Le mariage franco-québécois et participatif de Lise au bord de l’eau

Après un petit passage au Brésil, Lise émigre au Québec en 2013. Renversant les conventions, elle demande son Amoureux en mariage à l’été 2016. Ils décident ensuite tous deux au début de l’année 2017 de se marier quelques mois plus tard. Ils appellent ainsi leurs proches dispersés sur trois continents et, à leur grande surprise, ils s’enthousiasment et prennent tous leurs billets d’avion pour le Québec ! D’un pique-nique dans un parc de Montréal, ça devient rapidement un projet de trois jours à 70 personnes, dans un grand chalet au bord d’un lac. Ils improvisent alors ensemble la partition d’un mariage qui leur ressemble, dans la nature et en dépit des traditions. La cérémonie s’est ainsi déroulée un mercredi d’août…

Photos : Helena Valles

Toutes mes félicitations ! 
Je laisse maintenant la jolie mariée te donner tous les détails de cette fête… 

Mon mariage en quelques mots

Un mariage fabuleux, dans la nature, avec une cérémonie sous les arbres au bord du joli lac. C’est un des atouts du Québec : ici on peut faire célébrer son mariage par un ami, la cérémonie laïque compte pour de vrai !

Nous avons vite trouvé un site magnifique dans notre budget, et fait le compromis de se marier en semaine pour en profiter. On l’a réservé sans même aller visiter, assez sereins. La propriétaire nous a dit que ça ne lui était jamais arrivé pour un mariage ! Et l’endroit dépassait toutes nos espérances, encore plus beau que sur les photos.

Nous avons ainsi loué un grand chalet en bois pour 3 jours, au fond de la campagne québécoise, ainsi que 3 autres chalets pour loger tout le monde. Notre principal désir : avoir du temps, et profiter de l’incroyable présence de nos proches. Ayant habité dans 6 villes différentes au cours de ces 10 dernières années, c’était magique pour moi de réunir pour la première fois toutes ces personnes si précieuses à ma vie et qui ne se connaissaient même pas. On avait envie que chacun se sente bien, libre, dans un esprit convivial et participatif.

Ça a été assez simple et joyeux à organiser, à part les derniers dix jours, ça n’a jamais été vraiment stressant. Le plus compliqué : gérer en parallèle les vacances des 25 invités venus de loin ! Paul et moi étions d’accord pour que ce mariage reste une source de plaisir, avec sa part d’improvisation et d’imperfection… Et ces 3 jours ont finalement dépassé toutes nos espérances !

Une fois la date choisie et le site réservé, on a chaque mois réalisé quelques petites tâches. Nos vœux ont été écrits la veille pour plus de spontanéité !

Le budget du mariage

Un petit budget, pour un mariage simple dans la nature, avec beaucoup de récup’, d’aide de nos invités talentueux et de bricolage. Mes parents ont offert le vin, mon beau-père la bière et ma belle-mère le méchoui, ce qui nous a grandement aidé. Pour faciliter les choses, ne pas faire trop payer nos invités qui avaient déjà pour beaucoup dépensé le prix des billets d’avion et être tous réunis au même endroit, on a géré le logement pour tout le monde, mais on demandait une participation de 40 euros pour le séjour de 2 ou 3 nuits en chalet, et 50 pour le chalet de « luxe » qui incluait un jacuzzi et une piscine.

On a peu dépensé pour nos tenues. Paul a voulu remettre la tenue qu’il portait lors de notre première rencontre à une fête de Noël (chemise blanche, pantalon de costume et bretelles), pour le clin d’œil symbolique et parce qu’il refuse de dépenser pour un usage unique. Il a juste acheté un nœud papillon !

Moi j’avais envie d’une robe assez simple et fluide, en dentelle. Je ne me voyais pas faire des heures les magasins, ne sachant même pas où commencer à chercher. Une amie m’a parlé des collections capsule de créateur, j’ai d’abord eu un coup de cœur pour une robe Sessun, mais une copine l’ayant essayé pour moi (pas de boutique au Québec) m’a déconseillée ce choix, me parlant de la collaboration de Monoprix avec Louise Misha. Par chance, cette collection était lancée le jour-même ! Trouvant la robe tout à fait à mon goût, sans hésiter j’en ai commandé un exemplaire… Première et unique robe que j’essayerai, puisque séduite je décide de la porter pour le mariage ! Efficace !

On a été très clair avec nos invités : on ne demandait ni cadeau, ni argent, mais que chacun s’implique à son image s’il le souhaite. On a eu la chance d’avoir une amie photographe qui s’occupe des images, une autre qui fasse avec une petite équipe tous les desserts, un couple de copains qui propose un cours de swing, un autre qui fasse le DJ, j’ai pris les photos au mariage d’un guitariste qui est, en échange, venu jouer à notre cérémonie avec une amie chanteuse, ma coiffure et mon (léger) maquillage ont été assurés par ma belle-sœur, une copine masso-thérapeute offrait des massages le lendemain, une autre un cours de yoga du rire… On a réalisé comme nous étions bien entourés !

Budget total : 2 372 €

En détails :

  • Location du domaine et hébergement : 740 € (réel : 2 870 €)
    Lodge (le grand chalet avec le lac) pour 3 nuits : 1 900 €
    Les 3 autres chalets : 970 €
    Contribution des invités : – 2 130 €
  • Repas : 515 € (réel : 2 375 €)
    Buffets de verrine et mini entrées : 105 € (faits par la famille de Lise)
    Méchoui 3 viandes et buffet : 1 860 € (offerts par la maman de Paul)
    Farandole de desserts : 85 € (faits par une amie)
    Brunch du lendemain (+ participations invités) : 52 €
    Bo-buns : (+ participations invités) : 63 €
    Produits de base (huiles, épices, fruits, etc.) : 210 €
    Dépenses assumées par nos familles : – 1 860 €
  • Alcool : 162 € (réel : 839 €)
    Permis d’alcool (obligatoire au Québec) : 30 €
    Punch : 132 €
    Vin rouge : 335 € (offerts par les parents de Lise)
    Vin blanc : 72 € (offerts par la tante de Lise)
    Bières et vins : 240 € (offert par beau-père de Paul)
    Alcools forts et bières pour la soirée : 0 (amenés par invités)
    Dépenses assumées par nos familles : – 647 €
  • Tenue de Lise : 402 €
    Robe de Lise (Louise Misha pour Monoprix) : 260 €
    Retouches robe : 65 €
    Chaussure : 55 €
    Soutien-gorge invisible : 22 €
    Maquillage : 0 (soeur)
    Coiffure : 0 (belle-sœur)
  • Tenue de Paul : 20 €
    Costume, chaussures et bretelles : 0 (reporté)
    Nœud papillon : 20 €
    Coupe de cheveux : 0 (fait-maison)
  • Cérémonie : 88 €
    Alliances en argent (recyclé) : 52 €
    Musicien : 0 (troc de services)
    Chanteuse : 0 (amie)
    Micro loué : 36 €
    Célébrant : 0 (ami)
    Contrat de mariage : 0 (cadeau du célébrant)
  • Décoration : 112 €
    Nappes en papier kraft : 18 €
    Pots en céramique : 0 (fait par Lise)
    Succulentes : 26 €
    Petites plantes : 0 (cadeau amie)
    30 vieux vases et bouteilles : 15 € (récup, don et prêt)
    200 bougies : 12 €
    Fleurs pour l’autel : 0 (don mariée précèdente)
    Fleurs pour déco : 0 (cadeau amie)
    Ardoises pour tableau invités, craie, panneaux, etc. : 13 €
    Photos pour boîte souvenir : 11 €
    Mini-photos des invités : 17 €
  • Photos : 82 €
    Photographe : 0 (amie professionnelle)
    Vidéo : 0 (2 amis amateurs)
    Appareils pour invités : 82 €
  • Ambiance : 50 €
    Système de son : 0 (sur le site)
    Rétroprojecteur : 0 (prêt)
    Guirlandes de lumière : 0 (prêt copain)
    DJ pour les 2 soirées : 0 (copain)
    Compte Spotify : 8 €
    Achat Molky : 42 €
    Canots, kayaks et pédalos : 0 (inclus dans location du site)
    Spectacle de swing soirée mariage : 0 (copains)
    Massages lendemain matin : 0 (amie)
    Cours de yoga du rire : 0 (amie)
    Cours de swing : 0 (copains)
  • Papeterie, etc. : 201 €
    Photomaton pour invitations : 9 €
    Beaux papiers pour « boîte aux lettres » : 27 €
    Washi tapes : 14 €
    Impression invitation : 13 €
    Timbres : 62 €
    Enveloppes : 11 €
    Cadeaux invités (graines et papeterie) : 65 €

Ce que je referais

  • Choisir ce lieu. Je rêvais de me marier dans un chalet au bord de l’eau, et on a eu la chance de dénicher une perle dans notre budget. Un endroit magique, dans la nature comme nous le souhaitons, avec un autel en plein air, bancs de bois et kiosque au bord du magnifique lac. Des canots, kayaks et pédalos étaient mis à la disposition des invités pendant les 3 jours. L’immense cuisine permettait de cuisiner à 10 sans se marcher sur les pieds. Les salles communes du chalet étaient superbes et spacieuses, toutes en parquets et bois, avec un joli bar et des petites guirlandes de lumière. La sono était déjà installée.
  • Le compromis de se marier pendant la semaine. Oui, la cérémonie était un mercredi, parce qu’évidemment ce lieu super et pas très cher était évidemment réservé pour tous les weekend de l’été depuis bien longtemps. On a eu un rabais pour une réservation en semaine, et la mariée du samedi précédent nous a donné plein de fleurs ! C’était drôle et un peu unique de se marier un mercredi. Nous nous sommes dits que beaucoup d’invités venant de loin, nos proches d’ici au Québec pourraient bien prendre 2 ou 3 jours de congés pour nous rejoindre !
  • Demander un coup de pouce plutôt que des cadeaux. Ça a rendu le mariage magique et spécial, avec la petite touche de chacun. Ça nous a évité bien du stress et ça révélé des talents ! Le cours de swing du dernier soir a été un temps très fort, voir danser ensemble si complices ces personnes qui deux jours avant ne se connaissaient même pas restera gravé dans nos cœurs.
  • Réserver le chalet pendant trois jours. Le premier jour, nous étions 20, en petit comité, pour préparer, cuisiner et décorer, c’était vraiment chouette ! Et les deux jours suivants, très festifs, nous ont aussi laissé le temps de voir tout le monde, sans stress et de profiter du site.
  • Les petites activités. Super équilibre, on ne voulait pas d’une ambiance « club med » avec trop d’animations, mais on souhaitait quand même proposer des ruses pour briser la glace entre tous ces invités ne se connaissant pas. Il y a eu une super ambiance et nos petits jeux ont bien marché ! Le site se prêtait bien à cette atmosphère chaleureuse, on a pu jouer au Molki, faire du bateau, cuisiner ensemble…
  • Les repas. Le soir de la cérémonie, on a mangé un délicieux méchoui (en fait trois viandes, agriculture locale, super bon). Ma maman et quelques amis avaient fait toutes les entrées et amuses-gueules, une amie et son équipe plein de mini-desserts délicieux car on ne voulait pas de gros gâteaux. Le lendemain, le concept c’était « les invités invitent les mariés », on avait donné à chacun une petite liste de course pour un brunch, et c’était incroyable. Le soir, on voulait profiter des grands barbecues sans tomber dans le classique merguez saucisse (on mange d’ailleurs peu de viande au quotidien). on avait donc prévu de faire des Bo-Bun et ça a super bien marché. C’était facile à préparer, frais et original, tout le monde a été séduit !
  • Une décoration naturelle et minimaliste. Paul ne voulait absolument aucune décoration, et je trouvais aussi que le charme du lieu, au cœur de la nature, se suffisait à lui-même. Finalement, nous avons opté pour quelques touches très simple : des bougies dans des pots Masson en verre, des vieux vases et anciennes bouteilles chinées posés sur les tables et le buffet, avec des plantes (succulentes et petits lierres) dans des pots en céramique blanc moucheté que j’avais fait moi-même, et quelques bouquets de gypsophiles. L’autel était décoré par des fleurs laissées par la mariée précédente. Plutôt que d’afficher des photos de notre histoire, nous avons préparé une sorte de boîte aux souvenirs en bois, avec plein d’images de notre enfance, de nos voyages, de nos proches, où les invités pouvaient fouiller. Un succès !

Ce que je ferais un peu différemment

Peu de choses, c’était vraiment génial et au-delà de ce que l’on aurait pu imaginer.

  • Préparer une sorte de livre souvenir, avec des espaces pour que chacun nous laisse un mot personnalisé. La table créative, avec une machine à écrire, des tampons encreurs en bois et plein de jolis papiers japonais, a beaucoup plu, mais au final la petite boîte aux lettres ne contenaient pas des messages de tout le monde. Et pour moi qui envoie tant de courriers, les écrits sont les plus précieux, c’est ce qui reste ! Mais on nous a dit tellement de jolies choses pendant ces 3 jours que nos cœurs s’en souviennent.
  • Batailler avec ma belle-mère pour prévoir le méchoui plutôt à 20 heures (au Québec on mange tôt, même pendant les mariages), alors que tout le monde avait faim avant !
  • Mieux gérer les photos. Aller acheter des pellicules de polaroid, et vérifier que nos argentiques fonctionnent ! On a avait mis 8 appareils photos (lomo, jetables, petit pola, grand pola, argentique couleur, argentique noir et blanc…) à nos invités, mais on a oublié d’acheter des pellicules pour le grand pola et les argentiques marchaient mal. Un peu déçus car nous avons très peu de photos de ces 3 jours, de l’ambiance et de nos invités (sauf de la cérémonie, grâce à notre amie photographe, et elles sont géniales !).

Mes prestataires préférés

Mes amis adorés !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



9 commentaires sur “Le mariage franco-québécois et participatif de Lise au bord de l’eau”

  • magnifique ! le lieu est superbe, une ambiance conviviale qui transparaît dans les photos… et bravo d’avoir réussi tout cela avec un petit budget !

    • Merci beaucoup ! En valorisant un esprit de partage et de simplicité, on est doublement gagnant puisque le mariage s’imprègne de la touche de chacun, et que le budget peut rester très modeste.

  • Magnifique, toutes mes félicitations! Nous avons vraiment de beaux coins au Québec! Dans quelle région étais-tu exactement? J’habite la couronne nord de Montréal et nous aussi avons fait un mariage sur plusieurs jours dans la région de Québec, avec des invités de France, de Suède et des USA (tu pourras lire mon histoire, elle a été publiée le 17 février dernier sur le site 🙂 )

    • Oui, on aime la beauté brute de la nature québécoise,, pour nous qui rêvions d’un mariage au bord de l’eau, c’était relativement facile de dénicher la perle rare ! Le domaine se trouve à Harrington, à 1h15 environ de Montréal. La grande majorité des invités on peut dormir une ou deux nuits sur place.

      • Oui je connais Harrington, c’est à environ 1 heure de chez moi (je suis près d’Oka) 🙂 Une magnifique région que vous avez choisi!

  • Truc de fou. Je regarde ce post car je me marie bientôt. Et là en gros plan une photo de mon frère. Confirmé par quelques photos plus tard par la présence de ma belle soeur sur une autre.
    En tout cas bravo ce mariage donnait envie

    • Hehe, c’est drôle ! Oui, Pierre nous avait parlé de ton mariage, esprit zéro déchet. Tu peux m’écrire si tu as des questions. Bonne chance pour les préparatifs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *