Tenir un budget pour son mariage, c’est possible ! (2ème partie)

Donc comme je disais l’autre jour, une fois payé le traiteur, la salle et les faire-parts, Mademoiselle Wedding ne disposait plus que de 2 819 €. Moins de 3 000 € pour s’habiller, elle et son fiancé, payer le DJ et le photographe, et s’occuper de toute la déco, des alliances, des cadeaux invités et des tas d’autres petits trucs qu’on se retrouve à acheter pour un mariage.

(Oui, je sais, le suspens a duré un peu plus longtemps que prévu. J’étais partie faire du camping dans la cambrousse américaine et figure-toi que que là-bas tu trouves des ours, des coyotes et des millions de moustiques mais pas une seule petite connexion internet. Pfff… Moi qui pensais que les choses avait vraiment changées avec Obama…)

Bref. Cette attente insoutenable n’a que trop duré (comme ces saloperies de piqures de moustiques… que même qu’on dirait que ma fille a la varicelle tellement elle a de boutons…) Voici comment elle s’est débrouillée. (Mademoiselle Wedding, hein. Pas ma fille.)

Il était déjà clair que nous ne souhaitions pas louer une voiture. Une voiture de cérémonie décorée avec plein de fleurs, ça n’a jamais été mon truc. Ma sœur et mon beau-frère ont deux jolies berlines, je ne voyais pas l’intérêt d’en faire plus alors que nous aurions besoin d’une voiture pendant maximum 30 minutes ! Exit donc le poste Location de voiture.

Pour les alliances, depuis le début nous voulions quelque chose de simple. Mon homme n’est pas très bijou, et comme j’adore ma bague de fiançailles, je voulais plutôt une alliance discrète pour la mettre en valeur. De plus, j’aime l’idée d’un anneau simple, car je trouve ça poétique : simplicité et solidité, un peu comme notre histoire. Nous nous sommes rendu chez quelques bijoutiers mais même les anneaux les plus simples nous semblaient chers alors nous avons suivi les conseils d’une amie et nous nous sommes rendus à Anvers. Les bijoutiers d’Anvers se fichent du travail sur l’anneau, ce qui compte c’est le poids et surtout, savoir négocier ! (Car tout se discute !) Là-bas, nous avons déniché nos deux alliances pour 421 € seulement, alors que ces mêmes alliances étaient proposées à 600 € à Bruxelles.

Il nous restait donc à trouver le photographe, les tenues, la déco de table et les éventuels cadeaux aux invités.

Pour le photographe, nous avions d’abord pensé demander à quelques amis amateurs et bien équipés de se charger des photos. Puis en discutant avec des amis déjà mariés ou en lisant quelques forums, nous avons réalisé que le plan copain pouvait être regrettable (photos mal cadrés, moments importants pas photographiés, etc.). Photographier un mariage ce n’est pas pareil que photographier une soirée d’anniversaire. Après tout, les seules choses qu’il nous resterait de cette journée seront les photos et je ne voulais pas en être déçue. Après des heures de recherches sur le web nous sommes enfin tombés sur Alain. Le courant est vite passé déjà par mail, et quand on l’a rencontré cela s’est confirmé. Il s’était marié récemment et comprenait donc bien nos attentes (photos d’ambiance, pas trop de photos posées, photos de la déco, etc.). Comme la journée commençait assez tard (11h30 pour les prépas), il nous expliqué qu’il resterait jusque minuit. Pour un montant total de 650 €, il nous a donc suivi toute la journée et nous a cédé les droits sur toutes les photos. Une bonne affaire !

On en arrive ensuite aux tenues des acteurs principaux. En ce qui me concerne, et comme pas mal de mariées je crois, mes parents tenaient à m’offrir ma robe. C’était donc un poste qui ne devait pas être inclus dans notre budget. J’ai pu choisir ma robe dans un joli magasin, pour 1200 €. (Avec le recul, je n’en reviens pas d’avoir mis autant dans une robe ! Même si je ne regrette pas mon choix, je trouve ça vraiment très cher…)

J’ai emprunté une étole à ma belle-sœur. Évidemment, la vendeuse a essayé de me faire croire que l’ivoire de l’étole était un peu plus clair que l’ivoire de ma robe, mais entourée de mes témoins, je ne me suis pas laissé faire. Elle a ensuite essayé de me vendre ses horribles chaussures blanches à bouts pointus, le genre que tu ne peux absolument pas remettre et qui coûte 100 euro. Je savais très bien ce que je voulais comme chaussures et je me suis donc débrouillée toute seule comme une grande. Il me les fallait ouvertes, pas trop hautes (histoire de ne pas être plus grande que mon amoureux), confortables et remettables. En grande shoes-addict j’avais déjà flashé sur une paire de Nina Shoes et il ne me restait plus qu’à trouver un site qui livrait en Belgique. Deux semaines plus tard, j’avais mes jolis Nina dorées et satinées pour la modique somme de 55 €, frais de port compris.

Ma sœur, et témoin, qui s’était mariée 4 ans plus tôt m’a gentiment prêté son collier de perles et mes deux autres témoins m’ont offert les boucles d’oreilles assorties.

Pour le marié ce fut un peu plus compliqué. Monsieur Mon Amoureux avait une idée très précise de ce qu’il voulait porter : un costume 3 pièces noir, des puma roma, une cravate verte flash et pas de boutonnière ! Aucun costume essayé à Bruxelles ne lui convenait : un peu trop ceci, un peu trop cela, pas assez « mariage », trop « mariage », cravate trop verte ou pas assez verte… J’ai vraiment cru que nous n’y arriverons jamais ! Heureusement, nous avons eu l’idée d’aller faire un tour dans un centre commercial outlet en Flandre. C’est une sorte de mini-village où les grandes marques vendent les collections précédentes avec des réductions méga-importantes. Après quelques essayages chez Hugo Boss, mon mari a finalement craqué sur un très beau costume de chez Thierry Mugler.

Sobre et chic, avec un gilet qui monte assez haut, c’était parfait. Prix du costume : 395 € (prix d’origine 605 €). Quelques magasins plus loin, mon Amoureux choisissait sa chemise blanche (50 €) et sa cravate verte chez Suit Supply (35 €). Après des semaines de recherche le Groom état enfin content. Il ne restait plus qu’à trouver les baskets dont il rêvait. Ce fut chose faite via une boutique anglaise et pour 65 €, frais de port compris, mon homme avait ses puma Roma 68 noires et blanches !

Il me restait à le convaincre d’avoir sur sa veste un signe distinctif autre qu’une boutonnière. Après moultes discussions, il a fini par craquer sur le concept du badge. Comme il était impossible de ne commander que 5 badges pour lui et sa suite, nous avons donc décidé d’en commander 100 et de les offrir comme cadeaux aux invités ! Nous avons créé le badge, l’avons commandé en ligne. Mon homme et ses amis l’ont porté dès le début de la journée et les invités l’ont reçu à table. Une pierre, deux coups et 45 € plus tard, nous avions réglé la boutonnière et les cadeaux invités !

Allez. On s’arrête là. C’est pas du jeu si y a plus de suspens ! Promis, la prochaine fois, je te livre la fin de cette petite saga. Je l’ai déjà sous le coude et je l’ai déjà lu (vive la connexion internet !!!!). Et figure-toi qu’après tout ça, et la déco, et le DJ, et tout le reste, il lui restera même des sous à la fin !! Du grand art budgétaire !!

Crédit photos : PhotoEvent.be


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Tenir un budget pour son mariage, c’est possible ! (2ème partie)”

  • pour le photographe ça ne m’étonne pas nous on a mm payé moins cher. On l’a trouvé grâce à un des nombreux blog parcourus (mais alors lequel ???)… Il est resté des preparatifs jusqu’à la danse pour 500€ et nous a pris 300€ supplémentaire pour faire notre séance photo 3j après le mariage en province (donc frais de déplacement inclus) avec cession des droits également. (si quelqu’un a besoin ya pas de soucis hein)

    Bref pour le reste je suis assez stupéfaite surtout pour l’habillage monsieur quand je vois que pour nous il en a eu pour plus cher que moi…

    Félicitations ! D’autant plus s’il lui est resté de l’argent à la fin… juste waouh !

  • Le photographe à 650 Euros, du grand art et une adresse à partager !
    Parce qu’en fouillant, trifouillant, même les amateurs nous prenaient 800 euros !!!! On a vraiment halluciné sur les tarifs des photographes.
    On s’en est finalement tirés à 550 euros…parce que c’était le partenaire pro d’un copain et qu’il nous a fait un rabais « amical » de plus de 50%…

  • La notre coûte 880€ pour:
    _séance d’engagement,
    _jour J,
    _trash the dress,
    _album,
    _DVD

    libre de droit. Elle se déplace dans la France entière. On fait la séance d’engagement en septembre.

  • le Jour J c’est 600€ mais je ne sais pas si elle n’assure « que » ce jour.
    Sinon elle reste du début jusqu’au bout s’il le faut. (nous, on se marie pas à la mairie le matin donc, on la fait venir dans l’aprem pour les prépas et elle part à la fin de la soirée. Enfin on pense la libérer avant la pauvre).
    Voilou

  • J’adore les baskets pour le mariage ! Tu as bien de la chance, le mien n’a pas voulu se marier en jean-basket ni même en costume-basket et a mis de « vraies » chaussures. Il était très beau, certes, mais je trouve génial le décalé des basket avec le costard 🙂

  • ça fait rêver ^^
    Actuellement, je calcule et recalcule le budget mais on reste un poil trop haut…
    La salle est réservée…
    On a craqué sur le traiteur… mais si on le choisit, il faut diminuer les autres postes…
    On a rdv avec une photographe qui demande 600 euros … on va voir ce qui est inclus dans ce prix

    reste à caser le dj, la robe, le costume, les alliances, « la voiture », le fleuriste …

  • Bonjour, j’arrive deux ans après la bataille mais je veux bien connaitre le site où tu as fait tes badges stp 🙂 Bonne journée à toutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *