Mon mariage entre rêve et réalité : le concept

Bon ma bride, maintenant que je t’ai raconté le début de notre grande aventure (ici) et comment M. Show a fait sa demande (), il est temps de te parler du programme de notre grand jour (enfin ! oui je sais, j’aime faire durer le suspense !). Petit rappel des faits : avant de commencer M. Show n’avait aucune idée de ce à quoi pouvait ressembler un mariage avant de me connaître (je te jure, j’exagère à peine…). C’était donc une plongée en terra incognita pour lui, ce qui avait au moins l’avantage d’ouvrir toutes les options. Quant à moi, j’avais déjà presque tout décidé avant même de le connaître…

Origami de billets

Crédits photo (creative commons) : Shari's Berries

Un matin, la réalité frappe à ta porte…

Oui mais voilà, quand tu as enfin rencontré l’homme de ta vie, et que ça y est, tu t’apprêtes à l’épouser (gniii je sais, j’ai trop de chance…), tu te rends soudain compte que tes rêves de petites filles ne sont pas forcément faits pour être réalisés. Mine de rien, comme moi, tu as bien changé depuis tes douze ans (je ne sais pas pour toi, mais en ce qui me concerne, je dirais : ouf !) et la personne que tu aimes ne rentre sûrement pas exactement dans le moule du futur mari que tu imaginais…

En plus, entre tes douze et tes trente ans, tu as sûrement, comme moi, eu la chance d’être invitée à quelques mariages (et d’en voir à la TV), durant lesquels tu as pu te forger une petite opinion (à peine) plus réaliste de l’organisation d’un mariage. Donc, à défaut de savoir exactement ce que tu veux, tu as eu toutes sortes d’inspirations, de nouvelles idées, découvert des choses qui te correspondent (ou pas) et qui te plaisent (ou pas).  Si, si, avoue, je suis sûre que toi aussi tu t’as déjà dit « En tout cas, ça, moi, jamais ! » ou au contraire « Quelle idée géniale, j’adore ! »

Sans oublier la questions des sous… En grandissant, tu as aussi découvert ce que vaut un dollar et combien coûtent toutes les jolies choses en dentelle, tulle, strass et paillettes que tu aimais tant, sans parler du merveilleux château et de son parc incroyable dans lequel tu imaginais accueillir tes 300 invités pour un cocktail au champagne… Tu m’auras comprise, l’épineuse question  du budget a (très) rapidement pointé le bout de son nez et a occupé le devant de la scène pendant un bon moment…

Bref, (j’avais promis de faire court) notre mariage ne ressemblera pas du tout tout à fait à mon rêve de petite fille. Et c’est tant mieux!

… et transforme un joli rêve en un magnifique projet !

Heureusement pour moi, avant de me lancer dans les préparatifs de notre grand jour, j’avais déjà repéré quelques différences significatives entre mes illusions adolescentes et la « vraie vie » (tu noteras le subtil euphémisme de ce dernier énoncé). Donc j’avais déjà intégré que la vie est faite de compromis et que les plus grandes qualités de notre génération sont certainement la flexibilité et la capacité à adapter ses attentes à la réalité. C’est vrai pour le boulot, pour le marché de l’immobilier, pour le nombre de kilos affiché sur ta balance, bref, pour toutes sortes de choses dans la vie, et le mariage n’y échappe pas ! Ceci dit, l’avantage de se marier à trente ans, c’est que tu te connais, tu sais choisir ce que tu aimes et tu te donnes les moyens de l’obtenir.

Voilà pourquoi j’ai baptisé notre joli jour « Notre mariage entre rêve et réalité », parce que pour  nous, c’est vraiment ça : un exercice d’équilibriste entre les envies, le budget, le temps à disposition pour tout faire, les invités et leurs contraintes, etc. Et j’aurais pu ajouter « sans regret » dans mon titre, parce que très sincèrement, je suis vraiment heureuse de ce que nous allons vivre le jour J, avec (ou malgré c’est selon…) tout ce qui ne sera pas comme je l’avais rêvé, mais qui correspond à 100% à ce que nous sommes aujourd’hui.

Wedding rings

Crédits photo (creative commons) : Wikimedia

Et maintenant… roulement de tambour… voilà ce que nous allons proposer à nos invités :

  • Une cérémonie laïque

Nous ne sommes par croyants, ni l’un ni l’autre, mais une grande partie de notre famille est croyante et très pratiquante. Donc, même si j’avais très envie de me marier dans une église parce que c’est vraiment très très beau, nous avons choisi de ne pas le faire pour respecter la foi de nos familles et pour ne pas prêter serment devant un dieu auquel nous ne croyons pas. À nos yeux, ça aurait été comme une mascarade. Mais comme beaucoup de couples, le passage express à l’état civil ne nous suffisait pas, la cérémonie laïque s’est donc imposée d’elle-même comme la solution parfaite.

  • Nos témoins comme officiant

Ça aussi, ça s’est décidé assez vite. Nous avons fait quelques recherches et envisagé un officiant professionnel. Mais ça représentait un gros budget, que nous ne souhaitions pas investir sur ce poste. Nous ne voulions pas non plus confier ce rôle à quelqu’un de ma famille ou de celle de M. Show, pour conserver l’équilibre entre nous deux. Et puis, nous avons rapidement pris conscience que nous ne voulions pas nous marier devant une quelconque autorité (qu’elle soit spirituelle, morale ou je ne sais quoi d’autre, en dehors de la partie légale à la mairie, bien sûr). Nous voulions nous choisir l’un et l’autre comme époux et acter ce choix devant nos familles, mais nous n’avions besoin de personne pour nous « déclarer mari et femme ». Du coup, nous souhaitions simplement quelqu’un pour conduire notre cérémonie, nous cadrer et nous soutenir. Et comme il était déjà prévu que nos témoins interviennent et qu’en plus ils ont tous les deux un métier qui leur donne de l’aisance en public, il nous a paru naturel de leur confier ce rôle. En plus, une cérémonie à deux voix nous semblait refléter à merveille notre couple et notre manière de fonctionner dans la vie de tous les jours.

  • Un repas de noces le midi (au lieu du tiercé classique vin d’honneur/dîner/soirée dansante)

M. Show ayant encore ses quatre grands-parents et plusieurs de nos amis ayant des enfants en bas âge, un dîner interminable avec arrivée de la pièce-montée à minuit ne semblait pas vraiment idéal, ni très agréable (y compris d’ailleurs pour les adultes, car nous avons nous-même trouvé le temps long dans certains mariages « classiques » auxquels nous avons assisté). Du coup, nous avons prévu un mariage de journée en grand comité, qui se poursuivra par une soirée rock’n’roll juste avec nos amis. Les avantages de cette formule sont nombreux, mais voilà le plus important de tous, parce que c’est NOTRE mariage : c’est parfait pour une mariée qui a envie de profiter à fond de ses invités et de faire la fête, mais qui s’endort malgré elle aux douze coups de minuit. Sans parler du marié qui tient à garder un semblant de dignité sur les photos mais qui a quand même très (très très) envie de faire la bringue ! Du coup, pour nous, ce sera un très bon déjeuner de noces avec traiteur, plan de table et tout le toutim, puis un concert de rock avec burgers et foodtruck le soir.

  • Un gite en pleine campagne avec des dortoirs

Un bel endroit calme et verdoyant, des champs et des bois à perte de vue, des murs en pierres de taille, une belle terrasse… et 30 couchages pour les amis qui viennent de loin et les mariés éméchés qui n’ont pas envie de prendre le volant. Sans parler du plaisir du petit déj’ partagé le lendemain et des 30 âmes généreuses qui participent aux nettoyages.

  • Environ 120 invités

J’ai une grande famille avec laquelle j’ai la chance d’avoir de super relations depuis toujours, hors de question pour moi de ne pas les avoir tous auprès de moi ce jour-là ! Pour le reste, M. Show est un être éminemment sociable (le genre qui connaît la moitié des invités dans une fête en moins de trois minutes) et moi, je suis très fidèle en amitié, donc, à 30 ans, nous nous retrouvons avec une bande d’amis très proches, avec qui nous tenions vraiment à fêter cet événement !

  • Une décoration plutôt light

Parce que le lieu est beau en soi et qu’on la choisi pour ça. Un petit côté rétro avec de la dentelle, des couleurs chaudes pour un mariage d’automne et beaucoup de récup’ parce que ça nous ressemble (notamment des dizaines de fleurs en origami faites avec des pages de ma collec’ de Club des Cinq – je rassure les amatrices de livres ici présentes, je n’ai utilisé que les livres déjà abîmés, déchirés, tachés, gondolés, etc.)

  • Un fil rouge « littérature et mythologie » (M. Show est allergique au mot « thème »)

Hommage à nos études de lettres et à notre passion commune pour les mots, l’écriture, les récits, l’étymologie et le dictionnaire (oui, j’assume, on adore regarder des trucs dans le dico ensemble), ce fil rouge s’est révélé indispensable pour guider et cadrer un peu nos inspirations côté papeterie et décoration.

  • Des tenues de mariés qui dépotent

M. Show avait une idée fixe et il a trouvé ce qu’il cherchait en moins de 45 minutes, simple et efficace, la grande classe ! Quant à moi, je rêve de cette robe depuis si longtemps que la quête de ma précieuse a été haute en couleurs. En plus, il faut dire que je suis d’une nature plus que généreuse et que cela se reflète sur mes formes, ce qui n’a pas vraiment facilité les choses. J’ai la chance d’avoir fait la paix avec mon corps et d’avoir appris à m’aimer comme je suis, mais certaines vendeuses de robe de mariée semblent incapables de le comprendre. Je te rassure, tout s’est bien terminé ! Mais la quête de ma précieuse mérite une chronique rien que pour elle, donc je te raconterai ça en détails tout bientôt…

Voilà donc notre plan de bataille en quelques mots. À l’heure où je te parle, nous sommes presque à J-3 mois (ouhlala, ça fait des petits guilis dans le ventre) et vu nos habitudes procrastinatoires et notre flemme galopante, je dirais que nous sommes plutôt pas mal avancés dans les préparatifs.

Et toi, est-ce que ton mariage ressemblera à ce que tu imaginais dans tes rêves de petite fille ? Ou alors tu n’avais aucune idée de ce que tu voulais avant de te lancer ? Est-ce tu arrives à gérer le passage du rêve à la réalité ? Est-ce qu’il y a quelque chose que tu ne sacrifieras sous aucun prétexte ? Dis moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Mon mariage entre rêve et réalité : le concept”

  • C’est pas mal le repas le midi, j’avoue que pour ma part j’ai peur que les invités trouvent le temps long entre la cérémonie civile le matin, la cérémonie laïque l’après-midi, puis le cocktail, le dîner et la soirée… C’est une bonne idée de faire une soirée décontractée le soir, juste avec les amis qui veulent rester s’éclater, j’ai hâte d’en savoir plus 🙂

  • Quel programme ! J’ai assisté à un mariage avec déjeuner et c’est un de mes meilleurs souvenirs en tant qu invitée !
    Très très sympa en effet quand il y a plein d’enfants et à 21h il y avait une ambiance de folie sur le dancefloor, on avait l’impression d’être au bout de la nuit 🙂 Très agréable également le lendemain de ne pas être complètement décalés ….

    • Merci pour ce témoignage, ça me fait plaisir de savoir que ça existe et que ça marche, parce que je ne l’ai jamais expérimenté et c’est un gros pari! du coup je croise les doigts pour l’ambiance de folie dès 21h!

  • Wouah quel programme ! J’ai hâte de lire ton mariage en détail.
    Superbe idée de faire un déjeuner de mariage et une soirée foodtruck concert de rock.
    Qu’as-tu prévu pour occuper tes convives durant l’après midi ?
    Mon petit doigt me dit que tu seras resplendissante !
    Vite la suite !!

    • Héhé, merci pour ces gentillesses! Pour l’après-midi, nous comptons sur les invités pour se distraire eux-mêmes… En fait, nos deux familles sont pleines d’artistes et on est sûr qu’ils auront tous très envie de pousser la chansonnette, faire des powerpoint ou des sketches… Mais j’ai prévu une chronique sur le sujet alors à très vite pour plus de détails!

  • Ah la question des rêves, idées, envies et de ce que nous choisissons in fine. Je crois que les préparatifs sont un lent processus de maturation et il faudrait pouvoir comparer l’idée qu’on se fait de la cérémonie tout au début puis le jour J et comparer…je crois qu’il doit y avoir pas mal d’écart pour la plupart d’entre nous.

    • Oh oui je suis d’accord avec toi, c’est un processus (que je trouve personnellement passionnant) et il ce qui en sort au final est certainement très différent des rêves du début mais je suis convaincue que cela nous ressemblera vraiment !

  • Super un mariage en journée ! Le programme que tu décris est exactement celui que j’aurais voulu. .. Dans les rêves ! (Hé oui, moi aussi la réalité m’à rattrapée ?)
    Hâte de découvrir ton mariage.

    • Ah ben moi qui pensais que je m’aventurais dans un projet bizarre et un peu fou, ça me fait plaisir de voir que je suis pas toute seule à trouber que c’est une bonne idée et que ça vous inspire aussi… on verra si ça marche comme prévu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *