Mon mariage coquelicot – Les retrouvailles à la mairie et la cérémonie civile

La voiture se gare sur la place de la mairie. Alors là, tout s’affole : mon cœur, mon père, le photographe, qui descend vite de la Jaguar.

Et mon regard qui ne sait où se poser… Allez, on respire et on pose le pied à terre. Des détails techniques me permettent de revenir à des éléments concrets, et de laisser de côté les émotions afin de ne pas en venir trop vite aux grandes eaux. Euh, comment je fais, déjà, pour sortir avec ce jupon qui m’encombre ?

Heureusement, le chauffeur a l’habitude, et me conseille en toute discrétion. Il l’a d’ailleurs fait tout au long des déplacements de la journée, c’était parfait.

voiture mariée

Sortie réussie. Je lève la tête, et là, ils sont tous là… et surtout LUI !

Il s’avance, tout sourire et tout ému. Il me souffle “Je ne la voyais pas comme ça, tu es superbe !” Yes ! Comme quoi, malgré le fait que ma mère ait dévoilé la couleur rouge et qu’il connaisse le thème, nous avons réussi à le surprendre !

On s’accroche par la main pour se donner du courage, et on se jette à l’eau. Des bisous de tous côtés, et des flash en pagaille avec les invités, la famille. Et moi qui trouve le moyen de dire à tout le monde à quel point leurs tenues sont bien choisies, leur vont bien…

Je découvre mes témoins, mes amies : leurs robes coquelicot, les bagues coquelicot, les broches coquelicot… elles ont joué le jeu à fond ! Je me sens comme une invitée et une fraction de seconde après, je réalise : “Ah mais non, c’est moi la mariée, aujourd’hui !”

Il fait froid dehors, beaucoup sont en manteaux… Nous les faisons entrer fissa.

Je m’apprête à entrer dans le hall avec mon père, quand ses meilleurs amis, un couple qui me connait depuis ma naissance, arrivent en courant. Leur fille s’est mariée l’an dernier en robe intégralement fuchsia, du même style que la mienne ! La maman est tout sourire et me dit “Waouh, attend, j’envoie de suite une photo à C… !”

Les invités sont dans la salle des mariages. Dans le hall, ils sont tous prêts : nos 4 enfants – 2 chacun – ma mère et son père, lui et sa mère. Elvis entonne sa chanson d’amour et ils avancent. Un peu trop vite, d’ailleurs. Du coup, mon père et moi attendons avec quelques amis, restés dans le couloir car la salle est un peu juste.

Mais elle contiendra tout le monde, contrairement à l’avis de l’adjointe au maire, très négative durant tous nos préparatifs. Une réussite donc.

C’est notre tour !

Pris par l’émotion, nous ne nous sommes même pas assis de toute la cérémonie ! Ni nous, ni nos témoins.

mariage à la mairie

L’adjointe au maire lit ses textes, impressionnée par le nombre d’invités. C’est très factuel.

L’un des témoins de mon mari pleure. Il a été témoin de beaucoup d’événements de sa vie, depuis presque 20 ans, notamment de son divorce difficile. Alors être à ses côtés pour ce mariage l’émeut plus qu’il ne veut l’avouer… Et cela nous fait rire. Il plaisante : c’est parce qu’ à la lecture des infos administratives, l’adjointe a dit son âge !

Nos témoins ont tous la quarantaine, petite ou grande… L’ambiance est bon enfant, et tout se déroule avec beaucoup de simplicité et de convivialité. Les signatures sont faites. Les invités sortent, j’en profite pour faire une photo avec mon frère.

Puis j’attends, j’épie afin qu’ils aient le temps de mettre en place la haie d’honneur, car le marié est prêt à foncer dehors. Je le retiens par un bisou.

Haie d’honneur sous les ustensiles de cuisine et de crêpier, notre métier ! Une surprise pour lui ! On nous réclame de tous côtés pour les photos. Nous posons avec son neveu, venu en costume Écossais, celui-là même qu’il portait à son mariage, l’an dernier.

Les sonneurs sont là, le mariage breton commence ! Le curé passe en coup de vent nous féliciter, et file à la chapelle. Je suis surexcitée, j’ai hâte d’être dans cette superbe chapelle, le vrai moment d’émotion… Car à la mairie, je n’ai pas le sentiment d’avoir été émue. Juste sereine et heureuse. Les photos nous prouveront le contraire : oui, nous avons tous les deux eu des larmes d’émotion…

Nous posons devant les voitures. Oui LES voitures, car le marié est arrivé en voiture Tuning, celle d’un de ses meilleurs amis. Il a organisé cela en catastrophe deux jours avant, ne trouvant pas de tracteur ! Il ma raconté ensuite qu’en cachette, ils s’échangeaient des SMS : “Ouf, elle démarre”… Le copain ne l’avait pas sortie depuis plusieurs mois, et il était très fier de le faire pour une si belle occasion.

voiture du marié
voiture marié tuning

Certains commerçants et amis sont sur le pas de leur porte pour nous féliciter. Le cortège se met en place et traverse la campagne… en klaxonnant ! Les invités doivent se demander où nous les emmenons. Surprise !..

Et toi ? Comment a réagi ton homme, quand il t’a vue en mariée pour la 1ère fois ? Tu as eu aussi du mal à réaliser que la mariée, c’était bien toi ? Ta cérémonie civile a-t-elle été source d’émotions ? C’est à toi !

 



3 commentaires sur “Mon mariage coquelicot – Les retrouvailles à la mairie et la cérémonie civile”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *