Mon mariage médiéval : le vin d’honneur et la soirée. On mange, on boit, on danse…

Les photos de groupes sont faites, nous allons pouvoir attaquer le vin d’honneur mais surtout saluer nos convives ! Avec notre entrée puis la farandole, nous n’avons pu accueillir convenablement nos invités.

Comme mes prédécessrices, prédecesseuses, enfin celles qui y sont déjà passées, je te confirme que le vin d’honneur, tout comme la soirée, passent vite. Je n’ai pas eu le temps de discuter aussi longtemps que j’aurais souhaité avec tout le monde. J’essaye donc d’accorder, à chaque groupe qui s’est formé, un peu de temps, mais je sais bien que j’ai dû en oublier.

Sur la terrasse, la troupe Facia Fusta assure l’ambiance du vin d’honneur. Entre deux démonstrations, ils proposent à nos invités de danser également. Une sorte d’entraînement pour plus tard. Entre deux coupes et quelques petits fours, je participe aux danses car j’adore ça ! Farandoles, danse de l’ours, cercle circassien font partis des danses proposées.

Facia Fusta danse au vin d'honneur

Les mariés dansent

Pendant ce temps, les enfants s’amusent, sous l’œil des baby-sitters, avec les arcs, flèches et cibles que leur a fabriqué Chéri. Les plus grands, quand à eux, se fond prendre en photo au pilori (autre réalisation de mon merveilleux mari).

C’est l’heure du dîner !

Les 2 h 00 / 2 h 30 prévues pour le vin d’honneur s’écoulent rapidement et il est maintenant l’heure de passer à table.

Il y a une question souvent posée par les futur(e)s marié(e)s et peut-être te la poses tu également : n’est-ce pas risqué de faire le vin d’honneur et le repas au même endroit, surtout si tout le monde n’est pas invité au repas ?

Pour ce qui me concerne, je pense que non. Nos faire-parts devaient être suffisamment clairs. Chacun a su exactement à quelle partie du mariage ils étaient conviés (bien que je craignais le contraire). Nous avions communiqué toute l’année avec nos convives via le blog du mariage, et le dress-code. Et si, par hasard, quelqu’un avait encore pu avoir un doute, nous avions installé le plan de table près du livre d’or et de l’urne.

En parlant de plan de table, ce n’était pas un « vrai » plan de table. En fait, je me suis contenté de nommer mes tables et d’attribuer une table par convive. Ensuite, chacun s’installait comme il le souhaitait à sa table. Comme ça, je me suis évitée l’arrachage de cheveux pour savoir qui serait à côté de qui et si je ne commettais pas d’incident diplomatique.

plan de tables

Chaque table avait comme nom un animal du bestiaire médiéval. Les aigles (la table des mariés), le griffon (la table de Belle-Maman et de ses copines), la licorne (la table de ma Maman et de ma famille), l’éléphant (la table de la famille de Chéri) et le dragon (la table de nos amis auvergnats). Les musiciens qui étaient là pour le repas également avaient 2 tables avec le logo de la troupe comme nom de table.

J’ai brodé et cousu sous forme d’étendard chaque nom de table. Ce travail m’a occupé une bonne partie de cette année de préparatifs.

Les animations de la soirée

Comme je l’avais déjà évoqué, nous n’avons pas fait appel à un DJ pour la soirée. Mais nous envisagions tout de même quelques animations ou jeux. Nous avions donc fait un appel à candidature auprès des invités au repas, pour trouver une âme charitable. Personne ne s’est porté volontaire et, nous, nous avons été très pris par le reste de l’organisation et donc aucune animation particulière n’a été prévue.

Finalement, l’absence de jeu ou d’animation n’a pas été remarquée. Facia Fusta a assuré une très bonne ambiance en faisant danser tout le monde entre les plats. Nous avons réitéré les danses « apprises » pendant le vin d’honneur.

Nous avions également prévu un espace photo à l’abri des regards. Avant l’entrée, chaque table est passée devant l’objectif pour une photo de couple ou de groupe. Ils ont ensuite signé le livre d’or. Nous pourrons ainsi associer chaque photo à chaque petit mot.

Enfin, arrive le moment de la pièce montée. Que dis-je, du château monté !

Nous avons pris la pose « à l’assaut » armes à la main.

Pièce montée

Ce n’était pas prévu mais Chéri, dans le feu de l’action, a attaqué la tour en nougatine avec son épée. Malheureusement, nous n’avons pas une seule belle photo de cette action…

Après le gâteau, nous avons ouvert le bal à notre façon…

Chéri ne danse absolument pas et il n’a pas dérogé à sa règle pour le mariage. Nous avons donc joué notre valse d’ouverture. Chéri au piano, moi à la guitare, nous avons tenté d’interpréter « Le Beau Danube Bleu ». Je dis tenter car, avec le stress et l’émotion permanente du mariage, les faux accords et les fausses notes étaient légions. Mais nous avons tenu le morceau, sans nous arrêter en plein milieu comme pendant les répétitions. Et ça s’est relativement bien passé. Surtout, l’attention a été quelque peu détournée par mes deux témoins qui étaient de mèche et qui ont dansé pour inciter les autres invités à les rejoindre sur la piste.

Nous avons pu ensuite lancer la soirée dansante plus classique avec danses de salon en première partie et morceaux disco, puis des musiques plus récentes dans un deuxième temps.

Si tu te souviens bien, je t’avais dit que le vendredi j’avais perçu un début de surprise. J’ai fait comme si de rien. Au beau milieu des danses de salon, la musique s’arrête et je vois mes deux témoins sur la piste et mon Amoureux au piano. Les filles et Chéri ont répété, dans le plus grand secret et à distance (une en région parisienne, une en Moselle et Chéri en Auvergne), pour m’interpréter une chanson. Et pas n’importe laquelle, une de l’un de mes artiste favori : « Je dis M » de M. Guitare électrique, voix et piano pour un message touchant plein d’amitié. Je n’ai pas pleuré sur le moment, c’est en écrivant ce billet, avec les souvenir de l’émotion de C. qui a la larmichette facile et qui a pris sur elle pour ne pas pleurer et de C. jouant le morceau sur sa guitare électrique que les larmes montent. Un gros câlin, beaucoup de merci plus tard et nous avons rendu la piste aux danseurs.

La soirée s’est terminée doucement, les invités qui avaient fait la route le jour même ont été les premiers à partir, donnant le signal aux autres. Avec l’aide de mes super témoins qui déchirent et de leur non moins géniaux enfants, nous avons rangé la salle. Elle devait être vidée des tables et chaises pour 4 heures du matin pour que le ménage puisse être fait pour les visites du lendemain.

Nous nous sommes couchés, dans la chambre offerte par le château pour les mariés, à 3 heures du matin, épuisés mais heureux.

Et toi, quelles animations as-tu prévues pendant le vin d’honneur ? Et pendant la soirée, quelqu’un se charge de celles-ci ? Peut-être as-tu déjà choisi le dessert de ton dîner, quel est-il ? Dis-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



7 commentaires sur “Mon mariage médiéval : le vin d’honneur et la soirée. On mange, on boit, on danse…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *