Mon mariage franco-belge, un parcours du combattant de formalités administratives

Comme tu le sais déjà, j’ai une situation un peu délicate. Je suis belge (jusque là, tout va bien), je vis en France (ça commence à se compliquer) et nous allons nous marier en Belgique (histoire de faire compliqué jusqu’au bout !).

Et je peux t’assurer qu’en terme de formalités administratives, ce n’est pas de la tarte !

Je vais donc te raconter nos péripéties avec les administrations et je suis sure qu’il y a quelque part une future mariée dans le même cas que moi (rassure-moi, s’il te plait, rassure-moi…).

Mais avant de commencer, je te propose un petit lexique France vs Belgique. C’est assez rigolo de prime abord mais c’est primordial si tu veux comprendre mon charabia :

Monsieur le Maire => Monsieur le Bourgmestre (ça se dit Bourmestre et j’vois pas pourquoi y a un “G” si c’est pour ne pas le prononcer….Ca, c’est ce que tu te dis, avoue ?)
La Mairie => La maison communale ou Commune
Le certificat de Célibat => Le certificat de non-empêchement à mariage (ou certificat de capacité à mariage)

mariage franco belge

(Je te présente la commune où nous nous unirons)

En août 2011, nous nous rendons à la commune annoncer que nous nous marions. Naïvement, je croyais que ce serait tout beau et tout rose, qu’on bloquerait la date et qu’on n’en parlerait plus.

Eh bien tu vois, je rêvais.

Le monsieur qui s’occupe de nous nous dit sagement que ça ne se résumerait pas à cela étant donné notre situation. Et puis que de toutes façons, il était trop tôt pour en parler (tu penses bien, nous y sommes allés en août 2011 pour novembre 2012 !).

Et il nous demande de revenir en mars pour retirer le dossier.

Ma maman étant une personne assez connue dans la région, elle connait le Bourgmestre en personne. Pour nous éviter un peu de stress, elle joue de ses charmes et obtient un rendez-vous avec le Bourgmestre (celui qui nous unira) pour essayer de faire accélérer les choses.

Le jour du rendez-vous arrive. On est sur place.

Mais pas lui.

Je te jure, avec son agenda de ministre, il a dû nous zapper…

mariage franco belge bourgmestre

(Le Bourgmestre porte l’écharpe à la taille.)

Tant pis, la madame de l’accueil de la commune nous remet quand même un dossier à faire remplir par les témoins, ainsi qu’un dossier à faire remplir par le consulat de France à Bruxelles pour J.  Youpi tralala, en fait je me rends compte que ce sera surtout compliqué pour lui.

La dame nous annonce qu’il vaut mieux rendre les dossiers le plus rapidement possible alors on se dépêche de rassembler tout ça et de le rendre début mai lors d’une visite en Belgique.

Mais surprise, la dame avait mal fait son travail et oublié de nous communiquer qu’il fallait en fait plein d’autres papiers ! Entre autres, un extrait d’acte de naissance, un certificat de résidence et un certificat de célibat. Ô rage ! Heureusement, le gentil monsieur (tu sais, celui à qui on a eu affaire la première fois) nous explique cette fois clairement la procédure.

Une fois que l’on aura réuni tous les papiers nécessaires, notre dossier de mariage va se diriger vers le Parquet et ensuite vers le commissariat de Police, qui nous interrogera sur notre volonté de mariage, pour être certain qu’il ne s’agit pas d’un mariage blanc. Lorsqu’on aura convaincu les agents de police, notre dossier retournera au Parquet pour être validé et enfin la commune le récupérera.

Et ce n’est qu’à ce moment-là que nous pourrons fixer notre date de mariage civil. Pas avant. Tu te rends compte ?

Reste à prier pour qu’on rassemble le plus vite possible tous nos papiers.

Sauf que pour bien faire ralentir les choses, je ne trouve pas précisément les informations dont j’ai besoin pour pouvoir récupérer les papiers en question. C’est la panique totale !

Pour mon certificat de célibat, par exemple. La Belgique me dit que je dois le récupérer en France et la France me dit l’inverse. Comment te faire tourner la tête en 30 secondes.

Heureusement qu’on se marie au mois de novembre et qu’à cette époque-là, les mariages se font rares (surtout à la campagne). Niveau timing, on est laaaaaaaaaarge. Mais crois-moi, toutes ses péripéties, ça me rend dingue !

Et toi, tu as aussi des soucis avec les administrations ? Toi aussi tu te maries à l’étranger ou avec un étranger ? Comment ça se passe pour toi ? Des anecdotes à partager ?


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



35 commentaires sur “Mon mariage franco-belge, un parcours du combattant de formalités administratives”

  • Trés compliqué tout ça!!Pour nous aussi!!Nous sommes français tous les 2,mais nous vivons en Allemagne.Nous voulions nous marier dans la commune de ma mére,mais impossible.Il a fallu faire un dossier,ce que l’on a fait,mais arrivés sur place,ils nous ont demandés des papiers que l’on aura jamais,comme prouver que l’on paye les impots en France…Pas possible,ce n’est pas le cas!!On était dépités et découragés,car nous voulions nous marier en France pour faciliter la vie aux invités.Et par principe aussi,français,on se marie en France,et pas au consulat de notre pays d’adoption,on trouvait ça un peu glauque.Nous avons pu trouver une solution,grace a mon oncle qui est conseiller municipal dans un tout petit village.Là-bas,le dossier est beaucoup plus facile a faire.Ils ne demandent que des papiers de bases,et avec un peu de relation,il n’y a eu aucun probléme.Mais c’est de la chance.Sans contact,nous n’aurions pas pu nous marier en France.

    • On a eu exactement le même problème!! Même pays d’adoption, et même raisonnement! En plus ce n’était pas possible de se marier au consulat de notre ville, il fallait aller à l’ambassade, donc vraiment aucun sens!! Mais la commune des parents de M. n’a rien voulu savoir… on a aussi tenté dans des petits villages où on avait des amis mais pas de famille, impossible aussi… du coup on s’est marié en petit comité chez mes parents et on fait la grande fête en septembre (tout était réservé quand on a appris pour la mairie, donc impossible de tout changer!)
      Mais sur le coup, on était vraiment décu, dégouté, dépité… bref incompréhension totale! Beaucoup de gens autours de nous n’ont pas vraiment compris nos difficultés, disant qu’ils connaissaient tel ou tel cas, qu’il n’y avait pas eu de souci, alors quelque part ca me “console” de voir qu’on n’est pas les seuls…

  • Comme je te comprends!
    Je suis encore étudiante en Belgique et je suis venue habitée en france pour préparer notre mariage! Quel bazar avec le certificat de célibat etc!

    Je ne savais pas, par contre, que nous belge devions donné un certificat de célibat pour nous marier en Belgique?

    J’avais bien aimé la secrétaire de mairie qui disait pour moi: certificat de coutume traduit en français! c’est vrai qu’en Wallonie, on parle souvent néerlandais ou allemand lol

    Enfin bref, bon courage!

    • Même cas pour nous. on vit en Australie et on veut se marier en France. La mairie française voulait qu’on dépose le dossier en personne – ben bien sur… un vol AR de + de 40hr et 1,200 euros (chacun). On croit rêver!
      SAUF QUE rien de tout cela n’est indiqué dans le code civil. C’est de l’abus de la part des mairies – idem pour cette histoire d’impôts payés en France = de l’abus. J’ai impliqué le procureur de la république qui a remis ma mairie dans le droit chemin.
      Ça me rend dingue ces petits chefaillons de l’état civil qui invente des règles et la loi on s’asseoit dessus!
      Et quelle bêtise pour leur commune que de se priver de la manne financière d’un mariage (traiteur, salles, hôtels, etc). Quelle stupidité …

  • Et beh!
    je suis super choquée par les difficultés que vous rencontrez ! quand on pense que 75% des politiques de tout poil regrettent le délitement de la famille et la baisse des mariages. Comment peux on dire ça d’un coté et imposer des tracasseris improbables a de jeunes couples justes parcqu’ils habitent à l’étranger ou juste parcqu’il sont europééns : ça fait un peu mal au coeur je trouve !

  • même chose pour nous. Résidant en Allemagne, nous nous marions en France et mon “futur” est espagnol. Le top du top a été d´appeler le consulat espagnol à Paris pour savoir de quels papiers nous avions besoin et d´avoir comme réponse qu´ils n´étaient pas sur… (ils servent à quoi alors…) La mairie a pour le moment été assez flexible sur les traductions. En espérant que cela continue.

  • Chère Mademoiselle Louli,

    Je connais bien ta situation puisqu’a quelques détails près, je vis la même!! Je suis française, Monsieur Poisson est belge. Nous nous marions donc en deux étapes : civilement le 11 août en Belgique, “laiquement” le 25 en Normandie dans ma famille. J’ai donc vécu le même casse tête : 4 passages à l’ambassade de France dont plusieurs à 2 (sinon c’est pas marrant! Vive les jours de congés!), des papiers qui n’existent pas d’un côte ou de l’autre, la publication des bancs et en France et en Belgique (qui me fait râler parce que c’est de nouveau 3semaines de perdues et que choix de dates de plus en plus restreints en belgique!), 6 passages à la maison communale pour s’entendre dire que tantôt c’est trop tôt, tantôt on est super à la bourre, des frais administratifs non budgetés (parce qu’ici, le moindre petit acte est payant!!!)… Les joies de l’expatriation!! Mais heureusement, il y a quand même de grands moments de rigolade dans tout ça! (Je ne compte plus les fous-rires ayant pour causes des problèmes linguistiques ou de prononciation! Parce qu’on a beau parler la même langue, c’est pas tjs évident!). Cela demande beaucoup de temps et de patience mais il paraît que ça vaut le coup! 😉 Bon courage pour la fin de l’administratif! Ce n’est qu’un mauvais moment à passer!!

  • Tu as l’air de bien t’amuser dis moi avec toute cette paperasse 😉 Ceci dit je n’ai pas l’impression qu’il faille plus de documents qu’en France : Une partie pour les témoins, des actes de naissances, justificatifs de domicile…
    Noooon, je rigole !
    Mais en fait la principale difficulté pour toi c’est de savoir si ces documents doivent être belge ou français non ? Vive l’administration !
    J’ai une collègue de nationalité belge dont le copain est muté au Gabon dans un mois. Du coup ils se marient en catastrophe pour qu’elle puisse obtenir visa et tout ça. Elle croule sous la paperasse elle aussi la pauvre et elle aussi doit subir une enquête pour vérifier que ce n’est pas un mariage blanc.
    Bon courage à toi ! Heureusement que tu t’y est pris tôt !

  • Héhé, ça me rappelle quelque chose 🙂

    (Marié étranger et on se marie en France. Et pour faire simple, il faut faire traduire tous les documents par un traducteur certifié. Et impossible de joindre l’ambassade concernée…)

  • Oulala, ca me rappelle notre parcours du combattant qu’il faudrait que je vous compte un jour …
    Je suis française, mariée civilement en Algérie à un algérien et comment vous dire, entre le début des démarches et enfin le mariage civil, il nous a fallu 7 mois. 7 mois uniquement pour pouvoir se marier civilement, et encore, j’ai été trés studieuse et organisée comme jamais :p Je vous ajoute les 3 mois pour la reconnaissance du mariage en droit francais? les détails sont plus croustillants les uns que les autres.
    Je suis sure que nous allons en rire un jour (ou pas!).
    Maintenant place à l’organisation de nos cérémonies, joie et bonheur :p bon d’accord, les deux cultures et les deux pays ajoutent du piment (des reflexions, complications supplémentaires? je vous laisse imaginer).
    Au final, l’amour est plus fort que tout ces papiers, toutes ces administrations et personnes fort gracieuses et trés compétentes.

    Bonne continuation à toute.

  • Nous aussi ça a été 6 mois de galère car je suis française, le groom est anglais et nous nous marrions en Italie. Il a fallu faire faire des certificats de non-empêchement dans nos ambassades respectives (qu’on a d’ailleurs du refaire plusieurs car ils n’avaient pas été fait correctement), puis dans nos villes d’origines, puis aller à la mairie de Florence 3 fois et en parallèle demander des autorisations religieuses pour faire un mariage mixte et le célébrer dans une paroisse autre que celle du domicile. Bref, je crois qu’on y est, mais c’était pas une partie de plaisir!

  • Heureusement qu’on est en union européenne, qu’est-ce que cela devait être avant !!
    En tout cas ses formalités peuvent décourager les moins sûrs de leur choix, c’est certain mais tout de même.
    Si ça peut te consoler un petit peu, en France et de nationalité française, il est de plus en plus difficile de se marier dans SA commune (c’est à dire celle de ton coeur, où tu as grandi, où tes parents vivent, où comme pour moi, tu votes encore). Avant il suffisait de justifier son attachement à sa commune, chose facile avec l’acte de naissance par exemple, mais aujourd’hui, ils font la sourde oreille. Trop de demandes pour certaines communes parait-il. Apparement aucune loi ne justifie ces refus et chaque mairie demande des justificatifs différents. par exemple, nous il faut justifier une preuve de domiciliation (et non habitation ??!!) par un certificat sur l’honneur d’un parents domicilié dans cette commune, que tu vis plus de 3 mois par an sur place. (ce qui est faux… on a pas 3 mois de congé voyez-vous) Rien ne dit que c’est pareil pour d’autres communes de France. Délicat pour les personnes qui vivent loin de leur région de coeur pour raison professionnelle.

    • Trouvé sur service-public.fr, site du gouvernement :
      “Lieu du mariage

      Lieu du domicile ou de la résidence

      Le mariage est célébré dans la commune où l’un des deux futurs époux a :

      son domicile

      ou sa résidence établie depuis un mois au moins d’habitation continue à la date de la publication des bans.

      Si le mariage est célébré dans la commune où l’un des futurs époux a son domicile, aucune condition de durée de ce domicile ou d’habitation effective dans ce lieu n’est exigée.

      Si le mariage est célébré dans la commune où l’un des futurs époux n’a qu’une simple résidence, il est nécessaire que cette résidence se manifeste par une habitation continue. Dans ce cas, le futur époux doit y résider pendant le mois qui précède la date à laquelle la publication a été affichée. Cette résidence doit être non interrompue ni intermittente.

      L’officier de l’état civil va s’assurer que le futur époux a des liens durables avec la commune et peut justifier d’une adresse dans le ressort de sa circonscription.”

      Je ne dis pas que c’est bien ou mal, simplement qu’on trouve des sources officielles si on en veut.

      • En effet un mois est demande, j’avais un souvenir d’un délais plus long. pourtant on avait appris ce texte par cœur et eu tres peur de ne pas etre conforme! La difficulté reste dans l’interprétation du terme “résidence” et dans sa justification acceptée ou non par ta commune. Ceci dit, merci d’apporter ces sources sans pour autant laisser entendre que je ne sais pas de quoi je parle car il s’agit bel et bien de mon expérience..

  • Et ben je comprend tout a fait, moi je suis belgo-canadienne, je vis au Canada et je veux me marier en France avec un Francais qui fait se etudes aux etats-unis. J’ai fait la papiers pour me marier en tant que Belge et en tant que Canadienne et figure-toi que c’est plus compliquer pour une belge de se marier en France qu’un Canadienne. Vive l’union europeenne. Et surtout vive les frais de notaire, j’en ai eu pour environ 550 euros de notaire, de frais de signatures aux consulats etc etc… sans compter le temps passe a aller voir un million de personnes pour faire signer les papiers et que la mairie en Belge avait ‘oublie’ d’envoyer les extraits d’actes de naissances 😉 bref la croix et la baniere, mais ca fait telement du bien une fois que c’est fini!

  • Arf comme je te comprends! Mr Ikea est de nationalité suédoise, et bien qu’il ait droit à la française il ne l’a toujours pas demandée, trop de paperasse d’après lui… Résultat, il nous faut demander en suède le certificat de coutume, pour cela il faut envoyer mes papiers + livret de famille de mes parents (?) en Suède, pour qu’ils sachent avec qui il a l’objectif de se marier (de quoi j’me mêle!)
    Ensuite il faudra faire traduire par une personne agrée ces documents. Là où ils sont rigolos, c’est que ces papiers doivent dater de moins de 4 mois.
    Enfin comme dit plus haut, heureusement qu’on est tous les 2 membres de l’UE…

    Mr Ikea a maintenant rassemblé les documents nécessaires pour faire la demande du certificat de coutume: ils sont sur la table depuis 2 semaines… J’ai pris le parti de le laisser se débrouiller, je veux bien gérer beaucoup de choses pour le mariage mais niveau papiers j’estime que c’est son problème, si vraiment il veut m’épouser il saura se débrouiller :p méchante, hein! mdr

  • A l’heure actuelle, je vous informe que nous nous déplacerons en Belgique sur une journée le 3 juillet pour aller au Consulat de France à Bruxelles… Et ils ont intérêt à bien répondre à nos attentes sinon je les fouette xD

    J’crois que l’UE n’est pas bien en accord… Mais bon, c’est comme ça ! Je suis quand même rassurée et me sens moins seule face à ce combat administratif.

    @Melanie, pourquoi as-tu des frais de Notaire ?
    @anti employée mariée du mois, j’ai appris aujourd’hui par ma collègue qu’on n’avait même plus le droit de se marier dans la mairie où réside nos parents (en tout cas, ça, en Belgique c’est possible et heureusement sinon on n’aurait jamais pu se marier en Belgique, mais bon, ça a un prix.) Mais il parait que certaines mairies acceptent quand même.

    @Mademoiselle Poisson, 4 passages au Consulat, bah dis donc ! J’espère que vous avez eu raison de l’administration, ih ih ih 🙂

    • eh beh quel bazar ! je te souhaite bien du courage Melle Louli !
      Pour info, nous nous avons pu nous marier dans la commune où habitent mes parents depuis toujours. Il faut dire qu’ils doivent faire une dizaine de mariages par an, on a donc eu la mairie rien que pour nous et ils n’ont posé aucun souci quand nous avons demandé également à personnaliser notre cérémonie…
      Je connais aussi pas mal de gens de ma région qui ont pu se marier dans la commune des parents de la mariée, tout ça est donc au bon vouloir de chaque mairie !

    • Ben en fait pour moi le certificat de coutume et de celibat pour le Canada devait etre fait par un notaire francais de Toronto qui travaille avec le consulat. Je donne mon passeport et jure que j’etais celibataire…et paf 500 dollar cash!

    • Ça fait des décennies qu’on n’a pas le droit. Mais ça fait aussi des décennies qu’on fait de fausses déclarations sur l’honneur, que les mairies ne sont pas dupes mais qu’elles l’acceptent ou pas selon les cas (selon les mairies). Ou même qu’elles ne demandent pas la déclaration sur l’honneur alors qu’elles devraient…

  • Oh la la quelle galère

    J espère que tu vas enfin avoir des réponses claires

    Nous nous sommes mariés dans la commune de sa maman sans aucune difficultés
    Elle a fait une attestation surl honneur comme quoi son fils résidait chez elle
    C est la secrétaire de mairie qui nous a dit de le faire

  • Et bien dis donc, c’est effectivement très compliqué à gérer !!! Ca doit te prendre un temps fou et une sacrée énergie !!!!
    Bon courage à toi pour réussir à tout récupérer !!!

  • Bon courage, c’est les joies de l’administration…
    Bon je commence à stresser et à espérer que là où on se marie ils ont bien pris note que c’est la commune de mes beaux-parents! C’est un endroit très touristique et je pense très demandé… mais ils aiment bien les Parisiens fortunés qui y ont une maison alors je pense que ça doit aller ^^

  • oulalalala, effectivement ça à l’air un peu le bazar entre les différentes administrations!
    Moi je suis sure que vous aurez tous vos papiers en temps et en heure

  • pour nous aussi c’était la galère pourtant nous sommes tous les deux français! simplement on voulait se marier dans la commune où ma mère vit et où je travaille à mi-temps en fin de semaine. Il ont refusé notre dossier la première fois car pour eux l’attestation sur l’honneur ne suffisait pas comme justificatif de domicile pour moi! j’ai du demander à ma collègue de me faire une attestation d’employeur stipulait que j’étais logée par mon patron les deux jours où je travaille! et en menaçant d’appeler le maire sur son portable (c’est le père d’une copine) pour qu’il le prenne!

  • Le mélange des cultures, c’est bon pour le brassage génétique, mais pas pour les nerfs. 😆
    (Ben c’est normal de G de bourgmestre, c’est le mestre – maître – du bourg ! ça ferrait bizarre sans G en fait, ça ne voudrait plus rien dire. Et puis bourgmestre ça sonne plus classe que maire je trouve. 😛 Je me demande si on ne va pas utiliser ce terme dans nos FP d’ailleurs ! Mais ça risque de faire trop… belge.)

    Nous on fait des magouilles pour se marier dans une ville qui n’est ni la nôtre, ni celles de nos parents. Moyennant quoi, “j’habite” chez… les parents de l’amie qui officiera à notre cérémonie. Eh non, je n’avais pas plus direct, c’est assez petit donc ce n’est pas faute d’y avoir rencontré des gens, mais ils habitent souvent dans des villages alentours !
    C’est un lieu important, cher à mon cœur car faisant partie intégrante de mon enfance. Important pour notre couple aussi : c’est là que nous avons eu notre premier RDV, Monsieur Lutin et moi. Et en plus c’est une ville… médiévale ! 😀
    A la mairie, ils savent très bien que nous n’habitons pas vraiment là, mais cela leur est égal, du moment qu’on a un papier qui dit le contraire. La secrétaire de mairie était surprise de notre choix de date, autant dire qu’on ne va pas prendre la place d’honnêtes habitants de la ville en se mariant en novembre ! 😆 Par mesure de précaution, nous n’imprimerons et n’enverrons les faire-part qu’une fois le dossier déposé, ainsi si finalement il y avait un problème, il serait encore temps de changer le programme et de se marier en tout petit comité à la mairie la veille ou l’avant-veille, et de n’inviter tout le monde qu’à la cérémonie laïque.

  • Je ne me marie pas avec un étranger et nous ne nous marions pas à l’étranger, mais je travaille au service mariage d’une grosse mairie et ce que tu décris est mon quotidien (ou presque, on essaie de bien renseigner les gens dès le 1er contact).
    J’ai vu que tu faisais partie des chroniqueuses de Lyon pour le 11 juillet, on pourra en parler à ce moment là si tu veux (ou avant)même si j’ai le cas opposé au tien (mariage d’étrangers en France).

  • Bonne chance dans toutes ces démarches. Moi qui ne suis pas très paperasse, je serais bien malheureuse.
    Les administrations ne sont vraiment pas là pour nous faciliter la vie !

  • Ouffff je suis pas seule dans cette enfer des fonctionnaires de M……rde!
    Moi je suis Canadienne d’origine j’ai été marié a un Français résident aux USA pendant 10 ans ensuite nous sommes déménagés en France en 2003, nous avons divorcé en 2011 en France, jusque là pas de problème. J’ai une carte de séjour Française 10 ans, je suis avec mon nouveau conjoint Français et nous avons une petite fille qui est née en France, nous somme déménagés en Martinique et voulons nous marier….La Mairie de notre ville exige que le Canada mentionne sur mon Certificat de naissance mon mariage USA et mon divorce fait en France….Malgré que j’ai l’attestation des services étrangers de Nantes stipulant tout cela….Faut savoir aussi qu’un extrait de naissance au Canada inclut seulement notre nom, prénoms, le nom et prénom de nos parents et la ville de notre naissance…La charmante dame de l’état civil ne veut rien entendre et exige que je prenne un avocat pour faire changer les lois du Canada (état civil)!!!!!!

    Je suis dégoutée et je vais me marier ailleurs dans l’ancien village de mon conjoint en France (la marie là bas pas de problème)

    Chaque fonctionnaires décident comme ils veulent et c’est vraiment n’importe quoi…

    PS: Cette charmante fonctionnaire a même eue le culot de dire a mon conjoint “vous avez qu’à marier une Française..”

  • Oulala ! Monsieur est portugais et je n’avais pas pensé que cela rajouterait des tracas administratifs ! Certes, nous sommes à plus d’un an du mariage mais il je vais commencer à me renseigner bientôt si c’est aussi compliqué (je pensais que ça l’était seulement pour les personnes hors UE…) Merci de m’avoir ouverts les yeux ! 😉

  • Pour ma part, je suis belge, Mr est belge et on dirait que lorsque tu es belge, résidant en Belgique et célibataire, tout est simple ! On est allé à la commune tout les deux, on a donné nos deux cartes d’identités, 35€ pour le livret de mariage, une signature et aurevoir et merci, c’était rêglé en 30 min ! Incroyable de voir qu’ils font autant de difficultés !

  • Je suis tombée par hasard sur ton site et tu confirmes bien ce que je pensais! je suis également belge, vis une partie de l’année à l’étranger et je vais me marier avec un italien. Cérémonie civile en Belgique, cérémonie religieuse en Italie (pour la “mama italienne” :-)). On se marie dans un an et demi, donc on a encore le temps … ouf, mais ça a l’air bien galère.

  • Je n’en suis qu’aux balbutiements des préparatifs de notre mariage, mais pour moi et monsieur, tous deux Français et résidents en Angleterre, l’option quasiment ‘obligatoire’ de se marier à l’étranger a l’avantage de nous donner la possibilité de créer une fête et une cérémonie de mariage entièrement à notre image. Si nous avions dû célébrer notre mariage dans une des communes de nos parents, je doute qu’on aurait eu autant de liberté !
    Et puis en se mariant en Angleterre, on est pas obligés de passer par la case ‘mairie’/city hall car de nombreux sites sympas sont habilités à organiser les mariages de A à Z, même en plein air! Mais le revers de la médaille c’est que la cérémonie civile se déroulera obligatoirement en anglais… difficile pour ma maman par exemple qui ne sait dit que ‘knife’ en anglais (en prononçant ‘keunaïf’). Avec la cérémonie laïque (en français évidemment!), on contrebalancera ce petit désagrément!
    Je profite de ce fil pour lancer un appel aux personnes dans le même cas (Français se mariant à l’étranger dans leur pays de résidence): vos conseils/ pièges à éviter seront les bienvenus pour que mon chéri et moi puissions bénéficier de votre précieuse expérience! Merci d’avance!

  • Nous on est belge et on souhaite se marier en France. Je ne sais pas si c’est possible. J’ai envoyé quelques mails, j’espère avoir une réponse positive 😉 Biz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *