour,
    Ton article me fait penser à moi. J’ai toujours dit que je ne voulais pas me marier (des parents divorcés et ma mère n’est pas heureuse en couple). En plus je n’ai jamais imaginé mon mariage. Mais à force d’en parle, l’idée poursuit se chemin. Et puis, Monsieur a fait la demande et je dis MERCI à Internet et au blog qui m’aide bien à organiser mon mariage

    • Félicitations Miss future Madame 🙂 C’est vrai qu’on a l’impression d’un grand saut dans le vide. Un conseil : fait tienne la devise du grand philosophe Buzz l’Éclair : ” Vers l’infini et au-delà !” 😉

  • merci pour le clin d’oeil ! 😉 Ton histoire me touche beaucoup… j’ai hâte de lire comment l’ours polaire s’est fait la malle 😉

  • En plein dans le mille: belle tranche de rigolade avec ton article bien écrit et tellement vrai…!
    Je cherche toujours comment apprivoiser l’idée moi… sans savoir ce qu’en penses mon Jules! Mais une chose est sûre: je rêve et réfléchis beaucoup à vous lire, toutes! Merci pour tout ce bonheur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *