Est-ce que tu peux faire un mariage participatif ?

Aujourd’hui, c’est un peu un article, “j’ai testé pour toi, le mariage participatif” ! Parce qu’avec un mariage en deux temps : un avec un repas sous le signe de l’auberge espagnole (chacun apporte quelque chose) l’autre avec le dîner fait maison à une vingtaine de paires de mains, avec une décoration florale en fleurs du jardin, avec une robe faite par Belle-Maman et un costume héritage pour l’Amoureux, on a bien exploité le concept…

Mais qu’est-ce que c’est déjà qu’un mariage participatif ?

C’est un mariage où, au lieu de faire appel à des professionnels, tu demandes à tes proches ce qu’ils peuvent faire pour ou/et avec toi. Les tartes de la tante Corine pour le buffet des desserts. Belle-Maman pour te coudre ta robe. Ta cousine Marion pour te coiffer. Réquisitionner toutes tes copines pour faire les ballotins de dragées…

Ça peut être un moyen d’avoir un mariage un peu moins cher. Et puis, ça permet de créer une atmosphère conviviale et de faire de ton mariage un projet plein de sens et de jolis clins d’œil.

J’avais déjà expliqué dans un de mes premiers articles que nous n’avions pas fait ce choix pour des raisons économiques.

Bien sûr, le concept n’est pas breveté. Tu peux y mettre plus ou moins de choses derrière. Pour moi, par exemple, faire appel à des artisans en qui je crois et que j’ai envie de soutenir (mon vidéaste ou ma créatrice de bijoux par exemple), ça allait aussi dans ma démarche de donner du sens par le partage.

Et puis, à part si tu as un budget très conséquent et que tu n’as aucune envie de gérer quoi que ce soit, ou encore que tu veux vraiment tout faire toute seule (tu en as du courage dis donc mais, réfléchis bien, accrocher une centaine de pompons seule la veille, ce n’est pas fun du tout…), tous les mariages sont plus ou moins participatifs (la soirée pliage de faire-part avec les témoins, c’est participatif ça !).

D’ailleurs, on a l’air de présenter ça comme un nouveau concept mais c’est plutôt de faire appel à plein de professionnels pour les noces qui est relativement nouveau. Si tu demandes à ta grand-mère comment s’est déroulé son mariage, il y a de fortes chances qu’elle te raconte les poulets plumés en famille, les cousines qui vont chercher des fleurs des champs, la maman qui taille le voile…

Et les préparatifs font partie de la merveilleuse cargaison de souvenirs.

Est-ce que tu peux faire un mariage participatif ?

Crédits photo : Photo personnelle

Voici ma fine équipe qui a épluché pommes de terre et carottes à une vitesse hallucinante… Je suis sûre qu’ils ne sont pas prêts de l’oublier !

C’est pourquoi, malgré les dizaines de petits couacs qui ont ponctué nos jours de fête, nous avons le cœur en joie d’avoir pu faire un tel mariage…

Mais passons au vif du sujet. Le concept te séduit et tu te dis “pourquoi pas un mariage participatif ?” mais tu te demandes si ça va le faire / si c’est vraiment pour vous / si tu ne vas pas le regretter…

Je vais tenter de t’aider un peu !

Ne fais pas de mariage (très) participatif si…

tu veux que tout soit parfait !

La spécialité d’un pro, c’est que (normalement) il est… professionnel !

Être amateur, ça veut dire ne pas avoir l’expérience et le savoir-faire. Autrement dit, il faut accepter qu’il y ait des ratés ! Réfléchis donc bien à ton degré d’exigence avant de te passer d’un professionnel.

… tu es une control-freak

Tu veux tout contrôler, tout organiser. Tu as peur des surprises et ça te fait des sueurs froides de penser que les gens peuvent prendre des initiatives autour de la préparation de ton mariage. Le mariage participatif n’est pas pour toi.

Quand tu fais appel à des proches, tu ne peux pas tout contrôler, tu dois leur laisser une marge de manœuvre pour qu’ils soient heureux de participer… Et puis, tu ne peux pas être partout, tout le temps pour voir ce qu’ils font, ça t’oblige forcément à déléguer et faire confiance.

… tu n’es pas à l’aise à demander de l’aide

Faire un mariage participatif, c’est demander aux gens de te filer un coup de main. Si tu ne supportes pas l’idée d’être redevable, tu risques de ne pas forcément apprécier tout ce que tes proches feront pour toi…

… tu as dans ton entourage des gens envahissants et/ou peu à l’écoute (et tu ne sais pas dire non)

Tu es entourée de gens qui n’en font qu’à leur tête, qui ont une idée sur tout et qui ont tendance à imposer leur vision des choses. Change de proches. Ne fais pas appel à eux !

De manière générale, réfléchis à ce qui se passera si quelqu’un a des idées pour ton mariage participatif qui ne te conviennent pas… Est-ce que vous pourrez en discuter ? Est-ce que tu seras capable de faire comprendre et accepter tes choix et tes envies ? Si tu sens que tu auras tendance à laisser faire les gens à leur idée, tout ça parce que tu as peur du conflit, laisse tomber, tu risques de garder un goût amer de ton mariage.

… tu es du genre à attendre des choses précises des gens et à être déçue si on ne répond pas à tes attentes

Bien sûr, quand l’idée du mariage participatif a germé dans notre esprit, on a réfléchi à qui dans nos amis et nos familles pourraient être prêt à nous aider. Juste pour savoir si ça avait la chance de le faire…

Mais on a été un peu surpris du résultat : des gens dont on attendait rien on fait beaucoup et d’autres dont on pensait qu’ils allaient s’investir beaucoup n’ont pas été si présents. Mais il n’y a aucune raison de leur en vouloir, chacun a fait suivant ses envies, ses possibilités. Et je pense que pour qu’un mariage participatif se passe bien, il ne faut pas qu’il y ait d’obligation de s’investir.

… tu te soucies beaucoup du qu’en-dira-t’on

On en a entendu des vertes et des pas mûres… Petits florilèges : “C’est un peu radin de ne pas payer un traiteur”, le bien-sûr très classique “ça ne fait pas mariage”, le péremptoire “mais tu ne peux pas cuisiner pour ton mariage” ou encore mieux “les gens ne vont pas venir s’ils doivent participer”…

Généralement, ces commentaires ne venaient heureusement pas d’invités (même si mes invités avaient quelques doutes aussi mais ils nous connaissent bien et savent qu’on ne fait pas les choses comme tout le monde…).

Il faut savoir que, de toute façon, quand tu fais quelque chose qui sort du classico-traditionnel, il y a toujours du monde pour te dire que ça ne se fait pas, que « ça ne fait pas mariage »… Pour te rassurer un peu, aujourd’hui, quand on en parle, les gens n’ont pas du tout l’idée de nous dire tout ça… Parce que c’est fait, passé, qu’on a prouvé qu’on peut y arriver et qu’on peut en garder de supers souvenirs, ils ont plutôt tendance à trouver ça “super”, “original”, “génial”…

Mais, après, à toi de voir si tu peux supporter la pression des critiques avant…

Mais non, non, je ne veux pas te décourager, il y a aussi mille belles raisons de faire un mariage participatif !

Fais un mariage participatif si…

… tu veux associer tes proches

Tu aimes l’idée de construire ton mariage avec une communauté, tu penses que votre amour se nourrit aussi de ceux qui vous entourent et c’est pourquoi c’est un joli symbole de créer cette fête de mariage avec ceux qui sont importants à tes yeux. C’est une façon de leur dire “vous êtes précieux pour nous, votre amour et votre soutien comptent pour nous”.

Une chorale de proches pour notre mariage participatif

Crédits photo : Mamzelle Joe

Le psaume à notre mariage a été chanté par une chorale des membres de la famille de l’Amoureux, totalement organisée et gérée par Beau-Papa. Il s’est beaucoup investi dedans, je suppose parce que c’était un moyen de nous montrer à quel point cette union était importante pour lui…

… tu penses que préparer la fête, c’est déjà avoir le cœur en fête

En faisant appel à des proches, tu partages déjà beaucoup avant la fête et c’est ensemble que vous préparez votre cœur à fêter tout ça. Les préparatifs deviennent une occasion supplémentaire de partager et le projet de fête l’est aussi. Quoi de mieux pour que tout le monde ait envie d’être au jour J ?

Est-ce que tu peux faire un mariage participatif ?

Crédits photo : Photo personnelle

Cette photo, c’est à J-6 et il y a mes parents, mes beaux-parents, mon frère, ma sœur, ma belle-sœur… C’est la première fois qu’on partage un repas avec ces gens tous ensemble en même temps ! Et c’est grâce au concept participatif qu’on a pu les avoir tous autour de nous pendant une semaine.

… tu aimes te nourrir des idées des autres (et les surprises aussi)

Avec un mariage participatif, tes proches t’apportent des idées auxquelles tu n’aurais pas pensées.

Personnellement, j’ai des papillons dans le ventre en repensant au wedding-cake pas prévu mais tellement bon et classe de mon mariage civil (œuvre de la tante de Monsieur) ou à mes fanions à histoire

Un wedding-cake à pois pour mon mariage participatif

Crédits photo : Photo personnelle

Et j’ai encore des frissons à penser à ma chef de chœur à l’église qui m’a fait la surprise de chanter sur “Aimer c’est tout donner”…

… tu n’es pas dans l’idée de la représentation

L’idée de mariage comme un spectacle où toi et ton fiancé êtes les personnages principaux d’une représentation et où vos invités jouent majoritairement le rôle de spectateurs ne te parle pas ? (Et limite, te donne des sueurs froides ?)

Si chacun a la possibilité de s’investir dans ces jours de fête, on troque plus facilement le spectacle contre un moment de partage…

… tu veux créer de beaux échanges entre tes proches

Ce qui m’a beaucoup touchée dans ce mariage, c’est que ça a créé des liens entre les gens. Autour des préparatifs, les gens ont échangé, parlé, ri…

Aujourd’hui, des gens qui ne se connaissaient pas avant ont noué des amitiés au-delà de la distance géographique, linguistique ou culturelle.

Les jolis liens qui se créent autour du mariage

Crédits photo : Mamzelle Joe

Ma sœur et mon mari ont eu l’opportunité de se connaître grâce à tout le temps passé ensemble autour du mariage. Aujourd’hui, le “belle/beau” de belle-sœur/beau-frère est devenu presque superflu (sauf si c’est pour parler de la beauté de la relation), ils sont maintenant comme frère et sœur…

Bien-sûr, pas besoin d’un mariage participatif forcément pour ça mais ma théorie de l’épluchage de patates comme vecteur social (on a moins de mal à aller danser et s’éclater avec quelqu’un quand on a épluché des pommes de terre ensemble) s’est avérée payante !

Et puis, même au mariage civil où les gens ne se sont vus qu’une journée, je pense que le côté participatif a été un vecteur de convivialité : les compliments et les questions sur les plats ont fait que les gens avaient de quoi parler (“Qu’est-ce que c’est exactement ?”, “Comment fait-on ça ?”, “C’est beau / bon !”…) !

Voilà, personnellement, j’ai été plus que convaincue par le concept.

Notre projet mariage fut une des grandes aventures de ma vie… Beaucoup de plans foireux, de défis, de fatigue, quelques crises, quelques pleurs et une sacrée dose de stress sur les jours d’avant mais tellement de beaux souvenirs, tellement d’échanges, de partages… Ce fut l’occasion aussi pour moi de vraiment découvrir certains amis de l’Amoureux, de passer du temps et de devenir encore plus proches de certaines personnes. C’était merveilleux de faire de cette célébration un vrai projet qui nous a vraiment habité… (Parce que les noces, en fait, c’est bien plus qu’une journée…. Mais de ça, je t’en reparle la prochaine fois !)

Donc si ça te tente, j’ai envie de te dire : fonce !

Et si tu te lances là-dedans et que tu as des questions précises et techniques, tu peux m’envoyer un mail à mllegezillig@mademoiselle-dentelle.fr

Alors, le mariage participatif, ça te tente ? Version complète ou seulement par touches ? Raconte !



29 commentaires sur “Est-ce que tu peux faire un mariage participatif ?”

  • Mon mariage ne sera pas participatif, mais j’adore ton article! Le concept peut faire rêver, mais ton retour d’expérience permet de remettre l’église au milieu du village quant aux inconvénients de la démarche, qui ne collent pas avec toutes les personnalités. Cela dit, même sans mariage participatif, j’adhère à 100% et je veux tous les points du “Fais-le si…” 😀

    • Ce qu’il y a de bien, c’est qu’il n’y a pas non plus besoin d’un mariage participatif pur et dur pour avoir tous ces points 😉

  • C’est un beau récit ! Je partage ton opinion sur beaucoup de chose, je pense notamment que font parti des plus beaux moments du mariage les instants avant/après à préparer la fête. Et pour ma part ce qui me “stresse” (c’est un bien grand mot mais je n’ai pas mieux) dans ce mariage c’est de me retrouver au centre de l’attention, mais les couacs de l’organisation car comme on le dit souvent, ce n’est qu’une grande fête, ce qui compte c’est l’engagement et l’après, et ça on sait qu’on a tout ce qu’il faut ! Le reste c’est du bonus.
    Notre mariage sera un peu participatif (mais pas autant que le votre) : pas de photographe pro mais des amis, pas de DJ pro, un brunch fait par une collègue de travail de ma maman (autoentrepreneur sur son temps libre, donc “pro” mais ça nous tenait à cœur de faire appel à elle pour faire marcher et connaître son entreprise), une messe animée par ma sœur et une petite chorale de proche …
    Ça reste un “grand” mariage avec un gros repas traiteur et beaucoup d’invités … Mais on essaye de le rendre convivial et simple dans son ambiance ! … M-1,5 !!

    • L’important, c’est de faire ce qui vous convient / ressemble. Et je suis persuadée qu’un grand mariage, ça peut être super sympa et convivial aussi 😉

      (Et sinon, fébrile, ça t’irait à la place de “stressée”? 😉 )

  • J’aime beaucoup ta décrispation avec les points “si”. ET je me rends compte être dans la partie : “Ne pas faire “. Néanmoins j’adore le concept et j’aimerais beaucoup être un jour invité à un mariage de ce type et de participer !

    • Je me remarierai bien pour inviter la famille Dentelle pour que tu puisse participer à ça mais mon compte en banque n’est pas d’accord 😉

  • Je ne concevais pas notre mariage sans “échange” en guise de fil conducteur et j’aurais bien été vers le total participatif, mais monsieur n’a pas validé, ce qui est amusant quand on connait le personnage : il a voulu tendre plutôt vers le “classique”. Mais bon, il reste que nous avons eu effectivement des surprises sur le niveau d’investissement, notamment de nos témoins totalement absents mais franchement, ça nous a pas gênés outre mesure tellement nos ami(e)s ont été présents. Il nous reste quelques détails à régler avant le grand jour, mais je suis sûre que celui ci aura le sens qu’on a voulu y mettre. En tout cas tu as une nouvelle fois touché dans le mille, ton article est vraiment un excellent guide pour toutes celles (et ceux) qui veulent se lancer dans l’aventure avec leurs proches, en toute connaissance de cause

  • Pour nous, ce sera “en partie” :
    Ma maman et ma grand mère ont cousu les serviettes de table (et cadeaux invité)
    Ma belle maman me tricote mon chale pour la soirée
    Beau papa et belle maman ont composé et vont jouer un morceau de la cérémonie laïque
    Ma tante officiera lors de la cérémonie laïque
    Mon oncle retape une 2CV pour nous conduire
    Un ami nous coiffera
    Mon cousin fera la pièce montée
    On a “pillé” les maisons familiales pour faire la déco
    Mais on ne voulait pas de proche aux postes à responsabilité qui occupent la journée (photo, vidéo, traiteur…) et donc pour cela on a décidé de prendre des prestataires histoire que tout le monde profite de la fête

    Donc participatif à moitié

  • Clairement j’aurais adoré épluché des patates avec toi et je serais super contente de participer à un tel mariage. Après je suis clairement de celles décrites dans le “ne pas faire”. On ne se refait pas. Mais j’espère quand même avoir mon côté participatif pour la semaine avant me mariage et j’ai vraiment hâte !

    • C’est bientôt 😉

      (et ça me fait sourire que vous soyez toutes motivées à l’idée d’éplucher des patates… ^^)

  • Je me reconnait tellement dans la partie “fais un mariage participatif”. En même temps nous n’avions pas vraiment le choix, étant loin, il nous a fallu faire avec la participation de la famille et des amis. Ce qui est vraiment chouette c’est que les proches ont vraiment participé et le voulaient très fort. Après bien sur ils nous ont écouté concernant nos goûts et l’organisation générale. Mais entre tata qui s’occupe de commander des cannelés et de les ramener de Bordeaux le jour du mariage, papa qui va emprunter des chaises et des tables au club de tennis de table, et belle maman qui va demander à tout le voisinage de nous prêter des places de parking, on a fait participer la moitié de la ville!!!

  • BRAVO pour ton article ! C’est sympa de te retrouver encore et encore après le descriptif de ta fête et merci pour les synthèses toutes plus utiles les unes que les autres.
    Super ! Chez nous, y’aura des patates et des carottes à éplucher… car M. Viking va cuisiner le plat chaud… Pour ce qui est du participatif, voici l’exemple qui nous attend : sur une île de la Baltique, sans moyens d’accueil hôtelier, nous allons louer une tente qu’il faut transporter par bateau, héberger nos invités chez notre bande de joyeux amis qui vivent l’été sur l’île et sont totalement partants pour filer un coup de main. Mariage trilingue comme le tien : suédo-anglo-français. Projet complètement fou… à notre image quoi… (je précise que le marié est septuagénaire, et je suis bientôt sexagénaire.) Mais toujours autant envie de s’amuser et de faire des trucs “vivants” !

    • Tu te maries quand déjà ???
      Tu peux encore répondre à l’appel des chroniqueuses ? Il faudra AU MOINS que tu viennes raconter tout ça dans “mariage de lectrice”, ton descriptif donne TROP envie d’en savoir, voir plus 🙂
      (Et puis, on manque de témoignages de mariés de plus de 35 ans par ici ^^)

      • Merci à toi… c’est vrai qu’on détonne un peu niveau tranche d’âge… Mais alors, qu’est-ce qu’on s’amuse ! de vrais gosses ! Moyenne d’âge mental : 14 ans ! Je te promets un (des) articles pour le secteur “mariage de lectrice”. Et des photos, bien sûr…

  • L’amour qui ressort de toutes ces photos est vraiment formidable ! J’admire l’implication de tous vos proches (et la votre !!). C’est véritablement une belle preuve d’amour de la part de ceux qui vous entourent. Et bravo pour avoir réussi un mariage à votre image !

  • Merci pour cet article qui fait prendre conscience de tout ce que “mariage participatif” implique. Nous ferons aussi participatif, pas sur tout, je tiens à avoir un photographe pro, un coiffure et un maquillage fait par des pros aussi. C’est mon “caprice” de mariée ^^. Pour le reste, nous demanderons à nos invités de venir avec un plat salé :salade, cake, tarte… Nous on se charge des grignotages pour l’apéro, des boissons et du dessert. Mais je sais que j’aurai de l’aide, je prévois au minimum deux trois jours de préparation cuisine en famille, normalement c’est une copine pâtissière amatrice qui se chargera du dessert. Nos faire parts seront fait par nous aussi. On n’en fera pas beaucoup seulement pour ceux que nous ne pourrons pas joindre par mail ou réseaux sociaux.
    Merci pour toutes tes chroniques qui m’inspirent !

    • photographe, maquilleur et coiffeur pro aussi par ici 😉
      Je te souhaite de très belles noces, le programme me fait (forcément) envie 😉

  • Merci pour tout ça ! 🙂 (et les belles photos, j’adore le gâteau à pois 🙂 )
    Notre mariage sera un peu participatif, j’ai déjà fait mon bouquet avec l’aide de ma maman et ma mamie, ma mamie va d’ailleurs nous faire des paniers en crochet sucré pour recueillir des pétales de fleurs à lancer (récupérées par maman), un couple d’amis nous fait la pièce montée, ma soeur fournit la voiture, nous faisons notre faire part et tout le monde va couper, plier, coller…
    Alors certes nous avons un photographe, coiffeur, traiteur pros, nous faisons pas mal participer les gens qui en sont ravis, et comme tu dis c’est déjà commencer de faire la fête ! 😀

    • (le gâteau à pois, c’était vraiment la star de mon mariage civil lol)

      Les paniers en crochet, ça va être tout mignon !
      Bons préparatifs en tout cas 😉

  • Merci encore Madame Gezillig. J’ai la larme à l’oeil parce que je repense à notre mariage 100% participatif et ça était un vrai moment de bonheur.
    Et je suis 100% d’accord quand tu dis “ne fais pas si…”.
    Nous c’était plutôt épluchage d’oignons pour l’agneau barbecue.
    Les copains qui arrivent avec leur chapîteau de cirque. Ma famille de coeur anglaise qui arrivent et qui se retrouve à faire les tiramisu……….
    C’était il y a un an et je me dis qu’il va falloir que j’écrive tous ces beaux moments.
    J’adore toujours autant tes articles et je dois dire que je regarde toujours Mlle Dentelle pour lire tes articles.

  • J’aime ce genre d’article, car ça me fait un peu rêver !
    Un peu, car je suis assez control-freek, donc je ne me voyais pas déléguer certaines choses aux invités/amis/proches, et pourtant le côté participatif est assez présent chez nous aussi, mais d’une autre façon…
    Coiffure par un très bon copain (bon ok, c’est son boulot, mais j’adooore ce qu’il fait!), manucure et épilation par une amie, voiture de collection prêtée (avec chauffeur) par des amis à mes parents, boissons du vin d’honneur uniquement de la région (jus de fruits, bières), vin de mon oncle de la région bordelaise, champagne de chez un collègue de travail, punch de ma marraine … Les cadeaux pour mes témoins sont aussi réalisés par une collègue de travail. Par contre, Faire-parts, contenants à dragées, déco, tout est fait maison, presque uniquement par moi et moi … Allez, j’ai quand même eu quelques coups de main de Chéri-Chéri : dégustation chez le traiteur, choix des couleurs, validation des prototypes !!

    • tant que tu prends plaisir à faire ces choses, c’est top 😉 (on a fait les faire-part nous-mêmes juste tous les deux, fallait bien des surprises pour les invités 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *