Témoignage : mon Papa est décédé 3 semaines avant mon mariage

Après une opération chirurgicale jugée « anodine », le Papa de Nine n’a pas survécu. Il est décédé 3 semaines avant le mariage de sa fille. La question de maintenir celui-ci s’est donc posée…

Confrontée à cette triste situation, Nine n’a pas trouvé de récits sur Internet pour l’aider à surmonter cette épreuve. Elle souhaite ainsi partager son récit, pour aider celles qui se trouveraient dépourvues d’explications et de conseils…

temoignage-bouqueet-Nine

Le bouquet de Nine, déposé sur la tombe de son Papa après le mariage.

Mon Amoureux et moi nous sommes croisés, dans un restaurant, il y a 3 ans. C’est ma première relation qui est aussi fluide, aussi belle et aussi sereine. Idem de son côté. Pourtant, on a eu d’autres vies avant, ayant dépassé, tous les 2, les 35 ans.

Pendant nos vacances, mon Amoureux me demande en mariage. Énorme surprise pour moi qui n’est pas portée sur la chose et surtout vis à vis de mon Chéri qui a toujours dit qu’il ne se marierait jamais…

Nous sommes heureux, amoureux et, après l’annonce aux familles et à nos amis, on se lance dans les préparatifs.

Le mariage est prévu 1 an et demi après la demande. À quelques semaines du jour J, tout se passe bien. Mes parents, divorcés depuis 25 ans et remariés chacun de leur coté, s’entendent très bien. Nos invités se sont tous organisés pour venir en vacances dans notre région pour participer au mariage (j’habite à 900 km de ma région natal). Nous avons bouclé le plus gros.

Une intervention chirurgicale « anodine »…

Un peu moins d’un mois avant notre mariage, mon Papa doit subir une petite intervention chirurgicale, qui est annoncée comme « anodine » et « mécanique », sans anesthésie générale, et sans aucune inquiétude sur ce type d’intervention.

Malheureusement, il y a toujours un risque, même sur une intervention jugée « anodine ».

Suite à l’opération, mon Papa fait une très grosse hémorragie, son pronostic vital est engagé. Je me rends en urgence à son chevet. Suivront 3 jours terribles, où l’espoir et la crainte du pire ne feront que s’entrecroiser. Mon papa décède, 3 semaines jour pour jour avant mon mariage. C’est brutal, incompréhensible, irréel. Il est jeune et il n’est pas en mauvaise santé. Nous sommes tous soudés, mes frères, la femme de mon père ainsi que son frère, bienveillants les uns avec les autres, dans notre bulle.

La question de maintenir mon mariage se pose tout de suite. Ces deux événements sont tellement proches l’un de l’autre qu’une décision doit être prise rapidement. De mon coté, je suis sous le choc, incapable de réfléchir, et je fonctionne mécaniquement. Je ne sais donc pas quelle est la bonne solution. Et puis, est-ce que j’aurais l’énergie suffisante pour me marier ?

Une douloureuse décision à prendre

J’en parle à mon Amoureux. Pour lui, quoi que je décide, il me suivra. Puis je discute avec mes frères, la femme de mon père et mon oncle. Tous me disent qu’il faut maintenir le mariage. Leur avis est d’une importance capitale car, si on maintient le mariage, je ne veux surtout pas que ça soit pris comme une offense envers mon Papa.

Son enterrement a lieu 16 jours avant mon mariage. Depuis mon arrivée à son chevet jusqu’à 3 jours avant mon mariage, je fonctionne comme un robot. Je fais ce qu’il y a faire mais je suis incapable de réfléchir et de prendre ne serait ce qu’une petite décision pour le jour J. J’ai déclaré un zona en arrivant au chevet de mon père que l’on mettra 10 jours à diagnostiquer, ce qui a certainement accentué l’effet « léthargie ».

En discutant avec une amie qui me demande dans quel état d’esprit je suis pour mon mariage, je me rends compte que nos invités pourraient être dans la retenue ce jour-là. Nous envoyons donc un mail à chacun, leur disant que le grand jour approche, qu’il sera marqué par l’absence de mon Papa et que nous aurons une jolie pensée pour lui. Que malgré ça, c’est notre mariage, et ce jour doit être joyeux et heureux. Nous demandons à tous de rester tel qu’ils sont car c’est comme ça qu’on les aime.

À J-10 jours, je n’ai pas encore de fleurs, je n’ai pas choisi ma coiffure, je n’ai pas de bouquet de mariée. Je ne sais pas si j’aime encore ma robe, je ne sais rien. Mon coiffeur et mon esthéticienne m’apaisent, me proposent des solutions, me disent de rester moi-même, sans chichi pour le jour J. Mon coiffeur me parle d’une super fleuriste en face de chez lui pour mon bouquet. En allant la voir, je suis brouillon dans mes explications mais elle comprend ce que je veux. Elle me fera un bouquet au-delà de mes espérances. Nos amis et nos familles sont incroyables, nous proposent leur aide pour les derniers préparatifs.

Ma léthargie prend fin le mercredi midi. Je me marie le samedi. C’est comme si mon esprit m’avait fait de la place pour me permettre d’organiser ma préparation le jour J. J’ai l’impression que j’ai oublié certaine chose que je voulais faire pour mes invités, mais rien n’est grave. Il peut y avoir des couacs, rien ne me stresse. La seule chose importante est que mes proches soient bien.

Le jour du mariage

Le jour J se passe vraiment très bien. Je suis même étonnée d’être aussi heureuse de me marier dans ces circonstances. Mon mari est magnifique, nos amis et notre famille sont incroyables. Tout est douceur, bonheur et bienveillance. On s’amuse, on rigole, on pleure aussi, surtout au moment des photos de famille, mais c’est une jolie journée.

Mon oncle a accepté de prendre la place qui revenait à mon Papa et de m’accompagner vers mon futur mari. Il était le meilleur représentant de mon Papa et ça lui rendait ainsi hommage.

Nos amis ont eu une pensée pour lui dans chacun de leurs discours. Nous avons levé notre verre à sa mémoire, parce que nous ne pouvions pas faire comme si de rien n’était. Tout ça avec beaucoup de belles émotions et sans, pour autant, ternir l’ambiance du mariage.

La soirée est plus compliquée pour moi. Mon Papa est omniprésent dans mon esprit et je suis triste qu’il ne puisse pas être présent.

J’ai décidé de déposer mon bouquet de mariée sur la tombe de mon Papa (mon oncle s’en est chargé pour moi). Comme ça, il y a un peu de mon mariage avec lui.

Pour moi, ma décision fut la bonne

Ça fait un mois et demi que nous sommes mariés. Certaines personnes peuvent penser que nous aurions dû annuler le mariage, mais cette décision à été murement réfléchie. Beaucoup de nos invités avaient prévu leurs vacances en fonction de cet événement ; l’annuler nous aurait demandé beaucoup plus d’énergie que de le maintenir (et mes batteries étaient sur réserves). Et puis, si j’avais repoussé mon mariage, est-ce que ça n’aurait pas rajouté un regret, une tristesse supplémentaire à celle que j’avais déjà ?

Je ne sais pas…

Chacun fait ce qu’il peut, avec ce qu’il a. Et chaque décision prise nous paraît être la moins pire à ce moment-là.

En tout cas, cette journée a été une magnifique journée, pour nous, pour nos familles, pour nos amis… et je sais que mon Papa nous accompagnait…

Nine souhaitait aussi conclure son témoignage par cette jolie citation…

temoignage-Nine

Peut-être t’es-tu trouvée dans une situation similaire ? Comment as-tu réagi face à cette douloureuse nouvelle ? As-tu maintenu le mariage ? N’hésite pas à témoigner dans les commentaires de l’article…


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



29 commentaires sur “Témoignage : mon Papa est décédé 3 semaines avant mon mariage”

  • Toutes mes condoléances et beaucoup de courage.
    Mon grand-père c’était trouvé dans une situation similaire et le mariage avait été repoussé de quelques mois (mais à l’époque l’organisation était différente). 60 ans après, je ne sais pas s’il regrette mais quand il parle de son mariage, il évoque toujours le décès de son père et le changement de date.

  • Un témoignage des plus touchants. Je suis certaine que ton papa est fière de la décision que tu as prises. Vous lui avez également rendu un bel hommage. Je ne peux que te souhaiter d’être heureuse.

  • Ton récit m’a mis les larmes aux yeux. Bon courage à toi et je te souhaite d’être heureuse.
    Je cherchais une idée pour rendre hommage au papa de mon futur mari et tu m’as aidé 🙂
    Merci.

  • Très beau témoignage, très touchant.
    Vous avez fait le choix de maintenir la cérémonie, et de rendre hommage à ton père à cette occasion, et personne ne peut critiquer votre décision. Elle vous appartient, et vous l’avez choisie en votre âme et conscience.
    Où qu’il soit, ton père est sans doute très heureux de te savoir heureuse auprès d’un mari aimant, et le geste d’offrir ton bouquet à sa tombe est très fort : à ta manière, tu as conservé pour lui sa place de père auprès de toi dans cette célébration.

  • Condoléances… Ton témoignage est extrêmement touchant, j’en ai la chair de poule. Je pense en effet que maintenir le mariage était, malgré tout, la bonne décision. Ton papa, de là haut, ne t’aura pas quitté des yeux et aura été très fier de toi.
    Plein de courage pour la suite et plein de bonheur.

  • Toutes mes condoléances et comme les filles je pense que ton papa la ou il est, est fiere de toi et de ce que tu a fait.
    Bon courage et soyez heureux

  • Mon grand-père est décédé 1 mois avant le mariage de mon oncle il y a 24 ans. Ma tante par alliance, qui n’était pas du tout en bon terme avec mon grand-père a été la 1ere à envisager d’annuler, mais mon oncle et elle ont préféré suivre la volonté de ma grand-mère qui leur a demandé de maintenir le mariage. Quelle que soit la décision qu’on prend dans ces moments-là il ne faut pas regretter, c’est forcément la bonne décision sur le moment. Bon courage et tous mes voeux de bonheur

  • Que te dire à part que je partage complètement te peine et les interrogations sur tu as pu avoir ? J’ai perdu mon papa il y a 2 mois, d’une complication suite à un examen chirurgical. 3 jours à se demander s’il se réveillera, puis finalement le verdict … Il n’y a plus d’espoir.
    J’ai « la chance » que mon mariage soit dans plusieurs mois donc il n’a pas été question de l’annuler et il n’aurait pas voulu, mais tous les jours je me dis qu’il ne sera pas là, ne m’accompagnera pas à l’église … Et je ne sais toujours pas comment j’aurai la force de surmonter ça le jour J.

  • Ton texte est vraiment touchant, et tu as beaucoup de courage de surmonter une telle épreuve.
    Ma maman se fait soigner d’un cancer. C’est une lutte de chaque instant, avec des hauts où l’on nous dit qu’elle est guérie, et des bas ou l’on nous dit que c’est revenu. Beaucoup de fois je me demande si elle sera présente ce jour là, parfois même elle me dit que si ça devient grave, elle voudrait que j’avance la date…
    Un papa ou une maman, c’est important le jour de son mariage, et je suis heureuse de voir que tu as pu être soutenue par ta famille, ton oncle notamment et par tes amis!

  • Comme je te comprend! puisque j’ai perdu ma maman 1 mois pile avant mon mariage! la même question s’est posée, fallait il annuler! je ne regrette pas de ne pas avoir annulé, c’était la meilleure décision pour moi! Dans notre cas, c’était un peu différent parce que ma maman était malade et que nous savions qu’elle risquait de ne pas survivre jusqu’au mariage, mais tout à été tellement rapide à la fin que je n’aurais pas cru qu’elle pourrait partir avant. J’en avais parlé dans un article ici http://withalovelikethat.fr/se-marier-apres-le-deces-d-un-parent/ Je suis toujours persuadés que nos parents n’auraient pas voulu que nous nous confondions dans le chagrin au lieu de laisser la vie prendre le dessus

  • Merci de partager des récits comme ça avec nous. Une histoire très triste et très belle, maintenir le mariage était la bonne décision puisque c’était la votre. Chacun fait ce qu’il peut avec les évènements de la vie, chacun a sa façon de surmonter et puis surtout, qu’on ait perdu des êtres chers 3 semaines, 2 ans ou 10 ans avant, le jour J on pense à eux et ils nous manquent…

  • Je me suis mariée il y a plus d’un an. 2 mois avant le mariage, nous avons appris que ma mère avait un cancer. Elle a subi une opération importante d’urgence, ne voulant pas décaler le mariage. Elle tenait à être présente malgré la douleur et la fatigue. Elle est décédée 6 mois après. Elle aura connu le bonheur de voir sa fille se marier. Si nous avions repousser le mariage, elle n’aurait pas connu cette joie.

  • Toutes mes condoléances… J’ai perdu mon papa l’été dernier, et je me marie l’été prochain. Il est décédé d’une tumeur au cerveau en 3 mois. Lorsque nous avons su qu’il était condamné à plus ou moins brève échéance, nous nous sommes posés la question de précipiter le mariage pour qu’il soit là (nous savions que nous allions nous marier un jour mais aucune date n’était fixée) Nous avons préféré ne rien précipiter, pour beaucoup de raisons mais aussi pour que ce jour ne soit pas marqué par sa maladie, et surtout pour ne pas prendre le risque d’aller lui dire adieu la veille du mariage vu la rapidité de la maladie… Avec le recul, nous avons bien fait. Mais j’ai très peur de mes émotions le jour du mariage… Surtout que bcp de personnes dans ma famille n’ont pas une très bonne santé (grds parents, tonton qui m’accompagnera, tata. ..), j’ai peur d’en perdre encore un d’ici là. .. Merci beaucoup pour ton témoignage en tout cas.

  • Toutes mes condoléances.
    Je me marie l’année prochaine avec l’épée de Damoclès d’une maladie neurologique dégénérative évolutive pour mon papa… Les interrogations sont la sur sa présence ou non, et sur ses capacités et l’organisation qu’il y aura s’il est toujours des notres… Beaucoup de questions, et cette crainte qu’il ne puisse pas être là… (même si je fais progressivement le deuil du papa qui accompagne et participe a la journée comme « tout le monde »… car de toute façon la maladie est déjà trop présente).
    Ce témoignage me touche donc beaucoup, mais quelque part me réconforte sur la suite des évènements, notamment le choix de la citation me semble particulièrement approprié… J’espère que, si malheureusement cette situation se réalise, cet article et cette citations me reviendront à l’esprit et m’aideront à poursuivre mon chemin.
    Merci beaucoup pour ce partage.

  • Je me retrouve complètement dans ce témoignage j’ai perdu mon papa 8mois avant mon mariage qui devait être le 19juillet 2014 mais j’ai aussi perdu ma belle mère la maman de mon futur mari une semaine avant le mariage par contre nous avons tout annulé ca n aurait pas été un mariage joyeux je ne me serai pas vu être lumineuse et faire comme si tout allait bien déjà la perte de mon papa fu t dur je m’en suis jms remise notre mariage sera à notre images ils seront présent avec nous par la pensée j’admire ton courage d’avoir maintenu ton mariage bravo ton papa est fier de toi

    • Oh Emilie, ton commentaire me touche particulièrement car j’ai moi aussi perdu mon papa ET ma belle-mère (mère de mon mari).
      Mon papa est décédé il y a dejà 11 ans (j’avais 16 ans) d’un cancer et ma belle-mère est décédé au mois d’août 2013 (cancer fulgurant, en 4 mois c’était fini…). Je me suis mariée en juin 2014 donc les décès de nos proches n’étaient pas tout récent mais je crois que la peine est la même. Quand on avance dans la vie, qu’on se marie, qu’on a des enfants, l’absence d’une personne aussi proche qu’un parent se fait cruellement sentir.
      Je ne sais pas si tu aimais ta belle-maman autant que moi j’aimai la mienne, quoi qu’il en soit, quand on passe devant le maire pour la cérémonie civile, c’est dur de ne pas souffrir du fait qu’il manque 2 personnes essentielles, une pour soi et une pour son homme…

  • Bonsoir, au court d’un énième tour sur ce blog je tombe sur ce témoignage.
    J’aurais aimé le lire il y a 2ans. Mon beau-père est décédé 5 mois avant notre mariage. Il était malade mais au dire des médecins rien de grave, au cours d’un examen de routine le spécialiste annonce qu’il doit faire une biopsie mais qu’il est confiant. Mon beau-père ne s’est jamais réveillé… Du jour au lendemain j’ai dû passer de l’organisation du mariage à celle d’une crémation. Mon homme a tenu à maintenir le mariage car il avait vu son père la veille de son décès et ce dernier lui avait dit qu’il avait pris la bonne décision en voulant m’épouser (alors mes beaux-parents ne m’ont jamais acceptée mais c’est une autre histoire)… Les gens autour de nous n’ont pas compris notre choix et j’ai été plus que critiquée. Mais au final notre jour J a été magique et nous ne le regrettons pas. Mon homme avait dans la poche de sa veste une photo de son père et je sais qu’il était avec nous ce jour là….

  • J’ai perdu ma maman en décembre dernier des suites d’une longue maladie, je savais qu’elle ne serait pas présente a mon mariage. Toutes mes condoleances

  • Très touchent, j’en ai les larmes aux yeux. Quel joli témoignage et quelle force ! Je pense que la bonne décision a été prise même si je pense aussi qu’il est impossible de prévoir une quelconque réaction à ce type de situation ! Bravo Nine pour ce récit ! Il va en aider certaines c’est certain ! Bravo pour ton courage et ta force et Super cette famille si soudée !

  • Je partage ta douleur et ta frustration…
    J’ai appris que mon papa avait un cancer du pancréas quand je sortais de la maternité.
    A suivi un an de maladie et d’agonie. Ma soeur, aussi, enceinte, a accouché la veille de l’enterrement…
    Bon courage pour la suite et belle vie à tous les deux!

  • Bonjour je viens de lire ton texte qui m’a vraiment touché . Moi aussi je me marie le 9 mai prochain et viens de perdre mon papa le 28 mars .. On va se marier en pensant très fort à lui, il sera avec nous …mon père me manque et il me manquera toute ma vie .. Personne ne pourra me juger sur ma décision …rechercher le bonheur ne signifie pas oublier le passée … Mon papa aurait voulu rien change ..merci pour ton témoignage et toute mes félicitations .

  • Je relis aujourd’hui vos commentaires suite à mon article. Je vous remercie pour votre gentillesse. Cela va faire 8 mois que nous sommes mariés, et encore aujourd’hui, je ne regrette pas mon choix. Je me rends d’autant plus compte aujourd’hui de la bienveillance de nos amis et de notre famille dans ces moments. dans quelques années, nous organiserons une nouvelle fête de mariage, afin que je puisse en profiter (et ca me permettra de remettre ma robe 😉 – mais toujours avec une jolie et douce pensée pour mon papa.
    Encore un grand merci pour vos messages qui me touchent beaucoup
    Et bcp de courage et d’amour à ceux qui vivent cette situation

    • Bonjour à toi. C’est par hasard que je suis tombée sur ton témoignage. Et je m’y reconnais tellement….
      Je me suis mariée le 19 juillet 2014 et mon père est décédé 15 jours avant… Des suites d’un cancer qui a décompensé brutalement bien plus précocement que prévu… Nous étions très proches, fusionnels, et en le perdant j’y ai laisser aussi une partie de moi….
      Comme toi, la question de maintenir le mariage s’est posée, et nous avons décidé de le faire malgré tout car c’est ce qu’il aurai voulu… Mais je ne peux pas dire au jour d’aujourd’hui que ce fut un moment heureux… L’enterrement a eu lieu 1 semaine avant le mariage, dans l’église où il avait été prévu de faire la cérémonie religieuse…. Il a été enterré avec le costume qu’il aurai du mettre le jour J…
      J’ai donc dû organiser l’inhumation de mon père (ma mère n’en avait pas la force) et changer le programme du mariage en parallèle : trouver une autre église notamment…
      Le jour J, j’ai moi aussi voulu déposer mon bouquet sur sa tombe après la cérémonie, j’y suis allée seule en robe et en laissant les invités avec la photographe.
      La journée a été plus que difficile, car comme tu le dit, il était omniprésent dans mon esprit… Tout comme toi, c’est mon oncle qui m’a accompagné à l’autel… Un moment des plus difficile pour ma part…
      Cette journée a été un moment de profonde tristesse avec de nombreuses larmes de peine…. Parfois entrecoupée de moments de bonheur furtifs…
      Au jour d’aujourd’hui le deuil est toujours en cours et à l’approche de l’année depuis sa mort, les souvenirs de cette journée reviennent… Et c’est toujours aussi douloureux…. J’aurai tellement voulu que cela se passe autrement, avoir été heureuse et garder un bon souvenir de mon mariage….

      • Bonjour Elodie,
        Je découvre seulement ton message. J’imagine à quel point cela a du être difficile. Mon papa a également été enterré avec le costume qu’il devait mettre à mon mariage.. Je viens de passer le 1er anniversaire de son décès, et comme par hasard, j’ai une tendinite à une épaule, puis 2 semaines après, une nouvelle à la deuxième épaule. Mon mari Kiné, m’a dit que cela était fréquent chez les femmes lors du décès d’un proche, ou à la date anniversaire d’ou l’expression « les bras m’en tombent ». Je suis aussi très très émue et pleure bcp, pense énormément à lui, et je m’étonnes parfois d’oublier qu’il est décedé… je pense que le deuil est long, très long, mais j’y pense toujours avec autant d’amour et de tendresse, je lui souris très souvent, lui parle..
        C’est difficile de faire la part des choses, pour mon mariage, je voulais que ce jour soit heureux malgré tout, car même si j’avais énormément de chagrin, je voulais pouvoir célébrer notre amour, et aussi que mon mari puisse avoir un joli mariage. Tu sais, on ne choisi pas dans la vie, il faut simplement essayer de vivre les choses le moins difficilement possible.
        Je te souhaite beaucoup de courage et j’éspère que vous pourrez vous faire une jolie fête dans quelques années afin d’avoir un joli souvenir.

  • Bonjour à toutes,
    je viens de tomber par hasard sur votre histoire et tous les commentaires qui suivent, et tout cela est d’une tristesse sans nom j’en ai encore les larmes qui coulent sur mes joues. Je vais vous parler de tout autre chose car je ne suis pas et n’ai pas été dans votre situation mais dans une autre pas tellement plus envieuse. J’ai perdu mon papa pratiquement le jour de la communion de ma fille (c’était il y 20 ans mais c’est comme si c’était hier), et ma maman un jour de fête des mères et 10 jours avant de marier ma fille (c’était il y a 5 ans).
    Nous n’avons pas annuler non plus le mariage mais le contexte n’était pas du tout similaire au votre. Même si un deuil est tjs très long et très douloureux, ce mariage m’a permis de ne pas sombrer dans la tristesse, il a été heureux (mis à part quelques moments), mais il m’a permis d’occuper mes journées et mes pensées en préparatif pour combler ma fille (qui a très mal vécu cette disparition). voilà je voulais juste apporter un petit commentaire, on croit toujours être les seuls à souffrir mais le monde est rempli de gens comme nous. En fait, les autres c’est nous. Je vous souhaite à toutes et tous des vies heureuses.

  • Bonjour ,

    Ton témoignage m’a fait du bien j’ai perdu ma maman chérie brutalement le 10 avril dernier, mon mariage est prévu le 22 juillet prochain .
    C’est très dur car elle est partie soudainement d’une rupture d’anévrisme en 12h sans préparation , le choc la sidération, la colère de nombreux sentiments se sont succédés encore aujourd’hui je suis mal , nous étions fusionnelles ….on se voyait chaque jour et elle gardait mes 3 enfants ..elle est décédée 2jours avant les 1an de la petite dernière ….
    Aujourd’hui je souffre beaucoup malgré tout on a décidé de maintenir le mariage car elle n’aurait pas voulu qu’on annule mais j’appréhende le jour j….arriverai-je à être heureuse ? A sourire ?.
    Ce mariage elle y tenait beaucoup car avec mon conjoint nous sommes ensemble depuis 14 ans …et nous avons trois enfants .
    Je pense que je vais faire comme toi déposer mon bouquet de mariée sur sa tombe ça serait un bel hommage .
    Amicalement
    Chrystelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *