Mon mariage Breton : un retour de noces aux crêpes !

Et voilà, notre journée est passée. On a dormi 5 heures et on petit-déjeune au gîte avec  nos proches, pour profiter un peu plus de leur présence. La pluie n’arrête pas de tomber. Du coup, on se rend encore plus compte de la chance qu’on a eue la veille. Mais on n’a pas le temps de traîner. Il faut installer le buffet froid avant l’arrivée des invités ! Heureusement, nous avions demandé un ménage intermédiaire de la salle (et dans les toilettes) car avec toute cette pluie, impossible de profiter de l’extérieur du château.

Petit-déjeuner des mariés

Toutes les provisions ont finalement tenu dans le frigo (toutes ces péripéties pour rien !). Mais sortir tous les plats et installer le buffet n’est pas si évident. Finalement, les invités, arrivant au compte-goutte, se sont naturellement proposés pour nous aider. Nos mères commencent la vaisselle des coupes de champagne et une fois que presque tout le monde est là, on lance un apéritif improvisé.

Je commence par me servir, puis d’autres invités se lancent à leur tour. On se réinstalle dans la salle du repas de la veille. Certains reprennent la même table, d’autres changent. Certains ne sont finalement pas venus, d’autres sont restés… Il nous est donc impossible de dire combien de personnes sont présentes.

Buffet

Tout le monde se régale, j’aperçois même quelques personnes qui vont se resservir. Je leur glisse alors discrètement qu’il faut garder un peu de place pour le dessert.  Je t’en avais un peu parlé, nous avons fait appel à un crêpier et il est sur le point d’arriver !

Nous voulions faire partager à nos proches un peu de “l’esprit breton”. Toutefois, un repas fait entièrement de crêpes n’aurait pas forcément été apprécié par nos proches bretons, pour qui les crêpes font partie d’un repas familial dans la cave. De coup, nous avions trouvé ce compromis : buffet froid (viandes, charcuteries, crudités, chips…) et crêpes sucrées.

La surprise est totale. Les 2 crêpiers sont vite submergés, mais chacun attend son tour tranquillement. C’est une nouvelle occasion pour les invités de se “rencontrer” et d’échanger ensemble, notamment sur le nombre de crêpes dégustées !

Plusieurs personnes m’ont fait part de leur plaisir de manger des crêpes bretonnes. Ils attendaient ça avec impatience et était un peu déçus de repartir sans en avoir goûté, la veille…

Crêpes bretonnes

Pour accompagner les crêpes, de la musique bretonne est lancée et beau-papa s’improvise professeur de danse locale. Une super ambiance règne dans la salle. La famille bretonne, qui s’était plus ou moins retenue hier – l’émotion est généralement tout en retenue, dans la famille de Monsieur – se lâche complètement. On a le droit à une chanson à plein poumon par mon Beau-Frère-Témoin, reprise par toute la famille !

Certaines personnes commencent déjà à partir : elles ont des trains ou des avions à prendre, ou beaucoup de route pour rentrer chez elles. Chaque au-revoir est plein d’émotion, il y a pas mal de personnes qu’on ne reverra pas avant un moment. Il y en a que j’ai découvertes ce week-end et que j’adore déjà… Un vrai ascenseur émotionnel !

Entre deux au-revoir, je passe glisser un mot aux personnes que j’ai choisies pour leur offrir nos vases-centres de table. Nous avons acheté 16 vases, sans nécessité d’en avoir autant, c’était l’occasion pour nous de distinguer nos proches (mères, sœurs, tantes, grand-mères…) par ce petit présent. Et aujourd’hui, c’est un réel plaisir de voir ce petit bout de notre mariage chez eux !

vase centre de table et cadeau d'invité

Sur les coups de 16/17h, une fois toutes les crêpes dévorées, le mot d’ordre est donné : il faut ranger ! C’est comme ça que tout le monde s’est mis à ranger sa table, à soulever et plier les nappes pour rendre la salle nickel. Voir tant de volonté est vraiment touchant, tant pour la mise en place du buffet que le rangement de la fin. On en profite donc pour offrir une bouteille de champagne à ceux qui sont restés jusqu’au bout avec nous, afin de les remercier de leur investissement.

Je laisse Monsieur finir le rangement avec une équipe réduite (notamment le partage du restant de champagne, vin et autres entre les familles) et je rentre au gite avec ma sœur-témoin et ma nièce. L’occasion de passer un moment privilégié avec elles et de revenir sur les temps forts de ce week-end, qui n’est pas encore fini !

Des amis ont loué une maison juste à côté avec piscine, jacuzzi et sauna. Nous avons donc prévu de les rejoindre. Nous amenons une partie des restes du buffet, quelques bouteilles qui ont été ouvertes, du champagne. Quoi de mieux que de finir un week-end de mariage, entourée de mes plus proches amies, dans un jacuzzi avec une coupe de champagne ?

Le lendemain est encore rempli d’émotion. Ma famille reprend la route, direction Paris, bien chargée. Avec Monsieur, nous rejoignons la chambre d’hôtes que nous avons louée pour nous remettre de nos émotions, une petite maison au fond du jardin. Notre voyage de noces ne sera pas pour tout de suite, pour des raisons de climat et d’agenda, mais je ne souhaitais pas rentrer directement chez nous, je voulais rester encore un peu sur mon nuage…

Lundi soir, nous sommes complètement vidés de notre énergie. On en profite pour ouvrir notre livre d’or et les nombreuses cartes de notre urne. Encore une occasion de se prendre tout l’amour de nos proches en pleine figure !

Toutes photos : D.R.

Et toi, tu as prévu quelque chose pour le lendemain ? Tu pars en voyage de noces tout de suite, ou tu fais durer le plaisir ? Raconte !



17 commentaires sur “Mon mariage Breton : un retour de noces aux crêpes !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *