Photo-parfaito-graphie

Quand nous avons commencé à organiser notre mariage, tout était flou. Parce que je ne suis pas de celles qui ont tout prévu depuis leur enfance, déjà. Parce qu’on a voulu tout payer nous-mêmes, aussi. Parce que c’est presque sur un coup de tête que nous avons décidé de nous marier cette année, surtout.

Je te raconte tout ça ?

Se marier, oui mais où ?

À l’origine, lorsque ma douce moitié m’a demandé de l’épouser, finances oblige, nous étions plutôt partis sur l’idée que nous resterions fiancés aussi longtemps qu’il le faudrait et que nous n’étions pas pressés. On parlait de 2020-2021, pas avant. Notre idée c’était de faire un mariage en deux phases : le civil à Genève, Suisse, dans ma ville de naissance et la cérémonie laïque en Normandie, chez M. Parfait.

Mais quand nous avons emménagé dans NOTRE nid d’amour en août 2018, qu’on a découvert ce cadre de vie qui nous séduit tellement et qu’on a commencé à sortir – très légèrement – la tête de l’eau, on a décidé, comme on décide du menu du soir, de se marier en 2019 finalement. Mais en tout petit. Et sans fioritures. Et en n’invitant que les gens qu’on aime vraiment et qui nous aiment vraiment.

Se marier, où et quand ?

Crédits photo : Photo personnelle

Vue de l’Hôtel-de-Ville depuis notre nid d’amour

Et puis vu l’accueil plus que tiède de ses parents à l’annonce de notre mariage, on a réfléchi encore et beaucoup discuté. Est-ce qu’on avait VRAIMENT envie de faire de telles dépenses pour aller se marier à l’autre bout de la France dans le but de se rapprocher des gens qui n’approuve (ou n’apprécient) pas tellement notre union ?

Devait-on se marier seulement chez moi alors (plus proche) ou seulement chez lui (plus joli) ? Les questions s’amoncelaient, mais le retour de ses parents nous avait beaucoup touché et on n’était plus sûrs de rien. Alors nous nous sommes posés un peu, on a mis de côté nos idées de grandeur, on a beaucoup discuté et laissé passer du temps.

En novembre, nous étions beaucoup plus sereins et la décision a été prise très rapidement : ce ne serait ni chez lui, ni chez moi. Ce serait chez NOUS. Puisqu’on avait choisi cette ville en bord de lac pour devenir propriétaires, pour établir notre nid d’amour, alors on se marierait ici aussi.

Se marier, où et quand ?

Crédits photo : Photo personnelle

On se croirait dans un film de Woody Allen, non ?

Se marier… selon la disponibilité du photographe !

Depuis des mois, je suivais sur Instagram un photographe basé à Paris (ce qui était tout à fait raccord avec un mariage normand) et dont j’adorais le travail. Et puis bon… il porte le même prénom que mon amoureux, c’était forcément un signe. Je l’ai donc contacté et nous avons échangé quelques mails.

Nous n’avions pas du tout choisi de date pour le mariage, souhaitant simplement que ce soit en septembre, nous étions donc prêts à nous adapter au planning du photographe.

Cela peut paraître étrange, d’ailleurs ce sujet a été l’occasion de se prendre un peu la tête en amoureux, M. Parfait trouvant trop bizarre de se dire qu’on aura choisi la date de notre mariage parce que le photographe était libre ce jour-là. Mais pourtant la vérité était là : nous n’avions aucun impératif, aucune idée d’une date ayant une symbolique particulière. Alors autant en profiter.

Malheureusement, très rapidement, il s’est avéré que son planning et le nôtre ne seraient pas compatibles. Il ne lui serait pas aisé de faire autant de route et il n’avait pas beaucoup de disponibilités.

À côté de cet aspect pratique, nous nous sommes vite aperçus que le prix pour ce type de prestataire est assez élevé, mais nous savions dès le départ que s’il devait y avoir UNE dépense plus importante que les autres, ce serait le photographe. On adore les photos, avoir des souvenirs visuels est quelque chose de très important pour nous. On voulait quelqu’un qui nous ressemble.

C’est très gentiment que le photographe de Paris m’a mise en contact avec une collègue qui travaille dans notre région en nous assurant qu’elle serait parfaite pour nous. On l’a trouvée sur Instagram et on a épluché son book sur Internet. Il s’est avéré que sa « patte » me plaisait beaucoup (oui, je dis « je », à ce moment-là de l’histoire, M. Parfait était un peu réfractaire à l’idée de donner autant d’argent à quelqu’un qui – je cite – se contentera de faire des photos).

Nous l’avons contactée et il s’est avéré qu’il ne lui restait plus qu’une date, mi-septembre et que nous étions deux couples à vouloir travailler avec elle ce mois-là (iiiiiiih, beaucoup de stress pour la petite bride-to-be angoissée qui te raconte son histoire). Nous nous sommes donc dépêchés de fixer un rendez-vous dans un café de notre ville pour discuter face à face, faire connaissance et voir si le feeling passait.

Se marier, où et quand ?

Crédits photo : Photo personnelle

Vue de notre ville

Tu t’en doutes, il est passé.

Malgré mes réticences (bah oui, c’est une femme plutôt jolie, je suis peu sûre de moi et un poil jalouse) et celles de l’amoureux au sujet de la somme d’argent (qui ont été balayées par notre rencontre avec Vanessa car il s’est rendu compte que la prestation dépassait la simple prise de photos), nous avons tout de suite été séduits par sa façon d’être. C’est une femme à la fois simple, bienveillante, ouverte à nos idées, drôle, talentueuse (oui oui, c’est presque une déclaration d’amour et nous n’avons même pas encore travaillé avec elle).

Et puis elle m’a assuré qu’elle saurait me donner confiance en moi pour que je me trouve belle sur nos photos de mariage… n’est-ce pas le plus important ? On a aussi parlé du fait que je voudrais « interdire » les photos prises par les invités (et comment le mettre en place ?), de notre envie de se jeter dans le lac tout habillés. Bref… Elle sera fantastique et j’ai déjà hâte de voir les photos de notre belle journée !

Une séance d’engagement est prévue cet été, je ne manquerai pas de revenir te montrer tout ça, tu peux compter sur moi !!

Au final, pour la photographe comme pour tous les autres points clés de notre mariage, les choses s’enchaînent rapidement et facilement, sans même trop galérer. Je sais que ce n’est pas toujours comme ça que se passe l’organisation d’un mariage et je me sens infiniment reconnaissante pour cela.

Se marier, où et quand ?

Crédits photo : Photo personnelle

Eh oui, encore une, mais tu admettras que ce point de vue est magnifique

Et pour toi, comment se passent les choix des prestataires ? Une évidence ? Une prise de tête ? Raconte-nous !



8 commentaires sur “Photo-parfaito-graphie”

  • Très joli article Mme Tournesol, tout en douceur et dans lequel je me retrouve beaucoup. Nous avons eu à peu de choses près, les mêmes réflexions avec l’Amoureux… et comme vous, notre premier prestataire avec qui nous avons signé a été le photographe ! 🙂

    J’ai hâte de découvrir votre séance d’engagement – tu verras, c’est un moment magique normalement… Et dans votre région en plus, ce sera encore plus beau sans aucun doute 😉

    • Merci pour ton retour Nala, je suis contente si mon article te parle. J’ai très hâte de la séance d’engagement c’est vrai !!

  • Vous avez totalement raison de vous marier chez « vous ». Belle-Maman aussi m’a dit un jour « tu sais vous pouvez vous marier ici chez nous, vous avez le droit ». Oui je sais qu’on a le droit mais on va se marier « chez nous », où nous avons acheté notre maison et où nous nous sommes construits notre vie. Les gens qui nous aiment feront l’effort de faire les km pour un weekend dans leur vie. En plus vous avez raison vous habitez en bord de lac, c’est superbe pour un mariage.
    Et comme vous, nous n’avons pas choisi notre date de mariage. C’est notre lieu coup de coeur qui l’a décidé et bien évidemment c’était sous la condition que notre photographe soit dispo aussi. Mais en novembre on a eu aucun problème pour ça 😂.

  • J’espère que tu nous racontera pourquoi belle maman est réfractaire à ce mariage!! Tes photos sont sublimes, je comprends que vous ayez choisi ce lieu! Nous, ça a été l’inverse: aucune envie de se marier dans cette région que nous n’apprécions pas vraiment, même si nous venons d’acheter!

  • Wahouuu ce coucher de soleil est sublime !! Je ne trouve pas si étrange que cela de choisir une date en fonction d’un prestataire : nous avons choisi la notre en fonction de notre salle, qui navait plus qu’une date dispo en aout lors de notre visite en avril ! Contente que tout s’enchaine sans souci, et bonne continuation dans les préparatifs !

  • Effectivement, pourquoi ne pas se marier dans un endroit aussi sublime !! Quelle chance d’habiter au quotidien dans un endroit aussi beau <3
    C'est vrai qu'en général, c'est plutôt le lieu qui détermine la date que le photographe. Je me demande ce que vous avez prévu du coup. Hâte d'apprendre la suite !!

    • Oui, on se sent vraiment chanceux, tous les jours, de vivre dans un cadre pareil. Ca n’a pas été facile tout de suite (surtout pour moi, petite genevoise qui n’avait jamais vraiment quitté sa Suisse natale) mais après presque un an ici, je m’y sens vraiment bien et tellement reconnaissante pour tout ce bonheur !

Partager un commentaire...