Pourquoi j’ai renoncé au lieu de réception de mes rêves

Ahhhhhhhhhhhhhhhhh, je suis enfin mariée !!!

Je ne sais pas si tu as hâte de savoir comment ça s’est passé mais en tout cas, moi, je suis impatiente de te raconter tout ça et de te montrer les photos. Mais en attendant de recevoir tous les clichés, et le temps de me remettre de cet événement, j’aimerais, au fil de mes prochaines chroniques, te parler un peu plus de l’organisation.

Petit retour en arrière…

Nous sommes en septembre 2013, mon beau Ténébreux m’a demandé en mariage il y a tout juste un mois et puisque je travaille en freelance, j’aménage mon temps pour me consacrer au mariage prévu à l’époque pour février 2015. Nous nous mettons d’accord : je repère des lieux et négocie seule, mon Ténébreux, lui, n’interviendra que lorsque j’aurais trouvé un endroit qui me plaît.

lieu mariage rêve

Crédits photo : Pexels

Je souhaite me marier dans l’église de mon enfance en Seine-et-Marne. Avant même de définir un budget, nous dressons une liste de critères regroupant les « indispensables » et les « négociables ». C’est toujours par cela que je débute lorsque je ne connais pas les tarifs pratiqués dans la région que je convoite.

Voilà les critères les plus importants pour nous :

  • à 30 minutes maximum de l’église qui elle-même n’est pas accessible en transports en commun ;
  • pouvant accueillir nos 200 invités et avec une pièce à part pour les enfants ;
  • avec du cachet, assez atypique pour nous transporter le temps d’une soirée ;
  • un endroit où il n’y a qu’un seul mariage par soir ;
  • ET SURTOUT : convivial, familial, « comme à la maison ».

Nous souhaitons aussi qu’il n’y ait pas de traiteur imposé ou alors qu’il nous autorise à nous occuper nous-mêmes du dessert (mon papa est chef cuisinier et est reconnu pour ses fabuleux fraisiers). Et si possible, des hébergements.

(Psst, j’avais prévu de te donner une liste de questions à se poser/à poser au propriétaire lors de la visite d’un lieu, mais Madame Médicis a déjà fait un questionnaire très complet.)

Ce que ça exclut

Nous ne souhaitons pas nous marier dans une salle communale. Je ne veux pas relancer ici le débat à propos du soi-disant manque de cachet de ce type de lieu, car il a déjà été prouvé à plusieurs reprises qu’elles pouvaient être très jolies. Nous avons vraiment à cœur de recevoir nos invités dans un endroit un peu « comme à la maison » et une salle communale peut certes être chaleureuse, mais tu ne feras croire à personne que c’est chez toi.

Nous avons un temps pensé à la propriété de mes beaux-parents, au bord de l’océan Atlantique. Leur gigantesque jardin aurait pu accueillir une centaine d’invités au repas, mais une première estimation de la location du mobilier revenait à… 22.000€ ! Gloups, pratiquement le prix du mariage. S’assoir ou manger, il faut choisir.

Même si j’ai par la suite réussi à trouver des prestataires qui me proposaient les tables, chaises, fauteuils, canapés, tables basses, poufs et parquet (pour ne pas s’enfoncer dans l’herbe) à 6 000€ pour environ 120 personnes, j’ai trouvé que la dépense n’en valait pas la chandelle car :

  • À l’époque, je prévois de coordonner le jour J moi-même et c’est tout de même du stress de gérer la livraison.
  • Même si le jardin peut accueillir tous nos convives, à l’intérieur, il faudrait faire attention à ne pas abîmer les objets de valeur, tout le monde serait dispersé dans différentes pièces… Il faudrait prévoir une solution de repli ou prier pour qu’il fasse beau.
  • Être invité à un mariage représente tout de même pas mal de frais et nous ne voulions pas ajouter la dépense du voyage et de l’hébergement au budget de nos convives. Et puis, s’ils dépensent moins, ils pourront être plus généreux (ou pas !)… Moi, machiavélique ? Je ne vois absolument pas de quoi tu parles.

Nous ne voulons pas non plus d’un corps de ferme, d’une grange ou de quelque chose de trop champêtre entouré par trop de verdure : je ne suis pas très nature, ou plutôt, la nature n’est pas très « moi »… (Je suis très allergique au pollen et même à l’herbe fraîchement coupée… Oui, je trouve aussi que ma vie est dure, mais le plus dur, c’est d’assumer une allergie aussi ridicule, crois-moi.)

Nous définissons donc un budget de 4.500€ pour le lieu de réception. C’est certes une jolie somme mais c’est pourtant un budget moyen pour un joli château ou manoir en Seine-et-Marne, qui regroupe nos envies.

Le jour où j’ai failli signer…

Et tu sais quoi, ce lieu je l’ai trouvé ! Un ancien moulin dans un petit village. Avec certes, beaucoup de verdure mais un endroit avec BEAUCOUP de charme, des chambres, un dortoir, un loft pouvant héberger 49 personnes. Un lieu à la fois atypique et traditionnel où se mêlent harmonieusement architecture moderne et ancienne. Mes parents et moi sommes reçus par la douce Marie qui nous consacre une visite d’une heure. Ça commence très bien, je me sens chouchoutée et ils ont tellement l’habitude des mariages qu’elle me montre où nous ferons notre entrée, où je peux faire mon lancé de bouquet… Tout cela pour un prix abordable. De mémoire, je crois que l’on était à 1.900€ et qu’il fallait rajouter 1.000€ pour les 49 couchages.

Je ne te donnerai pas le nom de ce lieu magnifique car ça s’est par la suite corsé… Le lieu impose un traiteur. Jusque-là, ok, c’est le jeu ma Lucette. Le repas est à 98€ par personne et là encore ma Lucette, enfin ma chère bride-to-be, ce sont les prix. Sauf qu’avec 200 invités, ça devient compliqué… La gentille Marie m’explique que je pourrais voir cela avec le traiteur et qu’il fera certainement un effort. Le rendez-vous est donc pris quelques jours plus tard dans l’une des pâtisseries du traiteur.

S’il y a bien une chose que je déteste c’est être en retard, alors j’exige la même chose de mes interlocuteurs. Evidemment, les imprévus ont le don de s’inviter quand ça tombe mal mais la moindre des choses puisque le commercial avec qui j’avais rendez-vous était sur place, aurait été de quitter son bureau une minute pour me prévenir de ce contretemps.

Après 20 minutes, il honore enfin notre rendez-vous. Je commence par donner mes conditions pour que l’on ne perde pas plus de temps :

  • Je souhaite un goûter hivernal en guise de vin d’honneur avec : mignardises chaudes et sucrées, vin chaud, chocolat et lait de poule.
  • Le prix de 98€ est au-delà de ce que je peux me permettre puisque nous sommes 200 mais justement, nous sommes 200, alors peut-être peut-on faire moins grandiose pour s’ajuster à mon budget.
  • Enfin, et voilà le point que me tient le plus à cœur, le dessert sera fait par mon papa, chef cuisinier depuis 30 ans, car c’est sa façon à lui de s’investir dans le mariage, ça lui tient autant à cœur qu’à moi. Bien sûr, le traiteur peut nous proposer des mignardises pour combler le manque à gagner mais le clou de la soirée sera le dessert de Papa Paris.

J’aurais dû couper court au rendez-vous lorsque sans aucune pincette il m’a dit « le dessert, c’est no way ! Si le gâteau n’est pas bon, les invités croiront que c’est nous qui l’avons fait et on ne peut pas se permettre d’engager notre réputation… Pire, s’il ne le conserve pas dans de bonnes conditions et que vos convives sont malades… C’est ABSOLUMENT non. »

Tu me diras que son argument se tient tout à fait mais Monsieur, je viens de t’expliquer que cela me tient à cœur, est-ce que tu crois vraiment que la meilleure façon de me dire non, c’est d’insinuer que ce que mon père fait c’est dégu*** ? Je viens de te dire qu’il fait ce métier depuis 30 ans, alors tu ne remets pas en cause son talent et son professionnalisme s’il te plaît. Tu inventes un gentil bobard en disant que pour des raisons de logistique, ce n’est pas possible, que toi tu voudrais bien, mais que c’est compliqué à mettre en place mais tu ne me parles pas de ta réputation qu’à mes yeux, tu as bousillé par ton retard…

Malgré tout, je me sens coincée et nous poursuivons le rendez-vous. On voit très rapidement (trop rapidement à mon goût), les menus qu’il propose. Des choses toutes faites, pas de possibilité de personnalisation…

Il finit par m’achever quand je lui rappelle que, de toute façon, comme je l’ai précisé avant notre rendez-vous, comme je lui ai répété au début de notre entretien, à ce prix-là, ce n’est pas possible : il me demande alors mon budget global et je réponds 14.000€ soit 70€ par personne.

– Non, mais le budget global de votre mariage ?

– Comment ça ?! Pour tout ? Euhhhhhhhhhh.. 18.000€. (Je sous-évalue exprès car déjà ce n’est pas ses affaires, et aussi parce que lorsque tu négocies, il faut toujours minimiser ton budget pour te laisser une marche de manœuvre…)

– Bon et bien, disons 1000€ pour les alliances, 2000€ pour votre robe, 800€ pour le costume de monsieur, 100€ pour votre bouquet… Et voilà, moi je fais un petit effort de mon côté, vous, vous dépensez moins pour votre robe et pour les fleurs et on arrive à un mariage à 19 600€ et on est bon ! 

Euh, ce monsieur que je connais depuis 10 minutes vient vraiment de m’expliquer comment il fallait que je dépense MON argent ?

– Merci beaucoup Monsieur, je vais voir avec mon mari et je vous rappelle.

Tu t’en doutes, je ne l’ai jamais rappelé…

(Bon ok, ma bonne éducation m’a quand même forcée à envoyer un bref email.)

Pas seulement pour cette histoire de gâteau, ni celle du budget, mais aussi parce que tu dois être à l’aise avec tes prestataires. Au même titre que tes invités, tu ne souhaites être entourée que de personnes bienveillantes qui feront de ce jour l’un des plus beaux. Tu dois avoir un bon feeling avec tes prestataires. Pendant ce rendez-vous, je n’ai pas pu en placer une, et j’ai eu l’impression que mon mariage m’échappait. Ce traiteur prenait trop de place, me mettait mal à l’aise au point que j’ai eu du mal à m’affirmer et dans une relation commerciale on reconnait les meilleurs à leur sens de l’écoute et leur diplomatie… À bien y réfléchir, la douce Marie qui m’avait suggéré plein de jolies idées pour le déroulement de la réception, m’a aussi ôté une partie du plaisir, celle d’y réfléchir par moi-même. Je crois que ce lieu de réception est parfait pour les mariés qui souhaitent se laisser porter vers un mariage traditionnel, mais ce n’est pas mon cas.

Nous décidons tout de même de suivre l’un des conseils du traiteur : augmenter le budget. Mais ne surtout pas lui confier notre mariage.

Adieu donc, lieu de mes rêves et re-bonjour petit tour de la Seine-et-Marne…

Et toi ? Tu as trouvé le lieu de tes rêves avant de devoir finalement l’abandonner ? Tu avais des exigences précises par rapport au repas et au lieu ? Ton papa fait un fraisier du tonnerre ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



21 commentaires sur “Pourquoi j’ai renoncé au lieu de réception de mes rêves”

  • Oh ben zut alors, la présentation de ton moulin avait l’air enchanteresse ! Dommage que ça n’ait pas marché. Et personnellement, je t’admire de ne pas avoir sorti au commercial en question un : » Mais de quoi je me mêle ?! » retentissant. Je suis peut-être aussi trop bien éduquée pour faire cela, mais il l’aurait mérité.
    Bref, j’espère que tu as trouvé un lieu qui vous correspondait au final, et j’ai hâte de savoir à quoi il ressemble !

    • Vanouille, tu es certainement bien trop polie car ce traiteur méritait bien plus qu’un retentissant « de quoi je mêle! » 🙂

  • Salut!! Cela ne fait que quelques jours que je suis inscrite à ton blog mais vraiment je l’adore. Je me marre toute seule, mon copain se moque de moi…. Il va finir par revenir sur sa demande!!!!
    Tu as bien fait pour ce prestataire!!!
    Moi j’ai eu une dame (avec des airs poreux genre 16eme a fond….) la semaine dernière qui m’a appelée car j’avais demande des docs sur ses alliances et la elle me sort  » alors sachez ma chère mademoiselle que pour votre gouverne, nous……. » Apres j’ai lâché l affaire, je ne l écoutais même plus!!! Ya vraiment des commerciaux ils devraient se recycler…..
    Je file lire tes autres articles de la journée!!! Merci encore tu assures!!!!

    • On ne le dit pas assez souvent mais merci à Madame Dentelle d’avoir créé ce blog et aussi merci de me laisser la chance de partager mes bonheurs et petits tracas de mariage avec une communauté aussi chouette. (oui, tout vos messages de sympathie me rendent toute guimauve). Tu vas voir Audrey, Mademoiselle Dentelle c’est addictif

  • Oui je l’ai eu ce lieu de rêve et moi aussi j’ai du y renoncer. Là-aussi le traiteur était imposé et même si le lieu était « peu » cher, l’association avec le traiteur aurait rendu le budget du mariage mirobolant. C’est dur de refuser un lieu de rêve mais je suis contente de l’avoir fait, au final j’ai eu la mariage que je rêvais 🙂

    • De toute façon, on dit souvent que c’est un mal pour un bien et dans certains cas, c’est véridique ! Contente de savoir que tu as eu un mariage de rêve malgré une première déception.

  • Pas facile de devoir renoncer à un joli coup de cœur, mais tu as surement eu raison, car les gens qui ne se remettent pas en question et qui croient tout savoir / tout pouvoir faire, il y en a beaucoup dans le monde des prestataires.. Moi c’est ce qui me fait le plus peur .. Car tu ne sais pas jusqu’où ils peuvent aller sans te demander ton avis …
    Je suis sure que tu ne regrettes pas ton choix maintenant !
    bises

    • Tu as raison, je ne regrette pas de ne pas avoir fait appel à ce traiteur. Surtout fais confiance à ton instinct : si tu ne sens pas un prestataire, ne t’inflige pas cela plus longtemps. Heureusement, la plupart sont tout de même top!

  • Hello,

    C’est tellement rageant à lire ! J’espère que cela s’est bien terminé et que vous avez trouvé le lieux de vos rêves…

    Petite histoire de commercial à bannir : nous organisons un mariage « japonisant », nous souhaitons un buffet d’inspiration asiatique mais plutôt classe, nous avons eu affaire à un commercial (que j’avais déjà dû relancé deux fois afin d’avoir un rendez-vous – il avait de la chance que nous connaissions bien et apprécions la cuisine de son entreprise) qui m’a répondu d’un air méprisant « pourquoi s’adresser à nous… pourquoi ne pas aller chez le chinois du coin ? » J’ai vu rouge…

    Tout de même il y en a certains qui n’ont vraiment pas envie d’y mettre du leur (et on se demande également comment ils font pour gagner leur vie si ils se montrent aussi peu respectueux, ouverts et aimables avec chaque client potentiel), ils pourraient aussi bien vendre des aspirateurs.

    Enfin, je suis sûre que ce fût un jour merveilleux avec un fraisier de fou !!!
    Tu as eu bien raison de rester sur tes positions.

    Bises,
    Miss Cupcakes

    • Ben oui, pourquoi tu n’as pas fait appel au chinois du coin?! En fait, je trouve sa question tellement absurde qu’il vaut mieux la tourner en dérision.

      Question peut-être bête mais il y aura t’il des cupcakes au menu de ton grand jour?

      • Coucou,

        Je ne sais pas encore s’il y aura des cupcakes (au niveau du dessert c’est encore un peu flou), mais le nom vient du fait que nous sommes hypers gourmands tous les deux et un de mes principal passe-temps est de lui en cuisiner ! 🙂

        J’ai hâte de connaître la suite de ton histoire !

  • Tu as bien fait. Il ne faut pas se forcer à bosser avec une personne que tu ne sens pas. D’ailleurs, j’ai eu ce même type de problème avec un traiteur aussi…

  • Et bien le traiteur était vraiment une perle !!! J’ai eu des problèmes semblables lors de la recherche du traiteur. Des fois tu as l’impression que ce n’est pas toi qui te marie. Ils savent mieux que toi ce que tu veux, le prix que tu veux mettre et pas de place à la discussion. Heureusement, à force de chercher on finit par trouver la vrai perle. J’espere que cela a été ton cas.

    • C’est tout à fait le problème, pourquoi a t-on l’impression que c’est le traiteur qui se marie? Tu as raison, en cherchant on fini toujours par trouver une perle, mais l’organisation d’un mariage est déjà bien stressante, c’est dommage que certaines mariées doivent en plus supporter ce genre de contrariété.

  • Ah ah j’ai eu un RDV un peu comme ça avec un traiteur. Il proposait 3 entremets pour le dessert (mousse framboise, mousse citron et mousse chocolat un truc comme ça). Moi et les mousses on est pas super copine et je trouvais que c’était un peu tout ressemblant et pis je voulais ma pièce montée en choux (parce qu’autant j’aime pas les mousses, autant j’adore les choux). J’ai demandé si on pouvait avoir un autre dessert que les entremets dont une piece montée. Le traiteur m’a dit « oui pas de soucis on peut changer mais bon je ne vous garantit rien, les pieces montées des mariages ne sont jamais bonnes, trop de caramel ou alors molle ou alors elles tombent, alors que les entremets c’est vraiment génial blabla mais si vous insistez on peut voir pour faire un autre dessert mais je vous aurais prévenu alors que les entremets… » Bref c’est pas ton job de faire des pieces montées correctes? Merci monsieur au revoir. 2eme traiteur : buffet de 13 desserts tous différents, tous maisons avec pièce montée et… ça déchirait!

    Je suis d’accord que le feeling est extremement important avec les prestataires (notamment le traiteur qui est un gros budget).

  • C’est tout de même limite d’insister pour que tu commandes un dessert que tu n’apprécies guère… Ce traiteur devait vraiment être fier de ses mousses.

  • C’est dingue cette histoire de traiteur, sans parler du prix qui est abusé même si c’est vrai que les prix en Île de France sont le double par rapport à la province, je trouve ça cher surtout si tu ne peux pas négocier pour ôter le déssert!. Par contre, je me pose une question dans ton récit, la salle,elle imposait uniquement que ce traiteur ou il y en avait d’autres?. Parce que bon imposer un seul et unique traiteur à leurs clients, je trouve ça un peu abusé. Je sais que pas mal de salles de réception (tout style confondus) propose souvent une liste avec plusieurs traiteurs ou DJ avec qui ils travaillent souvent.

  • J’ai hâte de connaître la suite et de découvrir THE lieu !

    Dans notre cas, c’était un peu compliqué au début car la commerciale du lieu que nous avions choisi n’était pas très réactive ni très ouverte aux changements; le traiteur était imposé là aussi (mais ça nous arrangeait bien de ne pas avoir à en chercher un) et, selon la commerciale, on en pouvait faire aucune modification dans les menus proposés.
    Au final, nous avons contacté directement le traiteur qui était super ouvert à nos propositions et qui nous en a fait de très sympas. Il a même réussi à combler mon envie de yaourt pour le dessert (oui, du yaourt, j’avais envie d’un truc frais et léger) en concoctant des smoothies (ça fait plus classe que yaourt à boire quand même) vanille-fraise à se taper le popotin par terre (nos invités nous en parlent encore) !

    Je te rejoins totalement sur le fait que le feeling est aussi très important dans le choix des prestataires. Si on ne se sent pas en confiance et à l’aise, c’est mauvais signe.

  • Arrrhhh ce que ça m’énerve ces soit-disant pro qui se croient mieux que les autres !!
    J’ai eu à peu près le même coup, mais avec une fleuriste. Je voulais quelque chose de simple pour la décoration d’église, mon église étant déjà très chargée niveau dorures et dessins. Elle m’a dit que les gens allaient critiquer la décoration si elle était trop soft et qu’en gros elle ne voulait pas qu’on critique son travail.
    Et nos envies, on y fait attention à quel moment ?

    Tu as très bien fait de ne pas te laisser faire, ça c’était un coup à ce qu’en fassent qu’à leur tête le jour de ton mariage ! Genre « oublier » de servir le dessert de ton papa (si jamais ils avaient cédé à ta demande), ou t’imposer des choses que tu ne voulais pas.
    Le pire je crois c’est le fait qu’il se permette de carrément refaire ton budget. Certains ne doutent vraiment de rien !

  • J’ai un problème similaire pour le lieux de réception. Nous voulons pareil un lieu où nous pouvons accueillir nos invités comme à la maison et qu’ils puissent dormir sur place même en tente. Même si nous n’avons pas eu de coup de cœur. Nous avons trouvé un lieux qui remplis nos critères. Premier contactes très positifs. Puis les choses se gâtes, on nous annonce à chaque fois que nous pausons de nouvelles questions de nouvelles choses à payer. Alors qu’initialement d’après nos précédent échange lors des visites ou par mail c’était censé être compris dans le prix. Là on vient d’apprendre que la date qu’on leur avait indiqué récemment vient d’être prise sans nous avoir demandé au préalable. Les commentaires laissé par les anciennes mariées que j’ai pu trouver sur ce lieux sont ravies. Je ne sais plus quoi faire d’autant que nous en avons visité beaucoup d’autre (on a étendu notre zone de recherche) et que c’est le seul qui nous correspond réellement. Nous trouvons que ce lieux nous correspond, nous savons qu’il n’y a pas réellement d’autre possibilité dans le coin, mais cette situation nous inquiète et ne nous met pas en confiance avec ce prestataire. nous ne savons plus quoi faire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *