Comment gérer mes beaux-parents pendant les préparatifs ?

Hier, je me suis arrêtée sur Sa mère ou moi, lors d’une énième rediffusion, et me suis dit “Olalala, heureusement que ces situations n’existent pas in real life”.

Après réflexion et me souvenant de plusieurs mails que toi, lectrice, tu m’as envoyé… je me suis dit que malheureusement, les tensions familiales, notamment avec la belle-famille, étaient VRAIMENT TRÈS fréquentes !

Alors, comment faire quand tes beaux-parents sont trop intrusifs ? Quelle attitude adopter ? Y a-t-il des solutions ?

Que de questions !!!

On le sait, la belle-famille, notamment LA belle-mère, est souvent source de conflits. Et je suis au regret de te dire que, durant les préparatifs mariage, ça risque de s’amplifier !

Pourquoi ? Simplement parce que tu es beaucoup moins disposée aux petites réflexions et aux critiques, par rapport à d’habitude.

Ben oui, tu prépares ton mariage, et c’est pas rien ! Trouver l’ensemble de tes prestataires, passer tes soirée dans les DIY et des détails déco. ET surtout, chercher à faire plaisir à tes invités. Ça a tendance à prendre du temps, et à effleurer tes nerfs. Alors si en plus, tes beaux-parents commencent à faire des leur, tu ne réponds plus de rien !!

parents de la mariée

Crédits photo : James Dvorscak Photography

  • Ils veulent financer eux-même notre mariage ! Tu as décidé, avec ton groom, de financer toi-même ton mariage, mais ça ne semble pas au goût de tes beaux-parent, qui marient leur fils unique ! Désabusés, ils ne comprennent pas que, malgré vos 30 ans respectifs et vos propres salaires, vous refusiez leur aide financière !!

Pour tout dire, en refusant leur aide, ton groom et toi touchez leur fierté de parents. Ils ont toujours été là pour ton homme, et voilà le remerciement. On le sait, les enfants sont des ingrats !

Quoi faire ? Mot d’ordre (valable pour toutes les situations) : KEEP CALM. Explique-leur pourquoi vous voulez financer par vous-même votre mariage. Et surtout, au lieu de refuser catégoriquement leur aide, décidez ensemble de posts auxquels ils peuvent participer. La robe et le costume, bien sûr ! Et pourquoi pas proposer à Papa Groom de s’occuper du vin – tout en surveillant, bien sûr.

Tu peux aussi leur expliquer que, si vraiment ils veulent financer une partie du mariage, vous aimeriez un beau voyage de noces, et leur participation à celui-ci vous ferait grandement plaisir.

  • Ils veulent ajouter plus de 50 personnes à notre liste d’invités ! Les amis d’enfance, les copines du club de bridge, les potes des marches populaires… Ils sont tous sur la liste que ta belle-mère t’a transmise en te disant “Tiens, voici quelques amis que nous voudrions associer à votre mariage !”. Aïe, comment refuser ?

Si tu leur dis que financièrement, tu ne peux pas assumer, il vont te remettre dans les dents que tu as refusé leur aide ! Et puis c’est pas que, c’est VOTRE mariage, pas le leur !!

Quoi faire ? Pour le coup, fais-le tout en délicatesse. Explique que, pour le repas en lui-même, vous souhaitez avoir à vos côtés les personnes qui ont joué un rôle dans votre vie quotidienne. Propose-leur d’inviter 2/3 couple d’amis, que vous connaissez particulièrement. Continue en disant à tes beaux-parents que, bien sûr, ils pourront profiter du vin d’honneur pour inviter plus de monde.

Et si vraiment la situation est tendue, et qu’ils veulent inviter l’équivalent de 2 tables… Dis-leur que ça ne te pose pas de souci, et que pour le coup, tu acceptes leur aide financière !

  • Ils veulent connaître le planning complet de notre joli jour. Et ils souhaitent un mariage à LEUR image. “C’est quoi ça, un photobooth ? Quoi ?! Il n’y aura pas de foie gras au repas ? Et vous ne voulez pas des photos de famille ? Une cérémonie laQUOI ?! Heureusement, on aura la pièce montée ! Comment ça NON ?”

Eh oui, toi aussi, tu es adeptes à ce genre de réflexions ! Les temps changent, les modes mariage aussi… Mais ça tes, beaux-parents (et même ta famille s’y met) ne le savent pas, ou ne le comprennent pas…

Quoi faire ?  Laisse parler leur fils ! Ils adhéreront ainsi plus facilement à vos idées. Explique-leur aussi que vous avez des idées précises pour votre mariage, que toutes les autres proposées  ne pourront peut-être pas être faites. Mais qu’au final, le principal reste bien votre union, non ?

Donne-leur l’impression de participer. Parle-leur de votre mariage, sans trop dévoiler les surprises. Dis-leur des détails qui pour toi paraissent insignifiants, mais qui pour eux seront importants. Ainsi, ils auront la sensation d’être dans la confidence.

Enfin, ne rejette pas en bloc leurs idées. Essaye de les décliner à vos envies, ou fais quelques petits clins d’œils. Ils auront ainsi la sensation de participer.

  • Ils nous menacent de ne pas venir à notre mariage ! Pour eux, trop c’est trop. Ils ne vont pas débourser un centime, n’ont pas droit d’être le wedding planner attitré, et en plus, leurs amis ne seront pas là ! ULTIME MENACE, lors d’un moment d’égarement/énervement, ils t’annoncent que puisque c’est ainsi, votre mariage, ce sera sans eux.

Quoi faire ? Je te dirais bien d’en rire, mais ça risquerait de ne pas leur plaire. Alors apaise les tensions, et surtout, ne t’inquiète pas ! Le jour du mariage, tes beaux parents seront bien là !! Ils penseront à tout, sauf aux détails qu’ils voulaient à tout prix. Pourquoi ? Simplement parce qu’ ils marient leur fils !!

Ils seront juste heureux. Et puis, si tu subis quelques reproches pendant ou après ton beau jour (oui oui, ça arrive aussi), passe ça à la trappe. Tu seras tout de même en train de vivre le mariage de tes rêves. Et juste pour ça, tu as le droit d’être égoïste !

Et toi, ça se passe comment avec ta belle-famille ? Du côté de ta famille, ça fonctionne mieux ? Tu as des anecdotes à raconter ? Quelques petits compromis ont-ils suffi à apaiser la situation ? Viens en parler !
Et heureusement, j
e sais qu’il y a aussi des chanceuses !!

Toi aussi, tu as une question à poser à nos expertes ? Tu peux le faire ici : https://www.mademoiselle-dentelle.fr//poser-une-question/



33 commentaires sur “Comment gérer mes beaux-parents pendant les préparatifs ?”

  • C’est toute la difficulté de l’exercice: comprendre qu’il est naturel qu’ils aient envie de participer aux préparatifs (puisque après tout un de leurs enfants se marie! Et ça n’arrive pas tous les jours!) mais réussir à éviter de se faire “voler” les préparatifs, comme cela arrive hélas trop souvent à en lire les témoignages… pas évident comme sujet!

    Nous on a été complètement épargnés, mais on avait été très clairs sur le financement du mariage dés le début.
    Et tu as complètement raison quand tu dis qu’il faut leur laisser quelques petites choses à financer si les mariés prennent déjà tout en charge eux-mêmes. Encore une fois, il est légitime que les parents aient envie de s’impliquer, donc il faut aussi savoir ne pas trop fermer la porte et leur faire plaisir.

    Et puis avouons-le: on se met tellement de pression qu’on en arrive aussi à de venir rigide! Ca n’est pas que de leur faute à eux… Un jour ma BM est arrivée chez nous avec une urne multi-colore flashy et hyper moderne (rien, mais alors à voir avec notre déco, lol!): c’est la que je me suis rendue compte que ça lui faisait tellement plaisir de nous faire une surprise et de nous l’offrir que franchement, peu importait que cela ne “colle” pas avec le reste de la déco. Du coup on l’a acceptée avec plaisir et on l’a toujours chez nous! 🙂

  • Merci pour ce billet, je me reconnais (ou plutôt je les reconnais..) dans tous les points…Pour eux, ce sont les parents qui marient leur fils donc c’est à eux de s’impliquer, de planifier, d’organiser…au secours!!
    Beau-Papa a même menacé de ne pas venir si on ne prenait pas ses choix au repas. C’est très tendu, je me sens incomprise. Heureusement, mon fiancé et mes parents me font relativiser et me soutiennent à fond.
    Je ne vois pas souvent mes beaux-parents et on a décidé avec mon chéri de ne plus parler de nos choix pour le mariage avec eux. Ils veulent fiancer une partie de la journée et ainsi ils nous font du chantage. Alors mon fiancé leur a clairement dit qu’on ne prendrait par leur argent si c’est pour nous imposer des choses. Je dois dire que j’ai une idée très claire de mon mariage, comme toutes, j’y réfléchis depuis plus d’un an…et effectivement, je deviens rigide…mais c’est MON mariage et pas le leur!!!
    Finalement, la préparation qui est censée être un moment de joie, ravive les tensions. En 6 ans, je ne me suis jamais sentie aussi mal à l’aise chez eux que maintenant. C’est difficile à gérer….

    • Je comprends tout à fait ta gêne Pop. Comme tu le dis, dis-en le moins possible. Lorsque les tensions apparaissent, oriente les vers des choses qui peuvent calmer le jeu (une chose qui leur plaira pour sûr dans votre mariage).
      Et surtout n’angoisse pas ! Par définition, une future mariée se sent très souvent incomprise. On se met tellement de pression, que la moindre opposition à nos idées devient dérangeante !
      Entoure toi des personnes qui te suivent dans tes idées, et quand tu as un raz le bol, de côté les prépas., tu te sauves passer un moment au calme avec ton groom <3

  • Et la belle soeur?? qui est demoiselle d’honneur, soit dit en passant… Moi il y plutôt là mon problème…
    “ah bon elle est toute petite votre église????”
    “Quoi tu veux faire une entrée de star le jour J???”
    “moi je veux rentre avec mon copain et mon bébé…”
    “je me suis acheté une robe dans les mêmes couleurs que celle que tu voulais qu’on porte, mais elle me va mieux tu crois que je peux la mettre????”
    Etc etc aaaah les joies de la belle famille,,,, 🙂

    • H. pas d’inquiétude, le sujet va bientôt être traité, ouiiiiii ça mérite tout un article !! Entre celle qui décide de se marier en blanc, celle qui fait une vie parce que elle ne peut pas venir avec son chien, ou celle qui annonce son mariage ds la mm année 🙂 Là encore, il faut avoir les nerfs solides !!

      • Elle se marie la même année!!! Mais bon je prends du Lexomil tout va bien!! Non je rigole, je jour où j’en arrive là, je lâche tout et on part se marier juste tous les deux à Las Vegas.
        Et oui c’est compliqué de tout gérer et de satisfaire tout le monde !
        Mais bon le Jour J je suis certaine que je ne m’en souviendrai même pas !!!

    • Tout dépend la relation que tu entretiens avec ces gens, mais là, contrairement aux autres situations, pas de pincette. Tu ne peux pas inviter tout le monde, tu n’as pas un budget à rallonge, tu veux faire un mariage intimiste, et non, non, non, tu ne peux pas te permettre de rallonger la liste des invités. En plus, tout est bouclé avec le caviste et le traiteur, tu ne peux pas rajouter des invités comme ça !

  • En ce qui me concerne je pensais dur comme fer qu’avec nos parents ça irait comme sur des roulettes… Malheureusement ça capote un peu depuis l’annonce de notre mariage et contre toute attente c’est plus difficile avec mes parents. Ils sont tous les quatre heureux de notre mariage et on a la chance qu’ils s’entendent très bien. Mais dans mes rêves de future mariée (cela ne fait que 2 mois que nous sommes fiancés mais cela fait bien 2 ans que je rêve de mariage !) je ne m’imaginais pas que mes plans pourraient être critiqués (autre que par mon futur mari qui est le seul a avoir le droit de me dire non !). Ma belle-mère a vite compris et m’a rassurée très rapidement et a même conseillé à ma mère de me lâcher un peu du leste. Mais ma maman a encore un peu de mal et je pense qu’elle est l’intermédiaire avec mon père qui est, tout comme moi, très têtu ! En plus, pour ne rien arranger, je pense que notre désir de faire un mariage qui nous ressemble sans s’attacher aux traditions les met un peu au dépourvu. En lisant le commentaire de Madame Feliner je me rends compte que je suis peut être un peu trop rigide moi aussi avec mes parents. Un petite conversation au calme avec mes parents va s’imposer !

    • Maud, j’ai rencontré le mm souci avec mes parents. Ils étaient ravis, mais ne pouvaient s’empêcher de me piquer sur certaines choses, qui ne correspondaient pas à l’idée qu’ils se faisaient du mariage. Je me suis braquée pendant un long moment, souvent les larmes aux yeux. Une bonne discussion autour d’une table a arrangé la situation ^^

  • eh ben!!!!

    ici c’est plutot le contraire! enfin….
    les bp n’en ont rien à cirer! vraiment! (la bm n’est même pas invitée)

    quand aux parents c’est coussi-coussa.
    Mais c’est + on vous met dans la m*rde…
    “On paye la robe” (mais ouf j’ai pu choisir, heureusement! même si à un moment je voyais ma mère se jeter sur moi “non celle la celle la”….) j’ai reçu 100€….robe white one, bien loin des 100€ (le mariage est dans 2mois)
    “J’espère que ton oncle ne viendra pas, j’aurai honte, il va rire avec votre cérémonie, il va prendre ca comme une piece de théatre”….merci ca fait toujours plaisir!

    alors non effectivement, personne s’immisce dans le budget, les décisions ou quoi, ici c’est + subtil, tout en étant blessant (même si elle ne se rend pas compte)….pas facile à gérer, du coup j’en dis le moins possible pour avoir le moins de réflexion possible!

    • Les mamans ont malheureusement le don de savoir ce qui blesse et de trouver les petites phrases piquantes, même si en effet elles ne s’en rendent pas compte.
      Tu adoptes pour le coup la meilleure stratégie, ne pas tout dévoiler, et simplement laisser passer le temps. Elle ne comprendrait pas les critiques, étant donné que “vous pouvez faire ce que vous voulez”. Là encore, pas d’inquiétude, je suis sûre que ce sera la plus heureuse des maman le jour de votre mariage, et elle ne verra plus ta cérémonie comme une pièce de théâtre

  • Article très intéressant. Moi sa va pour l’instant avec la belle-famille même si j’ai eu le droit dans les dents au fait que les faire-parts étaient très longs à arrivés alors que nous sommes largement dans les temps et aussi que le wedding cake serait dégoûtant, très amusant venant de personnes qui n’en n’ont jamais goûté, bref je préfère ne rien dire sinon j’aurai été méchante. Après, j’ai eu le droit aussi au beau-papa qui à grogner sur le fait qu’il va falloir qu’il porte une cravate et qu’il espérait que la bénédiction à l’église ne serait pas trop longue, encore là je laisse couler car je ne veux pas envenimer nos relations. Et encore je me dit que pour mon cas, c’est peanuts par rapport à certains témoignages que je peux lire sur différents forums ou blogs.

  • Je vais imprimer ce billet et le donner à lire à mon homme…Moi ce n’est pas ma belle famille que je reconnais mais la mienne…..Et autant vous dire que ma position n’est pas enviable, entre les “Mais enfin tu peux pas leur dire M**DE à tes parents????” et les “Non mais regarde le mariage de ta soeur ça s’est bien passé….” Eeeuh Maman c’est pas la même fille que tu marie….
    Bref’ parfois je suis contente d’habiter à 500km de mes parents!!

  • Moi aussi ce sont mes parents qui ont étés plus difficiles à gérer. Après plusieurs compromis (qui font que mon mariage est moins ce que nous voulions et nous coûtera plus cher alors que nous n’en avons pas les moyens), j’ai un peu plus de calme de leur part. Mais je leur ai demandé de contribuer financièrement. Ça reste quand même que je devrai m’endetter un peu. Mais écoutez-moi les futures mariée: Les “il faut que ce soit comme-ci ou comme ça” ça ne doit pas exister en dehors des obligations à la mairie ou l’église. La seule chose que vous devez vous conformer c’est de faire le tout selon ce que vous et votre chéri souhaitez.

  • Si je laissais faire, mes beaux-parents organiseraient tout. Quand on annoncé notre mariage, on a appris qu’ils avaient déjà repéré des lieux, réfléchi aux menus, etc. deux ans avant ! Heureusement qu’on avait déjà décidé où aurait le lieu le mariage : on a ainsi pu contrecarrer leurs plans ! Mes parents, eux, c’est tout l’inverse. Ils se moquent de tout. Ils ne veulent inviter personne. Ma mère a même refusé de venir aux essayages de ma robe (ça ne sert à rien, elle la verra le Jour J), elle ne veut pas non plus qu’on cherche sa tenue ensemble… À vrai dire, ce n’est pas plus agréable à vivre. Et encore, je ne vous dis pas tout ! Ce que j’espère juste, c’est que le Jour J, tout se passera bien… même si plus les préparatifs avancent, plus je me prends de grosses claques, plus je désespère…

  • Alors pour moi ce n’est pas mieux ^^
    J’ai une belle mère (et sa famille) qui a du mal à accepter ce qu’on aime et ce que l’on veut. On est un mariage mixte donc il faut faire avec (juif/chrétien), et elle a du mal à l’accepter certain de nos choix…
    Et un beau père qui ne viendra surement pas car bête et têtu, il préfère écouter sa deuxième femme et ne pas venir voir son seul fils se marier…
    Ma famille à moi ? Bah sont compréhensif (avait du mal au début avec le fait que je n’irai pas à l’église et qu’il y aura « une pièce de théâtre…) mais maintenant que tout a été expliqué tout va bien et ils nous comprennent et sont derrière nous.
    Je pense qu’un mariage sans conflit de famille bah ce n’est pas un mariage mdr.

  • Ici, une belle famille qui s’en fout complètement. c’est assez déroutant pour moi, dont la famille au contraire est à fond derrière nous. Cependant même s’ils s’impliquent financièrement, mes parents ne m’imposent rien du tout. Ils partent du principe que c’est notre mariage, qu’ils peuvent nous donner deux /trois tuyaux, nous prêter mains fortes si nous leur demandons, mais c tout.

  • Après avoir vu des amis se faire presque imposer leur mariage par leurs familles ou belle-familles (quand ce n’était pas un cumul des 2), nous avons décidés de prévoir le coup en nous mettant fermement d’accord sur ce qui nous paraissait le plus important. Et quand on a annoncé nos fiançailles on a annoncé en même temps tout notre plan pré-établi pour le mariage. Est-ce ça ou est-ce que nous avons des parents parfait (peut-être un peu des 2) en tout cas tout ce passe très bien jusque là.

  • Et bien je n’ai pas ce genre de problèmes, parce que pour le coup, ils ne s’impliquent pas DU TOUT! Aucune proposition d’aide, de conseil, rien. Alors d’un côté c’est super, mais d’un autre un peu d’implication et d’intérêt nous aurait quand même fait plaisir! Du coup, je redoute vraiment les critiques de leur part. Mais bon, je me détends en me disant qu’on ne peut pas faire plaisir à tout le monde, et qu’il y aura forcément des mécontents…

  • Article très intéressant…Bien que je ne rencontre pas vraiment ce problème avec les beaux-parents qui ne sont franchement pas imposants, bien au contraire…Dès qu’on a annoncé à la famille qu’on se mariait j’ai voulu impliquer les proches dans les préparatifs, moins parce qu’ils participent au financement que parce que je considérais ça comme une possibilité de partager et vivre des moments forts (c’est le cas de le dire ;)) ensemble, avec la famille et les amis. J’entends tellement dire que le jour J passe à une allure phénoménale alors qu’on passe tellement de temps à tout préparer que j’ai voulu mettre l’accent sur le “partage” des préparatifs. Dans un sens ça a réussi, car je me suis beaucoup rapprochée de ma maman depuis qu’on parle préparatifs, on n’est pas toujours d’accord sur tout, mais là n’est pas l’essentiel. Le problème, c’est que si certaines idées sont bonnes et permettent de faire avancer le bateau à plusieurs, parfois je me retrouve aussi noyée au milieu d’idées toutes plus différentes les unes que les autres et qui ne correspondent pas forcément à l’esprit de notre mariage…Et là, à deux mois du mariage, je dois bien dire que je perds parfois patience…
    Et mon homme dans tout ça ? Très pris par son boulot, il s’implique comme il peut (je ne vais pas lui imposer de passer des heures sur les blogs de mariage :)), pas toujours autant que je voudrais, mais toutes les décisions sont prises ensemble (oui, il a même le droit de valider la couleur du pompon). Mais je me retrouve aussi dans des situations parfois inextricables avec mes parents qui ne lâchent pas prise pour une idée, d’un côté, et lui, qui a son idée (qui se trouve à l’opposée ça serait pas drôle sinon – le cas type était celui de la liste de mariage), de l’autre. Lui fuyant les conversations-débats interminables avec mes parents je me retrouve parfois seule à argumenter de part et d’autre…pfiou…Des compromis sont toujours trouvés bien évidemment, mais ça demande une sacrée énergie ! Pas facile de rester zen en permanence !

  • Bonjour et désolé Mesdames mais c’est le groom qui connait ce genre de probleme pour le coup et qui aurait besoin de conseil sur la position a adopter .
    Petit historique pour vous situer :
    Elle : ainée, déja mariée une première fois et très mauvais souvenir car trop de monde qu’elle ne connaissait pas.
    Moi : ainé aussi mais 1er mariage (et dernier quoi qu’il advienne)
    Tout les 2 depuis env. 2 ans au Sénégal pour son taf et moi du coup ben pas un boulot qui paye des masse donc apport financier 0 de mon coté ce qui me complexe bcp.

    Maintenant la situation qui a commencé il y a 3 mois :
    Ne voulant au départ pas me marier pour justement éviter toutes les sources de conflits et de stress occasionnées par le mariage, je lui proposais un mariage intimiste : seulement nous 2 , les témoins et après la mairie ciao tutti on partait en voyage de noce.
    Elle, n’en étant pas à son 1er mariage, pensait plutot à ma mère qui l’aurait mal prit.
    Bien que je lui dise que c’était mon pb, nous avons finalement décidé d’élargir un peu le cercle des invités et de faire le mode classique : mairie, photos, restau, puis soirée pour les plus résistants avec 26 personnes en tout (Famille 1er cercle, et amis très proches).
    Seulement tout n’allait pas etre aussi simple que prévu :
    Tout prévoir a distance depuis le Sénégal (car on devait se marier en France) n’est pas chose aisée.
    Entre les complexités administratives, le choix du restau, du photographe, de la coiffeuse, des tenues, des bagues, des billets d’avions, de l’hébergement sur place…le budget, le stress et la tension montait déjà d’un cran.
    A coté de ça son poste de Direction l’accaparait pas mal vu les problèmes locaux.
    Sans parler de notre mal etre sur notre vie à Dakar (la vie ici est très particulière, ns avons hate de partir) qui jouait sur nos caractères : elle qui est déja impulsive le devient de plus en plus et moi qui suis calme commence de plus en plus à m’emporter.
    Vous mélangez le tout et on a un cocktail explosif avec des menaces de rupture quasi quotidiennes depuis quelques mois.

    ET aujourd’hui c’est le drame total qui vient enfoncer le clou :
    Madame n’est pas très famille donc ne pas inviter ses grands parents et sa seule tante n’avait pas vraiment l’air de la déranger.
    Par contre moi je gardais en secret le stress de ne pas l’annoncer à mes oncles, tantes, cousins et grand parents, sans compter d’autres très bon amis afin de ne pas les blesser.
    J’ai été convié à tout les mariages de mes cousins cousines et amis et aujourd’hui je me restreins sur le nombre.
    Autant les amis peuvent comprendre mais la famille c’est plutôt difficile à gérer.
    Alors annonce avant ou après coup…je comptais attendre après afin de ne pas trop y penser pendant (un peu bizarre comme logique je sais).
    Le hic, c’est que concours de circonstance faisant, mon grand pere que je ne vois jamais car vivant à l’étranger annonce à ma mère son arrivée pile poil le J-1. Comme si ce n’était pas assez, mon oncle et ma tante également.
    Pris entre le fait de ne pas blesser ma mère qui se sentait mal à l’idée de devoir cacher le jour du mariage de son grand fiston et le fait de ne pas blesser ma (future?) épouse, je décide d’en parler tout de meme avec la concernée.
    Et la c’est le drame : j’ai droit à toutes les insultes du monde, ma famille étant tenu pour responsable de complot pour gacher notre mariage, tentant de me manipuler et de me confronter à un dilemme entre elle et eux.
    Madame me reproche de ne pas avoir eu le cran de ‘gérer ma mere et ses sentiments’ et de ne pas avoir décidé de reporter plus tot le mariage pour inviter plus de monde.
    S’ajoute à ça le fait que pour un petit mariage nous atteignons tout de meme les 5000€, que nos familles respectives n’ont pas les moyens de nous aider et je m’en prends plein la gueule car irresponsable, fauché, incapable de gérer (malgré le fait que c’est moi qui me suis occupé de tout les préparations en la consultant à chaque fois pour son avis)…
    J’ai tenté par tout les moyens de lui expliquer que je ne me suis jamais opposé à ce qu’elle invite sa famille ou des amis en plus (de toute façon ce n’est pas moi qui paye à mon grand désarroi), que mentir ou refuser ces invités de dernière minute signerait pour moi la fin de toute relation avec ma famille car je les blesserais au plus haut point vu qu’ils seront dans la région le Jour J.
    Rien n’y fait. Je reste le mouton noir.
    Bref j’abrege vos souffrances de lecture pour en venir au fait :
    1. Aujourd’hui j’ai la solution de continuer jusqu’au bout quoi qu’il en soit en lui laissant un ‘souvenir amer de ce jour et une cicatrice qui ne guérira jamais totalement’ d’après ses dires.
    Elle m’a fais comprendre que si je les invite elle fera son hypocrite avec ma famille jusqu’à la mort en gros et me hais déja pour l’avoir piégé.
    2. Ou la suivre dans son envie de tout annuler car les seules souvenirs que nous avons actuellement des préparatifs ne sont qu’embrouilles et menaces de rupture. Outre le fait des frais engendrés irrécupérables vu la date J-15, cela signerait certainement la fin de notre couple .
    Sachant que je ne peut me résigner à blesser ma famille proche car s’agissant de NOTRE mariage, il faut que chacun y trouve son bonheur et son plaisir.

    Désolé pour ce long discours et merci de votre attention mais selon vos expériences pensez-vous que quelque chose de bien puisse ressortir de tout cela ?
    C’est une femme formidable que j’aime plus qu’elle n’arrive à le voir, qui a eu un passé très douloureux mais ses contradictions, sa Mémoire Flash à Souvenirs Selectifs comme j’aime bien la l’appeler et son coté impulsif rendent la situation invivable.
    Merci pour vos conseils.

    • Totally Lost, je comprends que tu aies choisi ce pseudo ! Je compatis, cette situation doit vraiment être terrible.

      J’espère que vous allez réussir à prendre du recul, malgré l’imminence du mariage, et à vous rappeler des raisons pour lesquelles vous avez choisi de vous marier l’un à l’autre, indépendamment de tous les gens autour.
      Il n’y a que vous deux qui puissiez décider de ce qui est le mieux pour vous deux :
      _ d’un côté des couples de grands parents rayonnants vous raconteront qu’ils avaient eu un moment de doute juste avant le mariage,
      _ d’un autre des gens divorcés vous diront que le jour du mariage ils n’ont pas osé annuler (c’est le cas de mon fiancé en premières noces, à qui j’ai donc dit qu’il avait cette fois le droit de changer d’avis jusqu’au dernier moment (et si possible avant l’entrée dans la mairie !), et tant pis pour l’argent).

      Il “parait” 🙂 que la vie de couple contient ses moments de grandes tensions, et elles sont surmontables, et dans ce cas elles peuvent renforcer ensuite votre couple. Bien que l’horizon du mariage soit particulièrement stressant, si vous arrivez tous les deux à écouter l’autre et comprendre ce qui le fait souffrir, vous arriverez surement à trouver une solution satisfaisante pour tous les deux. Et avoir vécu ce processus d’écoute mutuelle et de juste compromis fera de vous un couple solide pour affronter le reste de votre vie.

      Bref, mes pensées t’accompagnent.

  • Merci pour tes encouragements Mademoiselle Lagon.

    Je sors d’une nuit très mouvementée autant en écris qu’en parole :

    Je lui ai laissé un choix par le biais d’un arbre à possibilité, lui indiquant que le mien penchait malgré toutes nos accrochages pour la continuité de notre mariage. Certes je lui demandais, que dis-je exigeais, de réflechir à sa position immuable en mettant de l’eau dans son vin. Car il est hors de question pour moi de me marier avec une femme qui fera l’hypocrite le jour J et qui tiendra ma famille pour responsable pour le restant de nos jours.

    J’ai tenté de lui faire comprendre, en vain, qu’en acceptant sa condition elle serait la seule affectée alors que de mon coté ce sont les miens et moi qui patiront à jamais de son manque d”altruisme.

    Se voyant forcée (on peut dire ça) et piégée (là je ne comprend toujours pas pourquoi), elle a encore remis en question ma considération et mes sentiments envers elle et ses envies. Je favorise d’après elle, ma famille, à son détriment.

    Devant cette impasse, nous en étions décidé, surtout moi, à en finir une fois pour toute. Se déchirer à longueur de temps depuis ces derniers mois….en fait depuis notre venue en Afrique…nous est devenue insupportable voire très douloureux pour elle.

    Ajoutons à cela (à croire que le sort s’abat) son petit chaton qui s’est fait mangé par un autre chat pendant cette nuit (une vraie boucherie) et là sa marmite à exploser.
    Stress au boulot + Tensions dans le couple + Stress du mariage + mort de son chat (le 2eme en 2 mois) forcément ça fait péter la boite à chagrin.

    Nous aurions eu un litige pour une question de religion j’aurais pu comprendre, mais là meme pas….un simple pb d”adaptation à une situation, dérogeant ainsi à ce fameux principe de mariage intimiste et de liste bloquée.

    Je lui ai proposé une fois de plus d’inviter sa famille mais elle m’a rétorqué que pour elle ca ne se faisait pas d’inviter au dernier moment.
    Alors qu’est-ce qui est le pire inviter ou désinviter ? (Votre article en décrit d’ailleurs bien les complexités)

    Je lui ai rappelé que malgré le mal qu’elle m’a fait par le passé j’ai su lui pardonner (meme si j’avoue ne pas l’avoir encore digéré), que j’ai su accepter ses conditions de nous marier maintenant au lieu d’attendre un peu et ça à cause de son boulot et d’une autre raison personnelle.
    Mais non, tout ça n’a en fait rien à voir. Ce n’est bien entendu pas du tout adapté au contexte actuel.

    Bref, j’ai longuement prié Dieu de me guider, soit me donner la force de pardonner et de faire en sorte qu’elle réfléchisse à ma situation, soit de me donner le courage de savoir dire stop, mettant ainsi un terme à ses souffrances (bien que celles d’une rupture ne soit pas agréables non plus).

    Et ce matin elle est venue s’asseoir au lit (oui parce forcément avec son caractere, à chaque embrouille, elle fait chambre à part) et m’a dit qu’elle acceptait leur présence et qu’elle ferait des efforts, qu’il lui faudrait du temps, beaaaaaaauuuuuucoup de temps pour s’en remettre.
    3eme fois qu’elle me disait ça dont je me suis dis que c’était peut etre la réponse divine, la laisser digérer j’ai alors accepter sans un mot.

    Une ambiance d’enterrement pour le moment, des souvenirs déchirant de préparations à un evenement censé etre heureux, de l’hypocrisie garantie le Jour J et meme après… Quel beau départ. Autant se péter un genou avant un marathon.

    Je crois que nous ne savons tout les 2 plus quoi penser. On s’aime trop pour se quitter et on tient vraiment à s’unir. Mais j’ai peur que cette situation n’aboutisse finalement qu’à plus de peine et de tristesse que de joie.
    Exactement toutes les raisons pour lesquelles j’étais anti-mariage.
    J’espère sincèrement que le temps et nos efforts me donnerons tort.

    Désolé d’avoir alourdi le mur. Je sais que vos conseils ne feront pas avancer le shmilblik car ces choix n’appartiennent qu’ à nous seuls.
    Je pense que j’avais seulement besoin de lacher mes ressentis et peut etre qui sait partager mon expérience avec d’autres personnes qui en pleine préparation, liront ce post et verrons mon cas comme une alerte sur la conduite à adopter dans ce genre de situation.

    Advienne que pourra.

    Bon mariage à tous les futurs mariés.

  • Moi je suis née le même jour que ma belle-mère (la poisse) et mon copain sait difficilement lui dire non (il sait difficilement dire non à n’importe qui en fait ^^). Alors je redoute le mariage … D’autant plus que mes parents ont déjà dit “c’est nous qui financeront votre mariage, comme dans l’ancien temps !” sa m’arrange 🙂

  • Et moi qui pensait que ces histoires n’arrivaient qu’aux autres…

    Depuis quelques semaines je ressens plusieurs tensions lorsque je parle du mariage avec ma belle mère…
    Cela fait maintenant plus de quatre ans que je connais Monsieur et je me suis tout de suite aperçue que ma belle mère était une personne très gentille, adorable mais se mêlant de tout ! Elle aime gérer, connaître le pourquoi du comment mais on ne peut même pas lui en vouloir car elle le fait gentillemment et surtout naturellement ! Mais depuis que l’on organise notre mariage, je me rend compte de beaucoup de choses… la dernière ? elle a été chercher le papier de réservation de la salle pour le vin d’honneur, l’a rempli (nombre de chaises, tables…) sans m’en informer ! Je vous épargne les conversations sur la décoration (vintage ? c’est quoi ça ? ) , le déroulement de l’église ( comment ça tu ne veux pas que l’on chante des chants religieux ? ) , ou encore sa liste d’invités qui dépassent les 300 personnes… ou sur le choix des mets proposés pour le vin d’honneur ou Madame exige de faire des choses elle même…
    Bref !
    Tout cela pour vous dire que toutes les petites réflexions remontent à la surface, même celles hors préparatifs… Peut être suis je trop sensible en ce moment et je prends les choses trop à cœur comme dirait Monsieur Chouchou… mais je craque les filles !!!

    Je lance un SOS….

    Je n’ose même pas en parler à ma Maman, car je crains un conflit intergalactique Mère / Belle Mère !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Et je ne vous épargne pas les nombreuses disputes avec Monsieur Chouchou en ce moment à propos de ce fameux sujet…

    Auriez vous des conseils ? Je suis un peu/beaucoup perdue en ce moment et je n’arrive même plus à savourer les préparatifs qui sont déjà bien assez compliqués comme ça !

    Merci les filles

    Une future mariée désemparée ….

  • Eh bien, moi qui ne me sentais pas trop concernée par ces situations, je viens de me prendre une belle gamelle!
    Ma belle-famille vient de faire craquer le vernis…
    Je suis assez angoissée, parce que mon fiancé ne s’y attendait pas du tout et accuse difficilement le coup…
    J’espère juste qu’il ne va pas, encore une fois, minimiser l’attaque dont nous (donc moi aussi!) sommes l’objet!
    Il a toujours tendance à leur trouver des excuses, il ne va jamais à la confrontation et ne veut pas blesser ses parents et sa soeur, alors qu’ils ne se privent pas de le blesser, eux!
    Je ne sais pas quoi faire : je suis très blessée par ce qu’ils ont dit, mais je veux aussi lui montrer que je le soutiens!

  • Bonjour les filles !

    Je vois que je ne suis pas là seule à vivre une situation très compliquée avec ma BM…

    C’est l’enfer depuis une petite dispute chez nous à cause de son ingérence dans notre vie quotidienne (non belle-maman, ça ne me plait pas que vous laviez mes petite culottes ^^).

    Ca c’est passé il y a sept mois et depuis elle est en crise. On a essayé tant bien que mal de les impliquer dans nos préparatifs de mariage mais à chaque fois elle nous à répondu que comme on avait décidé sans eux, elle ne voulait pas en entendre parler, pour nous reprocher ensuite de ne pas les impliquer… Bref c’est incompréhensible !

    Ma BM a une personnalité très fragile à la limite de la maladie, elle peut être très violente et méchante dans ses propos.
    Et sa dernière cible en date c’est moi ! Quoi que je dise, quoi que je fasse elle le retourne contre moi pour essayer de nous déstabiliser avec mon chéri, elle est même allée jusqu’à l’encourager à me tromper…

    Dernièrement ils sont venus chez nous, nous avions bon espoir d’arriver à reconstruire une relation avec eux, mais elle est allée encore plus loin. Elle nous a dit qu’elle ne viendrait pas au mariage, qu’elle ne voulait pas de moi comme belle-fille, elle m’a accusée d’avoir détruit sa famille, alors que malgré tout ce qu’elle a pu dire au faire contre moi, j’ai toujours pris sur moi pour essayer de maintenir les relations entre elle et son fils, j’ai toujours gardé mon calme et je ne suis jamais allée dans la surenchère.
    Elle a donné un ultimatum à mon chéri, lui a dit de choisir : c’est elle ou moi i !

    Heureusement mon chéri et moi sommes très soudés. Il a prit ma défense face à sa mère. Il leur a fait part de notre décision de ne plus les impliquer dans notre mariage, on se débrouillera rien que nous deux, ils recevront une invitation et libre à eux de venir ou pas.

    Mon chéri se fait à l’idée de se marier sans ses parents. Il est très affecté par tout ça. Il est conscient que sa mère va trop loin, qu’elle est dangereuse pour notre couple et qu’il faut qu’on s’en protège. Mais il culpabilise de devoir tenir son papa à l’écart, qui n’a rien demandé mais qui subit les conséquences du délire de sa femme (sans parler des crises qu’elle lui fait vivre au quotidien).

    Moi je ne sais pas trop qu’elle position adopter. J’essaie de rassurer mon homme. Je comprends son sentiment, mais je ne vois pas concrètement comment se protéger de sa mère sans écarter son père.

    Bref on se marie l’été prochain et je sens qu’on a pas fini d’en voir de toutes les couleurs d’ici là….
    Mais je reste positive ! En y réfléchissant le plus important ce n’est pas la journée du mariage en elle-même (même si c’est une journée exceptionnelle dans une vie) mais c’est le couple qu’on est entrain de construire. Au final ces épreuves nous rapprochent, nous nous affirmons en tant qu’adultes et en tant que couple. Il y a eu beaucoup de moments difficiles mais je suis sure qu’on en sortira plus forts !

  • Bonjour les filles, moi on va dire que c’est plus un pb avec les beaux parents
    L’anonce du mariage leur avait fait plaisir et pour des personnes très curieux concernant notre vie bizarrement ils ne posent aucunes question sur ce sujet la….
    De plus quand je les appelle pour leur annoncer l’avancement des préparatifs j’entends au jour du fil ” je pensais que le mariage n’était plus d’actualité” comment dois je le prendre … Donc maintenant j’arrête et je prépare de mon côté surtout si c’est pour qu’on me dise va voir ceci c’est mieux et plus “modeste”

    • Bonjour Mademoiselle Mimie, je vis exactement la même chose que toi, ma belle famille sort tous les arguments possibles pour faire en sorte qu’on se sépare, tout ça parcequ’on leur a dit qu’on veut nous même organiser notre mariage.
      J’aimerai savoir comment ça s’est passé par la suite pour toi, comment as tu géré ça.
      Je viens d’apprendre que je ne suis plus la bienvenue chez eux, à chaque fois que j’essaie de les rejoindre ils coupent les ponts.
      Des idées?
      Merci!

      • Salut ! Le plus important pour surmonter cette épreuve c’est de rester souder avec ton chéri. Ce qui compte c’est le couple que vous êtes entrain de construire. Nous ce qui nous a sauvé c’est qu’on a beaucoup discuté entre nous de la situation avec ses parents et que ça n’a pas créé de tensions. Après c’est surtout mon chéri qui a géré les crises, moi je l’ai soutenu mais je suis restée en retrait. En gros il leur a dit qu’on allait se marier, qu’on organiserait notre mariage comme on voudrait, que ça leur plaise ou pas, et que si ça leur allait pas ils étaient pas obligés de venir au mariage. Il leur a même dit que s’ils continuaient à être aussi désagréables avec nous il couperait les ponts… Ca a du les faire réfléchir puisqu’ils se sont bien calmés depuis ! A mon avis c’est surtout à ton chéri de gérer le problème puisque ce sont ses parents… En tout cas je vous souhaite sincèrement bon courage à tous les deux ! et félicitations pour votre mariage 🙂

  • Bonjour les filles…
    Avec mon Chéri on se marie l’année prochaine mais mes beaux-parents font déjà chi… Surtout mon beau-père il veut absolument qu’on invite toute la famille d mon compagnon même ses cousines que je n’ai jamais vues… L’argument de mon beau-père est ” y a qu’aux enterrements et aux mariages qu’on voit tout le monde”, et quand on lui dit qu’on veut un petit mariage il nous lâche “mais je peux payer”. Et quand mon compagnon lui dit que si on invite toute la famille de son côté il faut faire pareil de mon coté, hors j’ai une grosse famille, et là comble de l’ironie il ne voit pas pq il faudrait faire ça XD. Mes beaux-parents adorant le paraître, ils veulent simplement montrer que que c’est eux qui ont fait ci ou ça aux gens de leur famille (heureusement que mes parents ne sont pas comme ça sinon on partira à Bora bora pour se marier je pense).
    Ma belle-mère elle, est totalement fausse, devant moi elle fait la belle qui ne veut pas se mêler de notre mariage mais la dernière fois elle a lacher à mon compagnon son propre fils qu’il devait inviter son parrain et que si y avait de la distance entre les cousins et cousines c’était de sa faute car il n’a jamais fait en sorte que tout le monde se retrouve (ce qui est faux mon chéri a fait plusieurs tentatives qui n’ont jamais abouties) . Je deviens folle. Demain réunion avec eux ça va être splendide!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *