Les grandes questions du mariage : où, quoi, qui, quand ?

Après avoir décidé de se marier, il a bien fallu que l’on réfléchisse un peu à ce qu’allait être ce mariage : ce que nous voulions, ce que nous pouvions.  Ce qui s’est résumé, les premiers temps, par ces quelques questions existentielles : où, quoi, qui et quand !

Je partage aujourd’hui avec toi notre cheminement. 

Mariage F & JB Ben & Aurore Photos

Crédits photo : Ben & Aurore Photos

Où ?

C’est la première question que nous nous sommes posé, et qui a été rapidement résolue.

Nous nous marierons dans le village où nous habitons depuis 3 ans maintenant, et où l’on se sent chez nous. Je ne me voyais pas retourner dans la ville de mon enfance, qui n’a aucune résonance pour Chéri, ni pour moi en tant que femme.

De plus, notre village nous est cher à tous les 2, nous y avons notre maison, notre p’tit mec y est né, notre grand mec y a fait ses premiers pas.

Ce choix implique donc que tous nos invités viendront de loin pour assister à notre mariage, mais j’y reviendrai ensuite.

Quoi ?

Heu… Qu’est ce qu’on prépare, déjà ? Ah oui, un mariage… Non sérieusement, comment allions nous nous marier ?

Cette interrogation aurait pu être très rapidement résolue elle aussi. Nous sommes très au clair sur la question de la religion, nous l’étant déjà posée pour les baptêmes de nos enfants. Je suis athée, j’ai vécu dans une famille profondément athée, Chéri a été baptisé et a communié, mais sans jamais y porter de réel intérêt. Donc, pas de mariage religieux. Et même pas le besoin d’expliquer notre choix à la famille de Chéri, ceci ayant déjà été fait pour nos enfants !

Par contre, un manque demeurait quand même, pour moi. J’ai toujours apprécié les mariages à l’église, où un vrai temps est pris pour parler des valeurs du couple, où il y a un recueillement propice à la réflexion sur son mariage… C’est un moment solennel. Et ne passer qu’à la Mairie, c’était se priver de toute la symbolique du mariage.

D’autant plus que dans notre cas, la vie de couple et de famille est déjà bien construite, donc les articles qui vont être lus à la Mairie n’auront que peu de sens, à nos yeux. Alors, quoi, réduire notre mariage à une simple formalité administrative qui certes, va nous apporter des avantages mais qui n’exprimera rien de notre vraie raison de nous marier ? Ça me frustrait.

Et là, j’ai découvert les cérémonies laïques. Cela correspondait exactement à mon rêve ! J’en ai donc parlé à Chéri. Sceptique au début, genre « à quoi ça sert ? », il s’est laissé peu à peu séduire par l’idée de pouvoir parler de nous, de notre mariage à nous.

Qui ?

Cette question nous a par contre pris beaucoup de temps, car elle s’attaquait directement à la définition de l’ambiance que nous voulions à notre mariage. Mais ça, on ne s’en est pas rendu compte tout de suite…

Au début, on est parti sur un mariage traditionnel, par convention, justement : la famille proche, les amis et les tantes et les oncles et les cousin(e)s, et les copains un peu perdus de vue….. On arrivait à 140 personnes. Là, le chiffre nous a fait mal !

Déjà, faire se déplacer et héberger 140 personnes, cela relevait du quasi-impossible. Les faire manger, rapide calcul, on n’aurait jamais l’argent, même si on n’avait pas encore défini notre budget. Mais notre question cruciale, ça a été : comment on va s’occuper de tout ce monde, tout en s’amusant nous aussi ?

J’ai toujours en tête la représentation de mariages où les mariés mettent un point d’honneur à passer de table en table pour échanger un bref moment avec chacun… Et je ne voulais pas de ça ! N’étant pas forcément à l’aise dans la communication, même avec les personnes que j’apprécie, cela se serait transformé en corvée. Nous nous imaginons nous amuser, après tout, c’est notre journée ! Petit moment égoïste, je l’avoue.

Donc, pour toutes ses raisons, nous avons décidé de ne s’entourer que de nos très proches : frères, parents, amis, et malheureusement, nos grands-parents ne pourront être présents. Nous voilà revenus à 50 invités, largement de quoi passer du temps avec chacun !

Cette réduction au strict minimum pour notre mariage nous a amené ensuite à réfléchir à une deuxième fête, avec ma famille élargie, les amis proches de mes parents, pour tout de même partager cette étape de notre vie avec eux.

Petit apparté : c’était aussi quelque chose de très important pour mes parents, qui ont été très déçus de notre choix de réception en petit comité. En effet, de mon côté, je n’ai qu’eux, mon frère et sa chérie, alors qu’ils sont 4 frères du côté de Chéri, avec femmes et enfants, et qu’il y aura aussi son parrain et sa marraine. Ils ressentent donc comme un déséquilibre…

Quand ?

Faisant venir tout le monde de loin, il nous paraissait évident d’avoir un week-end prolongé pour que tout le monde en profite. Que l’on n’ait pas des invités qui arrivent crevés, qui se couchent tôt parce qu’il faut qu’ils repartent tôt le lendemain, qui ne peuvent rien boire etc…

Qui dit week-end prolongé, dit en général mois de mai. En plus j’adore le mois de mai ! Mai, le mot est beau, le temps est beau, le printemps est beau, les jours fériés sont beaux : tu l’auras compris, je suis folle amoureuse du mois de mai !

Pour 2014, nous avions un choix royal entre trois jeudi fériés, à compléter d’un vendredi chômé ! Naturellement, la décision de se marier le vendredi s’est vite imposée, pour plus de commodité. Les invités arrivent tranquillement le jeudi, on fait la fête le vendredi, on prolonge en plus soft le samedi et tout le monde repart tranquillement le dimanche !

Récapitulons

Tu n’as pas tout suivi, je suis trop bavarde ? Un petit récapitulatif, alors :

  • Où : dans notre village
  • Quoi : mariage civil et cérémonie laïque
  • Qui : famille proche et amis très proches
  • Quand : un vendredi du mois de mai

Et toi, où as-tu choisi de te marier ? Tu as défini ta liste d’invités selon l’ambiance que tu souhaites, ou l’ambiance s’est créée à partir d’elle ? Quel type de cérémonie as-tu choisi et pourquoi ? Raconte ! 

A propos de Ben & Aurore Photographies :
Ben & Aurore sont un couple de photographes professionnels, spécialisés dans les reportages de mariage. De votre première rencontre avec eux jusqu’au jour J, ils vous proposent un accompagnement et un suivi personnalisé. Ils se déplacent dans toute la France, et ont même développé une formule qui vous fait voyager. Pour en savoir plus : www.benetaurorephotos.fr ou 06.23.60.24.83


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



16 commentaires sur “Les grandes questions du mariage : où, quoi, qui, quand ?”

  • C’est bien de savoir ce que l’on veut et de ce que l’on ne veut pas rapidement, avant même de l’annoncer aux proches. Et oui, la question des invités est souvent épineuse sauf si on est clair dès le début (c’est notre cas) : famille proche et nos amis, point barre !
    Pour la cérémonie laïque tu verras, tu ne regretteras pas et tes invités non plus !
    Bons préparatifs !

  • Je me reconnais pas mal dans ta définition du mariage (à l’exception de la cérémonie laïque), malheureusement nous n’avons pas pu tenir sur tout les aspects…
    Pour nous aussi le lieu devait être là où on vit actuellement et où l’on construit notre famille, soit à 600km de chez mes parents et à 300km de ceux de chéri. Cela à créer pas mal de remous, car « traditionnellement on se marie dans le pays de la fille »… Mais on a tenu ferme car on ne se voyait organiser un mariage « de loin » pour faire plaisir à certains !
    Par contre pour le qui? on aurait aussi aimé un mariage intime… Mais on a fini par céder à des parents très (trop…) enthousiaste qui voulait inviter la terre entière !! Mais d’un côté comment leur en vouloir ? Ils étaient juste très heureux pour nous. Donc on sera finalement (environ) 140 personnes… On est loin très loin des 80/90 du départ ^^
    Pour le reste pas trop de problème… la date j’avoue qu’on l’a imposé sans poser la question à quiconque… Tu peux venir tant mieux , tu peux pas tanpis…

    • Merci pour ce témoignage, j’avoue que nous étions aussi partis pour peu d’invités et qu’on se retrouve à 130…pas facile à admettre. J’ai même eu un passage à vide la semaine dernière où je voyais tout en noir…car le mariage que j’avais imaginé se devait d’être restreint. Mais nous n’arrivons pas à dire non car l’enthousiasme de mes parents et beaux-parents nous fait penser que ça leur fait tellement plaisir comme ça …

      • comme je le dis dans l’article, mes parents ont été déçus par notre décision, et l’ont réduit au fait que l’on est peu de budget. ils nous ont proposer de participer financièrement, mais on leur a expliqué que notre décision ne découlait pas que de ça… Et ils ont l’habitude que je n’en fasse qu’à ma tête, donc ils ont laissé tomber et on est tombé d’accord sur cette deuxième fête qu’ils gèrent (presque) entièrement.

    • c’est sur que l’on ne peut pas donner une date en fonction de tout le monde, mais comme on invite peu de monde, on serait très embêtés que quelqu’un ne puisse pas venir ! Donc on a calé la date très en avance et on l’a annoncé très vite…

  • Hello! Je me retrouve exactement dans ce que tu as décrit. Nous aussi nous n’avons invité que la famille très proche car nous voulions surtout pouvoir profiter de notre journée! nous ne serons que 17 mais je trouve ca bien suffisant pour avoir le temps de discuter avec tout le monde, surtout quand on les voit rarement! ma maman a aussi ‘tiqué’ quand elle a su que nous n’invitions pas le reste de la famille, mais bon, a quoi inviter des personnes avec lequelles nous n’avons plus de lien depuis longtemps sinon par politesse? bon courage pour la suite de tes préparatifs 🙂

    • merci !!
      whaou 17, là tu as fais fort quand même !! Mais c’est sûr que même avec peu de monde, tu peux passer une super belle journée !!

  • moi c’est pareil de plus de 100 personnes nous en sommes à 77, finalement le plus important sont ceux qui sont les plus proche et surtout ceux qui souhaitent le plus votre bonheur, bon choix ! 😉

  • Je me retrouve beaucoup dans la description de ton cheminement (meme s’il y a encore du chemin a faire du cote de Monsieur pour ce qui a trait a la ceremonie laique).
    Nous avons choisi un petit comite d’une quarantaine de personnes car j’ai une famille super nombreuse et monsieur moins. D’autant que nous allons nous marier en France (alors que nous vivons en Haiti!) et que sa famille (il est Haitien) fera le deplacement. Donc pour eviter un desequilibre trop important, nous avons grandement restreint le nombre des invites.
    Et le mois de mai s’est aussi impose pour les raisons que tu cites. Nous hesitons encore entre le vendredi et le samedi et j’ai donc hate de lire la suite de tes preparatifs!
    Bonne continuation

    • j »ai l’impression en effet que les grandes lignes de ton mariage ressemblent aux nôtres !! Pour la cérémonie laïque, j’ai surtout insisté sur le fait d’inclure les personnes chères à nos yeux, car je sais que c’est quelque chose qui le touche particulièrement. Il était beaucoup moins réceptif à la symbolique, mais petit à petit, ça vient, en en parlant, et il m’a bluffé l’autre jour en me disant qu’il avait déjà des idées pour son texte !! Donc garde espoir et essaye peut être de trouver ce qui pourrait le toucher dans une cérémonie laïque…

  • coucou,pour moi aussi le principal pour ce grand jour c est surtout d etre entouré des personnes qui nous sont cher.de plus moi qui pense toujours autres et a leur faire plaisir pour les petits cadeaux,les petites intentions,c est plus facile et il faut le dire mieux pour le porte monnaie!!
    Donc nous on sera 65.(si tout le monde vient!)
    moi aussi j étais partie sur le mois de mai,car une date me tenais particulierement a coeur,l’anniversaire de ma maman,qui helas n’est plus parmis nous.Puis je me suis dit que ca allais etre peut etre encors plus dur!
    Et de plus a mon plus grand bonheur,ma petite soeur ma demandee d’etre ma temoin,et elle n’auras que 18 ans le 31 mai.Resultat ce sera le 6 septembre.Je suis allee a la mairie ce matin pour fixer la date et l heure,et la je me suis dis c’est partie!!j’ai bien pris consience que c’etait reel!!bon courage a toutes.

  • Salut !
    C’est vrai qu’un mariage en petit comité c’est assez tentant. En plus j »ai tendance à devenir légèrement « associable » lorsqu’il y a trop de monde autour de moi ! Mais en même temps, pour nous le mariage est aussi et surtout l’occasion de retrouver des personnes de la famille qu’on voit peu souvent. Des gens qu’on ne voit qu’aux grandes occasions justement. Et ça nous parait important de maintenir un lien familial, de cette manière-là. Du coup on a quand même trouvé 2 solutions pour passer du temps avec les plus proches : à la mairie il n’y aura que la famille proche et les témoins, et le retour du lendemain permettra justement de privilégier la famille et les amis proches. Ce qu’il faut surtout retenir apparemment c’est : profiter de chaque instant de cette journée qui passe si vite !!

    • Pour moi, ce n’est pas un côté « associable », c’est plus la peur de ne pas être à ma place, du coup, je ne suis pas naturelle, je me donnes des airs, et je ne me supportes pas…
      Mais ta solution en 2 temps est sympa pour ne pas te mettre de pression et profiter de tout le monde !!

  • Oui je vois bien le cheminement. Même si le lieu de la cérémonie sera celui où j’ai grandi et pas celui où nous vivons actuellement. Mais c’est M. Sempé qui l’a proposé, également pour des questions pratique. Le qui pareil 50 invités, et il était exclu dès le départ d’inviter la famille perdue de vue. Mais pareil une petite fête pour les amis que l’on ne pourra pas inviter question budget, distance, tout ça. Pas de cérémonie laïque même si j’ai presque été tentée. Mais après réflexion je ne me vois pas lui faire une « déclaration » en public, pour moi c’est trop intime, Bien vu sinon la cérémonie le vendredi, on se marie également sur un pont du mois de mai, mais le samedi, et avec une cérémonie le matin et repas le midi + soirée dansante le soir. On devrait trouver le temps de parler à tous les invités 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *