Faire faire sa robe de mariée par une couturière

Après AnnC qui nous a raconté comment sa mère lui a fabriqué sa robe de mariée, c’est au tour de Pauline de nous parler de sa robe faite sur-mesure par une couturière. Photos à l’appui, elle nous explique le pourquoi et le comment de cette robe inspirée par un modèle de chez Cymbeline.

—-

J’ai commencé à chercher activement ma robe à partir de septembre 2009 (pour un mariage fin août 2010). J’avais une idée à la fois très précise et très floue de ce que je voulais :

  • pas de bustier
  • pas de satin synthétique brillant
  • pas de bouillon
  • pas (trop) de dentelle parce que le marié n’aimait pas
  • une traîne mais pas immense
  • un joli décolleté dans le dos
  • du volume mais pas trop
  • pas de couleur
  • quelque chose qui masque les hanches (mon complexe) mais qui met en valeur taille et décolleté
  • pas de laçage
  • quelque chose de simple mais festif
  • quelque chose de classique mais pas la robe de tout le monde
  • quelque chose d’élégant mais jeune…

Je devais aussi prendre en compte que ça allait être un mariage très chic avec le marié en grand uniforme de Polytechnique, les papas en jaquette, des tas de chapeaux, une voute d’acier à la sortie de messe… Sauf que dès que j’abordais ce sujet avec les vendeuses, elles oubliaient mes envies de « simplicité » ou « classicisme » et me proposaient tout de suite des choses beaucoup plus imposantes !

Après 5 mois d’essayages pas concluants du tout, je tente ma chance chez Cymbeline et là, grand coup de coeur pour le modèle Dypsie. La robe parfaite. Des jolies matières, du volume, de la tenue, très élégant, le tout m’allant parfaitement.

Grande désillusion quand je demande le prix: 2600 € la robe. Soit plus de 2 fois plus que ce que mes parents voulaient mettre…

C’est pas grave, je m’en remettrai.
Oui mais quand même… Les jours passent et je n’arrive pas à me sortir cette robe de la tête.

Dans une autre boutique, on me conseille d’aller voir une couturière et on me donne l’adresse de Laurine Masset, jeune créatrice installée depuis 18 mois. Je reconnais, quand je suis passée, le book m’a un peu effrayée. Mais elle était très gentille et très à l’écoute.

Début janvier, je reviens la voir avec mes parents. J’ai apporté une photo de Dypsie. On commence à parler de ce qu’on garde (la forme, le volume, l’organza) et de ce qu’on change (les manches longues en dentelle, c’est ravissant mais sur une mariée de 23 ans, ça vieillit un peu… Et puis, ça ne convient pas à un mariage « chic mais champêtre ». Donc des bretelles). Elle me fait passer une robe bustier toute simple et elle commence à faire des essais.

  • De la dentelle ou du plumetis pour le décolleté ?
  • Quelle dentelle ?
  • Blanc ou ivoire ?
  • De la dentelle juste sur le décolleté ou est ce qu’on fait une robe un peu à la Jane Austen en recouvrant tout l’arrière de dentelle?….

Quand on arrive enfin à trancher, ma mère fait une réflexion intelligente à laquelle je n’avais jamais pensée: « s’il fait beau, il ne fera peut être pas très chaud. Et s’il pleut, il va faire très froid. Vous proposez quoi pour la réchauffer ? » Le boléro est vite décidé.

Arrive la question épineuse du prix: 1600€ tout compris (robe + jupon + boléro). Un peu plus que prévu. Mais finalement, les parents se laissent tenter. Et ont l’impression (très agréable) d’être des mécènes.

C’est parti pour la création de ma robe de mariée !

A partir de ce moment, le projet est lancé. J’y retourne un mois plus tard avec ma témoin pour essayer le patron qui ne ressemble à rien. Robe bustier, trop courte, trop large (mais c’est normal ! C’est une robe spéciale pour pouvoir écrire dessus !).

2ème essayage où la robe est façonnée, en soie et recouverte d’organza. On place la dentelle à ce moment-là. D’ailleurs, la dentelle que je voulais n’existait qu’en ivoire. Après avoir cherché quelque chose d’approchant, L. Masset l’a trempée dans l’eau de javel pour la blanchir !

3ème essayage où les bordures de dentelle sont placées aux emmanchures et où on place la ceinture. Elle a aussi coupé la doublure et rectifié la longueur de l’ourlet.

4ème essayage où la robe était finie: fermeture éclair placée, boutons cousus, boléro fini… Elle a juste coupé le tulle qui dépassait du jupon, mis un bouton pour relever la traîne pour la soirée, donné un coup de vapeur pour redonner de la tenue à la robe (qui l’a de toute façon perdue dans les transports) et je suis repartie avec.

L’heure du bilan

C’était toujours un peu angoissant quand j’y retournais: est-ce que je vais toujours l’aimer ? Est-ce qu’elle va m’aller ? En plus, je comprends AnnC et l’influence de sa mère : la mienne était pareille ! (qu’est-ce que Maman va en penser ?) Quand j’ai enfilé la robe à la maison pour lui montrer le résultat final, j’étais un peu stressée mais elle a approuvé à 100%… même si elle ne l’imaginait pas du tout comme ça ! Quant à mon mari, quand il m’a vue sortir de la maison, il n’a pas pu parler tellement il était ému et me trouvait belle. Et encore maintenant, je reste la plus belle mariée qu’il ait jamais vue !

Néanmoins, si c’était à refaire, je demanderai à la couturière de fixer l’organza pour qu’il puisse être remonter dans la soirée (j’ai bidouillé un truc avec des épingles à nourrice pour ne pas qu’on me marche dessus) et de coudre une ganse sous la robe pour tenir la traîne par la main au lieu de soit laisser traîner soit tenir en gros paquet. A part ça, elle était parfaite !

Cette couturière, je la recommande avec enthousiasme ! Elle me laissait évoluer, me disant que j’avais le droit de maigrir ou de grossir, qu’on adapterait la robe ; « c’est la robe qui s’adapte à la mariée et pas l’inverse ! » Il fallait juste que je l’avertisse assez tôt si jamais j’étais enceinte. Malheureusement pour les Lyonnaises, elle a quitté la région. Elle est maintenant en Corse. Allez- y de ma part !

Et toi, ça te tente de faire faire ta robe par une couturière ? Tu le voyais comme ça, le processus ?


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



18 commentaires sur “Faire faire sa robe de mariée par une couturière”

  • Je fais moi même faire ma robe par une couturière. La robe de mes rêves était malheureusement hors budget… on m’a parlé une petite couturière bien cachée près de chez mes parents qui n’est autre que la couturière des Miss France…
    Maintenant elle a le modèle, mes mesures… premier essayage dans 1mois et demi… c’est angoissant quand même!

  • J’aime beaucoup les bretelles en dentelles. Ca fait un peu rêver. Moi je n’ai pas ce genre de budget (et pis je n’arrive pas à accepter de balancer plus d’un mois de salaire dans une ROBE d’UN jour !). Donc bon j’ai choisi une robe blanche de cocktail courte, au moins ça change. MAIS… je ne sais pas quoi mettre s’il fait froid. Les boleros blancs, ça me botte pas trop… des idées pour m’éclairer Madame dentelle?

  • Déjà, la robe est superbe et la mariée aussi.
    De mon côté, je en voulais pas de couturière; pourtant une amie très chère me tarabustait pour me faire ma robe (elle est couturière). Et puis, j’ai mis les pieds dans une boutique, fouiner des heures sur internet pour ne trouver aucune robe à mon goût. Je me suis donc « rabattue » sur mon amie. Pour le moment, j’ai l’impression qu’elle lit dans mes pensée et ça me rapproche infiniment d’elle! En conclusion: finalement le mariage n’est il pas plus un échange et un moment de partage qu’un rêve de petite fille? Pour ma part oui!

  • c’est une superbe histoire de rencontres, entre toi et la couturière, la robe et toi pour un résultat superbe et unique ! J’aurai adoré me faire faire ma robe mais ma mère n’a pas voulu, elle voulait à tout prix qu’on sache comment je rendais « avant » (avant de faire le chèque quoi). Peu aventureuse ma maman ^^ mais je la comprends aussi. Ce qui est dommage c’est que ma propre mamie était couturière pro. Aujourd’hui elle est trop âgée, j’aurai du me marier plus tôt !

  • Coucou ! Moi aussi je fais faire par une couturière ! J’ai juste eu le rendez-vous « toile d’essai » pour l’instant, et j’attends avec impatience le prochain. C’est dans 2 semaines et il y aura un premier jet !
    Entre temps j’ai fait plein d’essayages pour être sûre, et … je suis sûre !

  • La robe de Pauline est vraiment jolie! Les mariés aussi ;o)

    Ma robe a été faite sur mesure par une de mes témoins. Le processus était un peu pareil sauf que je n’ai pas eu droit au patron en papier. Ma témoin est plutôt free style en couture et elle s’est calqué sur une petite robe bustier courte de nouvel an qui m’allait comme un gant. Après, on a allongé et ajouté tous les jolis détails que je voulais. (Faut que je pense à vous mettre une photo…)

  • Merci à toutes! Je trouve ça super flatteur et ça remonte le moral de recevoir tant de compliments d’inconnu(e)s… Je continue à adorer ma robe 1 an après (même si, si je m’étais mariée en 2011 ou 2012, je n’aurais pas choisi la même chose je pense). J’ai eu des tas de compliments, même longtemps après le mariage.
    Et j’ai adoré me replonger dans mes souvenirs pour vous raconter ça.

  • J’ai fait faire mon corset (je portais un corset et une jupe, mais dans l’esprit robe) sur mesure par une vraie corsetière, j’ai fait le reste. J’avais peur qu’elle ne plaise pas (c’était un tissu mat) mais voir ce corset évoluer, le créer pas à pas, trouver la bonne longueur, puis le bon équilibre pour la jupe, tous ces moments ont pour moi fait partie intégrante des préparatifs. Bon, mon amoureux n’y était pas associé, mais il s’est rattrapé sur le reste 😉
    Et puis pour ça, au moins, j’ai fait tout rien que comme j’avais envie, na !
    Pour finir, avoir une robe unique, faite pour soi, sa personnalité, sa morphologie, je trouve que ça n’a pas de prix (surtout que la différence de prix avec une robe de mariée de marque n’est pas forcément au désavantage de la robe sur mesure …)

  • Je cherche une couturière du même genre que la tienne sur Paris… classique mais pas trop, et qui se marie avec un uniforme aussi… je rentre à peine dans les préparatifs et je suis déjà un peu angoissée… merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *