Carey Mulligan

Je ne serai pas une mariée à cheveux courts… mais je sais enfin quoi faire de mes longueurs !

Aujourd’hui, abordons un sujet hautement  sensible : mes cheveux.

La nature ayant décidé de me doter d’une tignasse raide et filasse, ça n’a jamais été le grand amour entre eux et moi. Très rapidement, j’ai adopté la solution anti-prise de tête : les porter courts… très courts…

Pour te donner une petite idée, mes idoles capillaires sont Twiggy, Jean Seberg (dans le film À bout de souffle), ou plus récemment Carey Mulligan et Michelle Williams. Des femmes qui ont contribué à populariser la coupe garçonne en la rendant glamour !

Carey Mulligan

Crédits photo : Carey Mulligan dans Elle U.K. en 2011

C’est d’ailleurs avec mes 5 cms de cheveux que j’ai fait craquer mon Bird, alors que son genre à la base, c’est plutôt la belle cascade de boucles brunes. Me marier avec les cheveux courts était donc une évidence.  Je trouve ça pétillant, original, frais !

Oui mais voilà… quelques temps avant la demande en mariage, en complet esprit de contradiction, j’ai voulu les laisser pousser. Par amour pour mon Cher et Tendre, qui regrettait de ne m’avoir jamais vu avec les cheveux longs (enfin quand je dis « longs », je pense : au niveau des épaules, ce qui serait déjà un record pour moi !). Ma promesse ne m’empêchait pas de menacer de ratiboiser mes tifs, surtout dans les phases critiques dites de « palier intermédiaire », où même la crinière d’Eva Longoria ressemblerait à une serpillère fatiguée!

Et puis, en démarrant mes essayages, avec mes cheveux relevés à l’arrache, j’ai eu une révélation implacable : seule une coiffure de type chignon pourra sublimer ma précieuse, question d’harmonie. À contre-cœur, j’abandonne définitivement l’idée d’une bonne coupe salvatrice, et décide de prendre mon mal en patience jusqu’au D-Day.

Pour éviter de pester chaque matin face à mon reflet dans le miroir, j’attache  immuablement mes cheveux avec un élastique spécial « queue de rat », le seul accessoire qui tient toute la journée sur moi. Ça laisse bien peu de perspectives pour des coiffures fun. Je dévore les DIY vidéos postés régulièrement sur la toile sans pour autant réussir à reproduire ce que je vois. Bref… la déprime capillaire me guette !

Mais un soir, je tombe sur le blog « les mercredi de Daphné », et c’est l’illumination!

les mercredis de Daphné

Crédits photo : D.R.

Daphné est coiffeuse, formée chez Dessange et passionnée par cet univers. Sur son blog, elle dévoile conseils, techniques de pro, et rend les coiffures le plus spectaculaires à la portée de toutes ! Elle propose également des prestations de coupes sur cheveux courts ou longs… et… des cours !

Je décide donc de tenter à l’aventure, en tête à tête !

Le jour J, je débarque… directement au domicile de l’intéressée. Daphné reçoit en effet chez elle. Certaines personnes sont surprises de se retrouver au beau milieu de son salon (au lieu d’un salon… de coiffure classique !). Moi, je trouve ça plutôt rigolo et convivial, un peu comme si je passais l’aprem chez une copine. Autour d’un thé, on fait connaissance, et la discussion dévie forcément sur mes attentes.

J’explique que le court me manque et que  je voudrais apprivoiser ma nouvelle longueur avec de jolies coiffures, sans pour autant maltraiter mes cheveux. Je la mets aussi au défi de faire tenir une de ses superbes torsades sur mes tifs réputés rebelles ! Daphné est confiante : avec les bons gestes, ça devrait largement le faire.

On démarre avec un petit check up de mon matos, estampillé « jamais servi » bien sûr : barrettes clips, épingles à cheveux de toutes les tailles, headbands… Daphné m’indique que je dois privilégier les petites épingles, de couleur dorée pour qu’elles se fondent bien dans la chevelure. Le reste peut être utilisé quotidiennement sans souci, en appliquant quelques astuces.

  • La première, vu ma nature de cheveu, c’est le crêpage… Il n’abime pas les tifs, quand il est bien fait ! On prend un peigne qui vient effleurer la fibre des cheveux dans des mouvements légers de la pointe vers la racine. On plante le peigne  près des racines, on ramène, puis on refait le même geste petit à petit sur toute la longueur. Si on crêpe légèrement, on peut fixer avec une laque moyenne à forte, si on crêpe plus serré, on choisit une laque light.
  • La deuxième, c’est la pose de l’épingle. On passe quelques cheveux de la mèche qu’on veut fixer dans l’épingle, on colle les deux embouts contre le cuir chevelu et zoup, on retourne l’épingle en un mouvement rapide de crochet. Et voilà, c’est fixé !
  • La dernière, alias « la démystification », c’est d’arrêter de croire qu’une coiffure tient toute seule, comme par magie! Il faut sécuriser à chaque étape. Daphné préconise par exemple de placer une épingle tous les 1cm et demi pour faire tenir une torsade, ou quelques épingles ça et là , pour éviter l’effet « champignon » avec un headband (tu sais, quand les cheveux du haut du crâne remontent façon champignon atomique !).

On passe aux travaux pratiques ?

Après avoir appris ces premiers gestes de base, je commence mon entraînement à 4 mains avec une torsade-couronne sur tout le pourtour de la tête. Daphné me montre  patiemment comment bâtir la coiffure à mon rythme, pas à pas, quitte à y revenir plusieurs fois pour s’assurer que je comprends bien tout.

Puis c’est mon tour de me lancer toute seule comme une grande… Et contre toute attente : « oh ça prend forme ! », « dingue ça tient! », « gniii c’est top! »… Une petite barrette style vintage de chaque côté, et voilà le résultat !

essai coiffure DIY

(Je porte mes deux barrettes Secrets de Cailloux.)

On continue avec la pose d’un de mes headbands, quelques conseils pour un « ombré tie and dye » réussi (eh oui on peut aussi parler coloration et coupe avec Daphné !), et pour conclure en beauté : le fameux jeu de tresses sur lequel je me suis maintes et maintes fois cassée les dents.

essai coiffure DIY

(Headband L’heure d’été prêté par Daphné)

Bilan de notre séance ? Moi qui démarrais de zéro avec mes deux mains gauche, je suis ravie par cette initiation ! J’ai appris plein de choses, et cerise sur le gâteau, j’arrive à refaire les coiffures chez moi, et même à m’en inspirer pour en créer d’autres !

Pour celles qui maîtrisent déjà les bases, il y’a aussi de quoi s’amuser lors d’une séance, avec des modèles un poil plus techniques, comme un superbe chignon à base de tresses en épis-collés, ou une petite crête rock’n’roll.

Psssst ! En ce moment, c’est le lancement de la saison des enterrements de vie de jeune fille ! Et devine quoi : Daphné propose aussi des cours collectifs ! Une surprise originale, un moment entre frangines, cousines, copines, témouines, et un super cadeau pour la future bride !

Pour retrouver les astuces, pleins de tutos, les infos sur les cours et les tarifs, ça se passe sur le site Les Mercredis de Daphné !

Et toi ? D’habitude, tu as des cheveux longs, ou bien courts, comme moi ? Ta robe a-t-elle joué un rôle décisif dans le choix de la longueur de ta crinière pour le jour J ? Tu as déjà essayé de te coiffer toi-même à l’aide de tutoriels ? Serais-tu tentée par un cours de coiffure ? Raconte !

Je vais dire OUI à mon Bird en juin 2013. Les inspirations de notre joli jour : une ambiance pop 60's, le rock dans tous ses états et un cadre plutôt champêtre pour accueillir notre fête. Ce mix te semble improbable? Nous relèverons le défi!

Commentaires

  • Avatar
    Perrine
    Répondre
    13 mai 2013

    Bonjour,
    J’aurais voulu savoir dans quelle région était située Daphné?
    Merci d’avance.

      • Avatar
        Perrine
        Répondre
        14 mai 2013

        Merci beaucoup pour cette réponse Mademoiselle Birdy!
        Je vais voir si je peux faire comme toi!!

  • Avatar
    Madame Stilettos
    Répondre
    13 mai 2013

    ça a l’air effectivement très coooooooooooooooooool!!!
    Je te comprends mieux que personne ma birdy! parce que moi aussi j’ai les cheveux fins! j’ai pris ça de ma mère! Alros que ma soeur a une chevelure à faire pâlir d’envie les stars hollywoodiennes: longs, épais, avec de belles boucles et soyeux!
    bref par moment moi je faisais peine avec ma tignasse fadasse!
    Et bien que j’ai testé toutes les coupes depuis 10 ans, comme le tien, Gigi préfère les cheveux longs.
    Le compromis a été le suivant, pour les besoins du chignon qui le faisait rêver j’ai laissé pousser mes cheveux jusqu’au milieu du dos et en revenant du voyage de noces, 15 jours après le mariage, j’ai retrouvé mon carré plongeant ultra court!
    Et ça leur a fait un bien fou!
    je te dis pas combien de foi j’ai eu envie de passer en mode Britney spears mais bon au final je ne regrette pas!!!
    Patience….et bon courage looool

  • Avatar
    angebleu57
    Répondre
    13 mai 2013

    J’ai les cheveux très courts et rouge depuis 12 ans presque…. A l’epoque je les portais long, très long mais un jour j’ai tout coupé et suis passé du long brun à la coupe funky court, rouge pétant et éclaté…. Depuis je n’ai jamais changé…. Quand les préparatifs du mariage ont débuté, tout le monde m’a demandé ce que j’allais faire pour mes cheveux… On m’ a proposé de faire des extensions, me teindre en blonde mais hors de question de refoulé mon identité pour ce jour…. Je resterai avec mes cheveux court, rouge et éclaté… Pas de chignon pour moi, pas de peigne « mariée » juste quelques petites épingles décorées et une coupe un poil plus long pour jouer avec les mèches pour créer ma coiffure… Ma robe sera ivoire avec des touches de bordeaux… comme pour rappeler mes cheveux…. L’essentiel est que je reste moi même et que ce jour je puisse me reconnaitre dans un miroir!

  • Avatar
    Madame Nya
    Répondre
    13 mai 2013

    Haaaaan c’était donc ça : il faut sécuriser la coiffure ! Je croyais que ça ne tenait pas sur moi en raison de la matière de mes cheveux ou je ne sais quoi… Merci pour cette illumination !
    Moi c’est cette chaîne youtube qui m’a réconciliée avec mes cheveux longs : http://www.youtube.com/user/SaraSabate?feature=watch

  • Avatar
    Sophie
    Répondre
    13 mai 2013

    Ah les cheveux… mes cheveux… tout le contraire de toi: épais, fournis, légérement crépé naturellement, une tignasse de lionne (ils frisent, dès qu’il y a un poil d’humidité, et j’ai horreur de ça sur moi). mais secs (ben oui, on peut pas tout avoir).
    Je les ai porté « très long » (au milieu du dos, quand même, moi qui portais du très court…), mais de toutes les couleurs:bruns, puis violet, rose (un prune qui a mal tourné), blond doré, blond de vacances… C’est marrant maintenant, parce qu’entre chaque enfant je change de couleurs.
    Et puis un jour, j’ai poussé la porte d’un salon de coiffure: marre de mes cheveux longs que je portais constamment attachés, trop longs à laver, à entretenir… J’ai coupé 30cm. (oui, j’ai pleuré, mais de joie, c’était une libération)
    Depuis, le plus long que j’ai supporté, ca a été aux épaules. Je peux pas plus, c’est plus fort que moi.
    Je suis passé à une couleur plus naturelle pour moi, blonde avec des mèches plus claires…
    Après la demande en mariage, je décide donc de ne plus toucher à mes cheveux. Pour THE chignon. En ne sachant même pas quel chignon je veux, je change d’avis tout le temps… Je sais quels bijoux de cheveux je veux, le reste… mystère. Mais bon voilà, mes cheveux sont arrivés aux épaules, puis les ont un peu dépassés, la catastrophe: fourches et compagnie, secs au possible malgré mes soins…
    Et une furieuse envie de me les couper (j’ai franchement échappé de peu au pétage de plomb et à la coupe maison au ciseau de désespoir, pour dire). De changer de tête. A presque 6 mois du mariage. je savais que si je les coupais maintenant je pouvais dire adieu au chignon de mariée classique. J’ai pris une grande inspiration, je suis entrée dans le salon, ma coiffeuse m’a vu et m’a dit: « oh toi, je connais ce regard! on coupe tout alors? » .. Presque! J’ai gardé de la longueur (j’ai enlevé les pointes quoi) mais par contre… Je suis maintenant blonde platine!
    Arrivée à la maison, ma petite ne m’a pas reconnue (la pauvre lol) et mon chéri m’a regardé comme la première fois qu’il m’a vue…
    On verra pour le chignon, mais voilà, je serai blonde platine à mon mariage. Je m’adore comme ça. Ou rousse (mon rêve!!!)

      • Avatar
        Sophie
        Répondre
        15 mai 2013

        Je rêve du roux, ma coiffeuse me freine un peu en me disant que ca risque de pas tenir sur mes cheveux, snif!!
        Sinon je m’habille déjà très « girly », le rose, le blanc et, le doré, c’est moi tout craché, donc ca ne change pas grand chose 😉 j’ai juste acheté deux barrettes plus flashy ;). Sinon j’ai vu ailleurs que ‘il y avait des extensions pour pas très cher en platine, donc voilà je m’inquiète moins depuis pour mon chignon 🙂
        Ahhh les masques, avec en plus du cellophane pour « que ca agisse plus profondément », c’est comment dire, TOP MOUMOUTE XD

  • Avatar
    Mme coquelicot
    Répondre
    13 mai 2013

    C’est une super idée que cet atelier, les préparatifs sont un vrai bonheur quand ils nous poussent à des découvertes pareilles !!
    bravo pour cette coiffure « home made » 😉
    hâte de la voir avec ta « précieuse » en live !!

  • Avatar
    Mademoiselle Zen
    Répondre
    13 mai 2013

    Génial ton idée! J’aurai jamais pensé à ça mais en fait c’est une super idée!! Elle est dans quelle région cette dame? Super concept en tout cas et tu as l’air d’avoir vraiment pris du plaisir.

  • Avatar
    Madame Tango
    Répondre
    13 mai 2013

    Encore un blog à dévorer ! Merci Mademoiselle Birdy ! 🙂

  • Avatar
    Mademoiselle Orange
    Répondre
    13 mai 2013

    Bien vu pour les EVJF!
    Je demanderais bien à me coiffeuse de faire la même chose histoire de varier un peu ente la queue de chevale et les baguettes. le long c’est surtout bien quand c’est attaché.

  • Avatar
    Marjolie
    Répondre
    14 mai 2013

    Ah bin moi j’ai les cheveux courts et je veux être une mariée aux cheveux courts. J’ai fait un essai où la coiffeuse, malgré mes inspi, a réussi à me faire un chignon avec mes 10 cm de cheveux, résultat: c’était très chouette mais c’était pas du tout moi…

Poster une réponse