Trouver la robe de mariée idéale : ou comment Mlle Cerise a évité une arnaque

Je suis censée être super excitée à l’idée d’avoir ma robe à moi rien qu’à moi, mais j’angoisse et j’ai une boule au ventre qui ne part pas. Je me rends seule à cet essayage, mais une amie me rejoindra par la suite car elle est en pause pour quelques heures dans la ville.

J’arrive à la boutique et je suis accueillie par le même vendeur. Il est très souriant et chaleureux. Je vois la robe dans la housse qui n’est pas très propre avec une étiquette où il y a mon nom. C’est bien ma robe qui m’attend. Il ouvre la fermeture éclair et je la vois. Je la trouve fade, je la trouve vraiment moins belle. Elle a même des fils qui dépassent du bustier.

Je lui fais un peu part de mon ressenti en lui montrant ces quelques endroits où la robe me semble abîmée.

CLIQUE ICI POUR LIRE LA SUITE…

Crédits photo (creative commons) : Anton Mislawsky

Mademoiselle Dentelle et ses chroniqueuses prennent quelques jours de vacances pour la saison estivale… Nous serons de retour le 19 août avec des nouvelles chroniques publiées du lundi au vendredi (avec, comme d’habitude, deux rendez-vous par jour !).

En attendant, retrouve ici un best of concocté spécialement pour toi autour des recherches et des essayages des robes de mariée des chroniqueuses et avec un tas de conseils pour dénicher à ton tour la robe idéale !

Bel été à toi ! 🙂





Commente ici !