Mon mariage d’hiver à la lueur des bougies : les bases de notre cérémonie laïque

L’Ours et moi avons pris la décision de faire une cérémonie laïque le jour même où nous avons commencé à préparer notre mariage. Nous avions envie de “sacraliser” notre union dans un lieu que nous pouvions rendre plus personnel que la mairie (notamment par le biais de la décoration), et nous ne voulions pas non plus passer par l’Église, car nous ne sommes pas croyants, et que cela ne nous aurait pas ressemblé. Il a donc fallu imaginer notre cérémonie de A à Z, et elle s’est lentement construite, mois après mois, pour finalement devenir ce qu’elle a été : un moment extraordinaire et hors du temps. Probablement, mon moment préféré de toute cette belle journée.

Ce que nous avions imaginé…

Cérémonie laïque Mme Origan

Crédits photo : Photo personnelle

Quand il s’agissait du “principe” de notre cérémonie laïque, l’Ours et moi avions tous les deux les mêmes idées de base :

  • Nous espérions plusieurs interventions de la part de nos proches : mais nous devions leur laisser le champ libre ! D’ailleurs, on ne voulait même pas savoir avec certitude qui interviendrait.
  • Nous ne voulions pas ou peu de lectures de textes : cela nous parle moins que des chants ou des mots écrits directement de la plume de ceux qu’on aime.
  • Nous devions trouver un rituel qui donnerait à la cérémonie son unité.

Ce dernier point en particulier n’a pas été très facile à gérer. Que faire qui nous corresponde, qui ne soit pas trop nunuche, et qui ait un sens pour nos invités ?

Au début, j’ai hésité entre deux choses : le rituel des bougies (quatre bougies, représentant le passé –les parents- , le présent –les frères et sœur ou les amis- , le futur –les enfants- et l’éternité –le couple), et le rituel des mains liées (avec des rubans dont chacun incarne une valeur du couple). J’aurais pu faire les deux, mais je craignais que cela prenne trop de temps (et heureusement que je ne l’ai pas fait, car notre cérémonie a tout de même été assez longue !). Alors nous avons plutôt axé notre choix sur le rituel des bougies ; on aimait la symbolique qui s’en dégageait, et même si c’est un rituel souvent cité dans les idées pour cérémonie laïque, il est fait très rarement pour une très bonne raison ; la plupart des cérémonies laïques ont lieu l’été, en extérieur. Avec la luminosité et le risque qu’il y ait du vent… Ce n’est pas forcément un rituel qui rend très bien d’un point de vue esthétique ! Mais pour nous qui rêvions de notre petite cérémonie de nuit, à la lueur des bougies et des guirlandes, dans la belle salle de réception du Château que nous avions choisi… C’était une idée parfaite !

À force de recherches sur Pinterest, Google et compagnie, j’ai fini par entendre parler du « Reverse Unity Candle », un concept qui m’a énormément séduit : il s’agit d’allumer les bougies de tous les invités à partir de la bougie d’unité allumée par les mariés : en allumant les premières bougies de la rangée, chacun allume sa bougie à la flamme de celle de son voisin. J’ai adoré cette façon de partager un moment fort.

À partir de là, notre trame de cérémonie s’est construite : nous n’aurions que trois bougies sur la table : une pour notre famille, une pour nos amis, et une pour nous. Nous avons expliqué tout cela par le biais d’une petite carte déposée sur les chaises de chaque invité, avec une bougie pour chacun.

Mot d'introduction cérémonie laïque Mme Origan

Crédits photo : Photo personnelle

Pour le reste, c’était à nos proches de « remplir » les parties famille et amis. La seule contrainte : nous ne devions RIEN savoir. Ni qui, ni quoi. Ce choix a été extrêmement stressant pour moi, car à l’approche du mariage, alors que je m’efforçais de tout contrôler, j’ignorais presque tout de ce qui se passerait lors du moment qui comptait le plus pour moi… Et si nos proches n’avaient pas du tout compris l’esprit de notre mariage ? Et s’ils lançaient des grosses blagues potaches ? Et si ma famille disait des trucs horribles sur l’Ours ? Et si un astéroïde s’écra… Ok, d’accord.

Le fait est que j’ai eu vraiment peur qu’en voulant être pleinement “surpris”, nous soyons finalement déçus par leurs interventions… Tu sauras bientôt si nos proches ont bien rempli leur mission ou non, en tout cas je peux d’ores et déjà te dire que question surprises, on a été gâtés !

L’arrivée au Château

Allez, retour au présent, je reprends le cours de la narration du jour du mariage. Après l’euphorie de la mairie, je commence à redescendre un peu de mon nuage et à m’inquiéter. Dans la voiture, je ne cesse de m’agiter : qui est censé allumer toutes les bougies et guirlandes de décoration au fait ? C’est à la wedding-planner de le faire non ? Mais, on n’en a pas du tout reparlé pourtant ?

En arrivant, je demande à ma mère d’aller vérifier que tout est allumé : ce n’est pas le cas, et les invités commencent pourtant déjà à entrer dans la salle ! Arrghh ! Heureusement, elle est séparée en deux parties, et ils patientent quelques minutes à l’intérieur pendant que les témoins, la wedding-planner et mes parents s’affairent sur nos bougies… Dont la mèche ne prend pas parce qu’elle est mouillée… !

En effet, nous avions découpé le bas des bougies pour leur donner trois tailles différentes, et comme la fleuriste avait mis de l’eau au fond des photophores pour éviter les dangers… Une bougie sur trois ne s’allume pas. Heureusement, nous avions énormément de rab, et même s’il y en a eu deux petites et une grande, personne ne s’est rendu compte de rien (pas même nous !) : les fameux petits couacs qui n’ont juste AUCUNE importance !

Enfin, les invités peuvent s’installer. La wedding-planner vient nous chercher et nous amène l’Ours vers sa mère, et moi vers mon père. Nous entendons la fin du discours de bienvenue de notre officiant. Il a l’air de bien gérer la situation (ouf !). La musique commence, les gens se lèvent… Il va falloir y aller… !

Arrivée cérémonie Mme Origan

Crédits photo : Photo personnelle

Tu la vois, la mariée un peu crispée ?

Notre entrée

J’ai tellement, tellement hésité pour trouver la musique qui accompagnerait notre entrée à la cérémonie… Au tout début, j’imaginais que nous arriverions sur « Ice Dance », la musique tirée du film « Edward aux mains d’argent », mais plus le temps passait, et plus je trouvais que ça ne collait pas. J’ai écouté des millions de pistes, mais tout était soit trop sombre, soit trop joyeux, ou alors les paroles ne me plaisaient pas… difficile !

Et puis alors que j’écoutais « Falling slowly » de Glenn Hansard (une musique tirée de la BO du film Once, assez emblématique de nos années lycée) et sur laquelle j’essayais d’imaginer mon entrée, je vois dans les suggestions une autre chanson de cet interprète qui s’appelle « On Love ». Il s’agit en fait d’un poème du prophète Khalil Gibran sur l’amour, mis en musique par Glenn Hansard et Lisa Hannigan pour le film « Le prophète ». Dès les premières notes, je me suis dit que c’était exactement ce que je cherchais, et l’Ours a été aussi convaincu que moi. Comme nous ne faisions pas d’entrée avec cortège, nous avons dû faire une coupure sur le milieu, mais je te mets le lien vers la chanson entière… Elle n’est pas du tout connue, mais qui sait, peut-être provoquera-t-elle sur toi le même effet de « révélation » que sur moi ?

 

Nous traversons l’allée. Je souris. Autour de moi, je vois déjà des gens qui pleurent. Moi, je ne me suis jamais sentie aussi pleinement heureuse. À partir de là, je décolle complètement. La suite de mon récit risque d’être un peu falsifiée par mes souvenirs de mariée shootée. Heureusement, j’ai la vidéo de ce moment qui m’aide à pouvoir te la raconter de manière à peu près fidèle.

Arrivée cérémonie M Ours

Crédits photo : Photo personnelle

Arrivée cérémonie Mme Origan

Crédits photo : Photo personnelle

Mais pour ça, tu vas devoir patienter un peu… !

Et toi, comment as-tu préparé ta cérémonie laïque ? As-tu laissé le champ libre à tes proches pour leurs interventions, ou bien souhaitais-tu garder le contrôle ? As-tu choisi une musique d’entrée ? Raconte-moi tout ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Mon mariage d’hiver à la lueur des bougies : les bases de notre cérémonie laïque”

    • Contente de te l’avoir fait découvrir alors !
      Aaah, les chansons de Glen Hansard… je l’avais découvert dans Once et depuis il revient toujours à un moment ou un autre dans ma tête 🙂 !

  • Tu me fais découvrir cette chanson et je vous imagine remonter l’allée dessus, ce devait être magnifique à vivre <3

    Et le rituel des bougies pour votre mariage d'hiver, c'était juste parfait, c'est vrai qu'il est souvent cité, mais en fait je ne l'avais encore jamais vu mis en pratique !

    • Oh oui, cette chanson collait parfaitement à l’atmosphère de notre entrée, j’étais dans un état à ce moment là… ! C’était vraiment chouette 🙂 !
      Haha, pour le rituel des bougies tu pourras voir dans mes prochaines chroniques que ce n’était quand même pas si simple que ça à mettre en pratique (mais top quand même !). Il y a même eu quelques cheveux brûlés dans l’assemblée ^^ !

  • Que vous êtes beaux!
    Je ne connaissais pas ce rituel et je trouve la symbolique très belle, ça devait être un grand moment d’émotions!
    PS : Tu es vraiment une magnifique mariée, j’adore!

    • Merci beaucoup 🙂 !
      La symbolique du rituel des bougies varie beaucoup selon la manière dont on le fait. Deux des trois bougies peuvent aussi représenter les deux mariés en tant qu’individus, et la troisième représenterait plutôt leur couple. On l’a beaucoup adapté pour qu’il nous corresponde vraiment parfaitement, et effectivement, toute cette cérémonie était pleine d’émotions :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *