Mes accessoires de princesse moderne

Tu te souviens, je t’avais raconté comment on m’avait poussé à signer le bon de commande de ma robe de mariée, et qu’heureusement, l’essayage suivant s’était beaucoup mieux passé ? À l’approche de notre grand jour, je t’avais dévoilé la dentelle mais pas la robe en entier pour éviter toute indiscrétion. Et bien je vais aujourd’hui te la révéler, et te montrer comment j’ai choisi de l’accessoiriser !

J’ai donc eu un coup de foudre pour le modèle Nomade de la collection 2017 de Bochet Créations, et son top manches trois quart dans la dentelle « Ottawa » !

Comment accessoiriser ma robe de mariée ?

Crédits photo : Photos personnelles

Le modèle initial

Après hésitations entre un ruban de satin, une rangée ou un seul bouton en perle pour fermer le top, j’ai fini par opter par un bouton unique sur les conseils de mes accompagnatrices. Simplicité, quand tu nous tiens…

Comment accessoiriser ma robe de mariée ?

Crédits photo : Photos personnelles

… avec la dentelle retenue, avant que les boutons de perle ne soient cousus 

(Tu me pardonneras la qualité approximative des photos prises avec un smartphone…)

Des chaussures jolies et confortables ?

Rahh… les chaussures. Sincèrement, je ne pensais pas passer autant de temps à chercher la paire idéale. Avec une robe si fluide, je me doutais qu’on verrait mes petits petons, alors j’ai pris mon temps pour choisir – c’est peu de le dire… ! Je crois que ma quête a duré environ quatre mois.

J’avais pourtant des critères assez précis :

  • Un talon de 6 à 8 cm, hauteur à laquelle je suis habituée, si possible de forme carrée pour un maximum de stabilité.
  • Qui maintiennent bien la cheville, idéalement avec une bride. Adieu les escarpins, bonjour les salomés ?
  • Confortables, pour pouvoir les porter le plus longtemps possible ! L’ourlet de la robe serait calculé selon la hauteur de mes chaussures. Je voulais éviter de finir à plat, à soutenir ma robe à la main le reste de la soirée…
  • De couleur bleu marine, bleu ciel, cuivré ou champagne. Aux couleurs du mariage, donc. Il faut croire que je suis une maniaque du détail… jusqu’aux orteils !
  • Pas trop chères, j’espérais trouver pour 150€ maximum.

J’ai d’abord eu un coup de cœur pour cette paire bleu marine chez Minelli :

Comment accessoiriser ma robe de mariée ?

Crédits photo : Sandales Barbel - Minelli

… avant d’y renoncer, à regrets :

  • Au bout de 10-15 minutes à trotter avec dans le magasin sous les regards désabusés des vendeuses, je sentais bien qu’elles n’allaient pas « se faire à mon pied » (« elles vont se détendre, Mademoiselle » – Traduction : « Elles vous iront après les avoir porter 53 fois et récolter 19 ampoules« . Oui… mais non. Merci, vraiment.)
  • Ma mère avait raison (ça fait 27 ans qu’elle a souvent raison…) : la couleur bleu marine était trop foncée pour une robe ivoire. Je suis même allée jusqu’à acheter la paire en question pour la placer sous une robe de mariée ivoire. On ne voyait que ça, ça n’était pas le but recherché.

Retour à l’envoyeur. Adieu chaussures bleu marine. Il me fallait trouver une couleur plus pastel.

À partir de ce moment-là, il me semble que j’ai tout essayé : les magasins physiques, les boutiques en ligne, les grands magasins, les souliers sur mesure (à plus de 300€ la paire chez Alix de la Forest, j’imaginais que la cambrure de la création serait calculée sur mon pied… Et bien non. Les couleurs, la hauteur de talon, la demie pointure… Et basta. Merci. Au revoir. Du demi-mesure plutôt, oui…)

  • Du bleu ciel chez la marque anglaise Charlotte Mills :
Comment accessoiriser ma robe de mariée ?

Crédits photo : Charlotte Mills - modèle Lottie Blue

Problème : la marque n’a aucun point de vente en France… Or, il était impensable pour moi d’acheter des chaussures (avec frais de douane) sans essayer.

  • Du champagne chez Jonak sur Zalando :
Comment accessoiriser ma robe de mariée ?

Crédits photo : Photo personnelle

Problème : ce modèle, une fois porté, me paraissait finalement trop simple pour une pareille occasion.

Bref, j’ai fini par attendre les soldes d’été, moment auquel il s’avérait que M. Golf récupérait son costume. Trop tenté, il a fini par m’en révéler la couleur : vert ! Il porterait un costume VERT !! Ça alors, mes allusions à un costume original n’étaient pas tombées dans l’oreille d’un sourd… À l’évidence, ça lui irait à merveille.

Et si mes chaussures avaient une touche verte ? J’avais repéré cette paire Anniel à paillettes (les mêmes que celles de Madame Teochew) lors d’une n-ième session shopping aux Galeries Lafayette. À l’époque, elles étaient un peu hors budget, mais à -30%, hum… là, tout de suite, je pouvais bien me laisser convaincre. C’était mon mariage après tout.

Trop osées pour ma mère. Très fun pour mes copines. Difficiles à reporter, et pourtant, parfaites à mes yeux. J’avais ENFIN mes chaussures de princesse moderne !

Comment accessoiriser ma robe de mariée ?

Crédits photo : Photos personnelles

Je les aime d’amouuuuuur, mes chaussures. Pour tout te dire, j’ai adoré les porter… encore plus que ma robe !

Un voile long… sans casser son PEL ?

Si tu te souviens bien, l’essai d’un voile (entièrement brodé de fleurs – magnifique !) lors de mes essayages m’avait décidé : je VOULAIS un voile. Mais alors, pas n’importe lequel. Surtout pas un bout de tulle rigide, qui gratte, avec un bordure satinée. Tu vois de quoi je parle ? Je l’imaginais long, à l’évidence, fin et léger, si possible brodé d’une dentelle similaire à celle du top de ma robe. En fait, je ne voyais pas l’intérêt d’opter pour un voile court, d’autant que j’adorais déjà l’idée de pouvoir le réutiliser pour décorer le berceau d’un futur bébé. N’était-ce pas un joli moyen symbolique de lui accorder une seconde vie ?

J’avais beau lui avoir trouver un second usage, il y avait un hic. Mettre 300€ dans un bout de tulle… Aouch. Je me suis donc mis en tête de le réaliser moi-même. Il y avait bien quelques tutoriels sur Internet, ça ne devait pas être si compliqué.

J’ai foncé au Marché Saint-Pierre (un grand magasin de tissus à Paris) pour acheter trois mètres de tulle de soie, d’une légèreté et d’une douceur incomparable… à un prix pas si doux, en revanche : 80€. Puis j’ai attendu le deuxième essayage pour l’essayer avec la robe et… ça n’allait pas du tout ! Le tissu était tout mou, il était d’un demi ton ivoire au dessus de la couleur de ma robe et d’après une amie couturière de ma grand-mère, sa finesse rendrait très difficile la couture d’un galon en dentelle sur le pourtour. J’étais très déçue.

J’ai ravalé ma fierté et j’ai poursuivi mes recherches, en ligne cette fois-ci. Quelques mois auparavant, j’avais passé commandé d’un jupon sur le site d’accessoires Instant Précieux et j’en avais été très contente : livraison rapide, produit de qualité à prix raisonnable. Si tu ne souhaites pas céder aux sirènes de ta boutique de robe de mariée (« 85€ le jupon, Mademoiselle » – oui oui, même si on ne le voit pas et qu’on le porte 8 heures à tout casser…), je te recommande d’y jeter un œil.

C’est donc sans la moindre inquiétude que j’ai réitéré l’expérience en commandant ce voile :

Comment accessoiriser ma robe de mariée ?

Crédits photo : Instant Précieux

À deux semaines du dernier essayage, ça laissait le temps au colis d’arriver et surtout, de le renvoyer après essai si finalement il n’allait pas avec ma robe. Verdict : j’ai reçu le colis… le lendemain de mon essayage. J’ai joué, j’ai perdu.

Entre temps, j’ai réalisé en réessayant ma robe (gniiii !) qu’un voile bordé de dentelle enlevait l’aspect aérien et moderne. Il alourdissait l’ensemble. Il fallait mieux que j’opte pour un voile sans bordure. Retour à la case départ (sans toucher 1 000€).

La solution pratique aurait été d’acheter celui que la boutique de ma robe proposait pour 150€, sauf qu’au vu de notre passif disons… compliqué, je ne voulais pas m’y résoudre.

L’idéal aurait été d’emprunter le voile d’une copine déjà mariée, sauf que bah… je suis la première à me marier (arf… il en faut bien une !).

J’ai contacté mes copines chroniqueuses, retourné le web de fond en comble, avant de trouver mon bonheur chez la créatrice Anna Dautry, dont le crédo – outre de créer des robes magnifiques – est de proposer des accessoires à prix tout doux, dixit « parce que vous ne les portez qu’une seule fois ».

Ahhh, enfin quelqu’un qui comprenait mon dilemme de future mariée !

Crédits photo : Anna Dautry

Quelques jours avant mon tout dernier essayage, j’ai demandé s’il était possible de remplacer le peigne du voile par un autre de couleur argentée (pour l’assortir à mes chaussures et à mon bijou de tête – on en parle juste après), j’ai fais confiance sur la couleur « qui va en général avec toutes les robes ivoire », et hop… pour 75€, j’avais mon voile. À 10 jours de notre big day, il était temps…!

De la lingerie invisible pour une taille de guêpe ?

On a toutes nos petits complexes, pas vrai ? L’un des miens, c’est mon petit ventre (même si l’arrêt du sucre a bien aidé). Je voulais éviter de focaliser là-dessus le jour du mariage, alors par précaution, j’ai fais le tour du web à la recherche d’une culotte gainante.

J’avais eu de bons échos de la marque Triumph (merci à la lectrice Camille !). Celle-ci n’était pas trop moche et les avis confirmaient qu’elle était confortable à porter.

Crédits photo : Culotte haute Perfect Sensation, Triumph - La Redoute

Des bijoux tout en finesse ?

Je porte très peu de bijoux au quotidien. Lorsque je me décide pour un bracelet ou une paire de boucles d’oreilles, ils sont toujours fins et discrets, alors il aurait été illogique de porter une parure complète le jour J, parce que ça fait mariage.

À l’origine, c’était tout vu : je prévoyais de reporter le bracelet manchette et les puces d’oreilles zirconium de mon mariage civil. Je le voyais comme une manière de faire un trait d’union symbolique entre nos deux journées de mariage, un petit secret rien qu’à moi, en quelque sorte.

Et puis, à un mois du mariage, j’ai craqué en vitrine pour cette paire fantaisie :

Comment accessoiriser ma robe de mariée ?

Crédits photo : Agatha

Pour la coiffure, j’ai eu un énorme coup de cœur pour un headband composé de petites feuilles argentées, au doux nom évocateur de la période des vendanges : Vigna. Bien que les bijoux dorés soit la tendance du moment, j’ai découvert que l’argenté était plus adapté aux peaux claires comme la mienne. D’ailleurs, c’est le tout premier accessoire que j’ai trouvé, après le choix de ma robe. Comme tu peux le constater, il a donné le ton au reste de ma tenue (chaussures, boucles d’oreilles…).

Comment accessoiriser ma robe de mariée ?

Crédits photo : Bijou Vigna, Atelier Sarah Aime

À l’époque, n’étant pas encore décidé sur ma coiffure, j’ai contacté Sarah, la créatrice de l’Atelier Sarah Aime. Elle a été adorable et a répondu à toutes mes interrogations (le bijou est-il suffisamment flexible pour s’adapter à tout type de coiffure ? comment se fixe t-il ? etc.). Elles proposent des bijoux de mariée et demoiselles d’honneur à prix accessibles. Doré, argenté, cuivré… il y en a vraiment pour tous les goûts. N’hésites surtout pas à la contacter !

[NDLR : Sarah t’offre 10% de réduction avec le code à retrouver ici !]

Et pour le bouquet de mariée, alors ?

J’imaginais mon bouquet :

  • Plutôt rond déstructuré
  • Beaucoup de feuillage (eucalyptuuuuus !)
  • Quelques touches de blanc et de bleu

Après avoir été déçue par mes rencontres avec deux fleuristes (la première proposait un style à l’opposé de mes goûts, la seconde me faisait clairement comprendre qu’une petite commande ne lui convenait pas…), j’ai eu une illumination : pourquoi ne pas demander à Mme Peach, reconvertie fleuriste chez Poppy Figue, de réaliser mon bouquet et les boutonnières assorties ? Mon frère toulousain pourrait récupérer la commande le vendredi matin, avant de prendre la route pour le Pays Basque. J’aurai avec moi les bonnes ondes d’une des premières chroniqueuses Dentelle dont j’ai dévoré le récit de mariage. C’était la solution par-faite ! Je faisais vraiment 100% confiance à sa créativité… et j’ai bien fais !

Regarde la merveille qu’elle a réalisé pour moi :

Comment accessoiriser ma robe de mariée ? Le bouquet ! // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Et pour te faire patienter jusqu’à mon récit… * attention teasing ! * une petite photo de mes accessoires en situation, le matin du jour J :

Comment accessoiriser ma robe de mariée ? // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Et toi, as-tu mis du temps à choisir la paire de chaussures idéale ? Quels bijoux t’accompagneront le jour J ? Viens me raconter !



11 commentaires sur “Mes accessoires de princesse moderne”

      • Merci Mlle Lilloise 🙂 Je sur-kiffe toujours autant mes chaussures et mon bouquet !

        Pour ce qui est du voile, franchement, réfléchis-y (non, non, je ne pousse pas à la consommation ^^).
        Si tu n’as pas envie d’alourdir le budget (… je te comprends !) et que l’idée d’emprunter ne te rebute pas, tu pourrais peut être faire appel à ton entourage ?

  • Et hop ! un article supplémentaire épinglé dans ma barre de favoris 😉
    Merci pour toutes ces bonnes adresses ainsi que tes conseils, Mme Saphir !

    Mention spéciale à ton bouquet (ravie de savoir que Mme Peach a réussi sa reconversion professionnelle… mais pour le coup dommage qu’elle soit située si loin), tes chaussures et ton headband ❤

    J’aime aussi beaucoup l’idée que tu as eu quant à la seconde vie donnée à ton voile de mariée 🙂 Hâte de te découvrir en princesse désormais ! ^^

  • Ahhh le choix des chaussures. J’ai essayé celles de Minelli aussi, les mêmes, et une autre paire.
    Et après hésitation, j’avais peur que le bleu marine ressorte noir et non plus assez bleu…ce que je ne voulait pas. Et leurs bleus clairs étaient trop clairs.. donc je suis allée voir ailleurs. Alors que Minelli, mes petits petons en raffolent !
    J’aime beaucoup les accessoires choisis, et wahou ce voile est très aérien. Magnifique.

    • Merci Mademoiselle Sirène 😉
      Très drôle que tu aies essayé exactement la même paire ! Je confirme : elles ressortaient très foncées près de la robe… J’ai laissé tomber, pour trouver encore mieux. Comme quoi, ne jamais désespérez avec les chaussures 😀 Pour quel modèle as-tu finalement opté ?

  • Aah les fameuses salomé de Jonak : je crois que beaucoup de mariées les ont essayées ! Je les avais commandées dans une autre couleur, manque de pot, elles ne m’allaient pas du tout, et comme toi, je ne les trouvais pas vraiment assez habillées à côté de ma robe. Ma chasse aux chaussures fut longue et difficile ahah, il va falloir que je me colle aà cette chronique !
    J’adore ton bouquet et ton headband, raffiné, ni trop simple ni pas assez, parfait !

    • Ahhh cette fameuse chasse aux chaussures… Pleine d’obstacles (comprendre : de commandes renvoyées) 😀 J’ai hâte de découvrir comment ça s’est passé pour toi !

      Pour le headband, c’est effectivement l’effet que je recherchais 😉 Merci !

  • Ah tous ces dilemmes pour les accessoires ! Pour les chaussures, je les ai commandée en même temps que la robe et je ne les aurais qu’avec la robe sans même savoir si la couleur ira ^^ (mais au moins je sais qu’elles sont confortables ^^) J’hésite sur le même headband que toi 😉
    Je rebondis quand même sur la culotte gainante parce que vu le choix de ma robe, ça va être presque obligatoire d’en mettre une… J’ai une question indiscrète… C’est pas trop compliqué de remonter la culotte avec une robe de mariée ? C’est mon angoisse xD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *