Le long cheminement pour trouver THE lieu de notre cérémonie

Lorsqu’on évoquait notre mariage pour 2015 (oui rappelle toi, nous avons décalé le mariage à cette année !), impatiente que je suis, j’avais déjà entamé quelques recherches. Ou, en tout cas, effectué une première réflexion sur ce que je voulais et, surtout, ce que je ne voulais pas. De discussions en discussions, nous sommes arrivés à certains points essentiels :

  • Ce sera en extérieur.
  • Oui.. mais si il pleut, il nous faut un plan B, ou plus communément appelé « endroit de repli » !
  • À priori, on devrait être nombreux, il nous faut donc de l’espace.

Jusque là, tu vas me dire « Bah ça va, ce n’est ni infaisable, ni trop contraignant en terme de recherches » !

Attends de voir…

Moi, je vis un peu dans le monde des bisounours.

Le monde des bisounours !

Crédits photo (creative commons) : Jeff Pioquinto

Les recherches de THE lieu !

Monsieur Lui se moque régulièrement (mais gentiment) de moi, il prend une voix mielleuse qui m’insupporte et s’écrie « Ohhh un écureuil » ou « Ohhh un papillon » quand il juge bon de me faire comprendre que je pars trop loin ! Ceci dit, quand on a une philosophie de vie « tout le monde il est gentil, tout le monde il est beau et oui j’aime les écureuils et les papillons » on ne se refait pas…

C’est donc de cette manière que j’ai imaginé un mariage dans notre jardin ! 4000 m² de terrain, ça sert à quoi si ce n’est pas à se marier ?

Finalement, après une fête de famille où nous étions seulement 40 et où il s’est mit à pleuvoir touuuuuuuuuute la journée. Où enfants et fumeurs (je m’inclue dans les deux !) ont semé de jolies traces de boue partout dans la maison, j’ai vite compris que nos 4 murs ne s’en remettraient pas une deuxième fois ! Surtout, si nous étions 100 personnes de plus !

Alors, je suis passée à quelque chose d’un peu plus élaboré. Un plan de dingue !!! Une de nos amies a un terrain avec étang, pas très loin de notre village…

« Dis, tu nous le prêterais toi ton étang ? ».
« Bien sûr !!! ».

Est-ce THE lieu ?

Étudions la chose : sur ce terrain il n’y a qu’une seule petite cabane (et j’insiste sur le mot « petite » !). En terme de repli en cas de mauvais temps, ce ne sera pas suffisant. « OK ! Pas grave ! On va louer un Tivoli (une tente de réception) ! ».  Hop, réglé !

« Oui… mais pour manger… les invités s’assoient par terre ? »… … … … (vois dans ces petits points le temps que j’ai mis à peser le pour et le contre de cette proposition) … … (oui, ce fût long) … « Bah, on va louer des tables et des chaises ». Hop, réglé !

« Et pour danser ? » « On dansera dans l’herbe ! ». Hop, réglé !

« Oui mais… il faut qu’on branche la sono… il n’y a pas d’électricité là bas. » « Ah ! Il n’y a pas d’électricité là bas… comment ça il n’y a pas d’électricité là bas ?! Et bah, et bah… on louera un groupe électrogène ! ». Hop, réglé !

« Il n’y a pas non plus de frigo pour le repas, le vin d’honneur, etc. » « On aura qu’à louer une camion frigorifique ! ». Hop, réglé !

« Et l’étang qui n’est pas sécurisé pour les enfants et les gens bourrés » (Oh bah oui, il y a toujours… des enfants !). « Et on dort où ? ». « Où dorment les invités ? ». « Et il faut louer la vaisselle aussi ? »…

Bon bref… l’idée était sympa. Le côté budget et organisation… beaucoup moins ! Mon esprit « Joe la débrouille » n’aura donc pas suffit sur ce coup là. Ne s’improvise pas MacGyver qui veut !

MacGyver

Crédits photo (creative commons) : Scanner771

Et, enfin, THE lieu parfait !

Alors tatadim tatadam, imagine un espèce de chaperon multicolore, sautillant gaiement, en quête du lieu parfait !

« C’est trop cher ! » « C’est trop moche ! » « C’est trop loin ! » « C’est trop cher, trop moche et trop loin ! »
Je t’avoue que je sautillais de façon plutôt morose finalement…

Et ABRACADABRA LE VOILÀ !

Un gîte rural, comprenant 7 hectares de terrain, en pleine campagne, dans un lieu-dit tout rikiki tout mimi, à 10 km de la mairie choisie. Avec un étang ! OUI et… sécurisé tout de partout ! Une cabane dans les arbres pour 18 couchages, au milieu du bois. Un corps de ferme retapé en guise de salle de réception et agrémenté d’une mezzanine avec 20 lits de camps pour que les boutchoux se reposent non loin des mamans anxieuses… ou des papas d’ailleurs.

Les propriétaires sont très avenants et ouverts. Ils nous proposent même de venir installer la décoration dès le début de semaine si on le souhaite… Et tout ça pile poil dans notre budget !

Ce sera là ! Et je ne résiste pas à l’idée de te mettre un petit lien pour que tu puisses voir à quoi ça ressemble : http://www.lepouilloux.com/

Donc, à la suite de l’épisode « mariage pour 2015, ah non en fait 2014 ! », le lieu était déjà trouvé, approuvé et désiré ! On a alors choisi la date de notre mariage en fonction des disponibilités de location de notre gîte rural d’amour (pas très glamour ma foi) mais aussi en fonction des disponibilités d’un second prestataire… si je te dis « sweet table« , tu vois où je veux en venir ?

En attendant raconte moi : comment as-tu choisi la date de ton mariage ? Combien de temps tes recherches du lieu parfait ont-elles prises ? Et finalement, quel lieu as-tu choisi ? 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



9 commentaires sur “Le long cheminement pour trouver THE lieu de notre cérémonie”

  • Oh une poitevine !! Comme je te comprend dans la difficulté de trouver un lieu charmant du côté de chez nous, c’est un calvère ! Tu as réussi à trouver un très beau site, ça sera superbe cet été 😉

  • Bonjour,

    Je me suis tout de suite reconnue dans cet article : mêmes problématiques sauf qu’on a décidé de garder le terrain avec l’étang, les copains dormiront sous la tente et on a confié à belle maman( à qui il fallait à tout prix une responsabilité précise avant qu’elle donne son avis sur tout) la location d’un gîte pour la famille du marié qui n’est pas du coin. ( et oui victoire on fait ça vers ma famille !) Et pour l’étang et le souci des gosses on va engager des babysitteurs comme ça les papas et mamans peuvent profiter de la fête !

  • J’adore le lieu avec la cabane dans les arbres nous ont a l’avantage que presque toute notre famille habite près de chez nous les autres dors chez eux

  • J’aurais adoré pouvoir garder l’étang, il est vraiment chouette celui de notre amie, mais piouf… c’était tellement d’organisation, il fallait tout créer de A à Z en plus des autres pôle du mariage à gérer, je ne me sentais pas d’attaque ! Je suis contente de voir qu’il y a des lectrices Pictavienne 🙂 ! Vous vous mariez bientôt les filles ?

  • Super compromis pour le lieu ! J’aurais adoré avoir un étang ou un petit lac sur notre lieu de réception, mais comme on avait d’autres critères bien plus importants, on a laissé tomber parce qu’on ne trouvait pas…!
    – extérieur conséquent et joli (cérémonie laïque)
    – un max de couchages sur place (ma famille et mes amis viennent d’un peu partout)
    – le tout pour pas trop cher
    On a fini par dénicher la perle rare à notre premier salon du mariage : un château – ancienne abbaye cistercienne – avec 70 couchages en pleine campagne iséroise. (Comme il était en pleine rénovation par les nouveaux propriétaires, je pense qu’on a eu un prix d’appel ; maintenant que le château est fini, il vaut plus cher à mon avis…!)
    Du coup on a choisi notre date en fonction de leurs disponibilités, mais aussi des statistiques météorologiques des 10 dernières années !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *