Mon mariage Cinéma : la nuit de noce et le rebond !

Il est 5h30, nous prenons possession de notre charmante tour.

Tour des mariés

Le rez-de-chaussée est composé d’une petite kitchenette. Je monte prudemment l’escalier en colimaçon, qui n’a pas de rambarde…

Escalier de la Tour

Nous arrivons au 1er étage, et nous découvrons notre lit !

Lit des mariés

Je profite que Mr Black est redescendu pour lui déposer, sur son oreiller, son cadeau de mariage qu’il devait initialement recevoir la veille, mais j’ai comme qui dirait “un peu oublié”. Je me dépêche, autant que ma robe le permet, de rejoindre la salle de bain au 2ème, afin de savourer la surprise d’en haut !

Mr Black remonte, il me parle de choses et d’autre, je me contente “d’humumer” à ses phrases pour que ma voix ne me trahisse pas. Mais si ! Un petit exemple d'”humumage” ? Lui : “Mon cœur, il était bien notre mariage !” Moi : “Hum”.

Quand j’entend : “Bah ?! C’est quoi, ça ??”

Moi :  “Humm !!”

Lui (consterné) : “Aah, mais moi je t’ai rien acheté, je savais pas que ça se faisait !!”

Moi : “Je l’ai pas fait pour ça, nounouille…”

Épilogue de la conversation, Mr Black à reçu un des meilleurs guides pour aller à Walt Disney World, en anglais bien entendu… Ça l’occupera ! Il se rattrapera à notre 1er anniversaire de mariage, en m’offrant un livre sur la photographie !

Vient le moment fatidique, celui où la princesse redevient citrouille une fille normale.

Je commence par les épingles de mon chignon. C’est impressionnant le nombre d’épingles qu’il pouvait y avoir sur ma tête ! On profite de ce moment privilégié pour refaire le mariage, se raconter les secrets qu’on retient depuis des mois… Puis je me regarde une dernière fois en tenue d’apparat. Je ne réalise pas encore que c’est bien moi qui suis dedans que je dois déjà l’enlever ! C’est nul…

Mr Black m’aide à retirer ma robe, je dois avouer que ça fait du bien, quand même !

Je lui fais le plaisir de défiler dans la lingerie achetée pour la nuit de noce, mais en toute honnêteté, à 6h du mat’ en sachant que les gens arrivent pour le rebond vers 11h-11h30, tu as autre chose en tête que de t’accrocher aux lustres ! Donc, je me suis contentée du défilé ! J’avais quand même prévu un pyjama, neuf et en soie – le pyjama pilou-pilou qui a 8 ans, je n’ai pas osé lui faire ça…

On se fait notre petit plaisir et on lit notre livre d’or, les cartes et on ouvre notre unique cadeau : 6 flûtes à champagne, gravées à la date du mariage et à nos noms, offertes par la sœur de Mister Black ! Enfin, après avoir regardé nos alliances une dernière fois,  nous sombrons dans un sommeil bien mérité et surtout très apaisé, avec dans la tête des milliers d’images magiques…

Le réveil fût lui bien moins magique.

Mais ma foi on était assez en forme, malgré le peu d’heures de sommeil. Mr Black récupère le petit-déjeuner préparé par le domaine, dresse la table et après s’être régalés, on se fait notre petit plaisir de jeunes mariés en prenant un bon bain à deux.

On revêt nos habits “de rebond”. Pour Mr Black, une chemise blanche et le pantalon de son costume et pour moi, la robe de mariée de ma maman. Elle était initialement prévue pour la Mairie, mais j’ai préféré lui attribuer sa journée.

Jeune mariée

On parcourt les quelques mètres qui nous séparent de la salle du rebond. Un petit pincement au cœur en passant devant la salle de la veille et nos premiers amis arrivent. Tant mieux, ils chassent la déprime imminente et vont nous aider à préparer la salle !

On installe les tables, les nappes, et puis je tombe sur les compositions florales de la veille, qu’on avait stockées avant de les jeter. Hop ! On les réutilise. Le traiteur nous avait prévenus qu’il laissait toutes les bouteilles ouvertes, on a donc du blanc, du rouge, du rosé et le Coca acheté pour l’occasion, à foison. Si on avait su, on aurait pas acheté de vin en plus ! Ma foi, je suis satisfaite du résultat, pour un rebond à la bonne franquette :

Salle de rebond

Mr Black avait préparé des lasagnes maison que l’on avait congelées. Je m’empresse donc de les mettre au four. Tout le monde est arrivé. Qu’est-ce que je suis ravie de les revoir ! Je reste persuadée que le rebond m’a évité le wedding-blues !

Au moment de sortir le fromage et le plateau de fruits préparés par nos soins, on se rend compte que le traiteur a aussi laissé tout ce qui était ouvert, donc le fromage du mariage mais aussi toutes les verrines, des choux et quelques parts de gâteau.

Si tu savais comment j’étais heureuse de pouvoir en profiter le lendemain ! D’autant plus qu’il avait aussi laissé les flans de légumes maison, le pain et des galettes de pomme de terre… C’est tout bête, mais comme je n’avais pas faim à ce moment du mariage, j’étais ravie de pouvoir profiter le dimanche soir des mets que j’avais ratés le jour J !

Tout le monde se remet tranquillement après cette courte nuit. On reçoit un magnifique bouquet de fleurs d’amis qui n’étaient pas présents, 2 autres coupes à champagne avec nos prénoms peints à la main…

Quand je vois le frère de Mr Black préparer un coup en douce ! Il vient me chuchoter à l’oreille qu’il a une surprise  pour son frère et qu’il faut qu’il sorte… Je m’exécute sagement, et quand je fais sortir Mr Black de la salle, une Camaro l’attend à l’extérieur – sa voiture fétiche ! – pour aller faire une balade !!

Je retrouve mon gosse de 3 ans à qui on offre un nouveau jouet, qui part donc faire un petit tour sous les yeux jaloux de quasi tous les mâles de l’assemblée. Pour la petite histoire, la Camaro appartenait à un invité de la salle d’à côté. Quand mon beau-frère l’a vue, il n’a pas pu s’empêcher d’aller quémander une petite balade pour le jeune marié…

Il revient donc, ravi mais persuadé que je vais lui en acheter une. HUM… (du verbe “humumer”, tu te rappelles ?)

Mr Black en Camaro

Camaro de mariage

Les premiers moments difficiles commencent, nos 1ers invités s’en vont “définitivement” et mes premières vraies grosses larmes sont versées. Puis, comme chaque chose a une fin, on charge la déco et les restes du repas dans les voitures et on rentre, à regret : c’est vraiment fini.. !

Je te rassure, le soir on était encore une bonne dizaine à manger ensemble. Donc, pas le temps de déprimer, d’autant que les premières photos sont téléchargées et puis on ne rêve tous que d’une seule chose : notre lit !!

Toutes photos : D.R.

Et toi ? Tu as prévu de faire un retour de noces ? Toi aussi, tu appelles ça un “rebond” ? Tu vas porter une tenue spéciale, pour l’occasion ? Ton fiancé aussi, il croit au Père Noël ? Raconte !



5 commentaires sur “Mon mariage Cinéma : la nuit de noce et le rebond !”

  • Aïe aïe aïe aïe, c’est vrai que c’est un peu ambigü à ce moment là, comme tu le dis entre l’envie de dormir et de se poser de toute cette effervescence mais aussi de se dire que bah… c’est passé….

    Merci de ce témoignage!!

    Karine

  • oh oui le blues du dimanche … c’est dur !
    1 mois et demi que nous sommes marié ,ça passe si vite ! mais c’est si bon de repenser à tous ces magnifiques moments .

  • mariage toujours aussi sympathique et effectivement le lendemain de la mariée ( c’est comme ça comme dit chez moi) est une bonne porte de sortie en douceur ça ou le voyage de noce !!!!!!

    Bonheur, joie, amour et tout ce que vous désirez pour la vie

  • Complétement d’accord avec toi pour les “restes” du traiteur.
    Un de mes meilleurs souvenirs de mariage reste la dégustation de trois choux de pièce moitié en amoureux dans le canapé, après que la tempète mariage soit retombée. Et ils était tellement meilleurs que le jour j avec le stress de l’ouverture de bal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *