Notre mariage, un projet rêvé, chamboulé par la maladie

Toi et moi, on ne se connaît pas depuis longtemps, mais j’ai envie de te parler d’un sujet qui me tient beaucoup à cœur : le contexte entourant notre décision de nous marier.

Avant tout,  tu dois savoir que chez nous, le mariage n’a jamais été un sujet tabou. Quelques semaines à peine après le début de notre histoire, on en parlait déjà, sans gêne ou phobie de l’engagement. En fait, on a toujours su qu’un jour, on deviendrait mari et femme.

mains des mariés

Crédits photo : LaDuke Photography

Pour autant, avec nos vécus respectifs, il était hors de question de brûler les étapes, la priorité restait de construire notre couple, en « laissant le temps au temps ». (Ahem, merci Didier Barbelivien !)

C’est d’ailleurs la version « officielle » qu’on donnait à chaque « et vous c’est pour quand le mariage ? ». Plutôt efficace, puisqu’après, plus personne n’osait nous demander quoique ce soit ! (Gniark gniark !)

En off, je tenais plutôt une position dissidente : ces derniers mois, j’ai carrément développé un syndrome de « wedding-ïte aigue », tellement j’avais hâte que ce soit enfin MOI dans la robe de mariée et pas mes copines !

Du coup, toutes les occasions étaient bonnes pour tendre des perches au Bird, en particulier ce soir-là, au resto mexicain devant nos chips au guacamole.

Moi : « Tiens, t’as déjà fait gaffe ? En 2013, notre anniversaire de rencontre tombe un samedi… Si on se mariait ce jour-là, on serait certains de ne jamais oublier la date  » (technique dite du « ni vu-ni vu je t’embrouille l’air de rien »).

Lui se marrant : « C’est pas mal comme idée, je bloque le créneau alors ?! ».

Zoup. Fin de la discussion, interrompue avec l’arrivée inopinée de nos burritos…

Mince ? C’était donc si simple que ça ? On se trouvait donc virtuellement à un an et demi de notre union future? Avait-il bien saisi le message au moins? Tout ça m’a pas mal chamboulée. Mais j’y voyais quand même un signal fort : décider d’une date de mariage, même « pour de la fausse », ça sous-entend qu’on est enfin prêts à franchir ce cap.

Et aussi que LA demande va arriver tôt ou tard ! (Gniiiiiiii !)

photomaton demande en mariage

Crédits photo : D.R.

Durant les semaines suivantes, j’étais un peu en mode  « sale gosse » (traduction : « particulièrement chiante », selon les dires de mon futur mari !), à m’imaginer la manière dont il allait s’y prendre. Un week-end en amoureux à l’étranger ? Un soir, après avoir dîné dans notre resto préféré, à l’endroit où on s’est embrassés la première fois ?

J’échafaudais les scénarios les plus fous et je tannais chéri dès que je pouvais sur le sujet. Apparemment, j’étais tellement en boucle qu’à un moment donné, le Bird a haussé le ton en me demandant d’arrêter les délires parce que ça lui foutait une pression pas possible.

À ma décharge, en 2012, il y’ avait largement de quoi être sur le qui-vive : la St Valentin, mes 30 ans, nos 5 ans de relation, notre anniversaire de PaCS… Ou tout autre jour de l’année qu’il aurait choisi pour me faire la plus belle des surprises !

Bref, j’attendais l’heure fébrilement avec trac et impatience. (Tu me comprends !)

Malheureusement, un mois plus tard, c’est la Vie qui me prend de court, façon « coup de la corde à linge », uppercut à l’estomac et K.O. Game over.

Un diagnostic qui tombe comme un couperet : mon papa adoré est atteint d’une maladie neurologique grave, d’évolution rapide, et à ce jour incurable. Je suis dévastée. Et soudain, toutes mes « préoccupations mariagesques » de la veille me semblent honteusement futiles.

Dans ma tête, la même pensée tourne en boucle et me donne le vertige : bientôt, mon père ne sera plus là…

Dans ce genre de maladies, se projeter à long ou moyen terme est extrêmement douloureux, car on s’aperçoit très vite que toutes les questions restent sans réponse, que chaque projet se solde par un grand point d’interrogation. On ne contrôle plus rien, on est spectateur impuissant. Rien ne sera jamais plus comme avant.

Un soir, quelques temps après cette triste nouvelle, je craque en sanglots et je dis au Bird « Je m’en fous d’avoir un mariage parfait comme dans les blogs, la seule chose que je veux, c’est que papa soit là, il faut qu’on se marie le plus vite possible ».

Et là, le Bird n’a pas posé un genou à terre, il n’a pas sorti un écrin de sa poche, il n’a pas fait sa déclaration au clair de lune avec les étoiles qui scintillent, un feu d’artifice et des arcs en ciels. Il a juste répondu  qu’il savait à quel point c’était important pour moi, qu’il y avait réfléchi aussi, et que si c’était ce que je voulais, on le ferait… ensemble.

Ce soir-là, il ne m’a pas demandé en mariage mais il m’a offert la plus belle preuve d’amour qui soit, celle de se soutenir mutuellement quand le pire vous tombe dessus sans crier gare. Et pour cela, je lui serais éternellement reconnaissante.

amoureux réconfort

Crédits photo : Byron Roe Photography

Après, on a examiné les options qui s’offraient à nous :

  • Organiser tout un mariage en quelques semaines à peine, avec les moyens du bord.
  • Scinder le mariage, avec une partie à la mairie en tout petit comité tout de suite, et une fête plus tard.
  • Garder la date de 2013 et tout faire à ce moment-là.

La décision a été très difficile : nous avons finalement choisi de maintenir notre date initiale, avec tous les risques que cela comporte. Je n’en ai jamais discuté avec mon père, mais le connaissant, je pense qu’il n’aurait sans doute pas apprécié qu’on donne raison à la maladie en chamboulant nos plans.

Depuis, je croise tous les jours les doigts pour l’avoir à mes côtés le plus longtemps possible, et qu’on puisse partager ce moment si spécial, comme je l’ai toujours imaginé.

Et puis, je dois admettre que préparer notre mariage en marge de la maladie, c’est un peu ma soupape de décompression quand je n’ai pas le moral ou que mes angoisses me torturent trop. Je me réfugie dans mes inspis de pompons et de vinyls vintage pour trouver la force d’affronter tout le reste, de garder le sourire.

couple bord de mer

Crédits photo : Shang Shen Photography

Si tu savais ma Bride, combien c’est important pour moi d’écrire cette chronique !!! (Même si trouver les mots n’a pas été une chose facile.)

J’adore lire les récits de demandes en mariage de mesdemoiselles mes consœurs, ça me donne des étoiles plein les yeux, des frissons d’émotion… Je ne te cache pas que j’ai eu aussi des petits pincements au cœur les premiers temps, en me disait que ma « demande » serait pour toujours « différente », empreinte d’un sentiment particulier mêlant joie, tristesse et regret.

Quand j’ai commencé à écumer les blogs mariage, j’avais l’impression que toutes les brides étaient le bonheur incarné, que j’étais la seule à qui ce genre d’épreuves arrivait. Encore maintenant, à 5 mois du D-Day, il m’arrive de culpabiliser de préparer mon mariage dans des circonstances qui ne se prêtent pas vraiment à la fête…

Mais grâce à Mademoiselle Dentelle, j’ai trouvé des réponses pour m’apaiser dans mon choix. J’ai compris que les moments durs, les blessures plus ou moins profondes font partie de nous et qu’il faut les accepter pour être heureux.  Aujourd’hui, j’espère que ce récit pourra t’aider de la même façon, si tu en ressens le besoin.

Parce qu’on le sait toutes, si la vie n’est pas toujours douce et sucrée comme une guimauve de candy bar, elle continue malgré tout et nous permet d’avancer, de grandir…

mains mariés

Crédits photo : Michelle Leigh Photography

Et toi ? Prépares-tu ton mariage dans des circonstances particulières (maladie, absence, d’un ami, d’un proche) ? Est-ce que cette situation a eu un impact dans votre décision de vous marier, ton chéri et toi ? Est-ce que tu as parfois du mal à gérer tout de front ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



62 commentaires sur “Notre mariage, un projet rêvé, chamboulé par la maladie”

  • j’ai vécu la même chose que toi quasiment, et pareil que toi, parfois je regrette que le moment soit emprunt d’un peu de tristesse, pour autant tu verras, le jour sera magique, et comme tu dis la préparation aide beaucoup!

    • Merci pour ton message Cécile!! Ton témoignage posté sur ton blog m’avait beaucoup émue et aussi confortée dans l’idée qu’on pouvait faire de son mariage un jour spécial tout en rendant en hommage à celles et ceux qui nous manquent!

  • Tu m’as donné les larmes… et je trouve cette demande tellement belle…
    Oui, on est romantique et on rêve du genou à terre etc. Mais se marier, c’est avant tout une décision à deux et le mariage est un projet de vie, et ce qui est beau, c’est avant tout ce « ensemble »…
    Bon courage pour supporter les difficultés de la maladie et pour préparer une belle fête…

    • Bah non Claire! Faut pas pleurer! 😉 Cette chronique a été très dure à écrire mais elle m’a fait un bien fou, c’est le principal! Je suis d’accord avec toi, cette demande qui n’a rien d’une comédie romantique hollywoodienne signifie beaucoup de choses à mes yeux! Et merci pour tes encouragements!

  • Cette chronique est très émouvante et je m’y retrouve beaucoup!
    Le grand père de Julien est mort le soir de la demande en mariage et ces deux événements resteront à jamais indissociables…comme une ombre au tableau!
    Comme tu as pu le lire dans une de mes chroniques en 2012 nous avons eu 6 décès dans nos familles et avons perdu chacun un grand père.
    Nous nous sommes également posé la question de reculer le mariage. avzc toute cette peine autour de nous j’avais l’impression d’être égoïste et futile…
    Et puis nous avons décidé de garder nos dates parce qu’elles nous parlent et que ce sera un bon moyen pour tout le monde de panser les plaies et de partager un moment de bonheur en famille!
    Tu as pris la bonne décision je pense! Je te souhaite beaucoup de courage pour la suite des préparatifs!
    Huuuuugs!

    • Oh oui je me souviens bien de ton post Melle Stilettos! C’est d’ailleurs celui-ci et ceux d’autres Melles qui m’ont fait prendre conscience qu’on est toutes confrontées à des moments durs dans la vie et qu’il faut avancer malgré tout. Comme toi, j’ai beaucoup hésité à avancer, décaler, changer cette date qui nous tenait tant à coeur… Mais je crois que nous avons opté pour la bonne solution toi et moi et je souhaite que pour ton beau jour qui approche, chacun vienne le cœur apaisé partager votre bonheur!

  • Mon papa a du être amputé d’un pied et on a repoussé la date de notre mariage en espérant qu’il pourrait y être présent avec plus de confort. C’est important pour moi qu’il soit là ou en tout cas de tout faire pour que ce soit possible… Ceci dit un nouveau report n’est pas envisageable donc je croise pour qu’il soit d’attaque!

    • Hello Patoo! Je comprends l’importance d’avoir ton papa a tes côtés pour ton grand jour. Je suis persuadée qu’il est touché par cette marque d’amour et d’attention que vous lui avez faite ton chéri et toi!

  • Si tu savais comme je te comprend notre mariage est rpevu pour le 7juin 2014 mon papa est atteint d’un cancer non guerisable qui se multiplie 18mois c’est loin il peut sen passer des choses en 18mois sera til la a cette date la? sera til pres de moi tiendra til18mois, IL LE FAUT POURTANT la maladie na pas le droit de prendre mon modele homme elle ne doit me lenlever voile pr te dire que je c ce que tu ressens courage bisou

    • Emilie, je sais ce que c’est, cette attente terrible mais il ne faut pas perdre espoir. Je pense que ton papa va faire tout ce qui lui est possible pour être présent car il sait combien c’est important d’avoir ton « modèle » à tes côtés. Après, même si c’est très dur, je t’avoue que j’ai arrêté de me projeter trop loin car comme toi, je ne fais que me heurter à des questions sans réponses. Du coup, j’essaye de profiter de chaque instant, même ceux qui me semblaient les plus banals il y’a encore quelques mois (genre regarder une émission de télé ensemble, lui raconter les derniers potins du boulot etc) et c’est chouette car on partage énormément de choses, plus encore qu’avant la maladie! Je te fais de gros bisous et t’envoie du courage!

  • Mon chéri m’a demandé en mariage moins de 2 mois après le décès de ma grand-mère. Et même si je suis très heureuse de préparer ce mariage et d’épouser celui que j’aime. Je me dis que j’aurais vraiment aimé qu’elle soit là. Ne serait-ce qu’avoir pu lui annoncer… Mais la vie ne nous laisse pas toujours le choix.

    • Adé, j’étais aussi très proche de ma grand-mère, partie il y’a deux ans maintenant et elle me manquera beaucoup lors du mariage (surtout que c’était elle qui nous relançait souvent le Bird et moi en mode « quand allez-vous vous marier? ».) Je vais essayer de porter le jour J, la chaîne et la médaille de mon baptême qu’elle avait choisi pour moi et qui ne me quitte jamais au quotidien. J’aimerai aussi mettre une photo d’elle (et plus généralement de nos 8 grands parents) et consacrer un temps de recueillement lors de notre cérémonie laïque.

  • C’est très courageux de dévoiler le contexte des préparatifs et je trouve que tu as totalement raison de continuer à vivre normalement en préparant ce mariage!!!
    Bravo

    Amélie

    • Merci Lilie! En vrai, je ne me sens pas trop courageuse! LOL en fait j’avais juste besoin d’expliquer tout ça avant de démarrer mes chroniques sur des sujets plus légers! Et puis si ça peut aider des lectrices dans des situations proches de la mienne, ça me fait plaisir!

  • Birdy, chapeau !
    Ton article est écrit avec beaucoup de justesse et de sincérité et tu vois nous sommes nombreuses à avoir vécu une demande en mariage poussée par les mêmes types de nouvelles dramatiques…
    Je vous souhaite un très beau mariage en famille au complet 🙂
    Soyez heureux dans vos préparatifs malgré cette épée de Damoclès que je partage aussi.
    C’est complexe de vivre 50% ce bonheur à fond et 50% cette inquiétude au jour le jour mais la médecine fait de nombreux progrès et il faut lui faire confiance, de même qu’à la force que peut donner aux malades ce type d’évènement heureux à préparer. Cette échéance à laquelle ils se préparent forcément avec beaucoup de bonheur les porte chaque jour un peu plus.
    hug !!

    • Melle Coquelicot, je crois aussi que fixer des échéances à court ou moyen terme ça peut booster le moral et inciter à se battre encore plus fort contre la maladie! Et je comprend bien ce mix de sentiments entre joie et inquiétude, parfois j’ai l’impression d’être tiraillée au milieu de tout ça!

  • J’ai vécu moi aussi une situation similaire. Merci pour ce magnifique témoignage qui m’a rappelé mes préparatifs qui sont effectivement un bon moyen de se changer les idées…

    • Hello Magaly! C’est vrai que de l’extérieur, pour pas mal de personnes je donne l’impression d’être focalisée uniquement sur les prépas mais en vrai, ça défoule de tchatcher candy bar, faire parts etc!

  • C’est vrai que sur les blogs on ne parle souvent que des choses « futiles » du mariage, et rarement du contexte familial qu’il y a derrière.
    Moi j’ai aussi eu une difficile épreuve avec mon papa mais je n’avais pas forcément envie de le raconter end étail. Mais je peux te donner les grandes lignes: un mois après la demande en mariage, ma maman m’appelle car mon père est hospitalisé d’urgence. C’est le coeur. Il devait subir une opération risquée et peu pratiquée. Je pleurais tout le temps et effectivement je pensais beaucoup moins à mon mariage, 18 mois après! Je me disais qu’il ne serait peut être plus là. Mais il va mieux, l’opération a réussi, et il sera là. je sais qu’il est toujours malade mais je fais l’autruche, stupidement, je préfère profiter des bons moments et ne pas y penser…

    Je te souhaite plein de bonheur et te félicite pour cette chronique, pas facile à écrire! Je te souhaite un mariage plein d’amour et de tendresse. Et comme tu l’as dit, ta demande reste unique, elle t’a prouvé que ton fiancé était là pour toi quoi qu’il arrive.
    Le mien m’a aussi beaucoup aidée pendant cette période difficile pour moi et c’est là qu’on voit que c’est bien l’homme de sa vie !

    • Melle Flocon! Je ne pense pas que ce soit « stupide » de se focaliser sur les bons moments et faire abstraction du reste, au contraire! Tu es passée par des périodes pas faciles et c’est important de se préserver! Et aussi de s’appuyer sur une épaule quand on a du mal à faire face seule! Moi aussi je te souhaite un beau mariage entourée de ceux que tu aimes!!!! 😉

  • Merci pour ce texte Melle Birdy. Je me retrouve un peu dans les situations que tu décris; « notre anniversaire à nous » tombera un samedi en 2015 et on avait aussi dit en riant qu’on profiterait de cette date !
    Mais 2012 a été triste pour moi aussi. Décès de mon meilleur ami, et maladie de mon papa qui a du être opéré en octobre. Il va mieux depuis mais les traitements continuent et on peut difficilement rester sereins, car rien n’est jamais sûr.

    Je vous souhaite beaucoup de courage et espère de tout coeur que tout se passera le mieux possible pour vous.

    • Coucou Pimprenelle! Effectivement 2012 n’a pas été très douce avec toi :'( j’en suis bien désolée. J’espère de tout cœur que ton papa aille mieux dans les prochains mois et que votre projet de « samedi en 2015 » se concrétise si vous le souhaitez, ton chéri et toi! De gros bisous!

  • oh! je fais encore ma madeleine ! trop sensible et à vrai dire je suis confronté à la même situation , ma grand mère est atteinte de la maladie d’alzeimer ( évolution très très rapide ) , c’est désormais une question de jours , semaines …. je ne parle absolument pas des préparatifs de notre mariage avec mon papa ! ça me semble déplacé …
    ton chéri est adorable , et je pense que ton papa veut ton bonheur , essai de profiter de tes préparatifs …. courage ! biz

    • Virginie, moi aussi j’ai beaucoup de difficultés à aborder le sujet mariage avec mes parents, un peu comme si je culpabilisais de penser à autre chose que nos soucis présents. Même si j’essaye de me raisonner, parfois j’en souffre. Je ne sais pas si c’est pareil pour toi mais dans l’absolu, il faudrait réussir à crever cet abcès. Moi pour l’instant je n’en ai pas la force, peut-être dans quelques semaines quand on aura avancé concrètement sur les prépas? En tout cas, je t’envoie aussi beaucoup de courage et dis toi que, même si la maladie avance, ta grand-mère doit être très heureuse pour toi. Big hugs!

  • Je n’aurais pas de mots justes à te dire Mlle Birdy, vivant un peu la même situation, je me retrouve complètement dans ce que tu as si bien décrit et avec quelle sincérité!. Nous avons annoncé plus tôt notre mariage à mon père, qui a été hospitalisé dans un état critique. J’y voyais l’urgence d’annoncer à MON papa que SA petite fille allait s’unir avec son amoureux. Lui faire comprendre de se battre et de rester avec nous. Il n’y a pas eu d’explosion de joie, de larmes, tout est resté en retenue, mais ce que j’ai vu dans ses yeux à ce moment-là, je m’en souviendrais toujours. Il est aujourd’hui de retour chez lui, toujours en soin et nous devrons penser à une organisation spécifique pour qu’il puisse participer à notre joli jour. J’aime à penser que je lui donne l’envie et la volonté d’être là, pas de fatalité, nous en parlons avec légèreté mais toujours avec franchise. Alors Mlle Birdy, je te souhaite plein de courage et te dis au 5 février à la soirée Dentelle de Metz (avec un gros câlin en prime !:))

    • Céline! Tu as bien fait de partager cette nouvelle avec ton papa, comme dit plus haut, je suis convaincue que la perspective de moments heureux donne la « gniak » et l’envie de lutter contre la maladie! Moi aussi je prévois des aménagements particuliers (salle et hébergement à proximité avec accès handicapé notamment) pour que cette journée marathon ne le fatigue pas trop. Eh! c’est super qu’on se retrouve à la soirée dentelle!!!! J’ai hâte! 🙂

  • Je croise très fort les doigts pour ton papa soit là physiquement à ton mariage!
    Les circonstances sont effet très particulières pour toi mais tu sais, je pense qu’il y a beaucoup de demandes en mariage qui sont loin d’être aussi idylliques que la surprise, le week-end en amoureux etc… La mienne par exemple a été un peu pourrie (et en plus, il avait aucune excuse, lui :p), une grosse déception difficile à avaler, même si c’était le point de départ de cette belle aventure!

    • Ooooh Marjolie! Je suis bien désolée que la demande en mariage de ton chéri ne se soit pas passée comme tu l’attendais! 🙁 Je sais que mon Bird n’était pas très à l’aise avec ça non plus. Après coup, il m’a dit que ça le bloquait que j’en attende autant de sa part, que je mettais la barre trop haut! (pff même pas vrai quoi!) Mais c’est vrai qu’on est bercées par nos rêves de demandes aussi! Tu as raison, le principal c’est le point de départ de l’aventure et j’espère qu’il te réservera de belles surprises tout au long de votre vie à deux! ^^

  • Je me retrouve dans ton article …

    Nous avions tout prévu pour le mariage ( civil & religieux à un mois d’écart).

    Deux mois avant le mariage civil, la santé de ma maman se dégrade rapidement et on nous apprend qu’il s’agit d’une question de jours/semaines. Je ne voulais pas annuler car je gardais espoir qu’elle soit présente au mariage. Mon mari a pris la décision d’annuler et repousser le mariage religieux car la priorité était d’accompagner ma maman.

    On s’est finalement mariés civilement uniquement avec mes beaux parents, mon papa étant resté auprès de ma maman qui décèdera quelques jours après le mariage civil. On est de nouveau dans les préparatifs du mariage religieux, ce n’est pas la joie et ça ne sera jamais le plus beau jour de ma vie. Mais ce mariage religieux, on le fait aussi pour ma maman qui n’aurait jamais voulu qu’on l’annule.

    • N., ton témoignage me touche énormément!!! J’imagine que ces préparatifs de mariage religieux doivent remuer beaucoup de choses en toi. Mais tu as raison, la symbolique est très forte, si ta maman était attachée à cette cérémonie, c’est lui rendre le plus bel hommage qui soit que de la maintenir malgré tout. Je t’embrasse bien fort.

  • Mlle Birdy, je suis de tout cœur avec toi!
    Nous ne savions pas que 3 mois après l’annonce de notre mariage, la sœur de M. Hermine nous annoncerait son terrible cancer. L’absence de mon frère et de mon père ne suffisait pas! Nous avons donc préparer notre mariage en fonction des nouvelles du moment parce que oui pour nous il était clair qu’il n’y aurait pas de mariage sans elle. à 3 semaines du jour J elle est entrée en catastrophe aux urgences. ici c’etait Beyrouth! Un M. Hermine au fond du trou et moi revenue d’un seul cou quelques années auparavant! Finalement tout c’est passé pour le mieux.
    C’est ce que je te souhaite de tout cœur. Que tout se passe pour le mieux. Courage à toi et a toute ta famille

    • Madame Hermine, merci pour ton soutien!!!
      Je me souviens de ton histoire et j’étais super contente que le mariage se soit bien passé malgré tous les moments difficiles que vous aviez affronté avant avec M. Hermine! Je vais garder mon optimisme et faire en sorte que tout se passe pour le mieux de mon côté aussi! ^^

  • Bonsoir petit oiseau,
    Ton billet a eu un étrange retentissement sur moi, qui ai perdu mon papa dans un accident 5 mois après notre mariage civil…
    N’ayant pas la force de maintenir la date prévue pour le mariage à l’église, nous l’avons reportée. Mais ensuite, nous avons perdu le grand-père de Hombre,puis le mien… la série noire vient de s’achever (je l’espère) avec l’enterrement d’un 6ème proche, à Noël.
    Si je te dis ça, ce n’est pas pour t’apitoyer. Plutôt pour te dire que vous avez fait le bon choix. La vie n’attend pas.

    • Madame Tango, je ne savais pas pour ton papa et vos proches à Hombre et toi, ça me bouleverse cette série noire!!! :'( Bon choix, parfois je ne sais pas quand je vois qu’en quelques semaines, ça évolue à une vitesse vertigineuse. Mais j’essaye de ne pas me laisser submerger par mes angoisses, de garder espoir. Comme tu le dit, la vie n’attend pas et je commence à réfléchir différemment, à faire le tri voire à regretter le temps qui passe et que je ne rattraperai plus, alors qu’avant c’était un peu le cadet de mes soucis, je me disais « arf, on verra, y’a le temps ». Quelle illusion 🙁
      Merci pour ton message et j’espère que cette année sera plus clémente et douce avec vous. Plein de hugs!

      • Love… « L’enfance n’est pas l’époque qui va jusqu’à un certain âge, et où, à cet âge certain, l’enfant abandonne ses occupations infantiles.
        L’enfance est le royaume où personne ne meurt. »

  • bonjour
    votre article m’a bouleversé j’ai l’impression que c’etait mon histoir qui etait ecrit la….mais situation est similaire a la votre a quelque detail pret.
    Moi aussi j’ai été la parfaite fille chiante pour avoir ma demande je le harcelais sans cesse tellement cela me tenais a coeur.
    Et mon petit frere de 21 ans a declaré une leucemie deja trés avancé cela a tout remis en question et du coup je ne prononcais plus le mot mariage mais revais secretement que mon frere sorte au plus vite de cette « saloperie » afin d’assister a cette journée.
    Malheureusement il est decedé 9 mois plus tard le 6.12.11 et je n’aurais jamais le bonheur de partager ce moment avec lui mais chaque petit pas dans les preparatifs me rapproche un peu plus de lui….
    Nous nous marions le 21.06.2014 et je sais que cette journée sera forte en emotion et lui sera dèdié..
    Alors de tout coeur je souhaite que votre papa aille mieux et vous souhaite tout le bonheur que vous merité.

    • Bonjour Grosjean, vous m’écrivez être bouleversée par mon histoire, sachez que je suis tout aussi bouleversée par la votre. Je sais combien c’est difficile de se projeter de manière joyeuse dans l’organisation d’une fête attendue depuis si longtemps, quand la maladie plane et frappe ceux qui nous sont chers. C’est un signe fort que de dédier votre belle journée à votre frère et il sera dans tous les esprits, c’est certain. Je vous souhaite une bonne continuations dans vos préparatifs et vous remercie pour votre message qui me donne du courage!

  • Malheureusement, je te comprends très bien. Je suis exactement dans la même situation que toi. Mon père est très malade, nous ne savons pas si il sera toujours là pour notre mariage. Ma demande en mariage ressemble beaucoup à la tienne.
    Aujourd’hui je suis à 4 mois du mariage. Je croise les doigts.
    Je me réconforte en me disant que c’est un évènement joyeux. Cette journée la, la maladie n’est pas conviée 😉
    Dans le meilleur des cas il sera là. Il sera peut être à l’hôpital, alors nous installerons un PC dans la salle de réception avec skype pour qu’il soit présent malgré tout. Etant donné qu’il s’agit d’un cocktail dinatoire, les invités circulerons et pourrons passer un peu de temps avec lui.
    Si il n’est pas la… je ne veux pas y penser. Mais je tiens quand même à fêter notre mariage comme il se doit.

    Sache que je suis de tout coeur avec toi. Je te souhaite le meilleur.

    • Melle Loulou! Moi aussi je t’envoie du courage. Je dois te le dire, ton post m’a scotchée : je trouve ça super d’associer ton papa à la cérémonie en pensant à plein de dispositifs ingénieux comme Skype! Je t’avoue que je n’y avais même pas songé! Mais je croise surtout les doigts pour que nos chers papas soient présent physiquement le jour J! Tiens moi au courant, ça me ferait plaisir! A bientôt!

  • très belle chronique, tout en nuance. Je comprends ce que tu ressens car quelques mois après notre décision de nous marier, mon chéri et moi-même, ma soeur qui aussi mon témoin a perdu l’un de ses petits jumeaux chéris alors âge de 3 mois. Je n’avais plus le coeur à organiser le mariage. Je m’en suis détaché pendant plusieurs mois. Ma soeur, elle n’est pas vraiment là pour m’aider dans les prépas, mais je ne l’en blâme pas. Cette épreuve a été rude pour notre petite famille, mes parents ont été dévasté que leur petit bébé perde son petit bébé et moi, la grande soeur, je n’ai rien peu faire pour protéger ma chère petite soeur du chagrin infini que l’on ressent à la perte d’un enfant. Mais on sait que ce petit ange sera là avec nous au moment où notre mariage sera célébré. Il est et restera mon petit neveu.

    • Bonjour Amélie! Je suis vraiment touchée par ce qui t’arrive, car il y’a aussi des petits jumeaux dans ma famille. Parfois la vie est vraiment cruelle, encore plus quand il s’agit de bouts de chou. Mais j’en suis sûre tout le monde aura une pensée pour ce petit ange, comme tu l’appelles. Je sais que c’est difficile, car je n’ose pas trop le faire avec mon propre entourage mais peut-être devrais-tu aborder le sujet avec ta sœur, lui faire comprendre que toi aussi tu te sens démunie face à cette absence? Je t’embrasse!

  • a 5 mois ton papa est toujours là et j’espère de tout mon coeur qu’il sera avec vous le jour J.

    pour la blague, j’attendais également une demande inoubliable , et finallement comme toi, un jour j’ai dis à mon chéri: dis donc en 2009 nos 6 ans tombent un samedi! on pourrait en profiter pour se marier non? ca t’évitera d’oublier 2 dates!
    et hop!

    • Merci pour ton message truffi.net! Sans vouloir faire ma mauvaise langue auprès de nos amis les hommes, j’ai l’impression que ça les arrange bien quand on évite de multiplier les dates souvenirs et qu’on leur donne des moyens mnémotechniques pour qu’ils n’oublient pas les plus importantes! ^^ (et là je vais me faire lyncher par M. Famille et M. Lapin! LOOOOOL)

  • Quelle belle déclaration d’amour tu fais là à ton papa ,et quelle belle leçon de vie tu nous donnes là Melle birdy.
    Je pense que votre décison de maintenir votre date initiale doit être trés importante pour lui et qu’en quelque sorte elle lui donne un but,une date a atteindre ,une raison supplementaire de lutter ( s’il tant est qu’il lui en faille une de plus), et que cela les apaise de savoir que malgré les malheurs qu’ils ont a affronter la vie continue avec ses tristesses mais aussi avec ses grandes joies.
    Je t’admire de savoir raconter cela avec autant de naturel sans donner dans le melo.
    Je t’envoie plein d’énergie et une petite dose d’encouragements supplementaire!!
    Quant à la demande , je suis comme vous et me suis fait une raison , Mr chouquette m’a dit un matin, au saut du lit entre 2 tasses de café à 2 pas de la Senseo ,  » Faut qu’on se marie en 2013 , aprés les gosses ( on en a 2) seront trop grands , fais le tours des endroits sympas ,des dates dispos et tiens moi au courant » Si ca c’est de la demande qui déchire tout!!!
    Comme dit ma grand mére peu importe la demande, pourvu que le mariage soit heureux!!!!

    • Melle chouquette! (ce pseudo me donne faim tiens! Lol) Merci pour ce message! Je voulais juste apporter ma petite pierre à l’édifice melle Dentelle… on est chacune confrontées à des moments heureux et moins heureux ça fait partie de la vie mon témoignage rappelle un peu tout ça! En ce qui concerne ta demande je comprends ta réaction prise par surprise comme ça au réveil! Après j’ai tendance à croire que nos zhoms ne sont pas toujours à l’aise avec cette fichue demande! Mais derrière tout ça il ya de l’amour un attachement profond et une volonté de s’engager pour de bon! Et avec le recul ben c’est énorme!!!! Je te souhaite

  • Ton article m’a vraiment touché…Tout comme toi nous avions évoqué le mariage en tout debut de relation sans peur de l’engagement et sans tabou ! C’était juste une evidence mais nous avions quand meme décidé d’attendre un peu… Depuis un peu plus d’un an le sujet devenait plus frequent mais sans s’engager clairement dans des preparatifs et sans fixer de date! Fin 2012, ma grand mère qui a une maladie d’Alzheimer ne peut plus vivre seule, son état de santé se dégrade, la maladie evolue plus vite et finalement elle est placé en unité de soins Alzheimer à quelques jours de Noel! Là j’ai pris conscience qu’il y avait urgence! Que la vie est trop courte et qu’il ne fallait pas attendre que les gens que j’aime ne soit plus là pour me marier! Monsieur m’a soutenue dans les coups de blues et c’est tout naturellement que nous avons décidé de nous marier en 2013! Début janvier nous avons annoncé la nouvelle à nos proches et nous nous marions en septembre avec au fond de moi l’espoir que ma grand mère soit encore parmi nous et que son état de santé lui permette d’assister aux cérémonies! J’ai envie de lui offrir ce jour, qu’elle puisse au moins voir une de ses petites filles se marier…. Alors oui je me reconnait un peu dans ton article et tout comme toi je me dis que ca permet de relativiser et de se dire qu’il y a des choses dans la vie beaucoup plus importantes qu’un choix de menu de mariage ou de décoration de table!

    • Bonjour AngeBleu57! Effectivement on partage un peu la même histoire : Souvent on se dit qu’avec le quotidien, la routine, les petits imprévus et les galères, telle ou telle chose ce sera pour plus tard, on met ça dans un coin de sa tête! S’il y’a bien une chose que j’ai appris ces dernières semaines c’est que l’essentiel c’est d’être ensemble, de partager et profiter de chaque petit instant, car c’est un beau souvenir en devenir! 🙂 Et quoi de mieux qu’une belle cérémonie et un engagement durable pour sceller tout ça! Je te félicite future Bride de septembre et j’espère de tout coeur que ta grand-mère sera là pour t’accompagner dans cette étape importante! Des bises!

  • Bonjour à toutes !
    Je suis ici aujourd’hui car depuis quelques temps certaines choses sont confuses dans ma tête et le fait de vous lire me rassure un peu. Je me décide enfin à écrire un petit mot pour expliquer ma situation car je ressens le besoin de parler avec des personnes compréhensives telles que vous êtes.
    Je me marie en aout 2013 et il y a quelques mois (en aout 2012) on a diagnostiqué à mon papa une myélodysplasie qui peut se transformer à tout moment en Leucémie Aiguë.
    En septembre dernier, nous sommes partis en voyage surprise pour moi (cela devait être seulement quelques jours dans la capitale) où mon cher et tendre m’a fait sa demande (il m’ avoué qu’il avait hésité à la faire à cause de la maladie récente de mon papa). Je précise que nous parlions de mariage entre nous depuis quelques temps déjà.
    Ce qui a été le plus dur est lorsque j’ai annoncé la nouvelle à mes parents et mon frère (pas du tout enthousiastes à cause de la maladie).
    Je me suis posée beaucoup de questions à ce moment là, à savoir si on devait se marier en 2014 ou en 2013 voire plus du tout y penser avant d’avoir des nouvelles. Mon cher et tendre avait déjà attendu pas mal de temps, recule tous ses projets pour mois depuis des années, mais là comme il dit si on ne prend pas de décisions, on avancera jamais.
    J’en ai parlé avec des amies qui m’ont dit aussi de vivre dans le présent et qu’il ne fallait pas toujours remettre au lendemain un projet. Car ce que je ne vous ai pas encore dit c’est que à chaque fois que j’en parle (à ma maman surtout) j’ai le droit à un commentaire tel que « c’est pas le bon moment », « ton mariage tombe vraiment mal », « c’est pas la bonne année », et hier elle m’a encore dit « on ne comprend pas que tu n’ai pas attendu un an de plus. ton frère a dit que si ton père ne pouvait pas être présent il ne serait pas là non plus ». Que de phrases blessantes et déconcertantes.
    Je peux les comprendre mais à force cela devient inconcevable d’entendre des propos de telle sorte ou encore ceux de mon frère « tu as réfléchi à ce que tu ferai si papa était à l’hôpital ou plus là car il y a un risque qu’il disparaisse ! »
    Comme je l’ai dit hier, « ok c’est pas le bon moment pour vous, mais tu penses que l’année prochaine serait mieux, on est tout le temps dans l’incertitude ? » sans mentionner le fait que mon père pourrait disparaître. Et j’avoue que je ne veux pas penser à cela, car je veux positiver et je pensais que notre mariage apporterait un peu de baume au cœur. Une impression d’être le vilain petit canard de la famille, égoïste, qui ne pense qu’à son mariage. Je ne dors pas beaucoup la nuit à cause de leurs propos et quand j’essaie de leur parler ils me disent « de toute façon on ne peut pas discuter avec toi, tu n’entend rien ».
    Depuis ces évènements je me suis beaucoup éloignée de la famille pour éviter que chaque fois que je leur téléphone ou que je leur rende visite (uniquement quand je suis seule quand même, jamais de tels propos devant mon cher et tendre… des fourbes au final !) ils me bourrent le crane avec ça. Je pense que tout ce que je fais ne leur convient pas et ils me le rappelle chaque jour. Hier encore ma maman a dit « tu devrais peut être parler du mariage avec ton père »…

    Pensez-vous qu’ils ont raison ? Qu’il faille que je change de date sachant que mon cher et tendre en a marre de leur caprices, qu’ils ne soient jamais optimistes ? (j’avais déjà annulé un projet à cause d’eux ce qui avait mis un froid dans mon couple à cette époque !)
    C’est très difficiles pour moi d’en parler avec eux maintenant et avec mon cher et tendre qui voit bien quelques fois au retour de son travail que j’ai les yeux rouges…
    Avez-vous des petits conseils à m’apporter car je me sens perdue et sans soutien de la part des gens que j’aime le plus…
    Merci de vos discutions qui me réchauffent le cœur et pour les réponses que vous pourrez m’apporter.
    Bien à vous toutes,
    Mademoiselle Hope

  • Bonjour Mademoiselle Hope,

    C’est en effet une situation très difficile que tu vis là et je comprends que tu hésites. Mais est-ce que repousser ou annuler votre mariage va améliorer la santé de ton papa par miracle ? Je ne crois pas.
    Je pense que tu devrais en parler avec lui (et rien qu’avec lui, sans l’influence de ta maman et de ton frère) : Comment voit-il les choses ? Quel est son opinion à propos de ton mariage ? Peut-être qu’il souhaite que vous meniez ce projet à bien, qu’il veut faire un « pied de nez » aux incertitudes et à sa maladie, ou peut-être a-t-il peur de ne pas être là ou d’être trop fatigué.
    ça t’aidera à y voir plus clair.

    Bon courage

  • A l’heure où j’écris, tu dois être mariée et je suis très heureuse pour toi ! Pour nous, il reste 2 mois avant le mariage civil et 1 de plus avant la cérémonie laïque et la grande fête… et ce sera tout juste pour achever la convalescence de Monsieur Ceti. En fait, 1 mois environ après MA demande en mariage, on lui a diagnostiqué 2 hernies discales et après des mois de souffrance et de préparatifs ô combien compliqués, il s’est finalement fait opéré début mai. Aujourd’hui, il voit le bout du tunnel et malgré le stress de la dernière ligne droite, nous nous retrouvons petit à petit comme avant l’arrivée de ce tiers décidément bien trop envahissant.
    Comme pour toi, les jours de moral à zéro, notre projet de mariage nous a permis de nous concentrer sur autre chose, même si le coeur n’y était pas toujours.
    Bon courage à toi pour la suite et « carpe diem »

  • Bonjour à tous,

    à l’heure où je vous parle mon papa vient d’être hospitalisé en urgences pour une infection hépatique sévère… nous devons nous marier dans 3 semaines…tout s’est envolé, les plannings dans tous les sens pour le grand jour, les « je ne dois pas oublier ça »… il n’y a plus que l’essentiel aujourd’hui, mon papa pourra t-il être présent? pourra t-il m’accompagner? Si non, que doit on faire? Annuler? Repousser? Toute cette énergie, tout cet argent…je ne sais plus. Toujours dans l’attente de plus de nouvelles, de certitudes en espérant que l’on ne vous annonce pas ce que tout le monde redoute le plus un cancer. C’est tellement dur, je ne sais plus quoi faire, on va prendre les choses au jour le jour mais l’attente est horrible et à part verser toutes les larmes de mon corps c’est vraiment tout ce que je suis capable de faire dans l’instant. J’espère qu’il y aura une bonne étoile pour lui rien que pour lui et que dans 3 semaines nous puissions l’avoir auprès de nous. Bon courage à celles et ceux qui vivent des instants tout aussi douloureux, nous ne sommes pas seuls…

  • JE compatis. Il ne me reste que ma mere et elle est atteinte de plusieurs grave maladies. Elle a failli mourir au mois d’Avril, au mois de Mai mon futur m’a demandé. Il l’a fait parce qu’il sait que pour moi, n’avoir plus personne, ne pas avoir ma maman à mon mariage serait juste synonyme d’une grande tristesse. Et il sait qu’il y a de grande chance qu’elle ne soit plus la pour nos enfants. Il m’a fait 2 énormes cadeaux ce jour la, penser à ca et vouloir m’épouser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *