M-14 (juillet), de beaux bijoux pour nos fiançailles – Partie 2

Maintenant que je t’ai expliqué ce que nous voulions nous offrir à l’occasion de nos fiançailles, il est temps de te parler de la recherche de ces bijoux à proprement parler, et d’entrer enfin dans le vif du sujet avec les débuts concrets de nos préparatifs !

Le lancement de nos recherches

Mi-juillet, alors que nous étions chez mes parents à Annecy pour fêter mon anniversaire, j’ai suggéré à mon Amoureux d’aller faire un tour dans la vieille ville pour profiter du soleil, aller à la Fnac et regarder ce qui se fait en terme de bagues de fiançailles et d’alliances (et aussi comparer nos goûts en la matière pour éviter une mauvaise surprise, mais ça je n’en ai rien dit).

Nous avons donc jeté un œil à la boutique où ma sœur avait acheté sa bague de fiançailles et où elle avait choisi son alliance, ainsi qu’à la bijouterie en face où j’avais noté quelques années plus tôt le bon goût de la personne garnissant la vitrine.

Dans la première boutique, rien ne nous a plu. C’était joli mais bien trop conventionnel à nos yeux.

À ce stade, nous regardions autant les alliances que les solitaires, car il s’agissait de définir ce que nous voulions plus encore que de choisir LA bague que mon Chéri m’offrirait lors de LA demande (surtout, pas de pression pour Monsieur Pragmatique !). Nous avons discuté budget sans trop en parler, et j’ai bien senti que mon chéri globalement assez mal à l’aise, probablement parce qu’il avait trop peur de faire un faux pas ou de me décevoir.

Des bijoux pour nos fiançailles : une bague pour moi et une montre pour lui

Crédits photo : Photo personnelle

Voici la bague de fiançailles et l’alliance de ma sœur.

***

Petite anecdote concernant ses bagues :

Comme ma sœur tenait à ces modèles sertis de diamants alors que c’était au-dessus des moyens de son Chéri (je ne suis pas la seule à tenir à cette histoire des symboles et de statuts ! Je ne t’ai pas menti sur la place du diamant dans la famille !), elle a contribué au paiement de ses deux anneaux, et a reçu l’un à la mairie et l’autre pour son premier anniversaire de mariage, question de compromis. J’admire ce symbole de modernité de leur amour et leur sens de l’égalitarisme !

***

Nous avons aussi évoqué les bagues de ma sœur, qui étaient en vitrine, et nous avons été soulagés de découvrir que nous trouvions tous deux que c’était un peu “too much” par rapport à la vision encore floue que nous avions de notre mariage. Nous voulions partir sur quelque chose de plus subtil. Travaillé, raffiné, élégant, et pas trop commun…

En tout cas pour mes bagues, car mon Chéri ne s’imaginait par porter autre chose qu’un anneau en or des plus simples (on notera combien c’est cohérent avec notre ennui devant des modèles “trop conventionnels”, ahem). Nous avons également confronté à cette occasion nos deux visions de mon alliance. Comme je te l’ai dit, pour moi, elle devait inconditionnellement contenir des diamants, mais pas trop. Pour lui, ce devait être une version éventuellement plus travaillée de la sienne, mais sans pierres.

Dans la deuxième boutique où nous sommes allés, nous avons repéré un anneau qui contenait un nuage de micro-diamants. Ce n’était pas encore ça, en particulier la version masculine de l’alliance, mais nous étions sur la bonne voie. Rassurés, nous décidons de repousser la recherche de nos alliances à une date indéterminée, et en avons profité pour prendre la taille de mon annulaire gauche.

Des bijoux pour nos fiançailles : une bague pour moi et une montre pour lui

Crédits photo : Tableaux Pinterest

Je n’ai pas de photos de cette bague, mais voici à la place une capture d’écran de mon tableau d’inspirations Pinterest fortement influencé par cette découverte !

Après ces deux boutiques, nous avons donc continué d’errer dans la vieille ville car je n’avais pas particulièrement préparé de tour des bijouteries, et que je souhaitais laisser à mon Chéri le temps de digérer l’approche *imminente* de notre mariage (enfin, du début des préparatifs), qui signifiait un peu plus d’investissement qu’un simple “bon ben, let’s go“. Après ça, j’ai cessé de mettre la pression à mon Chéri pendant quelques temps (une dizaine de jours, qui m’ont semblé une éternité).

La recherche de la montre

En parallèle, je me suis lancée dans le plus grand secret dans ma recherche de montre de fiançailles sans connaître le budget de la bague, même si je tenais à ce que les montants soient similaires, par souci d’équité. J’ai donc d’abord flâné sur des sites de bagues de fiançailles pour connaître le prix des anneaux qui me plaisaient, avant de me rendre compte que rien ne me plaisait vraiment…

Je me suis alors résignée à aller à l’aveugle niveau budget, et j’ai donc regardé toutes sortes de belles montres et réfléchi à ce qui me plairait et plairait à mon Chéri. Pour certains modèles, le prix était indiqué “sur demande”, et ça m’effrayait beaucoup. Je suis donc allée me balader dans la rue principale de Zurich sur ma pause de midi, et j’ai fait du lèche-vitrine chez plusieurs grands noms de l’horlogerie. Je suis même entrée dans quelques boutiques de luxe pour le plaisir des yeux et pour voir ce qu’ils me proposaient, et j’ai été reçue par un sourire poli quand j’ai annoncé mon budget maximal de 3 000 francs suisses (environ 2 770€ à cette époque-là) : c’était pour eux l’entrée de gamme. Gloups. Je n’avais aucune idée qu’une jolie montre sans pierre ni métaux précieux puisse coûter aussi cher ! Je tenais à acheter une belle montre de qualité, qui n’aurait pas pu être offerte par n’importe qui, et qui durerait au moins toute une vie, mais pas à mettre mon Chéri mal à l’aise autant que moi avec la montre de mes dix-huit ans !

Je me suis alors tournée vers des enseignes multi-marques qui avaient des montres plus accessibles tout en restant orienté haut de gamme. J’ai sélectionné trois modèles qui correspondait aux critères (montre automatique, cadran rond idéalement entre 41mm et 44mm de diamètre, heure analogique, boîtier acier gris, bracelet cuir de couleur sombre ou bleue, verre saphir, look sobre et professionnel, avec un rappel de bleu sur le cadran, entre 2 500 et 3 000 francs suisses), mais aucun ne constituait un coup de cœur.

Des bijoux pour nos fiançailles : une bague pour moi et une montre pour lui  

Crédits photo : Montage personnel

De gauche à droite : un modèle DeVille Prestige de diamètre 39,5mm de chez Omega,
un modèle Classima de diamètre 42mm de chez baume&Mercier,
et un modèle Longines Master Collection aussi de diamètre 42mm de chez Longines

Et après quelques semaines à ne savoir que faire, j’ai avoué à Monsieur Pragmatique que je tenais à lui offrir également un cadeau de fiançailles – une montre dans la plus pure tradition vieille-France que j’avais découverte grâce à Internet (ahem) – mais que j’étais tétanisée à l’idée de faire un choix qui ne lui plairait pas. J’avais également le sentiment qu’il se trouvait dans une position similaire vis-à-vis de la bague de fiançailles, et je ne m’étais pas trompée ! Quand il m’a avoué, lui aussi, son angoisse (surtout vis-à-vis des bijoux que je possédais déjà), je lui ai proposé de faire nos recherches ensemble. Et avant tout, de venir me donner son avis sur les trois modèles de montres que j’avais fait mettre de côté.

Nous sommes donc allés dans la boutique, et en le voyant faire la moue devant les trois modèles, je me suis remerciée d’avoir eu le cran de lui demander de choisir. Comme pour moi, aucune des trois ne constituait un coup de cœur, mais il semblait que je n’avais pas visé trop loin du but. Nous avons ensemble regardé les variantes des différents modèles, mis de côté les boîtiers trop bleus (il préférait une montre plus neutre, qui attirerait le regard en rendez-vous ou en soirée, grâce à son élégance et non sa couleur) et ceux trop petits. Nous avons même regardé les variantes sans aiguilles bleues. Nous avons feuilleté un moment les catalogues, jusqu’à trouver LA montre… que je te montrerai lors du récit de la demande.

Et toi, as-tu décidé de gâter ton Amoureux de la même façon à l’occasion de votre engagement ? À quel point avez-vous dû réajuster la vision que vous aviez chacun de vos anneaux ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



2 commentaires sur “M-14 (juillet), de beaux bijoux pour nos fiançailles – Partie 2”

  • L’idée d’un cadeau pour ton fiancé est vraiment chouette et j’aime beaucoup que finallement vous ayez eu les meme difficultés a trouver pour l’autre. Y aller ensemble a du être un moment assez sympa. Du coup tu nous fais patienter avant de voir le resultat final !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *