« Papa, Maman, on a quelque chose à vous dire »

Sortis de notre weekend de rêve, on a commencé à réfléchir à THE annonce. A la famille, aux amis, aux proches et aux moins proches… Mais ! Ça fait maintenant 5 ans que nous sommes ensemble, on avait déjà commencé à réfléchir à la question de l’annonce… Je veux dire, rationnellement…

On le sait tous, un mariage, ça coûte très cher, et on veut faire plaisir aux invités présents, c’est un fait. Et ça serait dommage, emportés dans un tourbillon de bonheur et de manque TOTAL de lucidité, de crier sur tous les toits : « On va se marier ! Oui, c’est super, je suis trop heureuse ! Oui, elle est belle la bague, hein ? Bien sûr que vous êtes tous invités ! » Ahem…

Je pense qu’il n’y a rien de plus délicat que de « désinviter » la moitié des gens derrière. Donc, pour nous, dans l’ordre, ça a donné ça :

  1. Établir un pré-budget (vraiment à la louche)
  2. Établir une pré-liste d’invités, en notant toutes les personnes que l’on veut absolument à notre mariage,
  3. Sauter dans la voiture ou sur le téléphone pour aller répandre la bonne nouvelle (Oyé, oyé !)
3 - annonce-mariage-aux-familles

Crédits photo : Mariage.Ch

La famille proche

La semaine suivant la demande, maman et beau-papa Bop avaient invité mes parents à dîner. Nous avons donc profité de l’occasion.

Nos familles se sont déjà rencontrées à plusieurs reprises, je connais très bien ses parents, et lui les miens. Les réactions ont donc été logiquement très positives (je soupçonne néanmoins mon père d’avoir espéré un autre genre de bonne nouvelle…).

Puis le lendemain, nous l’annonçons à papa Bop et belle-maman Bop. Même réaction. En même temps, ils nous voient ensemble depuis des années, ça n’était donc pas une surprise…

Le reste de la famille

On a fait simple. Les membres de la famille qu’on a pu voir au cours des 2-3 mois qui ont suivi la demande, on leur a annoncé de vive voix.

Pour les autres (peut-être une quinzaine de personnes), soit par téléphone, soit on ne leur a rien dit en sachant pertinemment que :

  • Les parents / grands-parents / cousins-cousines s’en chargeraient très bien
  • Ils auraient le faire-part de toute façon

Les amis

Je vais distinguer 3 catégories ici :

  • Les amis de Bop

Principalement des anciens collègues (dont des musiciens qui nous feront l’honneur de jouer… au vin d’honneur !), des amis de l’IUT, et son meilleur pote de lycée. Tous très contents de l’annonce et de la fête en perspective.

  • Mes amis

Même pas eu besoin leur dire ! L’un d’entre eux a vu la bague et m’a demandé : « Tu te maries ? » « Ouais » « Sans déc’ ?! ». Bref, eux aussi très contents de la nouvelle.

  • Nos amis communs

Ce sont initialement les amis du grand-frère de Bop (ils habitaient tous dans la même résidence et ont vu grandir Bop) mais ils m’ont tout de suite accueillie dans la « famille » et je les aime d’amour.

On les a prévenus au cours d’un barbec’ qui nous réunissait tous, et là, méga-accueil de la nouvelle, des embrassades, de la joie, du bonheur… Sauf l’une de nos amies, que je vois devenir blême, se retourner vers son copain, puis vers moi :

Elle : « Vous avez choisi la date ? »

Moi : « Euh… non pas pour l’instant, en même temps on n’a pas commencé les visites de salles, tu sais… »

Elle (reprenant des couleurs) : « Aaah, parce qu’en fait… nous aussi on se marie, c’est pour le 7 juin !!! »

Et là, re-embrassades, re-joie, re-bonheur et quelques larmes : c’était franchement beau à voir.

Résultat de la soirée :

  • 1 EVG (celui de Bop) et 1 EVJF (celui de notre amie) dont je soupçonne qu’ils ont été planifiés ce soir-là
  • 1 date éliminée d’office
  • 1 méga coup de pression pour l’organisation : eux, c’est dans un an et demi, et ils ont déjà : la date, la salle, le traiteur, la liste d’invités et une bonne idée de ce à quoi ressemblera leur journée. Nous : nada…

Les témoins

Du côté de Bop, c’est très clair depuis le départ : ce seront ses frères (encore a-t-il fallu lui expliquer qu’il devait leur demander, pour que ça devienne officiel !)

De mon côté, je me posais la question bien avant la demande. Le fait est que j’ai eu beaucoup d’amis au cours de ma loooongue vie, mais comme beaucoup de personnes, on se perd de vue, ou bien on garde contact tout en ayant évolué et donc en n’ayant plus les mêmes centres d’intérêt. Je ne fais malheureusement pas partie des personnes qui ont su conserver une amitié qui dure depuis la maternelle (et j’admire les personnes qui y arrivent !).

Alors je me suis demandé, tout simplement : quelles sont les personnes qui comptent le plus dans ma vie à l’instant T ? Les personnes avec qui j’ai le plus d’affinités ? Les personnes que je souhaite aussi garder dans ma vie pour longtemps ?

Finalement, c’était pas si compliqué que ça : Mamzelle P. et Mister B., mes 2 anciens collègues et amis adorés .

Mamzelle P. fut la première au courant de la demande. Elle suivait l’affaire depuis un petit bout de temps et m’avait mise en garde : « Tu verras, il va te faire sa demande ce week-end !». Sauf qu’à ce moment-là, elle ne savait pas qu’elle allait devenir témouine en chef ! Je crois qu’elle en a été très touchée, peut-être un peu surprise aussi, mais je sais que j’ai fait le bon choix, parce que depuis, on ne peut plus l’arrêter !

Un peu plus tard, j’ai demandé à Mister B. s’il voulait bien être mon second témoin à la Mairie. Il a accepté avec grand plaisir, mais m’a quand même prévenue : « 100% des mariages où j’ai été témoin ont fini en divorce…». Soit 1 seul en fait. Même pas peur !

Amitié

Crédits photo : HD Wallpapers

Finalement, aucun « epic fail », on s’en est plutôt bien sortis… Jusque-là !

Et toi ? As-tu prévenu tout le monde dès que tu as eu ta bague au doigt ? Quelles ont été les réactions de tes proches ? Comment as-tu choisi tes témoins ? Dis-moi tout !

Enregistrer


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



9 commentaires sur “« Papa, Maman, on a quelque chose à vous dire »”

  • J’imagine tout ce qui m’aurait traversé l’esprit en voyant une amie devenir toute blanche à l’annonce de notre mariage, pfiou… Heureusement plus de peur que de mal ! Mais effectivement ils vous ont mis un coup de pression avec leurs préparatifs déjà bien entamés !
    Je te rejoins mais alors totalement sur la difficulté de garder des amis, surtout que j’ai beaucoup déménagé. Et j’ai choisi exactement comme toi mes témouines 😉

    • Marion, je t’avoue qu’au début je me suis demandée ce qui se passait, mais finalement c’est une bonne nouvelle 🙂
      Pour les amis, c’est vrai que c’est compliqué (et même sans déménager bien loin), en tout cas je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir fait ce choix !

  • On en est à cette étape là : l’annonce ! On a choisi de le faire pendant les fêtes de fin d’année parce que c’est le moment où on voit le plus de monde. (je trépigne.. difficile de garder le secret en attendant!)
    Sinon, petite question : on l’annonce comment à ceux qu’on invite pas le jour J? on leur annonce pas du tout ou il y a une technique spéciale?

    • @ LiSa, si je peux me permettre 🙂
      La « technique » officielle, c’est le faire-part, tout simplement ! Lorsqu’il ne contient pas d’invitation au vin d’honneur ni au repas, un faire-part sert à informer, tout simplement, qu’un mariage va avoir lieu. Libre à la personne qui le reçoit de venir assister à la cérémonie, si elle le souhaite 😉

    • C’est vrai que j’avais toujours vu le faire-part comme une invitation, mais Madame Tango a raison finalement : le faire-part sert à annoncer, et l’invitation à inviter. Pour ma part, on a préféré ne pas en parler à ceux que l’on invitait pas, pour éviter la « lourde » tâche de devoir justement se justifier (on a joué les lâches en gros :))

      • ah oui, tiens, tout « simplement ». comme mademoiselle Bebop, je voyais le faire part comme une invitation mais effectivement il sert surtout à faire part!
        Bon, je crois qu’on va se contenter de d’abord l’annoncer à ceux qu’on invite… les autres, on verra plus tard. 😉
        merci pour vos réponses en tout cas.

      • Tu as eu raison, c’est parfois pénible de devoir se justifier !!!
        J’ai quand même eu un sms le jour J, je cite : « Je suis très déçue de ne pas avoir été invitée à partager ce doux moment » LOL ! J’en ai ri sur le coup, mais moi je n’oserai jamais faire ce genre de réflexion, même si je suis vraiment déçue ! Bref, il y a toujours les mécontents, qu’ils se taisent ce serait bien, non ?!

        • Madame Violine, je suis tout à fait d’accord. Et je peux te dire que les invités (ou non-invités d’ailleurs) indélicats, on en a subi jusque là, et j’espère que la semaine prochaine, ils se tiendront tous à carreau 🙂
          A bientôt

  • Hé bien pour l’instant on ne l’a dit à personne! J’aime bien ton histoire et se moment de complicité avec les gens quand tu leur as annonce. Mon chéri m’a offert ma bague, elle n’était meme pas encore à ma taille que je voulais l’annoncer à une réunion de famille… et puis lui n’était pas prêt. Il veux d’abord savoir la date et le lieu avant de l’annoncer. A la fois c’est loin 2016! Et en y réflechissant bien, il a eu raison. Moi qui adore les surprises (et qui n’a pas eu vraiment la surprise de la demande en mariage) je vais maintenant m’éclater pour l’annoncer de facon personnalisée à chacun ^^. En plus on aura la date et on fabriquera un petit STD que l’on donnera au moment de l’annonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *