Robes, coutures et transformations pour Madame Sirène – Partie 3

Entre les deux robes essayées précédemment (la première ici et la seconde là), mon cœur balance… Et balancera très longtemps.

Pourtant, je dois me décider vite car ma taille de robe est devenue rare.

Après avoir quitté notre dernière boutique, le débriefing n’a pas été facile. Mais les copines sont formelles : le bustier me va beaucoup mieux !
18h30, la boutique ferme dans 30 minutes… Petit sprint à travers la ville et …

Les doutes à propos de ma robe de mariée retouchée

Crédits photo : Photo personnelle

… ça y est, Mademoiselle Swan (c’est son petit nom), est à moi. Maintenant, j’attends de rencontrer la couturière de la boutique pour commencer les coutures.

En attendant mon prochain rendez-vous, j’ai des doutes. Et si j’avais fait un mauvais choix ? Je pense encore à la robe « 2 en 1 » et j’ai peur de regretter.
Surtout qu’avec toute la couture à faire, je ne peux pas encore visualiser le rendu final. J’espère que ça sera à la hauteur de mes espérance car sinon ça sera une catastrophe et je n’ai pas les moyens de m’acheter une nouvelle robe. Panique !

Si toi aussi tu doutes de ta robe, je vais te rassurer : tu n’es pas la seule à passer par ce cap. Il parait que c’est tout à fait normal. Si tu as la possibilité d’aller en magasin pour la mettre à nouveau, et encore mieux avec des copines bienveillantes, fonce ! Et dis-toi que si tu as fait ce choix, c’est surement pour une bonne raison.

Coutures, etc.

L’heure du rendez-vous a sonné et je rencontre enfin L. qui va s’occuper de ma robe jusqu’au mariage. Je lui explique les décisions que nous avions prises avec sa remplaçante et là, c’est le drame : L. n’a jamais fait ça, ne sait pas trop comment on va faire. Alors on va « tâtonner » ensemble à chaque rendez-vous jusqu’à arriver au résultat final.

De quoi raviver mes craintes, et ce pour quelques temps encore…

Il y a aura eu plusieurs rendez-vous avant que je puisse récupérer Mademoiselle Swan. Je ne vais pas te faire tout le détail de chaque rendez-vous, mais voici un petit aperçu de ce que j’ai vécu…

Voir sous les jupes des filles

Allez, je t’emmène faire un tour sous ma robe : il y a un jupon, trois épaisseurs de tulle pour donner du volume, la doublure et enfin les volants d’organza. Alors il va falloir couper beaucoup…

Allez hop, on remonte tout ça pour aller voir en dessous.

Les doutes à propos de ma robe de mariée retouchée

Crédits photo : Photo personnelle

Et comme je veux pouvoir danser : il faut raccourcir derrière aussi et enlever une partie de la traîne.

Les doutes à propos de ma robe de mariée retouchée

Crédits photo : Photo personnelle

Lorsque j’ai pu enfin admirer le travail de L., il y avait encore des détails qui me gênaient. Et Mademoiselle Palmée, qui a été présente à chaque rendez-vous de couture du début à la fin, est d’accord avec moi : il faut encore raccourcir l’avant car ça coupe la silhouette en arrivant à mi-mollet, il faut enlever une épaisseur de tulle car ça donne des fesses d’autruche, et il va falloir enlever du tulle derrière sinon je vais me casser la figure dès que je vais vouloir danser le jour J.

Les doutes à propos de ma robe de mariée retouchée

Crédits photo : Photo personnelle

L. a une idée : elle prend une paire de ciseaux et… elle travaille directement sur moi. Je sens des gouttes de sueur perler le long de mon front quand je vois le tissu être coupé. Mais Mademoiselle Palmée me rassure : tout va bien.

Il faudra encore attendre quelques temps avant d’arriver à un résultat presque satisfaisant.

Dernière ligne droite

Quand j’ai su que le dernier rendez-vous arrivait, j’ai appelé maman Sirène, afin qu’elle vive ça avec nous. Nous arrivons à ce jour où Mademoiselle Swan serait officiellement à moi, sortie de magasin, et stockée jusqu’au jour J chez Mademoiselle Palmée.

Mais voilà, les coutures finies, la robe ne rend pas comme espéré.

Les doutes à propos de ma robe de mariée retouchée

Crédits photo : Photo personnelle

Mademoiselle Palmée et moi-même nous focalisons sur la longueur de la robe (qui a été le point délicat depuis le départ car entre le trop long et le trop court il n’y a qu’un pas demi-centimètre). Maman Sirène, elle, voit la doublure qui est beaucoup trop droite et casse la forme de la robe (et elle a bien raison, je ne comprends même pas pourquoi je n’ai rien vu).

Et de mon côté j’ai l’impression que le bustier n’est pas assez serré à la taille et je me focalise sur mes petits défauts physiques (tu sais, ce petit « bourrelet d’aisselle » qu’on a (presque) toutes et qui est retouché sur les photos des magazines de mode). Bref, ça ne va pas très bien.

Et j’imaginais que ça trainerait moins derrière… Je ne pourrais jamais danser le rock avec ça. L. propose d’ajouter un petit ruban afin que je puisse remonter ma robe pour ne pas marcher dessus. Un petit essai pour voir ce que ça donnera : bingo ! c’est la meilleure solution.

De toute façon, avec la forme de l’organza, on ne peut pas couper plus court derrière.

On donne un peu de travail à L. (et donc je ne repars toujours pas avec ma robe). Je sais que ça sera la dernière fois : la date du mariage approche, L. part en congé un mois avant mon mariage. Donc ce sont les derniers points de couture. Si ça ne va pas, je ne pourrais rien y faire. Ni les délais, ni le budget, ne me permettront de faire marche arrière. Je tremble…

Moi qui espérais que ce soient les derniers essayages, et voir une petite étincelle briller dans les yeux de maman… et dans les miens…

En rentrant à l’appartement, je regarde les photos et je pleure (la photo que tu vois et la seule que j’apprécie à peu près de cette journée). Maman Sirène peine à me consoler. Monsieur Triton ne sait pas quoi me dire (surtout qu’il ne sait pas ce qui se passe vraiment). Je peux seulement lui dire que je doute de ma robe… Et si j’avais fait une erreur. Il aurait sans doute été plus simple de prendre l’autre robe. Elle était très jolie aussi et il y avait moins de travail.

Mes doutes vont me poursuivre jusqu’à la fin.

Le jour où je récupère ma robe

le jour J est arrivé. Aujourd’hui, je pars avec.

Ça fait plusieurs semaine que je rumine le dernier rendez-vous qui s’est plutôt mal passé. Et je me souviens avoir focalisé sur mes petits complexes et ne pas m’être trouvée très belle dans le miroir. Alors pour ce dernier essai de robe, je me prépare pour être presque comme au jour J : coiffure, maquillage, manucure, bijoux…

J’avais aussi prévu de me remettre au sport (laissé de côté depuis 2 mois à cause d’un rythme de vie inadapté mais ça c’est une autre histoire), afin d’être mieux dans ma peau (les endorphines, etc.). Mais je n’ai pas réussi. De toute façon, rien ne sert de se flageller maintenant : les dés sont jetés.

Mademoiselle Palmée m’aide à mettre ma robe (et non L. pour cette fois). Je ne pense plus aux doutes. Elle tombe parfaitement bien. Elle est mieux que dans mes souvenirs. Au passage, tu remarqueras que la ceinture de strass, qui ne me plaisait pas au premier essayage, est restée. J’ai commencé à l’apprécier, à y tenir, et finalement à trouver que sans cette ceinture ma robe ne serait pas aussi belle.

Bon, en regardant de plus près, les finitions de coutures ne sont pas parfaites. Maman Sirène et Mademoiselle Palmée, qui ont vu la robe de très proche et sous tous les angles, n’ont pas manqué de me le faire remarquer. J’étais tellement préoccupée par le résultat final et mes émotions de future mariée lors des différents essayages, que je n’y ai pas prêté attention. Je m’en veux un peu… mais il y avait déjà tellement de travail sur la robe que j’étais obnubilée par tout le reste.

Mais est-ce grave ? Après tout, tout le monde n’y a vu que du feu, je n’ai eu que des compliments le jour J.

Et il faut dire qu’on a donné du fil à retorde à la couturière, un défi qu’elle a relevé avec beaucoup de talent !

Et toi, as-tu fait beaucoup de modifications sur ta robe ? As-tu douté du résultat final ? Ou au contraire as-tu été très sereine lors des retouches ?



12 commentaires sur “Robes, coutures et transformations pour Madame Sirène – Partie 3”

  • Holala! Quelle histoire! Mais le principal, c’est que tu te trouves belle et que les yeux de ton amoureux brillent d’amour pour toi le jour J. Le reste, ce n’est plus qu’un détail après tout. Non? 🙂
    Pour moi, gros stress aussi pour la couturière mais pas pour les mêmes raisons. J’ai, sans le vouloir, perdu 15kg entre la commande de la robe et les retouches. Le tout en n’habitant pas dans le même pays que le magasin où j’ai acheté ma robe. La couturière a donc du « reconstruire » ma robe avec 3 tailles de moins en à peine une semaine ! Un vrai exploit !!! Même si ça a été très stressant sur le moment, a posteriori, je relativise. Même en guenilles, j’aurais épousé mon amoureux. Et devenir sa femme est la seule chose qui compte 🙂

    • 15 kg… mais c’est énorme comme différence !!!! Tu as dû avoir peur qu’elle ne soit pas à la bonne taille au final, voire pas prêt à temps. J’imagine bien ma pauvre 😓 Le résultat était à la hauteur de tes espérances ?

      Par contre, je ne dirais pas que la robe est un détail. Enfin, certes, le plus important est de se marier à l’homme qu’on aime, mais nous voulions réaliser le mariage de nos rêves, et à partir de là, rien n’était un détail pour nous. Ou plutôt, le moindre détail avait de l’importance.
      En tout cas, à l’avant-dernier essayage, je ne me trouvais vraiment pas belle. Heureusement que L. a bien travaillé (je garde le résultat final secret encore… il faudra attendre les photos du mariage😉 ).

  • Des fesses d’autruche… Désolée Mme Sirène j’ai focalisé sur cette remarque et du coup j’ai du mal à visualiser ce que ça peut donner 😛
    Le résultat final sur ta robe est très sympa en tout cas, ça lui donne la touche de folie qui lui manquait à l’origine ! Et tu la portes superbement bien 🙂

    • les fesses d’autruche et bien… comment dire…. une grosse « bosse » d’organza au niveau de mon 🤣 🤣 🤣 🤣 🤣 🤣
      En tout cas, le résultat final était super. La dernière photo que j’ai mise sur la chronique, c’est avant les dernières retouches. Tu sais que j’aime le teasing 😛. J’attends de parler du jour J pour publier le résultat. L a vraiment bien travaillé.

  • Ohlala quel stress !! J’aurais été morte de trouille jusqu’au dernier essayage ! Tu as eu la chance d’avoir une couturière qui s’est demenée pour arriver au résultat que tu souhaitais alors qu’elle n’était pas trop dans un terrain connu au départ ! Hate de voir les photos du jour J 🙂

    • Je n’en menais vraiment pas large. Je me suis parfois demandé si j’aurais pas mieux fait de prendre la robe 2en1 car il y avait moins de travail dessus.
      L. a été vraiment super. On a travaillé ensemble, en pas à pas. Je ne regrette pas maintenant de lui avoir fait confiance. Mais heureusement que mlle Palmée était là aussi, et ma maman pour l’avant dernier essayage. Car elles avaient l’œil où moi je ne l’avais pas, et elles ont beaucoup guidé ma couturière aussi.
      Tu verras le résultat sur les photos du Jour J (je ne voulais pas tout dévoilé trop vite ici 😉 )

  • Mais moi aussi j’aurais eu des gouttes de sueurs si j’avais vu la couturière découper la robe au ciseau directement sur moi. Trop long, ça va mais un cm trop court et c’est fichu, pas de machine arrière.
    Et puis chapeau bas à la couturière car parfois dans notre tête c’est très précis mais c’est pas forcément évident pour les autres à comprendre exactement ce que tu veux. Et toi tu as quand même demandé une transformation radicale. Bref, ça devait être stressant pour toi et pour la couturière.

    • Un stress ENORME ! Mais tu verras, au final le résultat est bien top. Et Mlle Palmée était toujours présente pour m’aide à expliquer à la couturière. Et Mlle Palmée savait exactement ce que j’avais en tête (comme toujours). Règle N°1 quand tu t’embarques dans de la transformation de robe : avoir une super copine à tes côtés!

  • Et bien quelle aventure! Je suis heureuse de lire qu’au final, tu as réussi (enfin ta couturière) à amadouer ta robe, qui est vraiment sublime!!

    • Merci…. et encore, cette photo n’est pas la mieux. Elle est plus belle encore après que L. ait fait les derniers modifications.
      Mais c’était assez éprouvant émotionnellement.

  • Tout est bien qui finit bien (même si sur le coup ça a dû être un sacré stress) !!

    Magnifique robe, j’adore tout tout tout !!

    • Merci Mlle Lemon. Je suis très surprise de voir tout ces commentaires élogieux pour ma robe alors que je n’ai pas encore mis la photo de sa « vraie » version finale 😉

Commente ici !