Comment se déroulent les essayages de robe de mariée ?

Comme je te le disais la dernière fois, j’ai enfin choisi THE wedding dress. Oui, MA robe. Ça y est !!!

Et maintenant que je t’ai raconté mes essayages en eux-mêmes, je voulais revenir avec toi sur certaines généralités. Si tu as déjà commencé les essayages, dear bride-to-be, tu peux zapper cette partie. Mais si tu t’apprêtes à le faire, peut-être que ces lignes te seront utiles.

Avant mes essayages, je me posais plein de questions sur comment ça se passe. Aucune de mes amies ne s’étant encore mariée, je n’avais personne vers qui me tourner pour avoir des réponses. J’ai trouvé pas mal de choses sur les blogs, mais ça concernait surtout le choix de la robe…

Mme Tango t’as déjà donné des conseils sur le sujet… Voici tout ce que j’aurais aimé savoir AVANT mes propres essayages.

Est-ce qu’on est obligée de prendre rendez-vous ?

La plupart des boutiques l’exigent (en tout cas dans les grandes villes). Comme elles ne sont généralement que 2 ou 3 vendeuses, et que tu as besoin de leur aide pour t’y retrouver dans les modèles, passer les robes (sauf si tu as l’habitude de mettre des jupons et des cerceaux sous tes jupes)… Le fait de prendre rendez-vous leur permet de te fournir un service complet.

Mais rien ne t’empêche de passer à l’improviste à la boutique : si une vendeuse a un peu de temps, elle te laissera généralement passer rapidement un modèle ou deux.

Si tu as repéré un modèle en particulier, n’hésite pas à demander s’ils l’ont bien en rayon lorsque tu appelleras pour prendre rendez-vous…

Combien de temps à l’avance doit-on prendre rendez-vous ?

Ici, je ne peux que te faire part de mon expérience…

Me mariant en mai, j’avais décidé de faire mes premiers essayages début octobre. Quelle ne fut pas ma surprise, en appelant deux semaines avant pour prendre rendez-vous, de découvrir que tous les rendez-vous le samedi étaient déjà bookés !

Alors apparemment, au moins à cette période-là de l’année, il faut prendre rendez-vous minimum un mois avant si tu veux y aller un samedi. Voire deux mois avant pour certaines boutiques. (Oui oui, tu as bien lu, une boutique me proposait un rendez-vous pour la mi-novembre !)

Sinon, n’hésite pas à y aller un soir en semaine, si tes accompagnatrices sont dispo. Voire à prendre une demi-journée de congé, c’est bien plus tranquille !

Quand dois-je choisir ma robe ?

Idéalement, il te faut à peu près 6 mois avant la date du mariage pour faire toutes les retouches, modifications, etc. Si tu comptes un mois ou deux pour les essayages dans diverses boutiques, et le temps de te décider, tu en es à peu près à J-8 mois.

Mais les boutiques (tout du moins les grandes chaines) ont généralement un petit stock de robes déjà faites pour celles qui s’y prennent au dernier moment !

Après, tu as aussi le droit de la choisir deux ans avant, certaines le font ! Moi j’aurais trop peur de changer d’avis, de ne plus aimer la robe finalement, ou d’en trouver une autre plus belle dans une nouvelle collection, ou simplement de trop varier de poids !

Quel est le meilleur moment pour les essayages ?

Les nouvelles collections arrivent dans les boutiques généralement dans le courant du mois d’octobre (et même plutôt vers la fin du mois que le début).

Du coup, septembre/octobre, c’est pas mal pour avoir des prix sur l’ancienne collection, mais on te dit souvent de repasser pour voir la nouvelle… Et ça se complique pour avoir ta taille dès que tu choisis un modèle de l’année précédente.

Le reste de l’année, ça doit être plus simple, mais d’autres sauraient vous dire ça mieux que moi !

Est-ce que je dois savoir d’avance quels modèles je veux essayer?

Tu peux arriver avec ta liste de robes, mais ce n’est pas indispensable. Si tu ne l’as pas fait, la vendeuse te prêtera un catalogue et notera les robes que tu veux essayer.

C’est bien si tu as déjà quelques critères en tête de ce que tu aimes et n’aimes pas… et très important de rester flexible sur ces critères ! On n’est pas à l’abri d’une belle surprise avec cette robe (qu’a priori tu trouves affreuse) recouverte de strass !

robes à froufrous, strass et diadème

Crédits photo : ModaShop

Attention, il est rare qu’ils aient tous les modèles en rayon… donc il se peut que tu ne puisses pas essayer la robe sur laquelle tu as flashé dans le catalogue ! Dans ce cas, il te faudra sûrement prendre rendez-vous dans une autre boutique de la marque, s’il y en a près de chez toi.

Combien de personnes peuvent m’accompagner ?

Généralement c’est deux accompagnatrices maximum, parfois trois.

Combien de temps dure un essayage ? Combien de robes je vais essayer ?

Il faut compter environ 1h30. En moyenne, on te fera passer 3 à 6 robes.

Combien de boutiques je peux faire dans une journée ?

Techniquement, tu devrais pouvoir en caser 3 dans une journée, si les boutiques ne sont pas trop éloignées les unes des autres.

En pratique, je te le déconseille car :

  1. Tu risques de vite saturer de t’habiller, te déshabiller, te rhabiller… bon, ok, toi non, mais tes accompagnatrices oui !
  2. Après la 10ème robe en quelques heures, tu crois vraiment que tu arriveras à te souvenir de chacune ?
  3. Pourquoi ne pas faire durer le plaisir ?! Les essayages de robes avec tes copines/maman/sœur/… (barrer les mentions inutiles), c’est des souvenirs pour toute ta vie, quel dommage de les condenser sur une seule journée !
ennui demoiselles d'honneur

Concrètement, ça se passe comment ?

  • Tu arrives à la boutique à l’heure dite.
  • La vendeuse te donne un catalogue de la collection, si tu n’as pas encore repéré tes modèles.
  • Elle discute un peu avec toi de ce qui te plait ou non, te montre les modèles sur cintre, t’en propose éventuellement d’autres.
  • Tu passes en cabine et te mets en sous-vêtements et talons.
  • La vendeuse vient t’aider à enfiler la première robe (avec jupons, cerceaux et tout le tintouin, le cas échéant). C’est généralement à ce moment-là qu’elle te fait des remarques désobligeantes du style « Celle-ci masquera bien vos hanches/cuisses/fesses/bras/épaules/… ».
  • Tu sors de la cabine et tadaaaa ! Tu lis, au choix, l’horreur, l’émerveillement, l’indifférence, l’ennui, la joie, la jalousie… dans les yeux de tes accompagnatrices.
  • La vendeuse t’apportera peut-être aussi un voile ou quelque chose à mettre dans les cheveux, un boléro, un châle…
  • Selon si la robe te plait ou non, tu passeras 2 ou 20 minutes dedans, à te pavaner devant la glace. (Oui, il n’est pas exclu qu’à ce moment-là tu te prennes pour une vraie princesse. Y’en a même qui versent une petite larmichette !)

Si tu es comme moi, tu diras : je la verrais bien avec ceci en moins, en raccourcissant là, rajouter un truc comme ça ici, pourquoi pas recouper par là… Et si tu as de la chance et une vendeuse super aimable, elle fera tout son possible pour te mettre des épingles un peu partout, rajouter des rubans et des ceintures, pour que tu voies ce que ça donnerait avec tes modifications.

Et puis la vendeuse t’aidera à l’enlever et à passer la suivante, et c’est reparti pour un tour !

Tu n’as pas flashé ? « Je vais y réfléchir et je vous rappelle… »

TA précieuse est là, tu en es sûre ?! Tu n’as plus qu’à passer commande et verser les arrhes ! La vendeuse prendra peut-être même déjà tes mesures ! (Il y a même une boutique où ils avaient sorti une bouteille de champagne et des coupes… Mais comme je n’ai pas pris ma robe là, je n’y ai pas eu droit !)

Ça coûte combien, les retouches ? Et les modifications ?

Les retouches (pour l’ajuster à ta taille) sont généralement gratuites incluses dans le prix de la robe.

Les modifications (rajouter des bretelles, modifier la forme du décolleté, enlever la traîne, transformer une robe longue en courte…), en revanche, sont en supplément. Certaines boutiques affichent les prix de ces modifications, sinon il faut demander à la vendeuse.

Vais-je pouvoir essayer une robe à ma taille ?

Ça, malheureusement, il y a peu de chances, sauf à faire du 36…

Parfois, les boutiques ont d’autres tailles en réserve, mais c’est rare. À toi de faire un effort d’imagination et te projeter dans cette robe qui ne ferme pas et qui a une traîne même devant ! (Ah, on m’indique dans l’oreillette que ce n’est pas une traîne, c’est juste qu’elle est trop longue. Je comprends mieux !)

dos robe serrée

Combien de temps j’ai pour me décider ?

Normalement, tu as tout ton temps, sauf si le modèle qui te plait est de la collection de l’année précédente et n’est pas suivi… Là, à toi les sueurs froides tant que tu ne l’auras pas réservée !

Est-ce que mes accompagnatrices pourront me prendre en photo ?

Ça dépend des boutiques, certaines te laissent prendre des photos, d’autres non…

(Entre parenthèses, ça, je ne comprends pas : si on voulait copier leurs modèles, c’est facile, il suffit de regarder le catalogue ! Alors que toi, avoir des photos à revoir après, ça t’aiderait grandement à faire ton choix. Parenthèse refermée.)

Quel type de lingerie dois-je porter ?

Si tu as un soutien-gorge couleur chair à bretelles amovibles, c’est bien. Mais dans l’absolu, tu n’as pas besoin de lingerie particulière.

Ai-je besoin d’apporter des chaussures ?

Si tu aimes une hauteur de talon en particulier, ou si tu n’aimes pas partager avec des inconnues, prends les tiennes. Sinon, la boutique pourra t’en prêter.

J’espère que ce petit questions/réponses te sera utile !

Et toi, tu te posais plein de questions avant tes premiers essayages ? Tu as pu trouver des réponses ? Ton expérience est différente de la mienne ? Tu as encore des questions sans réponses ? Raconte !



8 commentaires sur “Comment se déroulent les essayages de robe de mariée ?”

  • Dans les boutiques où j’ai essayé des robes, celles-ci étaient plus en 38/40 qu’en 34/36 (j’avais des épingles partout et ça demande aussi un gros effort d’imagination…) mais je pense que ça dépend du propriétaire.

  • C’est une vraie aventure, d’essayer des robes… et puis, se retrouver seule, en soutien-gorge/jupon/talons dans une graaande cabine, c’est assez… bizarre aussi, non?
    Pour les tailles des robes, c’est pareil! Il n’y avait que du 42 dans toutes les boutiques où je suis allée, résultat, toujours la vendeuse dans le dos pour resserrer le haut -et impossible de voir le dos!
    Enfin, ça n’a pas empêché le coup de coeur très tôt (trop?)… (quel bon conseil que de prendre son temps, ne serait-ce que pour le plaisir d’essayer… ;-))

  • Super! J’aurais beaucoup aimé lire ça avant mes propres essayages. Et je suis d’accord pour dire qu’autant que possible, autant profiter de ces essayages (ce qui veut donc dire ne pas s’y prendre trop tard pour éviter la panique.. contrairement a moi 😉 ).
    Pour les photos, je me demandais aussi pourquoi ils ne voulaient pas qu’on en prenne, et j’ai eu deux sons de cloche:
    – les boutiques de créateurs ne veulent pas que circulent sur le facebook et autres des photos de leur créations prises a la va vite sur des filles pas maquillées pas coiffées…
    – une gérante super sympa m’a expliqué qu’avant elle autorisait les photos mais que les femmes qui avaient pris une photo d’une robe sur laquelle elles hésitaient ne revenaient jamais l’essayer, et que même quand elles avaient pris une photo d’une robe qu’elles avaient commandée, elles doutaient en regardant les photos, paniquaient et devaient revenir l’essayer.

    C’est mon expérience aussi, pas facile d’avoir l’air jolie dans une robe blanche, surtout sans maquillage, en plein hiver (vive les bras bleus ou rouges) et après en avoir essayé 25 autres… sans parler des photos prises par un téléphone..
    ceci dit j’ai quand même béni les boutiques qui m’autorisaient a prendre des photos! (je n’y suis jamais retournée, mais dans aucune des autres non plus!)

  • Il me semble que la plupart du temps, les robes font plutôt du 40/42… Histoire, justement, de faire rentrer dedans tout de même un maximum de filles : on peut resserrer un 40 sur une fille qui taille 36… Tandis que faire rentrer une fille qui fait du 48 dans du 36, c’est plus improbable.
    Mais pour les petits créateurs, ce sont souvent des petites tailles. Mlle Dentelle avait expliqué que c’est parce que ce sont les mêmes robes qui servent aux mannequins. Après, là où la question demeure, c’est… Pourquoi continuent-t-ils de choisir des mannequins qui taillent en 34, ou au plus 36, plutôt que des mannequins qui correspondent à une majorité des femmes ?… et qui permettraient à un plus grand nombre de fiancées de rentrer ensuite dans ces fameuses robes, accessoirement !

    En semaine, j’ai eu RDV rapidement. Mais c’était en semaine, cela ne m’étonne pas que ce soit très long le samedi ! Comme partout, le samedi, les magasins sont bondés…

    En tout cas, voici un bon petit résumé des questions qu’on peut se poser avant de passer aux essayages ! 😀

  • bonjour

    merci pour ces conseils avisés !
    pourrais tu me dire la référence de la photo avec les 3 filles en robe car j’ai flashé sur la robe rose !!!
    merci 😉

  • Alors, pour les tailles, moi aussi j’ai plutôt vu des grandes tailles (42-44), pas facile d’imaginer quand on fait plutôt un 36-38.
    Et pour les rendez-vous, personnellement je suis allée faire des essayages à Paris au mois de mai (je me marie en mars). J’ai pris les rendez-vous à peu près une semaine avant, et j’ai même réussi à en rajouter un la veille (chez Une fille à marier, ils ont été super). J’ai fait 5 boutiques dans la journée, un vrai marathon, surtout avec la chaleur (je ne vous raconte pas l’essayage de la capeline en plume qui me faisait rêver mais qui m’a aussi fait étouffer !).
    Mais je ne regrette pas, j’ai essayé plein de styles différents (je ne savais pas du tout ce que je voulais, juste ce que je ne voulais pas) et j’ai choisi LA robe (que j’ai finalement acheté à Brest parce que ça semblait plus pratique, mais je commence à avoir des doutes car commandée au mois de juillet, elle est arrivée début janvier dans le mauvais coloris… je commence à stresser sérieusement).
    Et pour terminer, on a retrouvé les garçons pour un petit resto avec tous les témoins parisiens, super journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *