Mon mariage entre rêve et réalité : notre cérémonie laïque – Partie 1

Ça y est, nous voilà parés de nos habits de lumière, nous avons partagé un instant d’intimité tous les deux, tous nos invités sont réunis pour célébrer notre amour… Il est 10h45 et nous sommes prêts à vivre l’un des moments les plus importants de notre joli jour : notre cérémonie !

Nous l’avons entièrement imaginée, conçue et orchestrée nous-mêmes. Nous avons choisi les intervenants, les interludes musicaux, et la manière dont tout ça allait s’enchaîner :

  • Accueil des invités et informations pratiques par ma sœur
  • Entrée des mariés en musique sur un chant a capella
  • Discours d’ouverture par les mariés
  • Discours de la maman de M. Show
  • Discours du témoin de M. Show
  • Interlude musical interprété par le père et le parrain de M. Show
  • Discours de Miss M., ma témoin
  • Discours de mon père
  • Interlude musical
  • Échange des vœux et des alliances
  • Sortie des mariés en musique

Si le déroulé précis est conforme à notre souhait, le contenu des discours reste un secret. Fortes émotions en perspective !

Comme je te l’ai déjà raconté, M. Show et moi avons rapidement choisi de faire notre entrée ensemble. Le traditionnel cortège aux bras de nos parents respectifs ne nous parlait pas du tout. En revanche, nous avions envie d’offrir une place de choix à nos parents durant la cérémonie.

L’entrée des mariés

Entre autres talents, mes parents sont d’excellents chanteurs, ma mère en a même fait son métier. Avec plusieurs membres de notre famille, ils ont monté un groupe de chant a capella dont les mélodies ont accompagné mon adolescence, et une en particulier :  “Le Temps de Gitans”, composée par Goran Bregovic, musique du film éponyme d’Emir Kusturica.

C’est un chant qui a toujours beaucoup compté pour moi. C’est donc très naturellement que, dès les premières discussions liées aux préparatifs du mariage, j’ai demandé à M. Show s’il était d’accord pour entrer avec moi sur cette musique, ce qu’il a tout de suite accepté sachant combien ça me tenait à cœur.

J’ai donc demandé à mes parents s’ils acceptaient de chanter pour nous. Ils ont été très touchés et ont accepté avec émotion. Ils ont également réuni six autres chanteurs parmi nos amis et les membres de la famille pour interpréter à plusieurs voix cet air si cher à mon cœur. J’ai senti qu’ils étaient tous très touchés, mais que ça représentait un vrai challenge pour eux tous, de garder la voix claire en un jour si particulier.

C’est donc huit personnes que j’aime profondément qui nous attendent de part et d’autre de l’entrée de la salle de cérémonie. M. Show et moi sommes derrière la porte fermée, tremblants de trac et d’excitation. Au milieu du brouhaha des invités installés dans la salle, j’entends la voix de ma sœur qui annonce notre entrée.

Le silence s’installe et j’entends ma mère, la soliste, entonner les premières mesures du chant, rejointe ensuite par les voix du chœur. Les larmes sont déjà au bord de mes paupières et je m’accroche de toutes mes forces au bras de M. Show. Nous échangeons un regard débordant d’amour et de complicité. Je sens que cette cérémonie va être forte en émotions !

La porte s’ouvre. Je pose mon regard sur mes parents : ils ont les yeux fermés, mais je vois l’émotion sur leur visage. Les autres chanteurs nous regardent avec beaucoup d’affection. Derrière eux, je vois nos invités, debout, qui nous attendent. Nous commençons à marcher. Je respire profondément pour ne pas m’effondrer, j’essaie de sourire et d’échanger un regard avec chacun, mais ma vue se brouille et l’assistance se transforme en un grand tourbillon de couleurs.

Nous marchons en rythme, les chanteurs nous ont emboîté le pas et nous remontons l’allée en procession. C’est exactement ce que je souhaitais… Je sens mes parents tout près de moi, j’entends leurs voix qui portent nos pas, je sens leur amour et leur soutien dans cet engagement que M. Show et moi nous apprêtons à prendre.

Notre cérémonie laïque : nos chants et discours // Photo : Isabelle Chatellier

Crédits photo : Isabelle Chatellier Wedings

L’entrée des mariés

Notre cérémonie laïque : nos chants et discours // Photo : Isabelle Chatellier

Crédits photo : Isabelle Chatellier Wedings

Mes parents qui ouvrent le cortège des chanteurs

Nous atteignons le pied de la scène, où va se dérouler la cérémonie. Nous laissons les dernières notes du chant résonner et le silence s’installer. M. Show et moi nous tenons debout, face à la centaine de visages tournés vers nous et réunis en notre honneur. Le moment est venu pour nous de prendre la parole.

Que chacun soit le bienvenu, comme il est…

M. Show et moi tenions vraiment à accueillir nous-mêmes nos invités. C’était même essentiel pour nous.

D’une part, parce que nous avons souvent regretté, dans d’autres mariages, de voir les mariés relégués au rang de spectateurs de leur propre union. Et d’autre part, parce que nous savions que les premiers mots prononcés donneraient inévitablement sa couleur à notre cérémonie. C’était même une des raisons principales pour lesquelles nous avions opté pour une cérémonie laïque. Il était donc impératif que ces premiers mots soient les nôtres.

M. Show prend une grande respiration et attaque son discours, en notre nom à tous les deux. C’est lui qui l’a écrit, mais je l’ai validé sans aucune hésitation dès la première lecture, tant il a su trouver les mots justes. Le voilà qui déroule son texte, avec sa voix profonde que j’aime tant.

Il parle de notre manière de voir la vie, d’envisager le rapport à l’autre, d’inscrire notre destin dans la marche du monde et notre future famille dans la communauté humaine. Il évoque nos valeurs, l’humanisme qui nous habite, les chemins que nous avons pris et celui que nous souhaitons suivre tous les deux à l’avenir. Son discours est magnifique, parfaitement dosé entre affirmation de l’identité de notre couple et ouverture aux autres.

Pendant qu’il parle, je promène mon regard sur l’assemblée. Une telle diversité de styles, de personnalités, de convictions, de modes de vie… Ça me ravit de voir toutes ces personnes différentes réunies en bonne intelligence pour célébrer avec nous la force de l’amour et la beauté de la vie.

Nous avons eu de nombreux commentaires vraiment positifs sur ce discours de bienvenue, nous confirmant que nous avons fait le bon choix.

Notre cérémonie laïque : nos chants et discours // Photo : Isabelle Chatellier

Crédits photo : Isabelle Chatellier Wedings

Le discours d’ouverture du marié

Une pensée pour ceux qui ne sont pas là…

En préparant notre cérémonie, j’ai rapidement décidé de faire un « salut aux disparus ». Mes grands-parents sont tous décédés depuis plusieurs années, ainsi qu’un membre de ma famille que j’aimais profondément. Quand j’étais petite et que je rêvais de mon mariage, je n’aurais jamais imaginé vivre ce grand jour sans eux… Même si ça fait longtemps qu’ils sont partis, c’était vraiment important pour moi qu’ils soient associés à cette cérémonie !

C’était un choix audacieux, voire périlleux. Tu t’en doutes, les réactions n’ont pas toutes été enthousiastes quand j’ai parlé de cette idée à mes proches durant les préparatifs, mais ça me tenait vraiment à cœur. M. Show a respecté ma volonté et m’a soutenue dans ma démarche, même si nous appréhendions un peu ce moment.

Si je savais que ce moment serait forcément très émouvant, je ne voulais surtout pas que ce soit sinistre. J’ai donc cherché le moyen d’évoquer les disparus tout en restant dans un esprit de célébration. J’avais le texte en tête, mais je ne me voyais pas simplement le déclamer face à tous ces invités venus célébrer la vie et dont certains ont bien connu les défunts. Il me fallait un support.

C’est ma témoin Miss M. qui m’a soufflé l’idée de génie : une bougie. La flamme incarnerait de manière lumineuse et chaleureuse la présence de ces êtres chers absents. Et pour encore mieux illustrer le texte que j’avais en tête, j’ai déniché une bougie à trois mèches.

Ça y est, M. Show a terminé la première partie de son discours, c’est donc à mon tour de prendre la parole. Je me dirige vers le petit meuble que nous avons installé au centre de l’espace de cérémonie et sur lequel se trouve la bougie à trois mèches. Je me saisis des allumettes, je respire profondément et je me lance :

« Il nous tient également à cœur de saluer ceux qui ne sont pas ici avec nous. (J’allume la première mèche.) Je salue ceux qui ont été et qui nous ont tant appris, qui nous ont portés jusqu’à ce jour et avec qui nous aurions voulu partager la beauté de ce qu’ils ont contribué à construire. (J’allume la deuxième mèche.) Je salue ceux qui partagent notre bonheur de loin, par-delà les océans. (J’allume la troisième mèche.) Je salue aussi ceux qui seront nés de nous et qui, un jour, se rappelleront de cette journée avec la tendresse du souvenir. »

Notre cérémonie laïque : nos chants et discours // Photo : Isabelle Chatellier

Crédits photo : Isabelle Chatellier Wedings

Ça a été un moment très intense. J’ai vu plusieurs regards briller d’émotion dans l’assistance, mais je suis vraiment heureuse d’avoir été jusqu’au bout de cette idée. La bougie est restée allumée durant toute la cérémonie, symbolisant la présence douce et lumineuse de ces personnes qui m’ont tant apporté et qui me manquent souvent.

M. Show reprend la parole pour conclure notre introduction et nous nous asseyons sur notre banc.

(À ce propos, un petit conseil : si tu as choisi une robe avec un jupon, entraîne-toi à l’avance à t’asseoir avec, parce que ce n’est pas franchement simple ! Notre banc était très léger et il reculait quand je m’asseyais, donc j’ai dû demander à M. Show de retenir le banc de manière élégante pour me permettre de m’asseoir en conservant ma dignité. Et bien entendu, je me suis entraînée avec ma sœur, pour ne pas révéler le secret de la robe au futur marié.)

Notre cérémonie laïque : nos chants et discours // Photo : Isabelle Chatellier

Crédits photo : Isabelle Chatellier Wedings

Et voilà, nous sommes prêts pour les discours de nos proches et la suite de notre cérémonie… que je te raconterai très bientôt dans ma prochaine chronique !

Et toi, as-tu confié ta cérémonie à un officiant ? As-tu demandé à tes proches d’intervenir ? As-tu gardé la surprise des discours ? As-tu galéré pour créer une cérémonie qui te ressemble ? Raconte-moi tout !


Pssst ! Tu as besoin d’aide pour créer ta cérémonie laïque ? Pas de panique, Mademoiselle Dentelle est là pour toi ! Découvre le guide “Cérémonies laïques : Guide pratique pour une cérémonie qui vous ressemble” pour glaner toutes nos bonnes idées. Si tu fais appel à un proche pour officier celle-ci, je t’invite à faire un tour du côté de notre coaching de l’officiant afin de lui donner toutes les clés pour préparer et célébrer votre union ! ❤ 



6 commentaires sur “Mon mariage entre rêve et réalité : notre cérémonie laïque – Partie 1”

  • C’est une très jolie idée que celle de la bougie pour symboliser les absents ! Ton texte était très juste, je comprends que les gens aient été touchés.
    Votre cérémonie a l’air d’avoir été un moment hors du temps, tout en douceur !! Hâte de lire la suite 🙂

    • Merci Maud pour ton commentaire, je suis contente que mon texte te plaise, c’était un pari risqué que je ne regrette pas du tout d’avoir fait!

  • Je trouve que c est une manière très douce de les avoir représentés avec de la lumière et ton texte est très joli également.
    Dans notre cérémonie nous avons également eu une pensée pour les absents mais présents dans nos cœurs.
    Notre officiante a parlé de l avenir de notre couple et de notre amour en disant que pour construire un futur il faut qu il y ait un passé et que ce passe à eu lieu grâce notamment à ma grande mère qui aurait adoré être parmi nous et à qui nous envoyons nos plus tendres pensées… quelque chose dans le genre d un peu plus détaillé bien sur. J ai trouvé sa manière de l amener très délicate et émouvante sans tomber dans le morbide.

    • Merci pour ton commentaire, c’est effectivement un thème qui est présent pour beaucoup de mariés, mais qui reste difficile à aborder… C’est génial que votre officiante ait trouvé le juste milieu entre émotion et retenue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *