La non-demande en mariage… ou presque – 1ère partie

Commençons par le commencement.

Aujourd’hui, je vais te parler de l’étape essentielle qui débute la grande histoire du mariage : LA demande, avec les fleurs, les violons, la bague énoooooorme, le feu d’artifice, la calèche tirée par 12 chevaux blancs, les… Ahem, On va se calmer, respirer un peu…

Voilà, c’est bon ? Donc je disais, la demande.

Demande en mariage princesse Inde

Crédits photo (creative commons) : Mayeesherr

Avec Chéri, nous avons évoqué la question du mariage tôt.

Au bout de 4 mois, il m’expliquait que si un jour il se mariait, il aimerait porter un costume queue-de-pie et un chapeau haut de forme. Evidemment c’était de l’hypothétique, pas du tout un pré-demande en mariage. Mais pour la fifille-qui-adore-les-robes-de-mariées-et-tout-ce-qui-va-avec qui sommeillait au fond de moi, c’était un signe !

Les semaines, les mois et les années ont passé, et la question du mariage revenait de temps en temps hanter mon esprit et nos discussions. A l’occasion, Maman-de-Chéri (MdC) remettait le sujet sur le tapis, aidée de son fils adoré qui s’amusait à faire des allusions à peine voilées à ce sujet : « Quand vous mariez-vous ? Il faut me le dire, que je commence à mettre de l’argent de côté ». Réponse de Chéri « Commence tout de suite, comme ça tu seras sure d’avoir assez ».

Pompon sur le gâteau, Chéri aimait bien aussi me faire tourner en bourrique en me parlant de ce sujet épineux et en laissant planer le doute quant à une potentielle demande (homme cruel !).

Après de nombreuses déceptions occasions manquées de demandes romantiques, je n’y croyais plus vraiment et lui avait même demandé d’arrêter de m’en parler, s’il n’était pas sérieux. Le dernier repas en amoureux, qui aurait pu être l’occasion rêvée, avait vu Chéri souffler le chaud et le froid, car il ne mesurait pas l’importance de la chose à mes yeux. Résultat des courses : une insomnie pour bibi et humeur massacrante le lendemain !

Bref, au cours des dernières vacances d’avril, nous passions quelques jours chez MdC.

Je ne sais plus vraiment comment le sujet est arrivé sur le tapis (probablement aidé par les bubulles du champagne de l’apéro), mais voilà que la question qui n’en a pas l’air revient au pas de charge : « Quand vous mariez-vous, il faut me le dire que je commence à mettre de l’argent de côté ». Mais l’habituelle réponse de Chéri n’a pas suffi, cette fois-là. Et face à l’insistance de sa maman, Chéri est parti chercher papier et crayon…

Champagne demande en mariage

Crédits photo (creative commons) : Waldo Jaquith

Chéri : « Chiche, dis nous qui tu penses inviter !»

MdC : « Ma sœur et ses enfants, la cousine machine, et le cousin bidule et… »

Après l’annonce de quelques autres noms, arrive la question de la date.

MdC : «  Il faudrait que ce soit sur un week-end avec un pont, comme les invités vont faire un long voyage (plus de 500km) pour qu’ils puissent avoir le temps de se poser »

 Moi : « C’est quoi, les prochains ponts ? »

 Chéri, qui dégaine son smartphone plus vite que son ombre : « Ben… Sur 2014, il y en a en mai, juin juillet et pour les années suivantes… Ah ben, y’en a plus avant un moment ! » C’est à ce moment que Chéri, qui prenait cette discussion à la rigolade jusque-là, a compris qu’il allait falloir s’y mettre sérieusement !

D’emblée, j’avais définitivement écarté le mois de juin. Il ne restait donc plus que les ponts du mois de mai ou de juillet (août ne nous convenant pas particulièrement). Les week-end du mois de mai semblaient parfaits, ainsi que celui du 14 juillet. Nous avions donc 3 ou 4 dates potentielles…

Après ces premières constatations, et ce début d’organisation qui m’a laissée assez euphorique (à moins que ce ne soit les bulles…), un doute s’est insinué en moi.

MdC, partie sur sa lancée, nous a fait quelques autres suggestions pour l’organisation : idées de mise en bouche pour le vin d’honneur, par exemple. C’est là que mes pieds ont retouché terre. Comment te dire… Avant même de vraiment décider du mariage, une chose était certaine, c’était NOTRE mariage. Il n’est pas question de faire comme les autres le veulent parce que « ça fait mariage » ! La décision n’est même pas prise que j’étais déjà en mode control freak !

L’après-midi qui a suivi a été source de discussions avec Chéri.

J’ai commencé à angoisser. Oui, j’étais très heureuse que ce projet prenne enfin forme. Mais la forme qu’il venait de prendre ne me plaisait pas du tout. Comprend-moi, je n’avais pas eu de demande en mariage comme j’avais imaginé en avoir de Chéri, mais en plus, je voyais déjà MdC commencer à mettre son grain de sel dans les préparatifs. Alors, je te précise tout de suite que j’aime beauuuucoup MdC. Mais je suis prête à financer mon mariage à 100% pour tout organiser à mon idée, et à celle de Chéri, quand même.

J’ai donc dit à Chéri qu’il fallait freiner un peu l’euphorie de sa maman, et que je ne voulais plus que l’on aborde le sujet pendant notre séjour.

J’ai eu l’impression d’être dépossédée de ce moment qui normalement doit être particulier dans l’organisation du mariage. Un moment entre les 2 futurs, une décision prise à deux, et non pas impulsée par une tierce personne. En fait, j’ai eu l’impression que c’était MdC qui me demandait d’épouser son fils…(Mais en fait elle attendait cette demande au moins autant que moi).

Lorsque nous sommes rentrés chez nous, nous avons eu du temps pour discuter dans la voiture. J’ai expliqué à Chéri ce qui m’avait contrarié, comment j’avais ressenti ce début d’organisation et le sentiment qu’elle allait m’échapper. Et surtout, « Elle est où, la bague ?! »

La première fois, je n’avais pas eu de bague et de demande romantique. Et j’avais eu l’impression que c’était irréel, d’autant que nous avions attendu avant d’annoncer la nouvelle. J’avais eu l’impression qu’il avait regretté sa demande. Alors cette fois-ci, je tenais à avoir une vraie demande !

Mais comme j’aime faire durer le plaisir, je ne te raconterai la suite que dans la prochaine chronique.

Et pour toi, comment s’est passée la prise de décision ? C’était quelque chose de réfléchi ou de spontané ? Ta future Belle-maman s’est-elle soudain transformée en wedding-planner ? Raconte ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



9 commentaires sur “La non-demande en mariage… ou presque – 1ère partie”

  • J’attends la suite avec impatience!
    Et je comprend tout à fait ton sentiment de te sentir dépossédée de ce moment. On a l’impression que ton chéri n’ose pas te demander et que c’est plus simple que ce soit MdC qui l’impulse.
    J’espère qu’il se sera rattrapé avec une jolie bague!

    • En fait, Mlle Suisse, ce n’est pas qu’il n’osait pas, c’est qu’il se disait “on a le temps…” . Parce qu’on a beaucoup d’autres projets concomitants (mince il est terminé le concours…) à l’organisation du mariage.

  • Je comprends ton désappointement, pas de demande en mariage comme tu aurais souhaité, pas de signe visible comme la bague, mais par contre une future belle-mère qui commence déjà à organiser votre mariage en donnant les idées qui lui plairaient, sans se rendre compte que c’est VOTRE mariage, donc que ce sont VOS idées et VOS envies qui primeront. Comme début, c’est un peu dur à avaler !
    J’ai hâte de connaître la suite, pour voir si ton Chéri va se rattraper, et comment tu vas reprendre la préparation de ton mariage des mains de MdC 😉 Au plaisir de lire tes autres articles !

    • Avec les explications de Chéri, (qui connait sa maman depuis plus longtemps que moi) j’ai compris qu’en fait MdC était dans le même état d’attente du mariage que moi. Du coup elle a laissé la machine s’emballer. Mais finalement elle n’est pas aussi “wedding-planner” que j’aurais pu craindre au début.

  • Idem! J’ai pas eu de demande, je viens d’avoir ma bague quand même mais on l’a choisi à deux et je lui demande encore de me poser LA question que j’attendais comme dans les films…. Mais finalement c’est parfait quand même et j’espère que ce le sera pour toi. La MdC n’a été qu’un facilitateur maintenant tout est en VOS mains à vous 2!

  • Vivement la suite !
    Le moment où MdC et ton homme commencent à organiser, à ta place j’aurais rêvé d’un bouton “STOP” pour dire “wow , il se passe quoi là ?”

    • En fait au moment où ils commençaient à “organiser”, j’étais en train de me demander si c’était sérieux ou pas. Connaissant Chéri, je me doutais qu’il faisait marcher sa maman. C’est quand lui a réalisé que, oui il fallait peut être que l’on s’active, que j’ai compris qu’il était un chouille plus sérieux :p.

  • ah la pression des proches c’est le pire certaines fois ! Mais ça prouve aussi qu’ils tiennent à vous (dans ce cas ta MdC) !
    J’ai hâte de lire la suite, voir s’il s’est rattrapé ton homme ! (avec une belle bague et une belle demande ??)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *