Quel mariage voulons-nous ? – Partie 1

Une fois l’euphorie de la demande (très) légèrement retombée, une fois la région et la date approximative fixées, nous nous sommes lancés (enfin moi beaucoup plus que lui mais j’adore ça !) dans le projet pharaonique qu’est l’organisation d’un mariage.

Non, non, je n’exagère pas ! Toutes les bride-to-be un peu expérimentées, c’est à dire après quelques mois du début de l’organisation du jour J, te le diront : que tu aies prévu un mariage hyper tradi/champêtre décontracté/guindé/simple/participatif/payé par les parents/un prêt/des économies/cérémonie laïque/religieuse/mairie seule, bref, quoique tu aies prévu, tout ne se passera pas forcément comme tu l’entendais et l’organisation de tout ça te demandera quand même un tout petit peu de temps.

C’est quoi un mariage ?

Nous voici donc lancés dans la jungle des préparatifs et, plus exactement, nous voici partis à la chasse aux prestataires !

Quand Monsieur m’a demandée en mariage, j’avais encore une conception assez arrêtée de la façon dont s’organise un mariage : lieu si possible féérique, traiteur, groupe ou DJ, robe de princesse, etc. J’avais vaguement la notion d’une “tendance” à la cérémonie laïque, que le photobooth remportait tous les suffrages et que les thèmes et la papeterie assortie avaient le vent en poupe. La demande de Monsieur étant plus qu’hypothétique il n’y a encore pas si longtemps, je ne m’étais jamais penchée plus que ça sur la question. En gros, pour moi, le mariage c’était une robe blanche, la famille et les copains et une grosse fête. Attention, je te parle du mariage en tant qu’évènement/fête et non en tant qu’acte d’engagement et d’amour…

Une balançoire pour ma cérémonie laïque en extérieur

Crédits photo (creative commons) : Ben Rosett

J’ai découvert au fil de mes errances recherches sur les blogs de mariage et autres sites spécialisés, que, non, le mariage ce n’est pas forcément si rigide et que les choses ont plutôt bien évolué. Fini le “ça ne fait pas mariage !” (merci Madame Dentelle, et toutes les autres !). J’ai appris qu’on pouvait organiser un mariage participatif. J’ai lu des histoires sur des mariages intimes à 20 personnes, d’autres à 400. Du tout fait maison au mariage 100% organisé par un wedding-planner, tout est possible. Et ça je trouve ça génial ! À chaque nouvelle découverte, je voulais ça pour mon mariage !

Les prestataires indispensables

Oui mais on se calme Mademoiselle Piano… Déjà, ce n’est pas ton mariage mais votre mariage. Et ensuite, on ne peut pas tout faire, il va falloir choisir.

Non, enchaîner marie/église/cérémonie laïque, ce n’est pas raisonnable. Tout comme faire à manger pour plus de 200 personnes. Parce que, oui, nous serons 200. Très exactement, nous avons convié 247 personnes pour le vin d’honneur et 224 au repas. Sans compter les moins de 15 ans.

Monsieur Synthé te dirait que c’est un peu à cause de moi et il n’aurait pas tort : j’ai une famille (que j’adore !) à rallonge et je voulais faire le moins de concessions possibles sur les gens que nous inviterions. Rajoute à ça deux groupes d’amis distincts et un groupe d’amis commun et tu te retrouves avec un petit village… (ah, cette tendance à l’exagération !).

De plus, comme tu l’as compris, le mariage est organisé dans le Sud-Ouest mais la majeure partie de ma famille et mes amis habitent l’autre bout en diagonale de la France. Pas question de convier les gens habitant loin juste pour une cérémonie et un vin d’honneur ! Il a donc fallu se rendre à l’évidence : le traiteur est vite apparu comme LE poste indispensable.

Ça et un lieu pour les rassembler tous. Et puis les faire dormir aussi. Ou, en tout cas, le plus possible ! Parce que je veux garder tout le monde auprès de moi le plus longtemps possible ce weekend-là et puis conduire après une soirée bien arrosée c’est dangereux et je veux qu’il n’arrive rien à mes invités.

Tu vis dans un monde de paillettes Mademoiselle Piano : loger 200 invités ! Tu es folle et/ou pleine aux as ! Certes, je reconnais que nous n’avons pas trouvé si grand mais… pas loin quand même ! Le lieu est donc devenu le deuxième poste indispensable. Surtout que j’adore ça, chercher des lieux. Ça paraît un peu bizarre comme ça, comme passe-temps, mais j’adore regarder les petites annonces en rêvant à notre future maison/appartement, chercher des lieux pour des évènements, trouver de belles maisons d’hôtes pour les vacances… J’adore les vieilles bâtisses en pierre retapées et mon rêve c’est d’en avoir une à moi. Bref, je m’égare mais tout ça pour te faire comprendre à quel point j’ai adoré faire mes recherches de lieu sur Internet, en bavant d’avance sur les différents endroits que nous allions visiter (parce que j’adore visiter aussi !) et surtout, le temps fou que j’y ai passé.

Jusque là, Monsieur Synthé et moi étions parfaitement d’accord. Ouf… Je reconnais que quand une idée me plaît, j’ai du mal à m’en défaire et quand nous ne sommes pas d’accord tous les deux j’ai parfois du mal à accepter que nous sommes deux dans cette histoire. Quand je vois que certaines ont du mal à faire participer leur amoureux aux préparatifs, je me dis que j’ai beaucoup de chance parce que Monsieur Synthé est très très impliqué ! Tu verras à quel point au cours de mes chroniques. Mais, du coup, ça implique certaines concessions que la bridezilla qu’il a réveillée en moi a parfois du mal à accepter…

Passons maintenant aux autres postes que nous avons jugés indispensables pour l’organisation de notre mariage.

Ou plutôt, je te raconterai ça la prochaine fois, il est déjà tard…

Et toi ? Tu t’y connaissais déjà en “tendances mariage” ? Tu as décidé de faire appel à une armée de prestataires ou de tout faire toi-même ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



4 commentaires sur “Quel mariage voulons-nous ? – Partie 1”

  • Venant du Sud Ouest et bien que j’ai beaucoup moins d’invités, le poste important pour moi, c’était le traiteur. Et c’est ce qui m’a donné le plus de mal !!!
    Après j’ai absolument voulu un photographe car j’adore les photos et je ne me lasse jamais d’en regarder et de me rappeler les beaux moments associés.
    Vivement la suite !!!

  • Je ne veux pas jouer la rabat-joie, mais en général, on compte à peu près un quart de désistements pour un mariage, car même avec des amis et une famille au top, le cousin qui sera en stage en Chine, ou la copine qui doit accoucher 2 semaines après le mariage, ne pourront probablement pas être présents. Donc avec 224 invités au repas, tu devrais compter à peu près 170 personnes pour le repas, ce qui fait déjà un nombre respectable de convives !

  • Oui on est tout à fait conscients que certaines personnes ne pourront pas venir. Nous avons prévu environ 10 à 15% d’absents. Nous verrons bien… Quoi qu’il en soit, ça fera quand même un nombre honorable de convives! C’est sût qu’on espère toujours que tout le monde pourra être présent mais, bien sûr, ce n’est pas possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *