Le déroulement de mes essayages de robe de mariée

Tu débutes tes préparatifs de mariage et, bien évidemment, le choix de la robe de mariée s’impose. Tu te demandes comment ça se passe et comment caler les futurs essayages dans ton planning ? On est toutes passées par là, on lit tous les blogs possibles sur le web… Et bien là, voici une petite compilation de tout ce que tu veux savoir avant de passer à l’essayage.

 

EST-CE QU’ON DOIT CHOISIR PLUSIEURS BOUTIQUES ?

Tu peux effectivement regarder les modèles et les collections de 4 à 5 différentes boutiques. Ceci te permettra de voir ce qui se fait et, éventuellement, de pré-sélectionner les modèles qui t’ont tapé à l’œil.

 

LA PRISE DE RENDEZ-VOUS EST-ELLE OBLIGATOIRE ?

Est-ce que tu es obligée de prendre rendez-vous pour choisir et essayer ta robe de mariée ? La majorité des boutiques l’exigent puisque seule 2 ou 3 vendeuses sont présentes en boutique. Elles pourront te conseiller, t’aider à vaquer parmi les différents modèles et les diverses collections, et t’aider pendant l’essayage.

Dans le cas contraire, elle ne pourra pas être à 100% avec toi et ça pourra être frustrant aussi bien que pour toi, que pour elles.

Si un modèle t’as tapé à l’œil car tu l’as vu sur catalogue ou sur internet, n’hésite pas à leur demander si elles l’ont toujours en stock.

 

COMBIEN DE TEMPS À L’AVANCE POUR PRENDRE SON RENDEZ-VOUS ?

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte : est-ce qu’il s’agit d’une robe de créateur faite sur mesure ? D’une robe prêt-à-porter ? A quelle période de l’année a lieu ton mariage ? Y aura t-il beaucoup de retouches ?

Il faut savoir que les nouvelles collections sortent entre juin et septembre. Il faut donc prévoir, en moyenne, une prise de rendez-vous entre 12 et 8 mois à l’avance.

Si ta robe est faite sur mesure, il est recommandé de prendre ton rendez-vous une dizaine de mois à l’avance. Pour du prêt-à-porter, tu peux tabler sur 6 mois minimum environ.
Les grandes enseignes ont toutefois souvent des petits stocks de robes pour celles qui élopent ou qui s’y prennent un peu sur le tard.

 

QUELS SONT LES JOURS LES MOINS BOOKÉS POUR PRENDRE RENDEZ-VOUS ?

Bien évidemment, les week-ends sont les jours ultra demandés. Si tes accompagnatrices et toi souhaitez être un peu plus tranquilles et attendre un peu moins longtemps pour obtenir un rendez-vous, il faudra vous organiser pour faire les essayages en semaine.

 

QUAND CHOISIR SA ROBE DE MARIÉE ?

Le choix définitif de la robe se fait généralement 6 mois à l’avance, tout dépend si tu t’y prends tôt ou pas. Autant te dire tout de suite que tu n’auras pas forcément la petite larme à l’œil dès les premiers essayages.

A lire également  Après le mariage, les nouveaux projets de vie !

Déjà, parce que les modèles du showroom sont souvent des modèles d’exposition proposés en seulement 1 ou 2 tailles. Puis, il y a très souvent des retouches à réaliser (ourlets etc.) et il vaut mieux anticiper les futures modifications qui seront à réaliser pour que tu sois la plus belle.

Juste une chose, prend une robe qui est le prolongement de toi. Si tu sens que tu vas à un carnaval lorsque tu la portes, elle n’est pas faite pour toi. Essaye aussi de voir les réseaux sociaux des boutiques et regardent les vraies mariées qui les ont taggés. Ça te donnera une idée de ce à quoi ressemblent leurs modèles dans la vraie vie.

 

EST-CE QUE LES BOUTIQUES PROPOSENT DES RÉDUCTIONS ?

Il est de toute façon plus judicieux de 1. Faire ton budget à l’avance 2. De donner ta fourchette de prix à la vendeuse qui pourra alors plus facilement te guider dans tes choix.

Sinon, si tu prends rendez-vous aux alentours septembre-octobre, tu peux avoir des prix sur l’ancienne collection… s’il y a encore un modèle à ta taille. On te demandera cependant de repasser pour voir la nouvelle collection.

 

EST-CE JE DOIS SAVOIR À L’AVANCE QUELS MODÈLES ESSAYER ?

C’est possible mais pas indispensable. La vendeuse te présentera de toute façon un catalogue de la collection avec les différentes robes de mariées. Tu pourras alors voir avec elle quels sont tes goûts, tes critères, ceux sur lesquels tu es flexible ou non etc.

Il est rare qu’ils aient tous les modèles en rayon. Il arrive donc parfois que tu ne puisses pas essayer la robe sur laquelle tu as flashé et tu devras prendre rendez-vous dans une autre boutique de la marque.

 

COMBIEN DE PERSONNES PEUVENT T’ACCOMPAGNER ?

Très souvent- et ça s’est renforcé depuis le COVID- seulement deux personnes peuvent t’accompagner. Essaye de t’entourer de personnes en qui tu as confiance, body positive et qui te donneront un jugement objectif.

 

COMBIEN DE TEMPS DURE UN ESSAYAGE ?

Il faut compter 1h30 à 2h pour un essayage. On te fera passer 3 à 6 robes.

Encore une fois, si tu n’es pas convaincue des robes qui te sont proposées, pas de soucis. Il ne faut pas te forcer et c’est normal.

 

COMMENT SE PASSE UN ESSAYAGE ?

1. Tu arrives à l’heure avec tes deux accompagnatrices
2. La vendeuse te met à disposition le catalogue de la collection et voit avec toi ce qui te plaît, ce que tu recherches
3. Tu passes en cabine et la vendeuse viendra t’aider à enfiler la robe. Tu seras donc en sous- vêtement et talons (si tu souhaites porter des talons le jour J) devant elle.
4. Tu lis sur le visage de tes accompagnatrice la joie, le désarroi, l’indifférence. Attention certaines boutiques refusent que des photos soient prisent !
5. La vendeuse t’apportera un voile ou quelque chose à mettre dans les cheveux et, si elle est sympa, elle mettra des pinces, des épingles et des rubans un peu partout pour que tu aies une idée de ce que ça donnera une fois la robe retouchée.

A lire également  Mon mariage hivernal en Provence : quand la chenille devient papillon - Partie 2

 

QU’EST-CE QUE JE DOIS PORTER LE JOUR DE L’ESSAYAGE ?

Très peu ou pas de maquillage pour éviter te tâcher les robes, et des sous-vêtements couleur chair de préférence mais ce n’est absolument pas obligatoire. Une culotte gainante si tu planifies d’en porter une le jour de ton mariage, un soutien-gorge avec des bretelles amovibles peut être très pratique.

Si tu comptes porter des talons ou des talons très hauts, amène tes chaussures. La vendeuse pourra t’en prêter au besoin. Ceci leur permet de voir où réaliser les ourlets et les différentes modifications une fois les chaussures portées. Il ne faudrait pas que l’on ait l’impression que tu ailles à la pêche en robe de mariée.

 

COMBIEN COÛTENT LES RETOUCHES ?

Les retouches pour ajuster la robe à ta taille ne sont pas gratuites mais tu ne devrais pas à avoir à régler de suppléments car elles sont inclues dans le prix de la robe.

En revanche, tous les petits ajouts et transformations (modification de la forme du décolleté etc.) sont en supplément. Les boutiques affichent les prix de ces modifications. Si ce n’est pas le cas, il faudra demander à la vendeuse.

 

QU’EST-CE QUI SE PASSE UNE FOIS QUE J’AI TROUVÉ LA ROBE DE MES RÊVES ?

Tu n’as alors plus qu’à passer commande et verser les arrhes. La vendeuse pourra même déjà prendre tes mesures.

Si le modèle de robe de mariée qui te plaît est de la collection précédente et n’est pas suivi, réserve au plus vite car il n’y a aucune garantie qu’elle soit toujours disponible dans les semaines ou mois qui suivent.

J’attends maintenant avec impatience tous vos feedbacks et partages d’expérience sur vos essayages de robes de mariée !

Commentaires

  • Avatar
    Répondre
    11 décembre 2012

    Dans les boutiques où j’ai essayé des robes, celles-ci étaient plus en 38/40 qu’en 34/36 (j’avais des épingles partout et ça demande aussi un gros effort d’imagination…) mais je pense que ça dépend du propriétaire.

  • Avatar
    Répondre
    11 décembre 2012

    C’est une vraie aventure, d’essayer des robes… et puis, se retrouver seule, en soutien-gorge/jupon/talons dans une graaande cabine, c’est assez… bizarre aussi, non?
    Pour les tailles des robes, c’est pareil! Il n’y avait que du 42 dans toutes les boutiques où je suis allée, résultat, toujours la vendeuse dans le dos pour resserrer le haut -et impossible de voir le dos!
    Enfin, ça n’a pas empêché le coup de coeur très tôt (trop?)… (quel bon conseil que de prendre son temps, ne serait-ce que pour le plaisir d’essayer… ;-))

  • Avatar
    Mademoiselle Mel
    Répondre
    11 décembre 2012

    Super! J’aurais beaucoup aimé lire ça avant mes propres essayages. Et je suis d’accord pour dire qu’autant que possible, autant profiter de ces essayages (ce qui veut donc dire ne pas s’y prendre trop tard pour éviter la panique.. contrairement a moi 😉 ).
    Pour les photos, je me demandais aussi pourquoi ils ne voulaient pas qu’on en prenne, et j’ai eu deux sons de cloche:
    – les boutiques de créateurs ne veulent pas que circulent sur le facebook et autres des photos de leur créations prises a la va vite sur des filles pas maquillées pas coiffées…
    – une gérante super sympa m’a expliqué qu’avant elle autorisait les photos mais que les femmes qui avaient pris une photo d’une robe sur laquelle elles hésitaient ne revenaient jamais l’essayer, et que même quand elles avaient pris une photo d’une robe qu’elles avaient commandée, elles doutaient en regardant les photos, paniquaient et devaient revenir l’essayer.

    C’est mon expérience aussi, pas facile d’avoir l’air jolie dans une robe blanche, surtout sans maquillage, en plein hiver (vive les bras bleus ou rouges) et après en avoir essayé 25 autres… sans parler des photos prises par un téléphone..
    ceci dit j’ai quand même béni les boutiques qui m’autorisaient a prendre des photos! (je n’y suis jamais retournée, mais dans aucune des autres non plus!)

  • Avatar
    Madame Lutine
    Répondre
    11 décembre 2012

    Il me semble que la plupart du temps, les robes font plutôt du 40/42… Histoire, justement, de faire rentrer dedans tout de même un maximum de filles : on peut resserrer un 40 sur une fille qui taille 36… Tandis que faire rentrer une fille qui fait du 48 dans du 36, c’est plus improbable.
    Mais pour les petits créateurs, ce sont souvent des petites tailles. Mlle Dentelle avait expliqué que c’est parce que ce sont les mêmes robes qui servent aux mannequins. Après, là où la question demeure, c’est… Pourquoi continuent-t-ils de choisir des mannequins qui taillent en 34, ou au plus 36, plutôt que des mannequins qui correspondent à une majorité des femmes ?… et qui permettraient à un plus grand nombre de fiancées de rentrer ensuite dans ces fameuses robes, accessoirement !

    En semaine, j’ai eu RDV rapidement. Mais c’était en semaine, cela ne m’étonne pas que ce soit très long le samedi ! Comme partout, le samedi, les magasins sont bondés…

    En tout cas, voici un bon petit résumé des questions qu’on peut se poser avant de passer aux essayages ! 😀

  • Avatar
    nat_bf
    Répondre
    11 décembre 2012

    bonjour

    merci pour ces conseils avisés !
    pourrais tu me dire la référence de la photo avec les 3 filles en robe car j’ai flashé sur la robe rose !!!
    merci 😉

  • Avatar
    Mademoiselle Chocolat
    Répondre
    11 décembre 2012

    Merci pour cette chronique super sympa Mlle Tout court 🙂 J’apprécie de te lire à chaque fois !

  • Avatar
    Uhbnji
    Répondre
    24 janvier 2013

    Alors, pour les tailles, moi aussi j’ai plutôt vu des grandes tailles (42-44), pas facile d’imaginer quand on fait plutôt un 36-38.
    Et pour les rendez-vous, personnellement je suis allée faire des essayages à Paris au mois de mai (je me marie en mars). J’ai pris les rendez-vous à peu près une semaine avant, et j’ai même réussi à en rajouter un la veille (chez Une fille à marier, ils ont été super). J’ai fait 5 boutiques dans la journée, un vrai marathon, surtout avec la chaleur (je ne vous raconte pas l’essayage de la capeline en plume qui me faisait rêver mais qui m’a aussi fait étouffer !).
    Mais je ne regrette pas, j’ai essayé plein de styles différents (je ne savais pas du tout ce que je voulais, juste ce que je ne voulais pas) et j’ai choisi LA robe (que j’ai finalement acheté à Brest parce que ça semblait plus pratique, mais je commence à avoir des doutes car commandée au mois de juillet, elle est arrivée début janvier dans le mauvais coloris… je commence à stresser sérieusement).
    Et pour terminer, on a retrouvé les garçons pour un petit resto avec tous les témoins parisiens, super journée.

Poster une réponse