Par où commencer… ?

Voyage dans le passé. Je te ramène avec moi en février 2015. M. Moustache vient de faire sa magnifique demande… Et maintenant on fait quoi ?

Première étape : on découvre tous les blogs de mariage, on lit quinze magazines et on se brûle les yeux devant Pinterest.

Non, non, stop,  on se pose. Et on réfléchit à ce que l’on veut d’abord. (Mouai, mouai, je ne suis pas trop crédible non ?).

3978938250_9cb51c28dc_b

Crédits photo (creative commons) : Madeleine Ball

Ce que l’on connaît

On se tourne vers ce que l’on connait. Notre expérience entant qu’invités : très limitée.  Nous avons été conviés à 5 mariages en tout, dont un seul ensemble.  On a passé un bon moment à chacun de ces mariages,  mais si on extrapole à notre mariage ?

M. Moustache est allé à deux mariages arméniens avant notre rencontre. Verdict : pas à son goût.

De mon côté j’ai connu deux mariages, plus « classiques »,  salle de réception, cérémonie laïque ou religieuse, long repas à table, DJ. Verdict : mitigé.

Enfin, nous avons été conviés en couple à un mariage médiéval, apéro et dessert participatif, grande paella en plat, table en U, dans une salle commune avec une playlist.  Verdict : ambiance et convivialité à fond, par contre on aimerait un peu plus  « marquer le coup ».

On fait le bilan

Comme Neg Marron en 2000, on fait le bilan. (Si tu as compris cette référence, toi aussi tu as des goûts musicaux douteux éclectiques).

On enlève

  • La cérémonie religieuse arménienne. À part « kefte » (boulette), on ne parle pas un mot d’arménien.
  • La cérémonie religieuse en général, pas baptisés, pas croyant, ce ne serait pas sincère.
  • Le long repas à table, collés à une table avec des inconnus. Pour moi les mariages c’est l’occasion de revoir de la famille que je ne vois pas souvent ou des amis de longue date. Et puis je suis un peu timide, j’ai du mal à engager la conversation dans un groupe où je ne connais personne. Alors à chaque mariage, je suis toujours un peu anxieuse de voir où je serais placée à table. Surtout si on sert entrée, plat, fromage et dessert sans interruption.
  • Une soirée animée par un DJ, avec un micro. Je suis psycho-rigide sur ce point, j’ai horreur des “hip, hip, hourra” pour les mariés.

On garde

  • Un mariage en petit comité pour profiter à fond de tout le monde.
  • Une grande table en U pour la convivialité.
  • Une cérémonie laïque personnalisée, pour prolonger la mairie.
  • Un repas traiteur, mais plutôt avec un cocktail puis directement le plat à table.

On ajoute

  • Des vieilles pierres et un bel extérieur.
  • Pas de plan de table. Voilà, je jette un pavé dans la mare. Je ne me prendrais pas la tête avec un plan de table. Est-ce que ce sera le joyeux bazar à l’entrée dans la salle ? Sûrement. Mais je m’en fiche en fait.
  • Du temps, pour profiter de tout le monde.

La première pierre à l’édifice

Où se marie-t-on ?  Bruxelles (notre ville d’adoption) ou le sud-est de la France notre région d’origine. Finalement nous optons pour le sud-est.  Cela nous paraissait plus simple pour notre famille et nos amis. Ils sont pour la plupart originaire du coin. Et puis le temps… La Belgique n’est pas renommée pour sa météo.

Mode conseil ON : préparer un mariage, c’est compliqué. Préparer un mariage à distance, c’est encore plus compliqué. J’enfonce une porte ouverte ici, mais pense-y ! Si tu hésites,  pense bien aux aller-retour que tu devras faire pour de nombreux postes (salle, traiteur, mairie etc).  Et tu rencontreras tes prestataires par Skype.  Parfois, nous nous sommes maudits d’avoir pris cette décision. Mais aujourd’hui nous ne regrettons pas. OFF.

Nous avons trouvé une belle salle de charme, une ancienne bergerie avec des pierres et des poutres apparentes. Un extérieur vert et un camping à deux pas pour les invités. Elle est dans notre budget pour une location du vendredi après-midi au dimanche soir. En plus, la salle fournit des tables rectangulaires !!!

La salle en pierre et la table en U : Check !

Bergerie de Curebourse

Crédits photo : Bergerie Domaine de Curebourse

Qui est-ce qu’on invite ?

On s’est fixé une limite de 50 personnes.

Pourquoi 50 ? Euh … parce que c’est plus que 40 et moins que 60. Je n’en ai aucune idée, c’est un chiffre psychologique.

Nous avons fait la liste des gens que l’on veut inviter absolument. Et la liste bien moins sympa des gens que l’on doit inviter absolument. Enfin, les « peut-être ». On a laissé mariner un peu et on a réussi à tomber d’accord sur nos 25 convives du vendredi au dimanche (les indispensables). Puis en tiroir, on invite 20 personnes en plus le samedi toute la journée, et 15 personnes en plus soit au cocktail soit au dessert.

Bon ok, 25 +20+15 ça dépasse un peu les 50… Mais chut ça reste entre nous.

Et la participation de nos parents à cette liste. NADA ! On leur a présenté notre liste comme étant « la liste définitive ». Je n’avais pas envie de faire un effort pour les collègues de travail, etc. Si tu souhaites le faire c’est très bien, je t’admire. Moi… Pas envie… *Caprice et tape des pieds par terre !*

Notre technique a fonctionné, pas d’ajout de la part de notre famille. En même temps, on ne leur a pas vraiment laissé le choix…

Un seul point de friction. Parmi les deux tantes de M. Moustache, l’une est invitée trois jours et l’autre seulement au cocktail.  Nos mamans ont été étonnées par cette différence de traitement. Pour elle, je crois que le raisonnement se fait par « hiérarchie » familiale.  D’un point de vue logique, et bien justement c’est assez… logique. Mais côté sentiment, nous sommes beaucoup plus proches de l’une de ces deux personnes.  M. Moustache a beaucoup de souvenir d’enfance avec elle. Elle prend souvent de nos nouvelles et nous adorons passer du temps ensemble. Surtout pour ses très bonnes pâtisseries orientales, surtout pour son sourire et sa pêche d’enfer. En opposition, nous avons très peu de lien avec la seconde tante de M Moustache. Et bien que nous l’appréciions, nous n’avons pas d’atomes crochus.

Maman de Monsieur nous a avoué avoir été blessée par ce choix. Nous avons essayé de comprendre son point de vue et nous lui avons exposé le nôtre. Je crois qu’elle a compris et accepté cette différence de traitement. Nous verrons si ce problème refait surface lors de l’envoi des faire-part.

Petit comité pour un long week-end : check !

Déjà un bon point de départ !  Et le reste ? C’est pour la suite…

Et toi, est ce que tu as une ligne directrice ? Est-ce que tu te découvres certaines envies au fur et à mesure que les préparatifs avancent ? Raconte ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



9 commentaires sur “Par où commencer… ?”

  • Quel magnifique endroit vous avez trouvé là avec la bergerie…j’imagine que ça va être féerique. Je suivrai l’aventure pour voir comment ça se passe sans plan de table, c’est toujours un peu compliqué cette partie…

  • Merci les filles !
    On a eu un coup de coeur sur la salle directement, je crois que les pierres apparentes nous fais craquer.
    J’espère que l’absence de plan de table ne va pas créer trop de bazar mais à 50 ça devrait être gérable au pire.
    J’avais vu votre table en U super cosy Madame Suzette … trop fan !

  • Super de ne pas avoir de plan de table (TELLEMENT plus facile et sans prise de tête ! =) ) Nous avec 100 personnes c’est + compliqué …
    J’adore le lieu, les pierres apparentes, Whaouwww!!
    Et les tables en U, je valide je valide je valide !!!

    • Merci Mlle Idées !
      C’est clair que c’est prise de tête le plan de table !! Malgré tout on va devoir en faire un pour la table d’honneur car nos deux côtés les parents sont divorcés… on va éviter de les installer côte à côte.

  • Nous avons également décidé de faire un mariage en petit comité (nous serons 44 au total) et cela a fait débat dans ma famille et nos amis.
    Il y a eu des histoires mais nous tenons bon pour pouvoir profiter de chacun et n’être entourés que de nos très proches! 🙂

    P.S : vive les tables en U ^_^

    • Courage ! Tenez bon! Si cela se passe comme pour nous vos proches vont s’habituer à l’idée et vous n’aurez plus d’histoire sur le sujet. Je te souhaite que l’idée fasse son chemin dans vos famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *