Le guide de l’invité parfait

Amie lectrice, tu as du t’en rendre compte : quand nous parlons de nos invités, c’est souvent pour râler un peu. Nous ne sommes pour autant pas des brides-to-be tyranniques, non… C’est juste qu’à moins d’aller à un mariage par semaine, ou d’en avoir organisé un récemment, l’invité est souvent un peu comme nous au début de nos préparatifs : perdu. Et donc parfois gaffeur.

Je vais donc te donner quelques conseils par étapes pour devenir l’invité(e) idéal(e), de mon point de vue de future mariée.

1) Le faire-part

Comme l’a très bien souligné Melle Flocon, certaines réponses peuvent laisser pantois.

mariée agacée téléphone

Principe de base : on répond.

Cela peut paraitre bête à dire, mais personne ne peut savoir que « ben oui je viens, c’est évident ! ». C’est encore pire pour les mariés lorsque les invités ne donnent aucun signe de vie : impossible de savoir si le faire-part s’est perdu, si l’invité n’en a rien à faire, s’il vient ou non.

Ensuite, on répond dans les délais. Si les mariés fixent un délai, ce n’est pas pour rigoler entre eux (« j’ai mis « réponse souhaitée avant le 25 mai » sur les faire-parts, on va bien rigoler, hinhinhin !!! »), mais bien parce qu’ils ont eux-mêmes des délais à respecter pendant leurs préparatifs, vis-à-vis du traiteur, entre autres.

On répond aux personnes qui invitent. Si le faire-part est envoyé au nom des mariés, avec les coordonnées des mariés, et des mariés uniquement, cela signifie que ce sont les mariés qui invitent. On pense donc à répondre aux mariés, et pas à leurs parents.

Si tu es invitée à une soirée, a priori tu n’appelles pas la mère de ta copine pour lui dire que tu ne peux pas venir ? Eh bien là, c’est la même chose. Non seulement les futurs mariés seront ravis que tu t’adresses à eux directement, mais cela peut éviter que ta réponse ne se perde. Sauf si les parents se sont concertés pour tenir un fichier Excel hébergé sur un serveur commun, l’information peut ne jamais arriver aux oreilles des fiancés!

A priori, on évite les réponses via Facebook et SMS, surtout si les mariés se sont donnés du mal pour ajouter un RSVP papier dans l’enveloppe. Après, j’estime personnellement qu’un coup de téléphone ou un gentil mail fait aussi très bien l’affaire, mais là, c’est une question de goûts.

On y met les formes : si tu ne peux pas venir ou rester toute la soirée, essaie de faire au moins un gentil mail. Évite le « on peut pas rester, j’ai un dej’ le lendemain et Machine a un truc » (c’est du vécu). Souviens-toi bien que même si tu ne penses pas mal faire, les mariés te convient à un jour très spécial pour eux. Cela mérite bien un petit effort de rédaction !

2) La tenue

On ne vient JAMAIS habillée dans une longue robe blanche, ou dans une robe qui pourrait éclipser la mariée (une longue robe avec plein de volume par exemple). Sauf à la demande expresse de la mariée, bien sur.

De façon générale, c’est bien de se renseigner sur le thème du mariage, pour éviter de se sentir dépareillés au milieu des autres invités (venir en smocking à un mariage champêtre). On essaie au moins de faire un peu honneur aux mariés.

demoiselles d'honneur en blanc

3) L’hébergement

On évite au maximum de faire peser ses recherches d’hébergement sur les épaules des mariés, déjà bien débordés.

Si les mariés ont rédigé une liste d’hôtels dans les environs du lieu de réception : on allume internet, on fait ses recherches et on appelle les hôtels. Il est de plus fort probable que les futurs mariés ne sachent pas plus que toi quel hôtel est meilleur qu’un autre s’ils ne sont pas du coin.

Si les mariés ont déjà réservé un endroit avec hébergement compris (un hôtel restaurant par exemple), on ne les appelle pas pour leur demander de te booker la chambre. Les mariés ne sont pas réceptionnistes, ils ne peuvent pas savoir quelle chambre tu souhaites. Et ils n’ont pas le temps de gérer les réservations de tous leurs invités. Sans compter les personnes qui changeraient d’avis ! (« En fait, je vais prendre la chambre avec vue sur le parc, c’est mieux. »)

Cela peut te sembler évident, mais c’est pourtant ce qui m’est arrivé ! Nous avons réservé un château avec chambres incluses… Et pourtant, il a fallu gentiment faire comprendre que nous ne pourrions pas tenir le rôle de réceptionnistes.

4) La cérémonie

On éteint son téléphone. Et si les mariés ont prévu un professionnel pour photographier ou filmer, on range appareils photos et smartphones, et on ne gêne pas le travail des photographes ou vidéastes.

Rien de plus désagréable pour des mariés que de faire face à un mur d’appareils électroniques lorsqu’ils regardent leurs invités. Ou de contempler leurs photos de couple… et de se rendre compte que mamie Yvette s’est tapée l’incruste sur la photo parce qu’elle voulait filmer avec son smartphone !

Sans compter que tu risques fort d’être plus intéressée par l’angle de ta photo que par ce qui est en train de se passer (un mariage !).

invités photos

5) Les réseaux sociaux

J’ai assisté « virtuellement » cet été à une quantité impressionnante de mariages auxquels je n’étais pas invitée, mais que les invités on eu la grande gentillesse de partager et taguer sur un célèbre réseau social…

On ne poste rien à un public sans avoir demandé au préalable l’autorisation aux mariés ! Ils n’ont peut-être pas envie que la totalité de leurs collègues ou connaissances « partagent » ce jour avec eux en temps réel (sinon ils les auraient invités aussi, non ?).

6) L’enthousiasme

On essaie de se montrer au minimum enthousiaste, voire coopératif si les mariés le demandent. Si les mariés te demandent un service, ou annoncent quelque chose, tu as le droit d’avoir une opinion qui ne correspond pas au souhait des mariés. En revanche, dis-toi que tout le monde autour des mariés a aussi son opinion propre. Et que tout le monde n’hésite pas à en faire part.

C’est ainsi qu’ un bête e-mail envoyé par les mariés à certains invités pour leur fournir une information peut vite devenir un énorme casse-tête. Je te donne un exemple (non vécu) pour me faire comprendre.

Les mariés : « Bonjour à tous, juste pour vous prévenir qu’on a fixé le menu, et on a choisi le foie-gras en entrée ! »

Invité 1 : « Ah bah zut, j’aime pas ça, je pourrai rien manger alors… »

Invité 2 : « Mais t’es sûre que tu veux du foie gras ? Ça fait pas un peu trop Noël pour un mariage ? »

Invité 3 : « Ah, excellent choix ! Je suis très contente. Et puis un mariage sans foie gras, ce n’est pas un vrai mariage ! »

Tu vois ce que je veux dire ?

Attention, je ne te dis pas de ne jamais parler ou faire part de ton avis ! Mais plutôt de le réserver pour quelque chose qui en vaut vraiment la peine. Une question de logistique par exemple.

Voilà, si tu suis ces quelques préceptes de bases, tu seras à n’en pas douter une invitée absolument irréprochable… Et un souci en moins pour les mariés !

Et toi ? Tes invités te rendent à moitié folle ? Tu es perdue lorsque tu reçois un faire-part ? Est-ce que ça a changé à présent que tu prépares ton mariage ? Raconte-moi !



26 commentaires sur “Le guide de l’invité parfait”

  • Si seulement j’avais su tout ça avant !!!
    J’organise mon mariage cette année et je me rends compte que j’ai aussi du commettre plusieurs gaffes lors des mariages ou j’ai été invitée précédemment…
    Je partage cet article en espérant que ça pourra aider d’autres personnes ! Merci Mademoiselle Feliner !!

    • Bonjour Melle Geekette!

      Tout pareil: en organisant mon mariage, je me suis rendue compte que j’avais du être un sacré boulet pour les précédents mariages auxquels j’avais assisté! En même temps, c’est vrai que c’est une expérience qui s’acquiert soit à force d’y assister, soit quand tu prépares le tien!

  • C’est bon de rappeler que les invités relous ne le sont pas forcément juste pour enquiquiner le monde ! 🙂
    Eh oui, autant certaines personnes semblent être des habituées, avec au moins 5 mariages par année, autant pour d’autres, c’est le grand flou, on compte vaguement un mariage, datant de quand on avait 7 ans.

    Avant de se retrouver bêtement devant l’urne, sans avoir pensé à faire une carte, sans avoir pensé que « ça se fait, de donner un p’tit chèque »… Eh bien, on ne sait pas !!! C’est dans voyant tout le monde y aller de sa petite enveloppe qu’on se dit « oups ! ».
    Quand on ne connait pas la région, on a tendance à vouloir se rassurer, à demander « où on peut loger ? Qu’est-ce que tu nous conseille de faire ? », lorsqu’il s’agit de rendre visite à Tonton Fredo. Quand s’est pour un mariage, on ne réfléchit pas d’avantage, on demande de la même manière.
    Quand on a réservé pour 6 personnes au restaurant et que finalement on est seulement 5, on arrive, et on dit seulement à cet instant « ah oui, en fait, on n’est que 5 », et personne n’a rien de plus à payer pour cette personne absente.

    Quand on n’est pas habitué des mariages, on n’a guère que la vie plus habituelle en référence, et c’est sans penser à mal, bien souvent, qu’on panique les mariés.

    A côté de ça, certains mariés n’incitent pas non plus leurs invités à être « modèle ». Quand on te dit pour ainsi dire « tu dois faire ça. Sinon, ben personne ne le fera, et on serait quand même très déçus », on est un peu mis au pied du mur ! Pas qu’on ne veuille pas aider de X façons, mais celle-là, décidément, on aurait préféré ne pas…

    • Bonjour Madame Lutine,

      Ah mais oui, je pense sincèrement que 99% des invités « relous » le sont sans le faire exprès du tout! Avant par exemple, je ne répondais jamais dans les temps aux faire-parts (maintenant, je sais que c’est MAL!). C’est juste que cela ne te semble pas forcément si difficile à préparer que ça, un mariage, quand tu n’y es pas habitué.
      Et je suis d’accord aussi que les mariés doivent aussi donner l’exemple en étant un minimum… sympa et en n’imposant rien de trop contraignant à leurs proches!

      • Oui, c’est pour ça que j’appréciais beaucoup l’introduction « C’est juste qu’à moins d’aller à un mariage par semaine, ou d’en avoir organisé un récemment, l’invité est souvent un peu comme nous au début de nos préparatifs : perdu. Et donc parfois gaffeur. ». 😀

  • Dis, est ce que je peux le copier sur mon blog mariage ? pour que les invités le lisent… trop bien écrit ça aiderait certains à éviter des gaffes

    et pour la future mariée, ça aide à décompresser une chronique sympathique comme ça 😉

    • Bonjour Melle Coquelicot,

      Merci pour ton gentil commentaire! 🙂 Tu peux bien évidemment le poster sur ton blog mariage, encore une fois attention à ne pas vexer tes invités si certains sont susceptibles! 🙂

  • Hahaha j’adore !
    J’ai quasi vécu toutes les situations que tu dis! Mon invité le plus relou m’a aussi demandé de lui réserver sa chambre, après m’avoir répondu un mois en retard (soit à 3 semaines du mariage) et m’avoir rajouté 3 personnes non invitées… On croit rêver des fois.
    Pareil pour les avis qui divergent, j’ai eu la bêtise de parfois parler de ce que je voulais comme robe, bouquet, alliance, etc… Et là les avis fusent et ne sont pas toujours agréables. j’estime que tout le monde a bien évidemment le droit à un avis tranché (je suis la première à le faire) mais je n’ai jamais dit à une mariée que je n’aimais pas ci ou ça à quelques jours de son mariage! Ni même après! C’est ses goûts je n’ai pas à les commenter, je suis de celles qui pensent que parfois un petit mensonge n’est pas grave (mais oui elles sont belles tes chaussures!). De toute façon la mariée ne va pas changer d’avis alors à quoi bon l’énerver.
    Mais je pense que les gens ne réalisent pas qu’effectivement, ils ne sont pas seuls mais 150. Chacun se dit « je peux bien lui dire non? » sans penser « ah mince mais si les 149 autres font pareil, les mariés vont jamais s’en sortir… ».

    N’empêche, je dois reconnaître que ma plus grande source de stress, d’énervement et d’épuisement, est venue des invités… Et ça c’est quand même dommage qu’ils ne le réalisent pas.

    Je te souhaite en tout cas que tes invités se conduisent bien à ton mariage!

    • Hello,
      Tout pareil que toi: je ne stresse pas sur grand chose, mais sur mes invités… oui! Encore une fois, c’est difficile pour eux par exemple de se rendre compte que si tu tu te décommandes à la dernière minute sans autre raison que « j’ai la flemme » (bon, je caricature, hein!), eh bien les mariés ont déjà payé le traiteur.
      Le « pire » qui m’a été fait c’est plutôt de la part de ceux qui se laissent complètement porter par nous: par exemple, j’avais prévenu HYPER en avance certains invités que les chambres devaient être réservées tôt s’ils voulaient avoir les moins chères. Bien sur ils se sont réveillés il y’a une semaine… en m’engueulant à moitié parce que tout était devenu trop cher. Qui c’est qui a du demander la liste des réservations au château pour essayer de trouver une solution? Ben moi… Bref, pas toujours évident, surtout quand tu as l’impression que parce que tu organises le mariage tu deviens presque… corvéable!
      Bref: le meilleur ami de la future mariée? Garder le sourire!
      Je crois qu’on se marie le même jour toutes les deux, donc on pourra se raconter comment se sont comportés globalement les gens: j’ai bon espoir que malgré certaines gaffes pendant les préparatifs, les gens soient tout de même dans l’ensemble gentils et bienveillants le jour J! 🙂

  • Je suis toujours étonnée de ces articles….un guide pour invités parfaits?? Mais au nom de quoi? D’un idéal de mariée qui est un peu « freak » control?? Sérieusement, le mariage est un moment avant tout de partage et d’amour. Nous avons organisé notre mariage à l’étranger et oui nous avons été super sollicités par les invités et vous savez qoi? Bah j’ai adoré ça, j’ai adoré chercher les meilleurs endroits pour eux, pour qu’ils se sentent bien. Mon obession n’était pas de savoir si les invités était bien en raccord au niveau de la tenue pour que les photos soient belles, mais mon obsession était que mes invités (qui sont au passage mes proches et mes amis…et pas seulement des « invités ») soient heureux, passe un bon moment et surtout que tout soient fait pour qu’ils se sentent bien. Le jour J, je le voulais pour eux, pour nous et pour que l’on partage. Alors oui certains on répondu un peu tard mais peut-être aussi (et surtout) pour de bonnes raisons et parce que notre mariage n »était pas le centre de leur existence et j’ai envie de dire heureusement…certains en sont pas venus et pour de bonnes ou mauvaises raisons c’était les leurs….et je pense qu’invités ou non ils ont la liberté de refuser et de ne pas avoir à se justifier….(ou alors le principe de liberté n’est pas le même pour tous). Alors oui, j’ai passé des heures sur les sites de voyages pour voir les avis sur les logements, oui j’ai envoyé plusieurs newsletters pour aider les invités, oui j’ai passé beaucoup de temps à me préoccuper de ce qui pourrait amuser ou non les invités, oui j’ai pris soin de recueillir des indications sur les musiques que les invités aimait ou pas, oui j’ai permis à des amis de venir partager cette journée avec la personne qu’il voulait (qu’on la connaisse ou pas) parce que si il voulait partager ce jour avec cette personne et bien je ne vois pas pourquoi je le priverai de ce plaisir…(ah moins de faire payer à la personne son célibat…) bref, voilà un moment que je souhaitais intervenir sur ces billets qui me font penser que la conception du mariage est bien différente selon les personnes…. nous avons choisi de nous entourer des gens que l’on aime et de faire de notre joli jour NOTRE joli jours à nous et aux invités.

    • Bonjour Emilie,

      Ouh la, ne te méprends pas sur le contenu de l’article. Il ne s’agit en rien d’un guide de mariée control-freak, simplement d’un guide à l’usage des personnes qui sont un peu perdues face à une invitation (comme je l’ai longtemps été!).

      Je suis sincèrement ravie pour toi si tu as adoré ton mariage (c’est super!), si tu as aimé t’occuper de tes invités à ce point, et si tu es capable d’ignorer les remarques blessantes de certaines personnes. Malheureusement je dois t’avouer que sans être control-freak (je dirais plutôt raisonnablement sensible) eh bien les remarques déplaisantes des gens me blessent. Tout simplement!

      En ce qu concerne les tenues, je ne parle absolument pas ici de faire « joli  » sur les photos; mais tu admettras que venir à un mariage en longue robe blanche est globalement perçu comme un signe majeur d’impolitesse en France, et crois-moi, j’ai du négocier pendant les préparatifs pour que cela ne se produise pas… tout simplement parce que la personne aurait été absolument ridicule!

      Pour l’hébergement, là encore c’est une excellente chose que tu aies aimé bichonner tes invités; mais nous ne sommes pas toutes aussi disponibles ni assez patientes pour faire de même. Aisni, quand je booke un château avec hébergement pour tout le monde et que mes invités reviennent vers moi pour que je leur réserve leur chambre, je t’avoue que non seulement je trouve cela absurde (après tout, je ne sais rien du budget de la personne ni de ses envies), mais en plus cela m’agace: je n’ai tout simplement pas le temps de le faire!

      Disons qu’il faut considérer cet article comme une liste de conseils donnés par une future mariée raisonnablement occupée en temps normal, gentille mais peut-être pas assez patiente pour tout gérer elle-même, sensible et facilement blessée par certains comportements… en d’autres termes, par une future mariée relativement banale, non?
      Donc au final, c’est génial si tu as adoré faire tout ce que tu as fait pour tes invités. Mais je dirais que nous ne sommes pas toutes dans ce cas, et que nous ne devrions pas nous jeter la pierre! 🙂

      • 😀 T’en fais pas, Miss Feliner, on a toujours besoin d’un article un peu polémique, ça rend le blog encore plus vivant ! Vive le débat d’idées, les filles !!

  • hello,

    Alors c’est vrai que mes invités me donnent du soucis pour mon mariage au mois d’avril. Comme Mlle Flocon, j’en ai un particulier qui me donne du soucis car il a invité de lui-meme une personne qui ne l’était pas ! J’ai aussi fait des belles cartes postales RSVP cards et j’ai eu pleins de réponses par SMS !! Celles qui renvoient les RSVP cards sont celles qui sont mariées d’ailleurs 😉
    Malgré ça, je rejoins plutot la position de Mlle Lutine et Emilie : Je me dis : « Ok c’est vrai que je suis un peu control freak pour mon mariage, mais il faut que je lache du lest, ce sont mes potes et n’ont en aucun cas des choses à me prouver et à réagir comme je le souhaiterais, je les prends comme ils sont surtout s’ils sont pas habitués au mariage » !
    Bref je pense qu’en effet il faut se rappeler qu’à part pour quelques personnes qui suivent à fond notre mariage, ça n’est pas pour eux le centre du monde et ça veut pas dire qu’ils ne seront pas au top le jour J, enfin I hope so 🙂

    biz biz

    • oui, en effet, ce sont les copines déjà mariées qui comprennent l’importance de renvoyer son RSVP mieux que personne d’autre! 😉 En fait, globalement mes invités ont joué le jeu, presque tous ont renvoyé leur RSVP papier, et je n’ai eu qu’un seul cas de personnes qui n’ont pas donné de signe de vie du tout. On a été plutôt bien lotis sur les réponses aux faire-parts!
      Pour le reste tu sais je ne crois que ce soit être « control-freak » que de vouloir une belle journée; effectivement, les gens font comme ils peuvent, il serait stupide d’exiger qu’ils se plient en 4 à nos désidératas; en revanche, j’ai fait l’expérience de personnes blessantes (volontairement ou non), et cela rend je trouve les préparatifs tout de suite plus difficiles à gérer.
      en dehors de ça, se marier est aussi l’occasion de réaliser qu’on a… été parfaitement pénible lors des mariages précédents! Par exemple, à mon premier mariage eh bien je suis venue… en robe blanche! Courte, avec des des motifs, mais quand même. Figure toi que je ne savais pas que cela ne se faisait pas, je n’y avais même pas pensé une seconde! D’où cet article! 😉

  • Hello la toute fraîche mariée ! Je crois que je vais faire un ctrl+C ctrl+V de ton article à ma mère… Je viens de passer l’après-midi à téléphoner à un impressionnant listing d’hôteliers (oui maman, je sais, non maman les chambres d’hôtes ne veulent pas louer pour une nuit du samedi en plein mois de juin en Provence, non ils louent à la semaine. Oui maman je sais, non maman je ne vais pas payer pour tout le monde. Oui maman je sais, non il n’ y a rien juste à côté de la salle, oui je sais c’est loin etc. etc. etc. Raaaaah).

  • Je ne pensais pas que cela allait être à ce point pour nous.
    Pourtant nous faisons un mariage « en comité » sélectionné et restreint (45 personnes),
    Eh bien certains n’ont même pas donné signe de vie ! Ou alors on apprend par nos parents respectifs que « oui, peut être éventuellement, mais ils ne savent pas encore », mais pas une réponse à notre égard, alors que nous invitons, nous, les mariés, que toutes nos coordonnées sont sur le faire part. Et que le jour J est le 3 août… j’ai donc annulé l’hébergement pour ces personnes là, ils se débrouilleront et on leur a fait passer le mot par les personnes qu’ils ont tenu au courant à notre place.
    Bref, je regrette donc de n »avoir pas restreint la liste d’invités encore plus et d’avoir voulu faire plaisir en invitant certaines personnes pour faire plaisir à nos parents.

    • Ah oui c’est un grand classique, le coup des invités qui passent par les parents… je me demande si ce n’est pas une question de générations (avant il était plutôt courant que les parents paient le mariage, donc gère la logistique), ou par crainte de vexer leurs amis/ parents des mariés.
      Respire, je suis sure que tu as bien fait d’inviter ces gens. 🙂

  • Je rajouterai comme conseil du parfait invité : « on ne rajoute pas un invité qui n’est pas explicitement prévu ». Les enfants, le mec ou la nana du moment, la copine de la sœur pour ne pas qu’elle s’ennuie (depuis quand à 17 ans on s’ennuie au mariage de son propre frère ?) Bref, le rajout intempestif d’invités, parfois même sans prévenir, c’est à bannir aussi !

  • Je me rends compte en préparant mon mariage que j’ai du faire moi aussi quelques erreurs par le passé ; comme peut être de répondre pour mon chéri et moi alors que j’avais reçu une enveloppe adressée à mon seul nom. (Bon, en même temps il me semblait évident que nous étions invités tous les deux car nous nous étions rencontrés et avions discuté du mariage tous les 4 quelques temps avant) Mais après coup je me suis quand même posé la question.

    Aujourd’hui en préparant mon mariage, je me rends compte que les gaffes sont parfois/souvent très désagréables.
    Pour ma part, c’est celle d’une amie qui m’a littéralement lâché :
    « Ah, ça aurait été mieux pour moi si tu te mariais l’été »
    La même m’a ensuite répondu par texto APRES la date limite demandée :
    « Normalement ya pas de pb pour que je vienne, par contre je serai avec untel »

    …Sachant que la même « amie » s’est mariée il y a 2ans (et s’est séparée depuis) et qu’elle avait justement été extrêmement énervée qu’une personne s’auto-invite à son mariage, je ne comprends pas trop !!!

    Pour mon chéri sa plus belle réponse a été :
    « L’invitation c’est pour moi ou je peux amener ma copine et son fils? Parce que si c’est seulement pour moi je viens pas dsl »
    …moyen je conçois, mais au moins son invité à lui à demandé.

    Donc par moment on relativise sur le comportement de certains invités, et je souris de bonheur sur ceux qui me ravissent de leurs attentions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *