À la recherche de MA robe (ou comment je me suis décidée à la coudre moi-même) – Partie 1

Nous voilà rendus à cette fameuse étape : la réflexion sur le choix de la robe ! Pour ma part, je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé, mais du jour où nous avons validé le choix de notre salle, je me suis mise à regarder TOUTES les émissions qui parlent de près ou de loin du mariage pour me faire un avis sur les robes de mariées (tu la vois la Cristina Cordula qui sommeille en moi depuis ?!) !

Là, je me suis mise à rêver, d’une belle robe, avec de la belle dentelle, fluide, mais pas trop bohème, plutôt blanche, mais pas trop quand même, classe, mais pas trop sophistiquée…

Après de longues heures d’admiration sur Internet, voilà un peu ce que j’avais sélectionné :

À la recherche de MA robe... ou comment je me suis décidée à la coudre moi-même

Crédits photo : Capture d'écran Pinterest

Et puis… j’ai découvert le prix de ces belles robes qui me plaisaient tant ! Et là, ça a été pour moi un grand coup de massue !

Si ces robes me faisaient vraiment rêver, je ne me voyais pas dépenser autant d’argent juste pour ça.

Attention, je ne juge pas du tout celles qui font le choix de mettre un budget conséquent dans leur robe ! Je trouve que si tu y mets du sens et que ça te convient, alors c’est parfait, c’est la seule chose qui compte pour ton mariage !

Mais moi, ça ne me convenait pas. Alors oui, c’était le rêve de petite fille, mais la petite fille avait grandie et ce n’était plus du tout ce qui me faisait envie.

À la recherche d’une alternative

J’ai d’abord pensé choisir une robe avec un tout petit budget, dans une grande enseigne. Mais bon, ça ne correspondait pas du tout à notre envie de mariage éco-responsable, ça voulait dire faire une croix sur beaucoup de valeurs : il fallait trouver autre chose (#next !).

Ensuite, on m’a beaucoup parlé de robes d’occasion / location. L’idée ne me gênait pas du tout, et j’ai d’ailleurs passé pas mal de temps à regarder les arrivages chez Graine de coton et j’y ai vu des robes magnifiques !

Le problème était que je ne vais jamais en région parisienne, que ce ne me tentait pas vraiment d’y aller, qu’il aurait en plus fallu que je fasse venir mes proches, notamment ma maman (et déloger une bretonne pour la faire venir à la capitale, crois-moi, ce n’est pas une mince affaire !) et nous n’avons jamais trouvé l’occasion.

La solution

La solution était donc que je prenne les choses en mains ! Je voulais pouvoir choisir les tissus avec des matières respectueuses de l’environnement et de l’humain, mais je n’avais pas le budget pour confier à une couturière la création de la robe : pas le choix, c’est à moi de la coudre !!

À la recherche de MA robe... ou comment je me suis décidée à la coudre moi-même

Crédits photo (creative commons) : Mathias Beckmann

C’est parti : j’arrête tous les projets couture en cours et je dévalise les rayons dentelle !

Quand j’ai commencé à annoncer à mon entourage que c’est moi qui allait me charger de faire ma robe seule, beaucoup se sont inquiétés ! Mais en fait, je n’ai pas vraiment de pression : comme tu l’auras compris, la robe n’est pas vraiment importante pour moi, alors si je n’y arrivais pas, j’aurais pris n’importe quelle robe dans mon placard et tant pis, ça aurait fait l’affaire.

Mais je peux te faire un mini-spoil en te disant que ça avance plutôt bien et que plus j’avance et plus je deviens attachée à cette robe que je construis peu à peu, qui prend forme et qui aura une histoire toute particulière !

Ma seule déception était de ne pas vivre les moments des essayages en boutique, ce moment partagé avec ma maman et ma sœur me faisait vraiment envie ! J’ai donc profité de leur présence durant l’été pour les emmener en boutique faire un essayage « pour le fun », mais aussi pour vérifier que le style de robe qui me plaisait m’irait à peu près bien !

Mais ça, je te le raconte dans un prochain épisode !

Et toi, comment s’est pas passée la recherche de ta robe ? Le budget a t-il été un point épineux sur ce poste de dépense ou est ce que tu t’es vraiment fait plaisir sans trop regarder le budget ?

Bonjour, moi c'est Mademoiselle Cygne, j'ai 25 ans et un petit garçon (trop mignon!) ! Avec Monsieur Cygne, on se marie en juillet 2019 en Bretagne (en vrai, on se marie officiellement en avril en Anjou mais la vraie fête sera en juillet avec la cérémonie religieuse, je t'expliquerai tout ça! ). Les mots-clés pour qualifier notre mariage? Chaleureux, convivial, responsable et participatif (enfin on l'espère!!) Je suis ravie de pouvoir te partager tout ça dans les prochaines chroniques!

Commentaires

  • Mademoiselle Sirène
    Mademoiselle Sirène
    Répondre
    12 mars 2019

    Wahou c’est une sacrée décision… Et avec toute la charge de « travail » dans la préparation d’un mariage, je ne sais si j’aurais franchi le pas (dans l’hypothèse où mes talents de couturière aient été suffisants).
    Bravo à toi. Et hâte de voir l’avancement 😉

      • Mademoiselle Sirène
        Mademoiselle Sirène
        Répondre
        13 mars 2019

        ah toi aussi tu as le palpitant qui s’emballe avec tous les devis ??!!!!
        Tu as raison, il faut un échappatoire car sinon on ne va pas tenir le coup. De mon côté c’est la piscine…. 30 minutes à fond, je pense à rien, la tête sous l’eau…

  • Avatar
    Anaëlle
    Répondre
    12 mars 2019

    Bravo ! J’ai hâte de voir le résultat !
    Pareil que Mlle Sirène, pas assez bonne couturière (pas couturière du tout xD) pour ça et étant parisienne ce sera Graine de Coton pour moi 🙂

  • Avatar
    Aurore
    Répondre
    12 mars 2019

    Je suis curieuse de connaître ton niveau de couture pour te lancer dans ce projet. Je l’avais envisagé mais malgré mon expérience en la matière (assez limité, mais j’ai déjà cousu des vêtements complexes) je ne me sentais pas de la coudre moi-même. Avais-tu des patrons ? Des notions de patronnage ?

  • Avatar
    Madame Saphir
    Répondre
    12 mars 2019

    J’aime beaucoup tes photos d’inspiration 🙂 Si j’avais commencé la couture avant mes préparatifs de mariage, j’aurais adoré faire comme toi ! En ayant les notions nécessaires pour adapter un patron, cela doit être une vraie satisfaction.

  • Avatar
    Nala
    Répondre
    13 mars 2019

    Eh bien ! chapeau bas pour ce sacré défi Mlle Cygne 🙂
    Même sans avoir vu le résultat final, tu as déjà tout mon respect.

    J’aime beaucoup ton tableau d’inspirations également, encore plus hâte de découvrir ta Précieuse du coup !

  • Avatar
    Vee
    Répondre
    13 mars 2019

    Oui, les photos des robes (surtout la 3e) sont magnifiques ! J’ai choisi exactement la même solution que toi, un essayage avec ma maman et une amie juste pour voir quelle forme m’irait, puis je l’ai cousue moi-même, ça ne m’a pris « que » 60 heures (dont la moitié pour coudre tout plein de petites perles) et c’est un souvenir très très chouette, j’adore ma robe encore maintenant (même si après un bébé entre temps, je doute d’y rentrer à nouveau un jour !)
    Je me réjouis de voir la tienne en tout cas !

  • Avatar
    mllepommedepin
    Répondre
    25 avril 2019

    C’est génial le projet dans lequel tu te lances, ta robe aura une toute autre valeur à tes yeux. Bravo, j’ai hâte de voir le résultat final. En tant que personne totalement ignorante à la couture ça me paraît un challenge complètement dingue.

Poster une réponse