Le mariage d’hiver de Victoria, à petit budget, do it yourself et végétarien !

L’histoire de Victoria et Benoît commence, comme beaucoup d’autres, avec les premiers regards, les premières paroles, les premiers sourires… et le premier baiser bien sûr ! Le tout au milieu d’une année de prépa vétérinaire, grandement loupée pour cause de passion amoureuse débordante !!!

Dix ans plus tard, toujours aussi amoureux l’un de l’autre et après avoir vécu des années remplies de voyages, de partages, de séparations, de retrouvailles, d’aventures – de vie tout simplement -, ils décident de partager tout ce bonheur accumulé avec leurs amis, familles et proches et ils annoncent leur mariage ! S’engager prend alors tout son sens… ils n’imaginent plus vivre l’un sans l’autre et ils souhaitent continuer cette belle histoire main dans la main.

Ils ont alors sept mois top chrono pour préparer cet évènement ! Budget hyper serré, mariage en hiver et tous deux végétariens : le mariage sera donc collaboratif, do it yourself et sans animaux dans les assiettes !

Place maintenant aux images de cette jolie journée hivernale…

Le mariage d’hiver de Victoria, à petit budget, do it yourself et végétarien (1)

Le mariage d’hiver de Victoria, à petit budget, do it yourself et végétarien (2)

Le mariage d’hiver de Victoria, à petit budget, do it yourself et végétarien (3)

Le mariage d’hiver de Victoria, à petit budget, do it yourself et végétarien (4)

Le mariage d’hiver de Victoria, à petit budget, do it yourself et végétarien (5)

Le mariage d’hiver de Victoria, à petit budget, do it yourself et végétarien (6)

Le mariage d’hiver de Victoria, à petit budget, do it yourself et végétarien (7)

Le mariage d’hiver de Victoria, à petit budget, do it yourself et végétarien (8)

Le mariage d’hiver de Victoria, à petit budget, do it yourself et végétarien (9)

Le mariage d’hiver de Victoria, à petit budget, do it yourself et végétarien (10)

Le mariage d’hiver de Victoria, à petit budget, do it yourself et végétarien (11)

 

Processed with Moldiv

Le mariage d’hiver de Victoria, à petit budget, do it yourself et végétarien (13)

Photos : Marie, la Belle-Maman de la mariée

Toutes mes félicitations !
Je laisse maintenant la jolie mariée revenir sur l’organisation de cette journée…

Mon mariage en quelques mots

Tout le monde fut absolument ravi à l’idée de notre mariage tant attendu depuis ces dernières années. Mais passée l’euphorie de l’annonce, l’idée de limiter au maximum les invités, le tout petit budget des mariés, l’interdiction quasi formelle aux parents de participer aux frais financiers, l’envie de presque tout faire avec nos petites mimines, notre intransigeance sur le repas végétarien préparé par nos soins et le fait de vouloir nous marier au fin fond de l’Auvergne en plein mois de décembre… Nous en avons perdu plus d’un !

Peu importe, patience et persévérance nous ont permis, à coup de longues discussions/argumentations, de nous faire soutenir par nos proches. Après tout, ils ont l’habitude que nous fassions les choses différemment !

“Bon… on invite qui ?”

Notre souhait le plus cher est d’être le jour J en présence de personnes qui nous aiment, nous soutiennent dans notre relation et nos choix de vie, nous correspondent… Hors de question de s’entourer des grincheux, critiqueurs, jaloux, anciens amis d’enfance que nous n’avons pas revus depuis des lustres, amis d’amis des parents pour faire bonne impression, etc. On veut l’essentiel quitte à faire des sélections un peu strictes même dans nos familles respectives. Au repas, nous serons alors 48 et pour la mairie 70.

“L’Auvergne ok, mais refus total de nous retrouver dans une salle des fêtes !”

Pour la mairie, c’est une vraie chance. Craponne-sur-Arzon a beau être un petit village avec une mairie d’apparence extérieure un peu austère, sa salle de mariage est ma-gni-fique ! Haute sous plafond, habillée de tapisseries blanches et dorées, une cheminée et des miroirs aux murs, parquet ancien, vieux fauteuils… Ouahou ! Je suis sous le charme.

Pour le reste, il nous faut trouver un endroit qui a du cachet, avec possibilité de faire dormir les invités sur place (hors de question que les gens rentrent en voiture la nuit) et qui nous permettrait d’organiser la cérémonie laïque sur place. C’est une chance, à quelques kilomètre de là (à La Chaise-Dieu), il y a un grand complexe faisant office de gite/village-vacances avec plusieurs chalets pour dormir, plusieurs salles de réunions et de restauration, le tout au cœur d’une forêt de sapins… À la vue des photos sur Internet, il y avait peu de chance pour qu’on atterrisse ici. Mais, lors de la visite, tout s’est éclairci ! Nous avons alors réservé deux grands gites suffisant pour accueillir les invités, une salle de réception presque parfaite avec cuisine professionnelle, mezzanine, cheminée dans la salle de repas, tables rondes, fauteuils anciens, alcôve pour l’apéro, espace danse et la salle au bord du lac avec cheminée et toit de chaume pour la cérémonie laïque. Bim !

“Et… On fait comment pour la cérémonie ?”

Nous sommes d’accord, hors de question de passer par l’église. Nous nous retrouvons plus dans l’athéisme et le bouddhisme donc c’est réglé. Ce sera donc mairie… Oui mais la mairie, c’est bien gentil mais c’est surtout un peu tristoune et souvent expédié en 10 minutes. Alors, on confie l’organisation d’une cérémonie d’engagement à ma sœur qui nous connait bien et qui est à l’aise pour parler en public.

Pendant la cérémonie, bougies et feu de cheminée furent nos seuls éclairages dans cette petite salle sortie d’un autre temps (murs en pierre et toit de chaume). Nous sommes entrés sur la musique Gold Dust de Jonathan Jeremiah, un vrai petit bijou… Nous recevons ensuite une pluie de bisous envoyée par nos invités, puis les mamans et les sœurs sont invitées à nous faire part de leurs vœux de bonheur par leurs textes poignants et chargés d’émotions. Avant que nous-mêmes échangions nos vœux l’un pour l’autre, nos alliances circulent de mains en mains afin que chacun les charge d’amour. Nous échangeons nos vœux avec beaucoup beaucoup d’émotion pour terminer sur un baiser digne des plus grands films d’amour ! C’est BEAU !

“Do it yourself, oui ! Mais pas n’importe comment !”

Tout commence avec les faire-part. Ah… les faire-part ! Il y a les vus et revus, les moches et remoches, les tristes, les impersonnels, les… Et puis, il y a celui qu’on aimerait avoir et qui nous ressemblerait bien sûr ! Allez, c’est parti ! Comme je gère bien Photoshop, je m’occupe de la création des invitations après avoir choisi ensemble ce à quoi ils ressembleraient et on s’occupe tous les deux des découpes, pliages et mise sous enveloppes (fabriquées maison aussi tant qu’à faire). Dans l’enveloppe, se glisseront deux cartons (l’un annonçant le mariage avec date/heure/présentation, l’autre annonçant comment se rendre sur place par des petites icônes et une liste de choses à faire/visiter en dehors du mariage dans les alentours) et une « cocotte » en papier à plier pour jouer à découvrir le résumé de nos 10 ans de relation. Ouf… C’est du boulot quand même !

Nous nous accordons très vite sur le thème général de la décoration. C’est l’hiver, Noël sera à quelques pas de là, nous souhaitons vraiment quelque chose de chaleureux et intime. Ce sera donc du blanc, de l’or et des bougies. Plein de bougies… Tellement qu’on se passera quasiment d’éclairage qui pique les yeux !

Étant donné l’éclairage intimiste créé par les bougies, pas besoin de décorer les murs et les plafonds. Nous avons tout misé sur la déco de table : nappe blanche, chemin de table doré avec un ensemble de « bougeoirs-chandelles », des bougies de tailles moyennes posées sur des mini rondins de bois, des marques-places « chouettes lumineuses » (rouleau de papier toilette décoré en chouette blanche, bombé or à l’intérieur et contenant une bougie led), un verre « fil d’amour » (verre à pied entouré d’un fil de métal doré qui se termine en cœur) et, pour finir, les cadeaux des invités « bonheur vert » (fiole de liqueur ou sirop de verveine accompagné d’un sachet de thé glissé dans une mini enveloppe). Le tout parsemé de paillettes or et argent… Lorsque la salle est prête, il n’y a pas à dire : c’est magique…

Le livre d’or a été réalisé par ma grande-sœur et elle n’a pas pris son rôle à la légère. Les invités ont ainsi pu accrocher des mots doux à des branches d’arbres, rassemblées dans un vase et joliment éclairées par une guirlande de led. Le tout était posé sur une table merveilleusement décorée.

Pour le goûter d’honneur, nous avons servi aux invités toute une farandole de mignardises sucrées maison : muffins au chocolat, sablés, mousses aux fruits rouges, mousses au chocolat, etc. Le tout accompagné de Clairette de Die.

Pour le repas, pour pouvoir tout faire nous-mêmes, il a fallu des recettes simples, faisables la veille et facilement répartissables entre les personnes qui nous ont aidé. Roulement de tambour… voilà le menu !

Farandole de « grignoteries »
(Tapenades verte et noire, houmous de pois chiche et poivron, mini samossas légumes, olives préparées, tarte aux échalotes, mini feuilleté de saucisses végétariennes, etc.)

Taboulé menteur
(Taboulé dont la semoule de blé est remplacé par du chou-fleur cru émietté)
Douceur de « purple roots » en verrine
(Verrine de velouté froid de betteraves)
Fusée jardinière de M. Seguin
(Cake à la roquette et au fromage de chèvre)

Cendrillon et dame châtaigne en « soupelette »
(Soupe de potiron et châtaigne)

Bouchée de prince des bois
(Cèpes d’Auvergne récoltés dans les bois à l’ail et aux herbes)
Mini cocottes aux saveurs d’été
(Cocottes de ratatouille)
Dauphinois gratiné
(Gratin dauphinois)

Plateau de saveurs auvergnates
(Fromages d’Auvergne)

Sarabande de plaisirs sucrés
(Bar à dessert avec tartes aux citrons, gâteaux aux noix, muffins au chocolat, gâteau aux fruits rouges et basilic, sablés, bonbons, etc.)

Prince noir accompagné de sa demoiselle verte
(Café et liqueur de verveine)

Par contre, le service à table n’était pas DIY ! Pour pouvoir profiter de nos invités, nous avons fait appel au service de deux serveurs qui connaissaient très bien la cuisine de la salle et le gîte. Ils se sont alors occupés de réchauffer les plats et des les servir ainsi que tout le reste.

À chaque changement de plat, nous avons aussi changé de table en embarquant nos assiettes et nos chaises ! Hyper conviviale, cette technique nous a vraiment permis de discuter et rigoler avec tous nos invités ! C’était une idée géniale !

“Pas de photographe pro !”

Qui dit pas de budget, dit… pas de photographe officiel ! Et oui ! Mais bon, pour les photos souvenir des mariés nous avons Belle-Maman qui s’y connait un peu (elle faisait ça il y a 20 ans) et je m’y connais en retouche photo numérique… donc, c’est parti mon kiki ! Direction le cloitre de l’abbaye de La Chaise-Dieu qui, en ce jour particulier, est recouvert de neige fraichement tombée dans la nuit. C’est parfait. Le lieu est vide, immaculé et comme suspendu dans le temps. Honnêtement, je n’aurai pas souhaité mieux… Mis à part ne pas oublier mon bouquet de mariée soigneusement réalisé par ma Maman…

Par contre, pour le reste des photos (du genre photos souvenirs avec la famille, les amis et tout ça)… c’est loupé !!! Bah oui, on veut aussi que Belle-Maman profite du mariage et nous ne réalisons pas comme le temps passe vite lors du mariage. Nous ne nous rendrons compte que le lendemain que nous n’avons fait aucune photo de famille…

Nous avions aussi mis en place un atelier photo que les invités ont géré eux-mêmes. La mezzanine au-dessus de la salle est remplie de vieilleries et, avec quelques accessoires de type chapeaux/colliers/masques, le tour était joué !

“On danse !”

Nous ne sommes pas hyper fan des DJ de mariage et notre rêve était d’avoir un petit groupe de musiciens sur place… Mais bon soyons réalistes ! Ça a un coût ! Donc ça a été playlist personnelle avec bon matériel sono et lumière loués. Trois playlists pour l’ensemble de la soirée : une folk pour l’apéro, une jazz pour le repas et une pour les moments dansants ! Ça prend un peu de temps de regrouper toutes les musiques mais, après, c’est quand même hyper agréable de n’entendre que des sons qu’on aime…

J’adore danser et d’ailleurs je prends des cours. On adore danser ensemble mais plutôt dans le style collé-serré parce qu’on a jamais pris de cours de danse de couple. Là, pas le choix. Il va falloir assurer en se faisant plaisir et en partageant un chouette moment avec nos invités aussi. On se met alors d’accord sur 4 chansons (The wonder of you d’Elvis Presley, Can’t stand it de Never Shout Never, Gone Gone Gone de Phillip Phillips et Is this Love de Bob Marley) que je mixe ensemble pour faire une chorégraphie originale, inventée, drôle et diversifiée ! On s’amuse comme des petits fous à répéter et, le jour J, c’est un vrai moment d’émotion pour nous deux…

Surprise supplémentaire, j’ai créé une danse spéciale pour Benoit avec les copines volontaires sur un mix maison. Au programme : Benoit tourne-toi de Benoit, I just want to make love to you d’Etta James, Wannabe des Spice Girls et Marry you de Bruno Mars !

“Et les tenues des mariés alors ?”

Tu l’as compris, je le répète un peu, mais le budget est serré… Finalement, ce sera l’un des seuls compromis que nous ferons avec nos parents sur la prise en charge financière tout en limitant strictement les montants… Le Papa de Benoit prend en charge sa tenue et ma Maman prend en charge la mienne. Benoit trouvera son bonheur dans une belle tenue composée d’une veste queue de pie damassée style Victorien et un ensemble trois pièces blanc et gris le tout coiffé d’un superbe chapeau haut de forme prêté. Qu’il est beau mon homme !

Me concernant, après avoir demandé une robe faite sur mesure par une amie couturière dont j’ai dû annuler la commande au mois de septembre, je me retrouve à écumer les boutiques pour trouver une robe belle (of course) pas chère (of course) et disponible dans 2 mois (…). Désespérée, je tombe ENFIN sur une boutique où la vendeuse comprends directement la situation, me propose des robes vraiment dans le budget et ce jusqu’à avoir l’audace de me proposer une robe de cocktail qu’elle a spécialement commandé en blanc. Elle me la montre, je l’essai et là : coup de foudre. Oui, je me moquais jusqu’à présent des mariées qui avaient un coup de foudre pour leur robe mais voilà, c’est le cas pour moi… Robe bustier, près du corps, blanche, avec de la dentelle et même des strass ! La vendeuse a même LE boléro en fausse fourrure que je cherche partout. Incroyable. Pour une somme presque ridicule ! Je suis conquise et ma Maman aussi !

Le budget de notre mariage

Budget total de 2 850 € comprenant :

  • Notaire (contrat de mariage) : 410 €
  • Location de la salle du vendredi au dimanche : 400 €
  • Location de l’ensemble des gîtes : 1 150 € (dont 850 € pris en charge par les invités soit 300 € à notre charge)
  • Faire-part d’invitation et de remerciement : 110 € (hors envois)
  • Cadeaux des invités : 80 €
  • DIY / Décoration : 210 €
  • Serveurs : 260 €
  • Vaisselle : 160 € (la location de la vaisselle de table de la salle nous a été offerte par le gérant)
  • Vin et Clairette: 336 €
  • Nourriture : 519 € (certains plats ont été pris en charge financièrement par les responsables dudit plat comme la soupe, la ratatouille, des gâteaux et apéros… Des légumes nous ont aussi été offerts par des amis jardiniers)
  • Coiffeur : 60 €

Nous ont été offert :

  • Champagne : prix inconnu
  • Fleurs : prix approximatif de 50 €
  • Tenue de la mariée : 420 € (robe, boléro, bijoux, chaussures et sous-vêtement)
  • Tenue du marié : 400 € (veste et ensemble 3 pièces)

Ce que je referais

Je vais être « cul cul la praline » mais tout était incroyable, même dans ses légères imperfections. J’avais peur d’être débordée par l’évènement à courir partout sans profiter de mon homme mais, avec Benoit, nous avons réussi à rester totalement connectés l’un à l’autre… Nous avons passé cette journée les yeux dans les yeux, les mains enlacées l’une à l’autre, le sourire aux lèvres et les cœurs emplis de légèreté. Nous étions si heureux de nous marier que nous nous sommes fait gentiment « gronder » par l’adjointe au maire pour cause de baisers échangés trop tôt, trop souvent et trop passionnés !

Un an s’est écoulé depuis et je t’avoue que nous nous sommes déjà promis de nous remarier dans quelque temps tellement cet évènement fut pour nous une merveille… Et puis nos invités ont vraiment été marqués par ce mariage. Ils nous en parlent régulièrement et ils en parlent souvent autour d’eux. Original, intime, chaleureux, inattendu, émouvant et sincère font partis des nombreux qualificatifs qu’ils utilisent à propos de cet évènement…

Ce que je ne referais pas

Honnêtement, je n’ai qu’un seul petit regret : celui d’avoir oublié mon bouquet de mariée soigneusement fait par ma Maman avec des gerberas et des pommes de pins…



20 commentaires sur “Le mariage d’hiver de Victoria, à petit budget, do it yourself et végétarien !”

  • Très beau ! De belles idées (ah, la chouette marque-place !). Mais vous avez eu de la chance de trouver une salle pour 400 €, dans d’autres régions c’est impossible (sans être exigeants pourtant !). Je me répète : c’est très beau ce que vous avez imaginé !

    • Bonjour Nancy! Alors… pour la tenue du marié on a fait en 2 partie.
      La veste a été acheté sur un site de vêtement type gothique (eh oui!). Je ne sais pas si on a le droit de donner l’adresse web du site mais si tu tape sur ton moteur de recherche “Manteau Homme Gothique Aristocrate Victorien Brocard Noir” tu devrai trouver sans problème! Et pour le reste du costume (pantalon, gilet, chemise, cravalière), il est allé dans une petite boutique de costume de mariage pour homme à Lyon. Voilà! Tu sais tout! Bon shopping! 😉

  • Excellent que vous soyez allés au bout de vos choix personnels. J’adore tes faire-part et ton “coin-coin” super visuels….ça me donne de bonnes idées…

  • Elles sont super belles les photos faites par ta belle maman. La deco et le lieu sont splendides.
    Très beau mariage et en plus avec un si petit budget, bravo !

  • J’adore! Pour le notre 3000 euro de budget tenue de la mariée inclus 😉 alors oui il est possible de faire un magnifique mariage à petit budget merci pour ce bel article

    • Merci pour ton commentaire… 3000€ tout inclus, bravo à toi! Et oui, il est possible de faire un joli mariage avec un petit budget. Et c’est finalement valable pour beaucoup de choses dans la vie!

  • J’aime tout ! Le fait que ce soit intimiste, DIY, que tu ais eu le coup de foudre pour ta robe (je pense quand même que c’est un détail qui en rajoute, même si je n’aurais jamais pensé ça avant d’avoir eu mon coup de foudre à moi), le repas fait maison (et quel repas, j’en salive) et une salle à 400€..le rêve…

    Mais j’aurais adoré en voir un peu …

  • J’adore l’idée des alliances qui circulent de mains en mains… je me remarierais bien juste pour ça! (tous les prétextes sont bons!)

  • Bonjour,
    Nous envisageons aussi le repas végétarien, et je serais curieuse de connaître la réaction de vos invités : cela a-t-il été bien reçu par tout le monde ?

    • Et bien, nos invités savaient à quoi s’attendre. Ils étaient tous prévenus que ce serait entièrement végétarien donc ils ont tous joué le jeu. Tous on été agréablement surpris et ont tous eu un coup de coeur pour quelque chose du menu! On nous en parle encore, 2 ans après… Et beaucoup nous ont dit que finalement, on pouvait “bien” manger même en étant végé! 🙂

  • wow ça fait rêver! Moi et mon copain ne sommes pas encore fiancés, on parle souvent de mariage mais pour plus tard (pour l’instant on cherche plutôt à s’acheter une voiture haha), mais on rêve d’un mariage d’hiver original, chaleureux, un peu comme le tiens! 😉 Ça me donne espoir de voir des témoignages comme ça où c’est accessible au niveau budget finalement et surtout possible de faire des choses soit même!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *