Do It Yourself ? Damn It Yourself ! – Partie 1

Bon c’est sûr que vu sous cet angle, ça ne donne pas envie de s’y mettre. Mais si, si, je t’assure ! Les préparatifs de ce mariage auront fait ressortir des talents que j’avais oubliés : ma créativité, ma patience, ma persévérance, ma capacité à intérioriser (ou carrément ingurgiter) le stress, ma dextérité, mon ingéniosité.

Honnêtement, je ne suis pas étonnée de voir autant de Demoiselles se mettre à leur compte après “l’expérience” du mariage…

Au début, c’était surtout un moyen pour moi d’économiser de précieux deniers. Au fur et à mesure, le DIY s’est avéré être une solution pour répondre à toutes mes attentes (ou presque) en terme de décoration.  Et au final, une sacré fierté (garde toujours ton objectif en tête : les “wahhhh” et les “ohhhhh” quand tu expliques que “c’est moi qui l’ai fait”).

En effet, difficile d’adapter ta déco à ton thème quand ton thème justement est un peu hors du cadre. Ça s’en rapproche toujours, mais ce n’est jamais tout à fait ça (je suis sûre que tu comprends ce que je veux dire). Et les heures passées sur les blogs de déco (belles découvertes par ailleurs) ne feront que confirmer ce que tu te refuses d’admettre : tu vas devoir mettre la main à la pâte.

C’est ainsi que j’ai décidé de me lancer dans la confection de mon bouquet de mariée (et celui de mes demoiselles d’honneur), de nos save-the-date (alors que 3 semaines avant, je ne savais même pas que ça existait), de nos faire-part, de notre centre de table, de nos chemins de table, de nos menus, de nos petits panneaux directionnels et j’oublie certainement quelques petites choses…

J’ai dû quand même me résigner à abandonner certaines choses, comme un deuxième bouquet de mariée à lancer par exemple, soit par manque de temps, soit… par manque de temps en fait.

La papeterie

Nés d’une immense frustration face à l’offre très peu originale des sites “standards” et aux prix trop élevés pour nous des produits personnalisés, de plein d’idées picorées par-ci par-là sur le web, et d’une petite dose d’originalité.

Avant de commencer, si tu souhaites te lancer dans la papeterie de ton mariage, investis dans un peu de matériel : une planche à découper et un cutter à papier en priorité. Ça sera bien plus pratique que les découpes au ciseau et ça te servira pour toute la papeterie.

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Le save-the-date d’abord

Pour tout t’avouer, je n’avais pas vraiment prévu d’en faire un. Et puis, au vu du temps qui passait, et sachant pertinemment que je mettrais beaucoup de temps à faire mes invitations, je me suis dit qu’il valait mieux faire en sorte que les invités réservent leur date.

Je me suis inspirée d’un modèle trouvé sur Internet et je l’ai ajusté avec des petits détails.

Et pour qu’une invitation ne se perde pas, quoi de mieux que d’inciter le destinataire à le coller sur le frigo ! J’ai donc ajouté au dos 3 petits bandelettes verticales d’aimant adhésif (rouleau acheté chez Cultura, qui est devenu mon temple du DIY au fur et à mesure).

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : le save-the-date aimant, à coller sur le frigo !

Crédits photo : Photos personnelles

Dans l’ordre : modèle du save-the-date, pochette, save-the-date découpé et agrémenté de bandelettes aimantées, le save-the-date sur un frigo

À noter que le charmant petit couple sur le save-the-date, c’est moi qui l’ai fait (adapté d’un dessin trouvé sur Internet pour notre thème)… sur Paint ! Ça m’aura pris plusieurs heures (acharnée, moi ?). Un peu plus tard, une amie graphiste m’a proposé de le reproduire de manière un peu plus pro grâce à ses logiciels spécialisés. Ça lui a pris 30 minutes (…).

Le faire-part ensuite

Voulu dans la continuité de notre save-the-date, on a souhaité conserver l’esprit vintage / rockabilly. Là encore je me suis inspirée de plusieurs modèles vus sur Internet et j’ai fini par concevoir le mien, sur PowerPoint (bah oui, on se refait pas).

NB : tu peux donc tout à fait concevoir des éléments de papeterie en utilisant des logiciels de base, pas du tout prévus pour ça.

La difficulté se situait en amont : j’ai découvert sur Internet des modèles de faire-part “pochette” avec 3 volets. Mais à 4 ou 5€ pièce, j’étais tout de suite moins tentée. J’ai donc décider de concevoir les pochettes également. Il a donc fallu que je crée un patron, que je le teste et que je le reproduise (à la main) sur du beau papier Canson rouge (65 exemplaires), que je le découpe au cutter, et que je plie le tout.

Puis j’ai conçu les 4 volets à glisser / coller à l’intérieur, imprimé, découpé et assemblé mes faire-part.

Je ne me rendais pas vraiment compte de l’ampleur de la tâche, je te l’accorde. J’ai pas mal morflé, au niveau des doigts notamment.

Mais le résultat en valait la peine :

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : l'enveloppe rouge des faire-part

Crédits photo : Photo personnelle

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : les faire-part

Crédits photo : Photo personnelle

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : les faire-part

Crédits photo : Photo personnelle

Pour info, le premier volet (collé) contient les informations essentielles : les mariés, l’heure, le lieu et la date.

Les 3 autres volets (glissés dans la pochette à droite) récapitulent les autres éléments à connaître. Du plus éloigné au plus proche : les possibilités d’hébergement et l’adresse du site que nous avions fait pour l’occasion, pour les réservations ; le programme du weekend (cérémonie, vin d’honneur, repas, brunch le lendemain), le dress-code et un plan pour trouver le domaine ; enfin le carton-réponse avec la date maximum de réponse, l’adresse de notre site pour y répondre directement, un espace réponse à cocher et nos coordonnées (mail et numéros de téléphone).

Les menus

Bien entendu qu’il faudra que tu détermines ton menu en amont pour cette étape. Le principe est à peu près le même que les travaux précédents : j’ai conçu les feuillets sur un style “Dinner” américain, toujours avec les couleurs de notre thème, puis effectué les découpes (4 feuillets par menu), le tout collé sur du Canson rouge (j’ai confié le collage à l’une de mes grands-mères qui m’aura énormément aidé tout au long des préparatifs).

La difficulté résidait dans les petits détails qui dépassaient des feuilles pour donner plus de relief (la pin-up notamment).

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : le menu, esprit rétro en rouge et noir // Photo : Caroline Bouchez

Crédits photo : Caroline Bouchez

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : le menu, esprit rétro en rouge et noir // Photo : Caroline Bouchez

Crédits photo : Caroline Bouchez

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : le menu, esprit rétro en rouge et noir // Photo : Caroline Bouchez

Crédits photo : Caroline Bouchez

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : les marques-places, esprit rétro en rouge et noir // Photo : Caroline Bouchez

Crédits photo : Caroline Bouchez

J’ai même été jusqu’à faire des menus pour le vin d’honneur (quelques exemplaires seulement) que j’ai fait plastifier… et que j’ai lamentablement oubliés dans mes cartons.

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : le menu, esprit rétro en rouge et noir

Crédits photo : Photo personnelle

Le placement des invités

J’ai essayé de trouver un moyen original d’impliquer tout le monde dans le placement aux tables, avec une petite touche de rétro là encore. Après moultes réflexions (et je crois bien qu’au final, la réflexion et les recherches m’auront pris plus de temps que la confection dans mon DIY), j’ai décidé de partir sur des escort-cards en forme de moulins à vent en papier de scrapbooking, sur lesquels je collerai une petite languette indiquant le prénom et la table de l’invité. Je pensais les monter sur des bâtonnets avec une petite perle entre les 2 (pour qu’ils tournent) et qui seraient piqués sur de la mousse, mais je n’ai pas réussi à planter une punaise dans un bâtonnet sans que celui-ci ne se fende. J’ai ensuite pensé à une paille à la place du bâtonnet, mais les essais n’étaient pas très concluants, concrètement ça ne tenait pas des masses et c’était moche.

Pour éviter une crise de nerf, j’ai décidé d’abandonner l’histoire du moulin qui tourne et de trouver un autre moyen de les mettre à disposition des inviter. L’histoire de la punaise s’est réglée d’elle-même puisque j’ai choisi de relier les 4 pans du moulins avec une mini-attache-parisienne et, au dos de chaque moulin, j’ai collé des mini-épingles à nourrice.

Le matin même, avec l’aide de plusieurs personnes, les moulins ont été fixés sur une cordelette en sisal (dans l’ordre alphabétique, autant dire qu’avec une centaine de moulins, il ne vaut mieux pas oublier un nom en cours de route), puis la cordelette ainsi magnifiée a été fixée le long du chemin qui menait du photobooth à la salle :

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : la décoration de l'extérieur, esprit rétro en rouge et noir // Photo : Caroline Bouchez

Crédits photo : Caroline Bouchez

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : les moulins à vent, en rouge et blanc à pois // Photo : Caroline Bouchez

Crédits photo : Caroline Bouchez

Pour parfaire le tout, j’ai utilisé 1 motif de scrap par table, chaque invité d’une table ayant la même couleur / le même motif que son voisin.

Notre certificat d’union

Parce que je voulais que nous gardions un souvenir un peu plus “formel” de notre cérémonie informelle, j’ai préparé un certificat d’union (en gardant la même thématique que tous les travaux de papeterie), que nous, notre maître de cérémonie et nos témoins ont pu signer à la fin de la cérémonie.

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : notre certificat d'union, esprit rétro en rouge et noir // Photo : Caroline Bouchez

Crédits photo : Caroline Bouchez

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : notre certificat d'union, esprit rétro en rouge et noir

Crédits photo : Photo personnelle

Les livrets de cérémonie

Pour le bon déroulement de la cérémonie, nous avons mis à disposition des invités des livrets, 2 feuillets en format A5 recto-verso, reliés par un petit ruban rouge.

  • 1er feuillet : Déroulement jusqu’à l’arrivée des mariés (et présentation des protagonistes, le maître de cérémonie, les témoins, les parents accompagnateurs des mariés)
  • 2e feuillet : Remerciements aux invités présents
  • 3e feuillet : Déroulement de la cérémonie (pas de détail dans les textes, juste les étapes et les musiques qui accompagnent chaque moment
  • 4e feuillet : Après la cérémonie : flacons à bulles, invitation au photobooth, à l’apéro-cocktail, à écouter notre groupe live…

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : les livrets de cérémonie, esprit rétro en rouge et noir

Crédits photo : Photo personnelle

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : les livrets de cérémonie, esprit rétro en rouge et noir

Crédits photo : Photo personnelle

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : les livrets de cérémonie, esprit rétro en rouge et noir

Crédits photo : Photo personnelle

Les accessoires des mariés et des témoins

Le bouquet de la mariée

Le bouquet de Madame Mistinguett a été une révélation : il me faut le même ! J’ai donc acheté du beau papier, des tiges en fer, et récupéré plein de boutons de ma grand-mère. J’avais prévu de quoi faire 2 bouquets : un que je pourrais conserver et un que je mettrais en jeu lors d’une chasse au trésor. Tout était planifié.

Sauf le temps que ça me prendrait !

Sache que chaque fleur est composée de 6 pétales, 6 carrés de papier donc, que tu devras tracer et découper sur ta feuille. Sache aussi qu’un carré pas droit, c’est un pétale pas beau. Chaque pétale doit ensuite être plié puis collé, et c’est seulement après séchage que tu pourras assembler ta fleur en collant les pétales les uns aux autres puis en insérant la tige (avant de coller le dernier pétale). Pour ce faire, tu mettras un gros tas de colle liquide en priant très fort pour que ça sèche et que ça tienne. Puis tu colleras un petit bouton sur le haut de ta fleur (fais attention à ce que la tige ne dépasse pas et que tes pétales soient bien droits). Tu exposeras ensuite tes fleurs délicatement et sans trop les manipuler dans un coin de ta pièce jusqu’à assemblage final du bouquet.

Alors, oui, je dis LE bouquet parce que je me suis rendue compte que la cinquantaine de fleurs que j’avais prévu pour les 2 bouquets, ce n’était pas suffisant pour qu’ils soient bien fournis. Et en même temps, étant donné que j’ai fini l’assemblage à 23h30 la veille du mariage et que je n’avais toujours pas prévu de plan pour la chasse au trésor, ce n’était pas plus mal.

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : les fleurs en origami

Crédits photo : Photo personnelle

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : le papier pour la réalisation de mon bouquet

Crédits photo : Photo personnelle

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : mon bouquet en fleurs en origami, rouge et blanc // Photo : Caroline Bouchez

Crédits photo : Caroline Bouchez

Finalement, mon bouquet, je l’aime d’amour, et tous les compliments reçus n’ont fait que conforter mon choix. Mais malgré tout, si c’était à refaire, je pense que je ferais appel à quelqu’un de talentueux et qui en a fait ce métier. Et ça tombe bien finalement, puisque Madame Mistinguett s’est justement lancée dans la confection de bouquets et autres déco après son mariage.

Les bouquets des demoiselles d’honneur

C’est un petit cadeau que j’avais décidé de leur faire.

Je suis restée très simple (quelques fleurs en papier de soie rouge et blanc, des petits plumes pour la légèreté, et du sisal pour recouvrir les tiges en métal). J’ai ajouté quelques petits brillants le long du manche pour la touche finale.

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : le bouquet de mes demoiselles d'honneur en fleurs de papiers rouges et plumes blanches // Photo : Caroline Bouchez

Crédits photo : Caroline Bouchez

Les boutonnières du marié et des témoins

J’ai trouvé sur Internet un modèle de boutonnière en papier avec le tuto, et ça s’est avéré relativement simple à faire, et le résultat plutôt concluant.

J’ai juste collé une épingle à nourrice au dos de chaque boutonnière, un bouton sur le dessus et le tour était joué !

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : la boutonnière du marié

Crédits photo : Photo personnelle

Le porte-alliances

J’ai simplement acheté une boîte en carton en forme de cupcake que j’ai décoré de papier (décopatch) et de nœuds et cerises en tissu. J’ai placé un petit morceau de coton au fond et disposé les alliances.

Aperçu de mes DIY réalisés pour le mariage : le porte-alliance en forme de cupcake // Photo : Caroline Bouchez

Crédits photo : Caroline Bouchez

Voici pour le moment !

La prochaine fois, tu verras toutes nos confections liées à la décoration intérieure et extérieure du domaine !

Et toi, as-tu réalisé également beaucoup de DIY pour ton mariage ? Pas trop de prises de tête en perspective ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



19 commentaires sur “Do It Yourself ? Damn It Yourself ! – Partie 1”

  • Waouh chapeau pour le travail,je ne suis pas du tout capable(je manque aussi beaucoup de créativité).A la recherche de faire part,j’adore les tiens et le thème est vraiment chouette!BRAVO!

  • Je compatis pour la réalisation des fleurs en papier!! Je trouvais l’idée vraiment chouette des fleurs en papier mais j’avais déjà commandé mon bouquet. Je me suis dit alors que pour la cérémonie laïque ca permettrait de mettre des touches de couleurs sans que ce soit trop compliqué. J’ai trouvé alors qu’en bouquet de 3 fleurs, un carré de blanc de blanc à l’intérieur et un liséré fait au feutre sur les bords c’était vraiment chouette… J’ai un peu déchanté quand j’ai vu le temps qu’il me fallait pour faire 4 bouquets. Du coup exit le coup de feutre et tant pis si c’était pas découpé droit! 😉 On a aujourd’hui 32 bouquets et on en fera pas plus, on s’est dit que ca suffisait largement!

  • Le premier mot qui me vient à l’esprit en lisant cette chronique est jute “waouhhhhh”!!! Bravo pour toutes ces superbes idées et réalisations, et merci de témoigner du fait qu’avec quelques outils de base et beaucoup d’huile de coude, on peut réaliser des choses très très pro et réussies! Quels ont été les retours de tes proches sur le STD, le FP et la cohérence avec le reste de la déco? (j’ai hâte de voir la suite!).
    Nous avons réalisé également nos FP de A à Z avec powerpoint, sur un format qui se rapproche du tien, et nous y avons également consacré de très nombreuses heures (avec ma maman), mais comme toi nous en sommes très fiers! Et c’est super ensuite de vraiment pouvoir accorder l’ensemble de la déco et de la papeterie du mariage sur la base du FP, c’est aussi et surtout ça l’intérêt de le faire soi-même! Et pour moi il y a également un intérêt financier : le FP nous est revenu à moins de 2€ enveloppes et timbres compris, alors que ce type de modèle coutait bien plus cher…
    Je vais m’inspirer de ton menu “open bar”, je n’y avais pas pensé mais je trouve ça chouette d’annoncer la “suite” 😉

  • Olalala mais quel travail et quel talent!!! C’est magnifique!! Un vrai boulot de pro ! Ca me conforte dans l’diée que je ne suis PAS du tout manuel lol !! Mais WAHOUUUUH le boulot que tu as fait est dingue!

  • Woaw !!! Juste impressionnant ! Quel travail ! Tout est tellement pensé et précis ! C’est superbe !!! Bravo ! Tu m’étonnes que tes invités ont été bluffés !
    Trop hâte de voir la suiiiiite !
    Plein de bonheur Madame BeBop !

  • Félicitations, tout est top et l’ensemble super cohérent! Et pour moi c’est vraiment là que réside l’intérêt du DIY, difficile de faire aussi original et harmonieux sans y passer 🙂

  • Bonjour et bravo pour tout ce beau travail. J’ai une petite question sur ton faire-part… il ne necessite pas de rajouter une enveloppe si j’ai bien compris, mais les volets glissés dans la pochette ne risquent-ils pas de sortir du faire-part une fois fermé ?
    Ton bouquet est magnifique et j’adore celui des demoiselles d’honneur tout en légèreté ! Bravo !!

  • Bonjour,
    J’ai juste aimé toutes les choses que tu as faites 🙂
    As tu un tuto pour faire les faire parts? Comment tu as fait sur power point pour un rendu si génialisime 🙂

  • superbe tes DIY !!
    Nous avons à peut près réalisé les mêmes… mon bouquet, et celui de mes témoins, plus les boutonnières de Mr et ses témoins plus les 12 centres de table… outch
    Toute la papeterie aussi…
    et nombre d’autres choses…
    Au final nous avons des thèmes proches, puisque ma couleur directrice est aussi le rouge (en camaïeux), et notre thème cinéma vintage/rétro…

  • Bonjour,
    C’est vraiment jolie tout ce que tu a réalisé
    J aimerai beaucoup réalisé un bouquet pour les demoisselles d’honneur est ce que tu peut me dire comment tu a fait tout sa ? Merci d’avance

  • Quel boulot de réaliser ! Ayant décidé du type d’ambiance que nous aimerions je me suis déjà lancée dans la création de la déco
    (1 an à l’avance). Pour les faires parts nous ne savons pas trop par où commencer… J’aime beaucoup l’idée des pochettes. Combien de temps as-tu mis à réaliser ces 65 unités ? Les as-tu imprimés toi-même, ou laissée à un pro ? Merci pour ton aide 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *