Comment une liste d’invités provisoire a ébranlé mes certitudes…

Tu remarqueras vite que dresser la liste provisoire de tes invités est l’une des premières choses à faire.

Eh oui, tu ne peux pas vraiment avancer dans tes préparatifs sans cette liste ! Le budget, le choix du lieu, le courage à avoir pour te lancer dans du Do It Yourself dépendent de ta liste d’invités…

Pour notre part, nous n’avions pas pensé que dresser la liste d’invités serait un sujet aussi épineux. Nous avions entamé la chose avec sérénité, vu que nous nous étions fixé une règle d’or : « Inviter des personnes que nous aimons et que nous côtoyons dans notre vie de tous les jours ».

wedding invitations

Crédits photo (creative commons) : Olga Reznik

Oui, parce que la cousine qui habite à 1000 km, qu’on a vue pour la dernière fois il y a 5 ans, et avec qui le seul contact est celui des vidéos partagées sur Facebook, on peut s’en passer. Mais nous avons vite compris qu’il y a toujours exception à la règle !

Nous avons simplifié la tâche en commençant par :

  • Nos amis : hop, 10 personnes et leurs accompagnants
  • Les collègues et connaissances que nous souhaitons voir nous connaître mieux : re-hop, 10 personnes de plus
  • Et bien sûr, nos baristas : et re re-hop, 10 personnes encore en plus !

Jusque-là, nous avions consacré à cette tâche à peu près 15 minutes. Mais c’était sans compter que la prochaine catégorie était la famille… C’est là que la lutte entre les poids lourds allait commencer !

Nous avons tous les deux des familles hors pair – ce compliment contient 99% de sarcasme et 1% d’affection.

Par respect pour M. Hulk, je ne parlerai pas de sa famille, mais de la mienne. Mon enfance, mon adolescence et même ma vie de jeune adulte sont remplies d’absences, soit de mon père soit de ma mère, des turpitudes d’un enfant grandissant au sein d’un couple torturé, dans des câlins à l’odeur d’alcool et des parents violents, non seulement l’un envers l’autre, mais envers moi aussi.

Ma relation avec mes parents était très fusionnelle, jusqu’à ce que je réalise qu’elle m’était néfaste pour avancer dans la vie et être émotionnellement indépendante. J’ai commencé à diminuer mes échanges – qui étaient journaliers– avec  eux il y a à peu près 2 ans. J’ai restreint nos communications à des email pour les fêtes/anniversaires… où je me contentais de répondre aux emails envoyés par ma mère.

1

Au moment où nous avons dressé notre liste d’invités, il était évident pour moi que je n’inviterais pas mes parents à notre mariage.

Je n’avais aucune envie de stresser, de m’inquiéter pour ce qu’ils seraient capables de faire, et surtout, je ne voulais pas prendre le risque de ruiner notre grand jour. Du coté de ma fratrie – 2 frères et une sœur du côté de ma mère, et 2 frères du côté de mon père, que je ne connais pas – je n’ai réussi à garder contact qu’avec un seul de mes frères. Je l’ai ajouté tout naturellement à ma liste d’invités, mais sans vraiment y croire.

4

Ceci dit, plus j’avançais dans les préparatifs, moins j’arrivais à gérer cette situation.

À chaque fois que je regardais ma liste d’invités, je cherchais inconsciemment les noms de mes parents. Car, même si je garde pas mal de mauvais souvenirs de ma vie avec eux, j’en ai aussi des bons. Eh oui, j’ai même des très bons souvenirs, car violents ou pas, alcoolisés ou pas, en guerre ou pas, ils ont toujours été là pour moi.

Le jour où j’ai reçu nos faire-part, j’ai tout de suite commencé à préparer les enveloppes pour l’envoi.

C’est ce jour-là que ma mère m’a envoyé un email. Un email banal, où elle me demandait des nouvelles, si je m’en sortais, si tout se passait bien avec M. Hulk… Un email se terminant par « Papa te fait des bisous. Je t’aime. Môman ».

Mes larmes ont monté, j’ai appelé M. Hulk, je lui ai avoué que je ne savais pas si j’étais finalement capable de me marier sans eux. Il m’a juste dit : « Invite-les, mon amour, sinon tu t’en voudras pour toujours ». Il avait raison ! Après tout, ils sont mes racines, je suis une partie d’eux, comme ils sont une partie de moi. Et surtout ils ont fait – certes à leur manière – de leur mieux. J’ai répondu à « môman », je lui ai dit que je me mariais et qu’ils devaient recevoir une invitation bientôt. Et aussi que je serais vraiment heureuse, si elle pouvait m’aider à m’habiller et si papa pouvait m’accompagner à l’autel.

Et devine quoi ? Ils seront là pour moi, encore une fois et comme d’habitude.

Et toi ? Comment vont tes relations familiales ? As-tu dressé ta liste d’invités d’un coup de crayon, ou a-t-elle été modifiée régulièrement ? Raconte-moi.


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



36 commentaires sur “Comment une liste d’invités provisoire a ébranlé mes certitudes…”

  • Ton post est très émouvant.
    J’ai été fachée avec mes parents pendant longtemps et je ne me faisais aucune illusion quant à leur implication pour mon mariage et j’ai été très surprise, dans le bon sens.
    J’ai mis de côté mes vieillles rancoeurs et je ne le regrette pas.
    Mes parents ont été adorables, ils m’ont beaucoup aidés le jour J, ont fait un discours merveilleux. Ca m’a aussi permis de me rendre compte qu’il m’aimait vraiment (ça fait très cucul, mais c’est exactement ça) et à quel point je tenais à eux.
    Je te souhaite de vivre la même chose.
    Bon courage pour la suite de tes préparatifs!

    Ps: Je me suis mariée en Novembre moi aussi!

    • Merci beaucoup de ton soutien. J’ose espère du fond de mon cœur que je passerais une bonne journée avec eux à mes côtés. A suivre…

  • Oh mon Dieu, quel sujet épinueu tu as raison…

    Pour ma part, nous avons fait des choix drastiques… qui n’ont pas été sans conséquences,

    – certains amis, nous en ont voulu… Et je pense qu’à cause de cela nous avons perdu quelques amitiés, ils ont refusé de comprendre nos choix économiques, de places, et de priorités (pour des raisons diverses et variées…), qui appartiennent a chacun… et que nous assumons… (ou pas ca dépent du jour de l’humeur et des hormones… 😉 )

    – Et le plus difficile a été la famille, suite a une dispute avec ma grand mére (une de mes grands meres) à cause d’une vie passée et d’une précédente union, nous n’avons pas invité mes grands parents, ni oncles et tantes ou cousin/cousines ( mais ca c’est pas grave) .. Quelle difficulté de leur annoncer aprés… Oulàlà… Et dire que je vois cette grand mére ( plus communément appelée taty Danielle ) ce week end et qu’elle ne pourra pas passer au travers de nos alliances… Il va donc falloir assumer…

    En bref, je pense que ces choix d’invitations ou non doivent etres murements réfléchis et assumés…
    Pas simples mais neccessaires, je dirais mêmes indispensables… Ca fait parti du jeu..; Il est impossible d’inviter tous le monde… Et il est essentiel d’etre soit même ce jour là…

    En résumé je comprends parfaitementr ta situation j’ai vécu la même chose avec UNE tante qui est presque ma grande soeur qui m’est proche mais qui es trés loin, qui au départ, nerentrait pas dans les critéres, et 1 mois pile poil avant le mariage j’ai craqué et je l’ai invitée c’était trop dur sans elle…

    ah les relations humaines et familiales, c’est loin d’etre simple…

    • Emelie, oui c’est des choix très difficiles. Mais je comprends et compatis tes choix “drastiques”. J’espère ne pas regretter le mien.

  • Hello Miss Winkle!

    Quelle chronique émouvante! Je ne connais pas ta famille mais je pense que tu as pris la bonne décision. On regrette plus facilement l’absence de quelqu’un en imaginant des “et s’ils avaient été là…” que leur présence, qui se passe souvent bien mieux qu’imaginée.
    Moi j’ai aussi tranché dans les invitations de mon côté mais pas dans les si proches, mes parents et mes frères étaient évidemment les premiers sur la liste!

    Par contre j’ai une demi soeur du côté de mon papa qui est infecte avec nous depuis toujours, qui ne nous a pas invités à ses deux mariages, et qui a pas trop pigé pouruqoi je ne l’invitais pas! Là c’est sûr son absence ne m’a rien fait au contraire! Pour moi elle n’est pas de la famille, elle ne nous a jamais aimés, me frères ma maman et moi. Donc je ne me suis même pas posé la question, c’était non!

  • Nous du coté de ma famille, je n’ai aucun problème mais pour mon homme, le pauvre, ses parents sont divorcés et son père est remarié, au début nous avions des relations avec lui, mais quand nous lui avons annoncé notre union, il nous a mis un ultimatum et nous a dit, c’est moi ou c’est ma fille, si elle est la, je ne viens pas… donc il ne sera pas présent. On lui a quand même envoyé un faire part pour l’inviter ainsi que sa nouvelle famille, celui ci est resté sans réponse…
    Mon homme dit que ca ne fait rien, mais moi personnellement je ne vois pas mon mariage sans mon père…

    • Je suis sincèrement désolée pour ton homme. Ça doit être difficile a vivre et a assumer! Profites bien de la sérénité qui résigne de ton côté de la famille.

  • Ma famille a toujours été trés unie. J’entretiens avec ma mère une relation copine/maman et mon père est un homme merveilleux.

    Je suis en couple depuis 15 ans avec Mr foldingue. Ses parents sont divorcés, il a assisté a des scènes de violence, d’alcool et il a vécu pendant longtemps le jour le jour sans savoir ou aller. A présent son frère est toxico et suicidaire. il parle a sa mère 1 fois tous les 2 mois et elle ne fait que se plaindre et parler d’elle. Son père… ma foi c’est indifférence.

    Nous avons decidé d’inviter toute la famille de Mr au mariage. mis a part ses parents les autres sont ma foi tres bien, et “normaux” mais on les connait peu/pas. Mr est angoissé de tout ca….

    Sa mère ne le conduira pas a l’autel sauf si c’est une demande express de sa part (ce qui m’étonnerai… quoi que … elle aime bien se faire voir) et son père… ma foi il ne se rapellait meme plus le prenom de nos enfants…

    c’est difficile pour moi de trouver ma place la dedans. Je me dis que c’est notre couple et notre famille qui compte. Je culpabilise aussi d’etre tellement complice avec mes parents et j’essaye de l’intégrer a ca.

    Il est heureux avec moi… mais je remarque de temps en temps un petit air de tristesse quand il nous regarde.

    • Mlle farfelue, je compatis. Ça doit être difficile à vivre pour toi comme pour ton homme. Je penses qu’à part partager l’amour et la bonne humeur qui règne de ton côté tu ne peux pas faire grand chose. En même temps depuis 15 ans c’est toi sa famille!!! Du coup, il va faire son entrée seul?

      • Merci beaucoup pour ta réponse. Belle maman a clairement dit quand on a annoncé le mariage qu’elle ne s’investirait pas. Je ne sais pas comment ca va se goupiller, une chose est sure c’est que Mr ne lui demandera jamais de l’accompagner. Si elle le lui demande… ma foi je pense qu’il acceptera.

        Je me garde bien de donner mon point de vue (c’est un sujet tellement sensible que je ne veux pas remuer le couteau dans la plaie) mais franchement j’aimerai qu’elle s’abstienne. Je pense que pour accompagner ton enfant, il faut qu’il y ai un minimum d’amour ou d’intérêt pour lui. je trouve que la situation serait franchement hypocrite. Mais dans tous les cas
        je l’accepterai s’il le souhaite.

        Nous avons notre boulette d’amour de 18 mois qui pourrait l’accompagner, ou encore ses témoins meilleurs amis qui seraient trop fiers!!!

        C’est vraiment difficile de trouver son équilibre quand on a des bases familiales toutes craquelées. l’important est de se (re)construire avec son amour et ses véritables z’amis!!!

        courage pour toi aussi,
        Si tes parents ont acceptés d’être la c’est qu’ils t’aiment meme s’ils ne s’y prennent pas toujours trés bien. Comme tu me dis… ta famille c’est ton futur mari.

        • Oui, un sujet sensible, délicat et tellement d’autres!!

          Je trouve que tu as choisi le meilleur moyen de le soutenir, c’est a dire d’être à ses côtés (depuis 15 ans déjà).
          Je sais pas quand est prévu ton mariage mais j’aimerais beaucoup savoir comment s’est passé votre jour (mllewinkle@mademoiselle-dentelle.fr si tu veux me donner des nouvelles en privé). Il sera forcément beau et unique comme tous les couples qui s’unissent par l’amour (c’est le plus important).
          Vive le jour que nous adopterons légalement la famille que nous avons déjà choisi dans nos cœurs.
          Vives nos hommes et futurs époux!

  • Merci pour cette chronique très personnelle Mlle Winkle!

    ah les histoires de familles! Le mot histoire n’est pas anodin non? Chez nous c’est plus des histoires ce sont des épopées! En plusieurs tomes même!

    Dans ma famille, on est du sud, on a le sang chaud, on s’emballe très vite donc on monte facilement dans les tours!
    j’ai d’excellentes relations avec mon père et ma sœur..et de beaucoup moins bonnes avec ma mère!
    on ne sait plus se parler sans s’énerver ce qui a rendu l’organisation du mariage très compliquée.

    La liste d’invités…GROS DOSSIER.
    En fait je l’avais préparée bien avant que Gigi me demande en mariage, comme beaucoup d’autres détails.
    Et puis quand elle a été rendue publique…tôlé général! Parce que mes parents ne voyaient pas l’utilité d’une fête sur deux jours, et des invités qui ne restent pas et, alors que je voulais comme toi quelque chose d’intime, j’en ai pris plein la gueule parce qu’il fallait faire un mariage où ils invitent leurs collègues et amis!
    je n’ai rien contre le colonel des pompiers, mais à choisir il aurait pas été présent à l’échange des vœux!
    Bref…elle a été modifiée jusqu’à la veille cette liste d’invités…comme le plan de table!

    • Oh la la! Nous aussi on a le sang chaud. Ça doit être le côté méditerranéen! J’espère a ne pas a avoir faire beaucoup de modifications. Mais j’avoue être sévère avec les +1 de mes invites.

  • Je resterais simple et te dirais juste que cette chronique est très juste et très sincère et en effet malgré les relations houleuses, on a toujours envie de voir nos parents à côté de nous lors de ce jour si spécial!!!

    méga bisx

  • houlala que d’émotions si tôt le matin. Tu as bien fait et cette magnifique occasion peut vous permettre de continuer à tisser de beaux souvenirs pour alléger les autres.
    Après bien des hauts et bas j’ai fait la paix avec mes parents qui l’ont fait aussi entre eux (enfin je verrais ça en 2015), mais pas d’oncle, ni de tante, trop d’histoires familiales et donc pas de cousin non plus pour éviter qu’ils aient à tenir le secret. Amis, familles très proches et grosse fiesta 😉

  • Ah les histoires de famille ne sont jamais faciles à gérer surtout lorsqu’il est question de mariage. Mon chéri a une famille assez unie alors que la mienne c’est très compliqué sur pas mal de choses et du coup plutôt qu’avoir peur que la famille vienne mettre le foutoir le jour de mon mariage, j’ai préférée alléger au grand maximum la liste de mon côté et avoir le plaisir d’invité des personnes que j’apprécie et qui seront heureuse de venir célébrer mon union avec mon fiancé. Certaines personnes de mon entourage ne comprennent pas pourquoi ça va être très light de mon côté au niveau famille mais je pense que ces personnes n’ont pas vécu des choses malheureuses au sein de leur famille pour dire de telles choses. Eh!oui pas tout le monde n’a la chance de faire partie d’une famille de Bisounours.

    • Les Bisounours :).
      Je pense que les familles Bisounours sont plus rares de nos jours. Mais j’ai fais le même choix que toi niveau invitation familiale à part mes parents. Je n’ai pas réussis a visualiser le jour J sans eux. Et comme la si bien dit Madame Flocon, on regrette plus facilement l’absence que la présence d’une personne.

  • Comme je te comprends. Ici aussi mes parents ne sont pas invités. Long passé de violence morale on va dire, absence d’intérêt totale depuis l’annonce du mariage, coupure des relations avec mon père au printemps parce que quand j’ai voulu engager une discussion difficile il m’a répondu qu’il était normal de choisir de couper les ponts avec ses parents comme mes propres parents n’ont fait il y a longtemps.
    Avec ma mère c’est plus compliqué. Officiellement on se parle encore. J’ai eu l’occasion de lui expliquer pourquoi dans la situation actuelle ils ne seraient pas invités. J’attends toujours une réaction de sa part…

    Bien sûr c’est tentant de changer d’avis et d’ici l’année prochaine j’en ai largement le temps. Mais parfois je crois qu’il faut aussi voir qui on a en face de soi, parents ou pas.
    À l’inverse monsieur aura ses deux familles au complet car ses parents sont divorcés mais on reconstruit des familles unies.

    • MlleLys, je te comprends. En effet tu as le temps de revoir tes décisions. Des fois l’évidence se plante! Lol! Mais tiens toi a ton instinct et ton cœur. Si le changement d’avis ne vient pas de toi, ne te laisse pas mettre la pression par qui que se soit. Je suis perplexe que ta maman n’est eu aucune réaction. Moi mes options était soit de leur annoncer mon mariage et les inviter soit de rien dire du tout! Car j’avoue que si j’avais annoncer mon mariage a ma mère en lui disant qu’elle n’est pas invitée, je pense qu’elle aurait débarquer le jour J!
      J’espère quand même que tu auras des nouvelles de ta maman. Courage a toi!

      • Tu sais,quand je leur ai annoncé mon mariage je ne pensais pas que ça se passerait comme ça. Je ne pensais pas non plus que ma soeur placerait finalement son mariage avant le mien alors qu’elle repousse depuis longtemps. D’ailleurs je n’irai pas on est fachees.
        Ma mère m’accuse maintenant de comploter contre elle. Mais aucun risque qu’elle débarque le jour J. On habite loin et mes parents ne viennent jamais.

  • Ton histoire est très émouvante et me fais penser un peu à la mienne. Je n’ai pas de relation fusionnelle avec mes parents, et nous avons une relation très difficile dû à mon enfance.
    Le jour où nous avons annoncé à mes parents que nous allions nous marier, ils n’ont pas eu de réaction, pas un mot…
    J’ai vite su que j’allai devoir compter uniquement sur moi-même pour les préparatifs et l’habillement pour le jour J.
    Mais une fois notre liste provisoire dressée avec uniquement amis et famille proche également, voilà que ma mère se réveille et qu’il est hors de question de ne pas inviter de la famille que je n’ai soit pas vu depuis 10 ans ou des amis à elle que je ne connais pas.
    Quand ma réponse fût négative, les mots blessant ont fusé, m’ont touché en plein cœur. J’en ai beaucoup pleuré, j’ai aujourd’hui encore beaucoup de peine en repensant à tout cela.
    Aujourd’hui, j’en veux beaucoup à ma mère, je ne la pensais pas capable de tels mots et notre relation en est encore plus dégradée.
    Malgré tout cela, ce sont mes parents et j’ai décidé de faire avec, mes parents seront là le jour J et juste quelques personnes de ma famille qui n’était pas prévue.
    Cette histoire a quelque peu gâché le début de nos préparatifs, mais que veux tu ? On choisi ses amis, pas sa famille…

    • Mademoiselle Elle,
      Je suis désolée pour ton cas. Je comprends que ma chronique te fais penser a ta situation. En effet, c’est jamais facile d’assumer ce genre de relation. C’est quand même un peu empoisonné.
      Et j’espère de tout mon cœur que même si ta relation difficile avec ta famille a quelque peu gâché les débuts de ton aventure, qu’elle ne gâchera pas en aucun cas ton jour J!
      J’espère pour toi, moi et tou(te)s les autres futur(e) marié(e) que les proches et surtouts les parents seront se comporter comme il se doit ce jour là!

  • Très heureuse pour toi que tu puisses avoir tes parents à tes côtés le jour J. C’est quand même important même si on approuve pas toujours la vie de nos parents. Moi mes relations familiales ont toujours été au beaux fixe, bon quelques désaccords de temps en temps mais rien de bien grave. Mais nos relations ce st détériorées pdt les préparatifs car certains membres de la famille ne st pas pour le mariage et nous l’ont bien fait comprendre avec des réflexions assez baissantes pendant le un an et demie de nos préparatifs.

    • Merci énormément Milune. Je suis désolée d’entendre que certains membres de ta famille étaient butés sur leurs préjugés au sujet du mariage. Je pense qu’il n’y a pas un meilleur moment qu’un mariage d’un proche pour mettre ses opinions et préjugés de côté. Est-ce que tes relations se sont amélioré après le mariage?

      • Disons que ça c’est amélioré car je suis une fille très gentille ( ou plutôt une grosse poule mouillée) qui n’a jamais osé rentrer dans le lard de personne. Donc je me laisse souvent marcher sur les pieds et traiter comme de la merde depuis toujours … J’en ai conscience même si je ne fais rien pour que ça change !!

        • Milune, ne te sous-estime pas surtout. J’étais exactement pareil, je le suis encore (mais moins souvent). Moi le conflit je l’ai toujours fuis! Ce n’est pas si facile de s’affirmer devant des personnes surtout quand c’est censé être des gens qu’on aime et qui nous aime…

          Même si tu ne rentre pas “dans le lard des personnes”, il faut que tu en parle à quelqu’un qui pour te calmer voir relativiser.

          • Il est vrai que je n’aime pas bien les conflits, ma mère et mon beau père sont restés 21 ans ensemble, 21 ans d’engueulade presque quotidienne ! Ca m’a traumatisé ils me faisaient peur. Je ne suis pas su pour autant que ce soit la meilleure chose à faire de fuir les conflits mais pour le moment je ne sais pas faire autrement !

  • Ton histoire m’a émue… C’est vrai que c’est dur de mettre ces parents “hors jeux” et que tu l’aurais peut être regretté un jour.

    Pour ma part aucuns soucis avec mes parents à part de la famille du côté de mon père que je n’ai pas souhaiter convier car je ne les vois jamais sauf aux enterrements.
    Par contre le père de mon mari a fait le choix de ne pas venir du tout au mariage, alors qu’il était invité et que ces parents ne sont pas divorcés ou quoi que ce soit.
    Ce qui a fait beaucoup de mal à mon chéri (et à moi même) surtout qu’il lui a annoncé cela 3 semaines avant le mariage… Mais bon pour lui aussi ça n’a jamais été très facile dans sa famille malheureusement…

    • Oh Mademoiselle Orchidée, je suis sincèrement triste pour ton homme. Surtout 3 semaines avant le jour J, ça devait être inattendu! En plus même quand on les mets hors jeux, comme tu le dis, ils restent “dans le jeu” vu que nous les futur(e) marié(e)s on y pense!!!

  • Je suis actuellement entrain de préparer mon mariage de l’année prochaine. J’ai aussi un peu bûché sur la liste d’invités. Puis je me suis dis que je voulais une fête heureuse avec les gens que j’avais envie de voir. Mon père s’est remarié, redivorcé enfin une histoire de famille compliqué. Je n’ai jamais voulu connaitre mon demi frère et ma grand mère paternelle m’a posé un ultimatum sur l’acceptation de la belle mère (maintenant ex). J’ai décidé quant à moi de ne pas les inviter, déjà car je n’ai pas vraiment envie de les voir le plus beau jour de ma vie mais aussi pour ne pas froisser ma mère (le divorce a été précédé du décès de mon frère). J’ai envie qu’elle soit là même si cela a toujours été dur de s’entendre. En contre partie j’invite des personnes qui me tiennent à coeur, les parents de ma meilleur amies qui ont toujours été là pour moi par exemple. Le problème c’est que je vais me marier dans ma ville natale où ma grand mère paternelle habite, donc il est peu probable qu’elle ne soit pas au courent, mais je me dis que pour une journée dans ma vie je veux être complètement égoïste et ne penser qu’à moi et mon bonheur.

  • Bonjour,
    Ton message m’a émue car j’ai aussi des difficultés la liste des invités.
    L’annonce de mes fiançailles et aussi de mon mariage a laissé sans réaction ma mère avec je ne suis pas spécialement prochain car nous habitons loin et que j’ai toujours pris des décisions contraires à ces envies.
    Mais après avoir insisté longuement pour savoir ce qu’elle en pense, elle m’a dit que c’est débile de me marier, que mon homme va me quitter alors qu’elle ne le connait pas et qu’elle ne demande pas à le connaître.
    De plus, elle évoque encore le divorce de mes parents alors qu’il a eu lieu il y a longtemps.
    Donc, le jour de mon mariage, ça sera pour la première qu’elle va revoir mon père (qui a refait sa vie et qui est très heureux) donc j’ai un peur que le mariage se passe mal car malheureusement, elle a tendance à me ridiculiser en public en rappelant mes faiblesses. Et pour rajouter un peu plus au stress de la liste des invités, je suis obligé d’inviter son compagnon alors que selon elle, ils ne s’aiment plus.
    Malgré son peu d’intérêt, je l’ai invité au mariage car j’aimerais qu’elle soit là vu que c’est ma mère et qu’elle m’a élevé mais d’ici tout peu encore changé en bien, j’espère car ça serait bizarre qu’il n’y ait pas ma soeur et ma mère à mon mariage même si on a une vision de la vie différente et des difficultés à toujours s’entendre.

    • Comme je te comprends Marion. J’espère que tout se passera bien. De mon côté les choses ont évoluées très différemment, tu verras!

  • Bonjour Mme Winkle, je découvre ce post très tard, mais je voulais juste te dire que je le trouve très émouvant. Je suis contente pour toi et j’espère que ça a été l’occasion de te rapprocher un peu de tes parents.
    Le mariage c’est l’occasion de remettre sur le devant de la scène toutes les tensions, tous les problèmes … Pour ma part, il y a 3 ans je me suis pacsée avec mon chéri. Nous voulions faire une petite fête avec nos parents et nos sœurs. De mon côté, je n’ai eu que des réponses enthousiastes ; mais du côté de mon chéri, ce fut un “non” catégorique : les fêtes de famille, c’est ringard, on se fait chier, c’est non. Alors que me beaux-parents sont retraités, et qu’on proposait de faire ça dans leur ville à eux pour que ce soit simple (et mes parents qui bossaient tous deux étaient eux prêts à faire 2 fois 600km dans le week-end pour fêter ça avec nous). Mon chéri n’a même pas réagi, il a haussé les épaules et voilà. J’étais moi-même triste et furieuse, du coup on a tout annulé (enfin on s’est pacsés quand même mais sans fêter cela). Ma belle-mère a offert de nous faire un cadeau de Pacs, j’ai refusé avec beaucoup de … euh … d’impolitesse ! Après ça j’ai refusé de voir ma belle-famille pendant 2 ans, en harcelant mon chéri pour qu’il s’explique sur le sujet avec eux. J’étais persuadée que jamais je ne renouerais avec eux. Et puis les aléas de la vie sont passés par là et je me suis retrouvée un soir à pleurer dans les bras de ma belle-mère qui me consolait. Depuis, nous avons entamé une nouvelle relation, mon chéri n’a plus à choisir entre eux et moi s’il veut passer un dimanche avec ses parents, et, sans être très proches, je les apprécie et si un jour on se marie, je pense qu’ils viendront !
    En revanche c’est avec mes parents, ma mère surtout, que mes relations se sont fortement dégradées, et aujourd’hui je n’ai plus du tout envie de la voir. Chaque fois que je la vois ou lui parle, ça se passe mal, j’en suis malade pendant plusieurs jours, pour tout dire j’ai réellement peur de la côtoyer, alors, j’écoute ma petite voix intérieure et je reste prudemment à l’écart. De son côté elle ne me donne aucune nouvelle et ne m’en demande aucune. J’en déduis qu’elle non plus n’a pas spécialement envie de me voir/me parler.
    Je pense qu’au final il faut savoir évoluer, les relations avec nos proches évoluent, et ce qui compte au final c’est “est-ce que j’ai envie de le/la voir, de lui parler ?” “est-ce qu’il/elle fait l’effort d’aller vers moi pour au moins prendre de mes nouvelles ?”. Ils ne sont pas parfaits mais à telle ou telle période on peut tout de même avoir envie de partager des choses avec eux. On n’est pas à l’abri de bonnes surprises dans la vie ! et en même temps on n’a aucune obligation de lien affectif avec qui que ce soit …
    Voilà en tout cas je te félicite et je te souhaite une belle et longue vie en amoureux …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *