Mon mariage tout en dentelle : Le cortège

Pour continuer à être à peu près à l’heure sur le planning, c’était donc le moment de partir du lieu de la cérémonie pour se rendre sur le lieu de la réception (à 20 minutes de route).

Mais figure-toi que déplacer 120 personnes n’est pas une mince affaire, surtout lorsque les 120 personnes en question sont en train de discuter une coupe de champagne à la main. Ma wedding planner et tous nos témoins s’y sont mis, mais au bout de 10 minutes, force était de constater que pas grand monde n’avait bougé…

Je commençais tout juste à stresser vaguement lors que j’ai croisé B., la tante de M. Dentelle. Voyant ma détresse (toute relative car j’avais aussi une coupe de champagne à la main), elle m’a aussitôt proposé son aide. Et disons que la tante de M. Dentelle a une voix qui porte et une autorité naturelle : en 2 minutes, elle avait non seulement informé tout le monde que c’était le moment de partir mais surtout, elle avait réussi l’exploit de déplacer le troupeau de nos invités vers leur voiture.

Très forte. Chapeau.
Si c’est pas déjà fait, je te conseille fortement d’inviter ta tante B. à ton mariage.


(Photo CousineDentelle)

(Ca rend plutôt bien ma déco pompons sur porsche, tu ne trouves pas ?)

Il s’en est toutefois ensuit une sorte de joyeux bordel. En passant, chacun avait pris quelques morceaux de tulle et un itinéraire dans un panier à l’entrée de la propriété.

Et pendant que certains décoraient leur voiture (avec plus ou moins de goût), d’autres cherchaient la leur loin loin au bout de la petite route.


(Photo PoteDentelle)

D’autres encore avaient déjà démarré et attendaient au volant ou même faisaient mine de commencer le trajet.

Nous étions de ceux au volant de leur voiture… mais notre voiture était garée dans la mauvaise direction ! Pendant notre demi-tour, plutôt pas simple sur cette petite route avec plein de gens autour, je voyais de plus en plus d’invités partir. Je me suis un peu maudite de leur avoir fourni des itinéraires et à un moment, j’ai commencé à faire le deuil de mon fameux cortège de klaxons.

Tant pis, ça ne se ferait pas…
Snif.
(Enfin, encore une fois, un snif tout relatif au vu de mon sourire sur les photos !)


(Photo FrèreDentelle)

Mais bien sûr, nos invités nous attendaient tous sagement un peu plus loin à la sortie du village, vitres ouvertes, sourires arborés et klaxons déliés. J’ai eu envie de tous les embrasser pour les remercier mais j’avais mis 1 heure à rentrer mes mille et un jupons dans la Porsche alors j’ai préféré claironner mon bonheur en agitant ma main à travers le toit ouvrant.


(Photo FrèreDentelle)

M. Dentelle et moi avons roulé 20 minutes jusqu’au Château de Frazé, rien que tous les deux dans notre petite voiture de sport. A part les quelques klaxons, c’était un moment très calme et paisible entre nous. L’habitacle de la voiture semblait déborder d’une excitation sourde, j’avais des crampes dans les joues à force de sourire et M. Dentelle me regardait sans cesse à la dérobée avec des yeux d’amoureux.

C’était un chouette moment.
Exactement comme je l’avais imaginé.

Allez, encore une petite photo de la voiture pour la route (c’est le cas de le dire) :


(Photo FrèreDentelle)

(A l’arrivée, le panneau avait disparu. Il a dû s’envoler pendant le trajet. Oups…)

Et toi ? Cortège ou pas ? Tu penseras à garer ta voiture dans le bon sens ? Tu aurais douté que les invités allaient attendre les mariés ? Tu as tendance à stresser pour rien comme moi ? Raconte !

Une cérémonie laïque sur la pelouse de la propriété familiale, une réception dans un château et une superbe robe en dentelle (gros craquage), on a sorti le grand jeu pour notre mariage d'août 2010... Au final, un mélange de traditions et d'une foule d'idées dénichées sur internet, pour une journée riche en émotions et très importante symboliquement ! (Le tout alors que j'avais juré par tous les dieux que je ne me marierais jamais parce que soit disant ça ne sert à rien... Hmmm. Ne jamais dire jamais. Ok, on ne m'y reprendra plus. Promis. Plus jamais.)

Commentaires

  • Avatar
    Répondre
    3 décembre 2010

    Je fais le décompte des épisodes qu’il reste à raconter avant que l’on arrive à la fin!

    Très joli ces pompons en tout cas!

  • Avatar
    mademoiselle.mau
    Répondre
    3 décembre 2010

    Chouette conseil le sens du « garage » de la voiture 🙂
    Je vais souffler ça à l’Amoureux! Les questions techniques c’est pour lui 🙂

    Les petits pompons sont très très chouettes! C’est très joli!

    Merci pour tes petites histoires sur ton mariage. Je lis tout cela avec un grand plaisir.

  • Avatar
    lili
    Répondre
    3 décembre 2010

    je n’ai pas de tante B. mais il va falloir réfléchir à comment faire bouger les invités vu que le repas ne se fera pas sur le lieu du VDH…

  • Avatar
    Répondre
    3 décembre 2010

    Cortège, à fond!!!!!! Voiture balai, tulle, klaxons et compagnie. Tout le monde a intérêt à nous attendre et à nous suivre, les témoins sont déjà prévenus!
    En passant: très réussis les pompons!!!!

  • Avatar
    Lulu
    Répondre
    4 décembre 2010

    J’adore te lire …. tu me fais sourire et passer un bon moment à chaque fois !!!!

    Tes pompons étaient superbes et rendaient drôlement bien sur cette jolie voiture !!!

    Pour nous le VH se fait au même endroit que le repas et le lieu est à à peine 1km5 donc à mon avis y’aura pas de cortège mais à vrai dire ça m’ennuie pas vraiment….

    Bonne journée

  • Avatar
    sael
    Répondre
    16 décembre 2010

    Les klaxons c’est tout le sel du mariage; C’est quoi l’adresse de tante B que je l’invite (la Normandie, c’est sympa) sinon je pensai à un porte voix ou un chien de berger…
    Je sens qu’on n’est pas encore arrivé au repas

  • Pingback: Décoration du sapin de Noël avec des pompons récupérés | Mademoiselle Dentelle
    Répondre
    22 décembre 2010

Poster une réponse