Nos chers amis, nos chers témoins

Si tu as eu l’occasion d’être invitée à des mariages, peut être as-tu en tête des petites demoiselles d’honneur et petits garçons d’honneur qui tiennent la robe de la mariée…  Certes, les cortèges d’enfants d’honneurs existent encore, mais des changements sont en train d’opérer. Les enfants sont remplacés par des amis des mariés, qui ont un rôle proche de celui du témoin : accompagner et soutenir, le côté juridique en moins.

Phénomène de mode venu des coutumes Outre-Atlantique avec des films comme « Mes meilleures amies » ou « 27 robes » ?  Peut-être… mais pas que !

Déjà, dans nos familles, il n’y a pas d’enfants assez jeunes pour tenir ma traîne (enfin, si j’ai une longue traîne, ça tu ne le sais pas encore). Ensuite, nous avons des amis qui sont devenus un peu comme la famille… ça arrive quand les seules personnes qui vivent à moins de 300km de chez toi sont tes amis.

Et quand en plus tes témoins habitent loin, et bien, des amis tout proches, pour te soutenir, c’est quand même une bonne idée. Surtout si, comme moi, tu es une future mariée anxieuse et émotive (on n’est jamais trop entourée je pense).

Choisir nos témoins, demoiselles et garçons d'honneur

Crédits photo (creative commons) : Anemone123

Mes drôles de dames <3

Choisir son ou ses témoin(s), c’est parfois une évidence : sœur, frère, meilleure amie présente depuis l’enfance/le collège (raye la mention inutile… Il semblait logique pour certaines personnes que je prenne ma petite sœur pour la simple et bonne raison que c’est ma sœur. Tout simplement.

Mais cela ne correspondait pas à ma vision du témoin. Je voulais quelqu’un qui me connait VRAIMENT, quelqu’un qui m’a vue grandir. Ma sœur ne m’a pas vraiment vue grandir (et l’inverse est aussi vrai)… elle avait 10 ans quand j’ai pris mon appartement à l’autre bout de la France. Bien que je l’aime très fort, il y a beaucoup de choses qu’elle ne connait pas de moi.  Alors la prendre comme témoin ne me semblait pas justifié.

C’est donc naturellement vers mes amies que je me suis tournée.

Quand Monsieur Triton m’a demandée en mariage, les premiers appels sont allés à ma famille, puis, à trois copines en particulier : Madame Scrap, Mademoiselle Palmée, et Mademoiselle Lindy. Elles ne se connaissaient pas encore. Je les ai rencontrées à des moments différents de ma vie, dans des contextes différents, et on partage des cercles d’amis différents. Elles forment un trépied en quelque sorte.

J’ai rencontré Mademoiselle Palmée il y a 5 ans, lors d’un cours de danse. Nous nous sommes très vite rendu compte qu’on avait beaucoup de points communs. À commencer par notre métier. En 5 ans, nous avons traversé des bons comme de moins bons moments, des disputes… et je dirais qu’au final notre amitié en est sortie grandie. Il me semblait naturelle de l’avoir à mes côtés pour me marier, pour m’aider dans mes préparatifs, pour me confier… bref, il lui fallait une place importante.

Mademoiselle Lindy est arrivée dans nos vies à peu près au moment où Monsieur Triton et moi-même commencions à faire connaissance. Elle a toujours fait partie de la vie de notre couple finalement. Elle a également été là dans des périodes de doute ou de remises en question. Bref, jamais trop loin de nous cette Mademoiselle Lindy…. Pour ces raisons, je voulais qu’elle soit à mes côtés dans les préparatifs et le jour J. Mais j’ai hésité…. Elle m’avait fait comprendre que les rôles trop engageants n’étaient pas sa tasse de thé, les mariages non plus d’ailleurs. Je suis donc très heureuse qu’elle ait accepté.

Madame Scrap est la seule amie de ma « vie d’avant », la seule amie qui a résisté aux années, aux déménagements… pour petite anecdote, nous nous sommes même rencontrées dans un contexte qui ne prête pas à construire une amitié : c’était ma prof de maths (si si, tu lis bien). Elle m’a connu lorsque j’avais 13 ans, ça fait d’elle ma plus vieille amie dans les deux sens du terme (c’est un peu notre « running gag »).

Il n’était pas possible de les prendre toutes les trois en témoin. Déjà parce que tu es limitée sur le nombre de témoin que tu peux avoir en mairie (2 au maximum par marié), et ensuite parce que je voulais que mon témoin soit quelqu’un qui a presque toujours été présent dans ma vie, quelqu’un qui marque la continuité entre mon passé et mon futur. Madame Scrap était LA personne parfaite. Témoin de mon évolution, témoin de mes remises en question, témoin de mes peines de cœur plus jeune… alors témoin de mariage, c’était évident !

J’ai profité d’un séjour en Normandie, pour aller voir Madame Scrap et lui faire enfin la grande demande. Je ne voulais pas le faire par téléphone, car je voulais voir sa réaction. Pour l’occasion, je me suis inspirée du test créé par Madame Loco dans son « livret du parfait témoin ». J’étais à la fois stressée et excitée quand elle faisait le test…

Choisir nos témoins, demoiselles et garçons d'honneur

Crédits photo : Photo personnelle

Je ne me souviens plus du résultat tellement j’étais occupée à scruter toutes les émotions de Madame Scrap. Mais entre « tu es parfaite pour le rôle » et « tu n’es pas parfaite pour ce rôle mais personne n’est parfait », il y a eu le regard qui signifiait tout le reste…

Et voilà comment je me suis entourée d’une témoin et de deux demoiselles d’honneur.

Monsieur Grand et Monsieur Diable-Rouge

Une fois mes choix faits, Monsieur Triton a décidé d’équilibrer la balance : si je n’avais qu’un témoin, lui aussi n’en prendrait qu’un. Et comme j’avais des demoiselles d’honneur, il prendrait un garçon d’honneur.

Pendant 2 minutes (dixit Monsieur Triton), il a pensé à prendre son frère ou une de ses sœurs comme témoin, mais comment choisir parmi les 3 ? Et puis, il fallait se rendre à l’évidence, la personne parfaite pour ce rôle était son cousin  : Monsieur Diable-Rouge.

Ils ont 15 jours d’écart et ont toujours été très proches. D’ailleurs, j’ai appris que son cousin l’a aidé à choisir la bague de fiançailles. Tu vois, il était vraiment au centre de notre mariage dès le départ ce Monsieur Diable-Rouge. Mais nous ne parcourons pas souvent les 350 km qui nous séparent pour nous voir… C’est lors d’un Noël en famille que Monsieur Triton lui a demandé d’être témoin. Pour l’occasion il lui a offert une cravate aux couleurs du mariage et a rédigé une charade (bon, il m’a demandé d’écrire, pour plus de lisibilité, mais les phrases sont de lui).

Choisir nos témoins, demoiselles et garçons d'honneur

Crédits photo : Photo personnelle

Apparemment, la charade n’était pas si facile que ça. Tu aurais tout de suite compris toi ?

Je pensais que Monsieur Diable-Rouge s’attendait à cette demande mais au regard de ses émotions, ça semblait inattendu. Je regrette de ne pas avoir plus de photos de ce moment-là (j’en avais… mais un souci matériel fait que j’ai tout perdu **gros chagrin de sirène**).

Choisir nos témoins, demoiselles et garçons d'honneur

Crédits photo : Photo personnelle

Quant à son garçon d’honneur, tout comme moi, il l’a choisi parmi nos amis « tout neufs ». La rencontre entre mon futur et son garçon d’honneur ressemble en beaucoup de points à ma rencontre avec Mademoiselle Palmée. C’est Monsieur Triton qui a initié Monsieur Grand à la salsa. Et puis une amitié est née. Monsieur Grand est entré dans nos vies… sans en ressortir. Monsieur Triton le voulait à ses côtés pour l’épauler.

Voilà comment nous avons construit notre super « team » au grand complet.

Et toi, comment as-tu fait ta demande de témoin ? Avez-vous choisi des demoiselles et garçons d’honneur pour vous entourer ? Avez-vous un cortège d’enfants ? Raconte-moi tout !



6 commentaires sur “Nos chers amis, nos chers témoins”

  • Je me retrouve beaucoup dans ton début d’article 🙂 Ici aussi nous sommes davantage entourés par nos amis que notre famille… Ici aussi nous souhaitions une certaine équité dans le nombre de nos témoins respectifs avec Chéri (un chacun du coup ^^)…

    En revanche, j’ai choisi 3 amies comme demoiselles d’honneur alors que l’Amoureux ne voit pas (encore ?) l’intérêt de garçons d’honneur 😉

    Je te rejoints sur le point principal : savoir bien s’entourer tout au long des préparatifs. Le choix de notre « wedding team » a été l’un des plus importants pour nous deux, nous souhaitons qu’elle puisse répondre présente à n’importe quel moment et qu’elle nous connaisse presque par cœur. Certes nous avons dû faire des choix et prendre certaines décisions qui en ont blessé certains, mais nous n’en regrettons aucun 🙂

    • Je vois que nous avons fait des choix similaires : 1 seul témoin, des demoiselles d’honneur… et des amis très présents !
      L’avantage d’être entourée de plusieurs amies, cela leur permet d’être très complémentaires. Je pense que c’est pareil pour les garçons : le témoin et le garçon d’honneur ne connaissent pas Monsieur Triton de la même façon. Je ne peux que conseiller à ton fiancé de se faire entouré d’au moins 1 personne supplémentaire. 😉

      Je ne dirais pas que notre « wedding team » peut répondre à n’importe quel moment, mais tout le monde se relaie en fonction des disponibilités. On ne peut pas non plus leur demander d’être autant préoccupés que nous par notre mariage (au risque de se transformer en bridezilla – petit clin d’oeil à la dernière chronique de Madame impatiente).

      Il faut bien choisir les gens qui nous accompagnent, car la préparation d’un mariage peut cristalliser certaines tensions… alors effectivement, on déçoit des personnes, mais c’est à nous, en tant que futurs mariés, de choisir qui on veut à nos côtés.
      Bon courage pour tes préparatifs :*

  • Comme ton chéri, le mien a 3 frères et ne se voyait pas choisir entre eux. Il a donc choisi son cousin qui est plus proche de lui. C’était d’ailleurs tellement évident comme choix que ma belle mère en a parlé très naturellement au cousin un jour où on était tous réunis avant même que mon chéri lui demande où ne l’ai annoncé à qui que ce soit ! C’était assez cocasse comme situation, ma belle maman en est encore confuse aujourd’hui, mais on trouve ça très drôle et la demande était unique du coup !

    C’est original d’avoir son ancienne prof de maths comme témoin de mariage !

    • Effectivement la demande a dû être… unique. 😅Au moins, ta belle maman était en accord avec le choix de son fils.
      Et toi tu as ton/tes témoins ? Comment as tu fait la demande ?

      Avec Mme Scrap, il y a un bout de temps que nous avons dépassé la relation « ancienne prof ». Bon, à l’époque elle était très jeune prof, moi j’étais très douée en math et adorait ça, plus proche de mes profs que des autres élèves. 🤓Ça a sûrement aidé

  • Hello 😉

    Avec « un peu » de retard je répond à ton article ^^ Monsieur et moi avons opté pour 2 témoins et 2 personnes d honneur (fille pour moi et garçon pour lui ^^). En ce qui concerne mes témoins comme toi j ai hésité avec ma sœur et puis je me suis dit la même chose ! Nous avons 14 ans d ecart et nous sommes fusionnels depuis seulement ma majorité. J ai donc décidé de prendre mes 2 meilleures amies. L une est a mes côtés depuis 18 ans ! 18 années de crise de joies de fous rires d epreuvres …bref on a tout vécu ensemble. Et je ne pouvais pas ne pas la choisir. La deuxième est une amie depuis peu. Mais notre rencontre, nos secrets, notre amour me fait dire qu on ne va pas se quitter dans les prochaines années. Il a donc fallut annoncer à ma sœur qu elle ne serait pas ma témoin. (Ma mère paniquait à se sujet) et pourtant elle a tout à fait comprit ! Je lui ai écrit un petit livret avec une boite rempli de petites attentions. Elle sera bien évidemment impliqué puisqu elle sera ma demoiselle d honneur 🙂
    Pour la demande, ma première témoin a reçu un ballon à gonfler puis à éclater rempli de paillettes bien sur, le jour de nouvel an. Grande émotive qu elle est elle a bien sur pleurer ! 😉 la 2ème a reçu une boite à bijoux au restaurant avec une cordelette rempli de cœur qui formait la phrase « veux tu être ma témoin ? ». Elle a adoré aussi.
    Monsieur lui a choisi sa cousine. Ils sont très fusionnels. Je l’ai aidé pour la demande car il est très pudique. Nous lui avons donc offert (à noel) une carte à gratter. Elle a fondu en larme !
    Le 2ème témoin de monsieur est un ami à lui rencontré au travail. La demande c est faite tout simplement pendant une soirée. Nous parlions du mariage et il lui a dit « d ailleurs à ce sujet …tu veux bien ? » On a rigolé.
    Je viens de me dire whaou quel roman que je te laisse !

    • Hello Justine (? si j’ai bien fait le lien avec ton commentaire précédent).
      Ca me fait toujours plaisir de lire les histoires de mariage d’autres futures mariées.
      Et sachant que nous sommes de la même région, cela attise encore plus ma curiosité. Alors tu peux me laisser des romans autant que tu veux.

      Je comprends ton choix de témoin. Heureusement que ta maman a bien compris.(Je ne suis pas sure que tout le monde ai compris chez moi, mais c’est une autre histoire). Les écarts d’âge avec nos sœurs n’aident pas toujours à tisser des liens dès le départ, et le choix d’un(e) témoin, c’est très personnel et intime je trouve.
      C’est bien que tu aies trouvé une façon d’impliquer ta sœur dans ton grand jour.

      Et j’adore la façon dont toi et ton fiancé avez fait vos demandes respectives de témoin !

Commente ici !