Le mariage mint et funky de Clémentine : le repas et la soirée

Et voilà déjà la fin du joli mariage vitaminé de Clémentine. Pour retrouver la première et la deuxième parties, clique sur les liens !

L’entrée des mariés

Fabiola invite nos convives à se diriger vers le pavillon et à découvrir la salle. La nuit tombe doucement.

Nous attendons de faire notre entrée. Soyons honnêtes : elle était complètement improvisée ! Nous savions dans les grandes lignes sur quelle musique nous allions entrer, mais pas vraiment « comment danser ». Nous savions juste que Tanguy, mon témoin, nous ferait signe d’entrer quand Fabiola aurait lancé la musique. Nous avions en effet décidé de ne pas prendre de DJ et avions notre propre playlist.

Déjà à ce stade, je me dis qu’une bonne partie de la journée a filé, et qu’il faut vraiment profiter de chaque instant. Tanguy nous fait signe, c’est à nous ! Nous faisons notre entrée sur un morceau funky, « September » (forcément) d’Earth, Wind and Fire. Les invités nous ont fait une haie d’honneur et nous nous déhanchons à la façon d’un soul train, très apprécié par tous.

Mariage mink et funky

Crédits photo : Catherine Azzi

Nous terminons notre entrée sous les applaudissements de nos invités. Nous remercions tout le monde de s’être déplacé, et plus particulièrement ma famille malgache venue de Madagascar, de La Réunion et du Danemark.

Mon oncle maternel, venu spécialement de Madagascar avec sa femme, est très religieux et il tenait à faire une courte prière pour nous souhaiter le meilleur. C’est un moment émouvant que tout le monde respecte : il fait sa prière à la fois en français et en malgache. Mon père tenait également à dire quelques mots, qui me touchent beaucoup et permettent à certains de nos invités de mieux comprendre l’histoire de ma famille.

Après ce moment solennel, chacun se dirige vers sa table.

Mariage mink et funky // Photo : Camille Collin

Mariage mink et funky // Photo : Camille Collin

Mariage mink et funky // Photo : Camille Collin

Mariage mink et funky // Photo : Camille Collin

Mariage mink et funky // Photo : Camille Collin

Mariage mink et funky // Photo : Camille Collin

Crédits photo : Camille Collin

Le repas et les animations

Pour le repas, nous avons prévu un buffet libano-réunionnais. Au menu : feuilles de vigne, taboulé libanais, carpaccio de mangue/avocat, etc. pour les entrées.

Fabiola invite la table « Ibrahim Maalouf » (la nôtre) à ouvrir le buffet et à aller se faire servir. Les autres tables suivent et le service se passe très bien. Nos invités ont beaucoup apprécié le clin d’œil du vin rosé que nous avions choisi : « Le Caprice de Clémentine ». Mon mari et moi adorons ce vin et nous ne pouvions pas choisir un autre rosé pour notre mariage !

Malheureusement, je n’ai pas de photo du buffet salé.

Pendant les entrées, quelques invités s’approchent de notre table pour nous scruter ou nous poser des questions étranges (dans le sens où nous ne comprenons pas la visée de ces questions). Mais nous allons le découvrir très vite. Nous sommes appelés par nos témoins, qui nous invitent à venir nous asseoir au milieu de la salle. Mais à quelle sauce allons-nous être mangés ?

Et là, nous découvrons les « mots croisés des mariés ». C’est très rigolo : ça se présente comme des mots croisés avec des questions sur l’un et l’autre, auxquelles nous devons répondre. Par exemple, quelle est mon île de naissance ou pour lui, son auteur de BD préféré. Nous avons bien rigolé en tout cas, car il y avait de petits pièges.

Nous retournons à nos tables pour passer au service des plats, 100% réunionnais cette fois : carri Ti Jacques boucané et carri crevettes. Je salive à l’idée de déguster tout ça et je ne suis pas la seule : mes amis de La Réunion ont aussi l’eau à la bouche ! C’est juste succulent…

Et je suis un peu dégoûtée, parce que je sens que je suis déjà bien calée. Je me sens libérée du stress et en même temps, j’ai l’impression que mon estomac est encore un peu noué. Mais comme j’adore manger et que j’ai rêvé de ce repas, il n’est pas question que je m’arrête là.

Nos témoins ont prévu une autre animation pour nous permettre de digérer un peu entre chaque plat. Nous reprenons nos places au milieu de la salle, mais nous sommes dos à dos cette fois… Tu as deviné pourquoi ? Oui, c’est bien pour le jeu du « Elle et Lui » ! C’est l’instant de vérité : à quel point nous connaissons-nous ?

Là encore, nous avons bien ri, mais crois-le ou non, nous avons eu 100% de réponses exactes !!! Et pourtant, certaines questions étaient difficiles, du genre : “Qui est le plus de mauvaise foi ?” Comment ça, je suis de mauvaise foi ??

Mariage mink et funky

Crédits photo : Photo personnelle

Nous retournons terminer notre plat, puis nous sommes de nouveau appelés. Cette fois, nos témoins ont décidé de ne pas faire le diaporama photos classique, avec les photos de nous enfants jusqu’à l’âge adulte. Ils ont plutôt décidé de raconter l’histoire de notre rencontre avec mon mari.

Mariage mink et funky

Crédits photo : Fabiola Plazanet

La pièce montée et l’ouverture de bal

C’est l’heure du buffet de desserts (pâtisseries libanaises, brochettes de fruits, entremets, etc.) et de la fameuse pièce montée. Je souhaitais avoir une pièce montée de style wedding cake assez simple : la nôtre était à trois étages, toute blanche avec des rubans bleu/menthe et avait une saveur fruit de la passion, pour rester dans l’ambiance « exotique » de La Réunion.

La découpe du gâteau et l’épisode de la fontaine de champagne sont à la fois des moments que l’on redoute et que l’on attend avec impatience. Et il ne faut pas se louper non plus ! Heureusement, nos invités nous encouragent.

Mariage mink et funky

Crédits photo : Photos personnelles

Mariage mink et funky

Crédits photo : Catherine Azzi

Mariage mink et funky

Crédits photo : Catherine Azzi

Notre super cake topper, réalisé par un ami qui ne pouvait pas être présent

Ce buffet me faisait rêver et figure-toi que je n’ai mangé que du gâteau (non sans mal, tellement j’étais déjà gavée !). Je n’ai même pas goûté les pâtisseries libanaises, alors que j’adore ça !

Pendant le dessert, nous avons une jolie surprise. Nos amis des tables “Nina Simone” et “Chet Baker” (en passant, mes deux artistes jazz préférés, est-ce un signe ?) ainsi que nos témoins se rassemblent autour de nous pour nous chanter a cappella « La vie en rose » d’Edith Piaf. Gros moment d’émotion et de joie !

Mariage mink et funky

Crédits photo : Catherine Azzi

Mariage mink et funky

Crédits photo : Catherine Azzi

Nous continuons tranquillement notre dessert avant que Fabiola ne nous appelle pour l’ouverture de bal.

Pour la petite histoire, nous nous disions à deux semaines du mariage que ce serait tout de même pas mal de faire autre chose qu’un slow « basique » pour notre première danse. Sauf que nous ne sommes pas des danseurs de compète et que nous nous réveillions un peu tard. Il n’était pas question de mettre en place une choré.

J’ai alors décidé de contacter le frère de mon témoin Tanguy, qui est professeur de danse à Paris, afin de lui demander s’il serait d’accord pour nous donner quelques cours express en vue du mariage. Nous l’avons rencontré à une semaine du jour J et il nous a appris quelques bases qui nous seraient bien utiles. Nous l’avons vu à deux reprises, et ce que nous avons retenu, c’est que quoi qu’il arrive, nous devions rester « connectés » et ne jamais nous arrêter de danser.

C’est parti pour notre première danse : Fabiola lance le morceau « At last », interprété par Joni Mitchell. Mon mari et moi faisons notre petite mise en scène avant d’entamer la danse à proprement parler. C’est un instant magique lors duquel nous sommes seuls au monde. Le « renversé » fait son petit effet auprès de nos convives. Nous terminons enlacés, sous un tonnerre d’applaudissements de nos invités.

Mariage mink et funky

Crédits photo : Photo personnelle et Catherine Azzi

C’est le moment de lancer la soirée dansante !

Mariage mink et funky

Crédits photo : Catherine Azzi

Mariage mink et funky

Crédits photo : Catherine Azzi

Mariage mink et funky

Crédits photo : Fabiola Plazanet

Tout se déroule à merveille et la soirée dansante est bien partie. C’est donc l’heure pour Fabiola de nous quitter aussi, car elle a rempli sa mission, faire que notre journée se déroule parfaitement, haut la main.

Nous avions prévu une petite animation photo pour que nos convives puissent s’amuser un peu pendant la soirée. Malgré le côté amateur de l’installation, l’animation a beaucoup plu et nous nous sommes bien amusés à faire des photos décalées. En plus, certains de nos invités avaient apporté des accessoires, c’était vraiment chouette de leur part. Comme quoi, chère bride-to-be, il ne faut pas trop te préoccuper du rendu, l’essentiel, c’est que tes invités s’amusent !

Mariage mink et funky

Crédits photo : Photo personnelle

Mariage mink et funky

Crédits photo : Photo personnelle

Nos invités qui ne logent pas sur place commencent doucement à partir vers 2h du matin. J’ai un petit pincement au cœur, car certains sont venus d’Angleterre, d’Allemagne ou encore de province, et comme nous ne pouvons pas organiser de brunch le lendemain, je sais que je ne les reverrai pas. Néanmoins, je suis très heureuse qu’ils aient fait le déplacement pour notre grand jour.

Les autres vont se coucher petit à petit, mais nous sommes quand même encore sept à 4h30 en train de danser et de finir la soirée. Après, mon mari et moi sommes crevés, et nous allons tous nous coucher. Le rangement, ce sera pour demain !

Mariage mink et funky

Crédits photo : Photo personnelle

En allant me coucher, j’ai repensé à ce que m’avait écrit une amie vivant en Australie et qui ne pouvait pas être à nos côtés : « Just make sure you finish the day with a big hug full of love and a smile of content that you are about to get married. » (l’essentiel, c’est que tu finisses cette journée par un gros câlin et heureuse d’être mariée). Et c’est tout à fait ça : cette journée a filé à vitesse grand V, mais mon mari et moi sommes allés nous coucher heureux et satisfaits.

Mariage mink et funky

Crédits photo : Photo personnelle, instax de Fabiola Plazanet

Le lendemain et les jours suivants

J’avais mis un réveil pour le lendemain, afin de profiter un petit peu de ma famille malgache du Danemark et de La Réunion, restée dormir sur place avant que nous ne nous séparions. Tout le monde a filé un bon coup de main pour le rangement de la salle. Mention spéciale à mon témoin Tanguy, qui a tout casé dans la voiture sans que nous n’ayons à lever le petit doigt !

Et c’était déjà l’heure de quitter le château et de rentrer chez nous. Mon mari et moi avons passé l’après-midi à ranger et sommes allés rendre la voiture avant de nous écrouler de fatigue. Il nous restait encore quelques jours avant de reprendre le boulot, mais nous n’avons rien fait, tant nous avons accusé le coup niveau fatigue.

Quand mon père est rentré à La Réunion et mon oncle et sa femme à Madagascar, j’ai eu un petit wedding blues : pendant plusieurs semaines, nous avions plein de gens autour de nous et tout à coup, il n’y avait plus personne, c’était quand même difficile !

Fort heureusement, nous avons plein de projets pour la suite. Grâce à la générosité de nos invités, nous pouvons prévoir notre voyage à Madagascar pour célébrer notre mariage traditionnel selon les coutumes locales. Cette étape est très importante pour ma famille malgache, et ça va permettre à mon mari de découvrir mon île natale et de rencontrer le reste de ma famille. On peut dire que c’est un pré-voyage de noces. Les billets sont pris pour avril 2017.

Mariage mink et funky

Crédits photo : Photo personnelle

Aujourd’hui encore, je repense à cette journée avec émotion et nostalgie. Je réalise que c’est certainement l’une des rares fois où mon mari et moi aurons tous nos proches réunis autour de nous. C’est pour ça que le mariage est vraiment un moment très précieux.

Le budget du mariage

Environ 17 000€. Je n’indique ici dans le détail que les postes les plus importants pour nous :

• Alliances : environ 2 000€
• Robe de mariée : 1 400€
• Costume : environ 1 100€
• Photographe : 1 400€
• Traiteur (hors alcools) : environ 3 500€
• Vins et champagne : environ 700€
• Location du lieu de réception : 2 900€
• Recherche salle + coordination jour J : 1 200€
• Maquilleuse : 80€
• Divers (location voiture, déco, chaussures, fleuriste, etc.) : environ 2 700€

Ce que je referais :

Tout ! Mais plus particulièrement :

• Financer moi-même (enfin, nous-mêmes) mon mariage.
• Bien qu’il était hors budget, quand même aller visiter le château Barthélemy et avoir une magnifique surprise.
• Suivre mes (nos) envies pour le traiteur et le type de service (buffet).
• Engager une coordinatrice, c’était juste top !
• Craquer pour une robe de mariée sur mesure (complètement hors budget).
• Encourager mon chéri à faire réaliser le costume de ses rêves.
• Faire un mariage en petit comité.
• Confier la réalisation de toute la papeterie à mon chéri.
• Faire confiance à ma maquilleuse et ne pas faire d’essai préalable.

Ce que je ne referais pas :

• Garder trop de choses secrètes et ne pas demander (plus) d’aide. Sur la fin, nous n’avons pas vraiment pu nous aménager une plage de repos, ce que je regrette un peu.
• Ne pas vérifier avant le jour J que notre Polaroid fonctionne correctement.
• Penser au dernier moment à comment me couvrir s’il faisait froid (heureusement, il a fait super bon).
• Bien que nous le savions, préparer la playlist mariage un peu au dernier moment…

Mes prestataires préférés :

• Coordination : Fabiola, wedding-planner pour Mademoiselle Dentelle
• Photographe : Camille Collin
• Robe de mariée : Violette Tannenbaum
• Costume du marié : Faubourg Saint Sulpice
• Lieu de réception : château Barthélemy
• Maquillage : Noémie de Nehssi Beauty
• Coiffure : ma tante, gérante du salon Ti Case Coiff (à La Réunion)
• Traiteur : Escale Passion
• Champagne : Tribaut Schloesser (Romery)
• Alliances : Le Joaillier du Marais
• Fleurs : Florever à Boulogne-Billancourt


Tu veux toi aussi voir le récit et les photos de ton mariage sur Mademoiselle Dentelle ? Alors, hop, propose-nous ton mariage à la publication ! ? J’ai hâte de te lire !



6 commentaires sur “Le mariage mint et funky de Clémentine : le repas et la soirée”

  • Dans ton premier article (je crois), tu disais que la déco n’était pas une priorité pour vous : du coup j’ai été très étonnée de voir les photos, c’est quand même une super déco bien travaillée ! J’adore votre plan de table, quelle géniale idée de thème !!
    Vos choix de chansons sont juste géniaux… et puis le soul train c’est LA BASE… ! ^^

    • En fait, là encore, je pense que c’est si je compare avec les décorations que j’ai pu voir sur des blogs ou sur Pinterest. Y a des trucs tellement plus recherchés et travaillés, avec des compositions florales de dingues et tout. Du coup, même si chaque détail était étudié, c’était quand même assez light pour nous. Mais je suis contente de ton commentaire, ça fait d’autant plaisir 🙂 Le plan de table avec les artistes de jazz/soul/funk c’était trop nous, on ne pouvait pas faire autrement et mon mari a adoré le réaliser ! Ouiiii, le soul train c’est carrément la base, tellement funky ! Je sais pas si tu as remarqué, sur le faire-part, le clin d’œil à l’émission (la reprise de “l’enseigne” de l’émission avec nos prénoms, nous en train de danser) : tout est lié en fait 😉

  • Je vais retenir le conseil de ton amie d’Australie. Je vais tout faire pour y arriver.
    Merci d’avoir partagé avec nous ton super mariage

    • Oh oui Mademoiselle Presque Relax : l’essentiel est vraiment de s’effondrer de fatigue après des mois de préparatifs et une journée remplie d’amour, mais d’être tellement heureux !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *