Catégorie : A la une

Bienvenue à Mademoiselle Tagliatelle, future mariée de mai 2018 !

Bienvenue à Mademoiselle Tagliatelle, future mariée de mai 2018 !

Ça y eeeest, j’ai rejoint le club des chroniqueuses Dentelle ! Je sautille sur place en riant comme une gamine depuis que j’ai eu la nouvelle !

J’ai découvert ce blog quand ma chérie m’a demandée en mariage. Et quel soulagement de voir que nos questionnements sont normaux, qu’on n’est pas les seules à se prendre la tête sur la couleur d’une assise de chaise, le nombre idéal de fleurs pour un bouquet, ou encore le plan de table !

Trouver chaussure à son pied quand on chausse du 42 !? Mon expérience du sur-mesure

Trouver chaussure à son pied quand on chausse du 42 !? Mon expérience du sur-mesure

« Je m’appelle Mme Sirtaki, je chausse du 42 et j’assume ! » Eh oui, ma pointure a longtemps été l’un de mes complexes, surtout ado. D’ailleurs, ma sœur savait très bien en jouer pour arriver à me faire pleurer (la sadique !).

Un jour, j’ai fini par l’accepter et la rencontre avec Monsieur Cook, qui chausse du 48 (il mesure plus de 1m90), m’a beaucoup fait relativiser tout ça. On galère tous les deux pour trouver des chaussures et on préfère en rigoler ! Et parfois, on pense à la pointure de notre future progéniture et on se dit qu’on mettra au monde non pas un petit humain mais un petit hobbit !

Bienvenue à Mademoiselle Framboise, future mariée de juin 2018 !

Bienvenue à Mademoiselle Framboise, future mariée de juin 2018 !

Aujourd’hui, je m’adresse à toi, oui toi, nouvelle fiancée qui découvres ce blog ou déjà accro à Mademoiselle Dentelle depuis plusieurs mois (ou années). J’étais un peu comme toi il y a quelques jours, jeune fiancée innocente en quête de conseils sur ce fabuleux blog, et me voilà à présent chroniqueuse ! Tu peux t’imaginer la pression de dingue… mais je vais tenter de te raconter toutes les étapes de ce projet sans lésiner sur les détails (coucou mariage mixte à l’étranger).

Mon mariage dino-chic : la cérémonie – Partie 1

Mon mariage dino-chic : la cérémonie – Partie 1

Le cortège s’élance, mais voyant que je ne les suis pas, tout le monde s’arrête. En fait, j’ai oublié de les prévenir que je voulais partir un peu après eux. Je leur fais signe d’avancer, ils ont du mal à comprendre, mais ils finissent par y aller. Nous attendons donc quelques instants avec mon papa, et nous nous élançons.

Ma petite nièce de 3 ans est en tête de cortège : avec son petit bouquet, elle est adorable, et contrairement à ce que je pouvais imaginer, elle n’est pas du tout intimidée. Mon papa et moi marchons en nous tenant la main. Je suis tellement bien, la musique me transporte, mon sourire est immense.

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la célébration

Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la célébration

Il avait été décidé que ce serait mon frère qui me conduirait jusqu’à l’église, même si en soi, c’est assez superflu puisqu’il n’y a même pas 500m entre l’hôtel et l’église ! Oui, mais mon papa aimant beaucoup les belles voitures, ça lui tenait à cœur que je sois véhiculée dans SA belle Alpine A310, alors je pouvais bien lui faire ce plaisir.

En sortant de l’hôtel, j’ai en plus droit à une jolie surprise : ils l’ont superbement décorée sans me le dire, avec de vieux skis et des branches de sapin. Je monte donc à côté de mon frère, et mon père m’attend sur le parvis de l’église pour m’accueillir plein d’émotions. Je me place à son bras à l’arrière du cortège, non sans enlever mon étole et ma cape : le soleil tape dans mon dos et je n’ai même pas froid malgré mon dos nu.

Le mariage bohème et vintage de Marie

Le mariage bohème et vintage de Marie

Marie aime le cinéma, les voyages, la déco… et surtout chiner de la déco ! Kévin est le meilleur ami de son frère. C’est lors d’une soirée que, grâce à ce dernier, ils se sont rencontrés. Tous deux sortaient d’une histoire compliquée… mais leur rencontre a été une évidence. Et tout est allé alors très vite !

Ils se sont installés ensemble au bout d’un mois de relation puis ils ont achetés leur petit nid au bout de 4 mois. Pour leur 1 an, c’est elle qui a sauté le pas et fait sa demande en mariage ! Il a dit oui… et c’était donc parti pour l’organisation de leur jolie journée !

Les conseils de Zankyou pour un EVJF au top !

Les conseils de Zankyou pour un EVJF au top !

Si tu lis cet article, les félicitations sont probablement de rigueur, car il y a de grandes chances que tu aies été désignée témoin par ta meilleure amie d’enfance ! Cependant, comme le dit si bien l’adage, « un grand pouvoir entraîne de grandes responsabilités ». De grandes responsabilités en effet, dont l’organisation d’un enterrement de vie de jeune fille au top !

Le choix d’un green traiteur : c’est le moment de goûter !

Le choix d’un green traiteur : c’est le moment de goûter !

La dernière fois, je t’ai laissée alors que nous allions enfin avoir notre premier rendez-vous traiteur. Pour ce rendez-vous, la communication n’a pas toujours été évidente, mais au final, on a réussi à caler la date.

On est quand même très excités quand on embarque mes parents et hop, direction le 77 où on arrive dans une zone pavillonnaire. Wait, what ?

Quand on le fait soi-même : les save the date

Quand on le fait soi-même : les save the date

Le save the date, nous avons tout de suite trouvé que c’était une superbe façon d’annoncer notre mariage à ceux qu’on a malheureusement peu l’occasion de voir, mais aussi de forcer nos futurs invités à réserver sur le champ cette date si importante !

Notre première idée est de profiter de notre séance photo d’engagement pour en tirer un cliché que nous enverrons. C’est original, sympa, frais, et il faut avouer que se retrouver accrochés aux frigos de tous nos invités, ça nous fait kiffer ! Bien évidemment, Pinterest nous inspire bien dans ce domaine. Sauf que notre séance photo n’est prévue que pour mi-mai, il sera un peu tard pour envoyer les save the date.

La déco de mon mariage – Partie 2 : les succulentes

La déco de mon mariage – Partie 2 : les succulentes

Pourquoi des succulentes ?

Déjà, parce que j’aime ça. Ça pourrait d’ailleurs être la seule raison, non ? Cela dit, j’aime aussi les pivoines, et j’ai quand même choisi les succulentes…

Mais l’argument principal, c’est que ce sont quand même des plantes, qui restent. Pas juste des fleurs coupées qui ne vivront que quelques jours, mais bien des plantes qu’on peut replanter facilement et qui continueront de faire mon bonheur pendant de belles années.