photo coeur

Le jour où on a finalement décidé de se marier en 2014

Tu te souviens, dans mon article de présentation, je te disais que j’étais devenue légèrement chiante insistante, pour avancer notre mariage d’une année ?!

Eh bien figure-toi qu’au bout d’un moment, je m’étais bien mis en tête que ce serait 2015 : POINT FINAL. Je faisais donc surtout ça, par amusement, pour titiller le mâle. De plus, je savais très bien que côté budget… pour 2014, on ne serait pas dans les clous (du tout, du tout, et… du tout !).

Seulement un soir… « Oui… puisqu’on ne se marie qu’en 2015… On a le temps ! Heeeinnn ?! » : phrase quelque peu accusatrice et culpabilisante, je l’accorde, d’où l’intérêt de m’être préalablement défendue 2 lignes plus haut !

« On se marie en 2014, on le fait, on fait un prêt, on le fait ! », dixit le bonhomme.

(Imagine toi : un arrêt sur image, un long silence total… Une bouche grande ouverte pour moi… Peut être ai-je même gobé une mouche sans m’en rendre compte.)

On avait déjà pensé à cette solution… Donc finalement, après une longue discussion, nous avons statué sur le fait que nous ferions un prêt et que nous serions mariés avant la fin de l’année 2014. Parce que, concrètement, nous étions tous les deux très impatients !

Tu l’auras donc compris : je n’ai pas eu une magnifique, romantique et originale demande en mariage, comme certaines peuvent si bien les raconter… Je pense que mon insistance a quelque peu compromis l’histoire.

Peut-être que si j’avais su faire preuve de patience, mon Monsieur Lui m’aurait concocté quelque chose de dingue… Mais finalement, je m’en moque un peu, parce que le principal, c’est que, malgré tout, la surprise ait été au rendez-vous.

J’ai ressenti ce petit frisson partout dans mon corps, j’ai senti mon cœur s’emballer, j’ai senti mes yeux se mouiller, j’ai senti cette peur du « ça y est on y est ! » Nous étions simplement nous… dans notre petite cuisine… en sweet et pyjama pilou pilou… Mais l’émotion de cet instant, lui, était égal à l’amour que l’on se porte.

photo coeur

Et la bague de fiançailles alors ?

Je n’ai pas eu de bague de fiançailles ce soir-là… Nous étions en novembre. J’ai eu la joie de la découvrir pour la première fois, le jour de mon anniversaire : le 13 janvier.

Cette bague de fiançailles… je l’appellerais « l’éphémère ».

Était-elle en chocolat ? En papier ? En bonbon ? Non… rien de tout cela, j’aurais certainement préféré.

Ma bague de fiançailles était magnifique ! Choisie par mon Monsieur Lui, et par lui seul ! Elle était tellement fine et discrète : un petit anneau en or blanc, une petite fleur, et au milieu, un joli saphir…

Je l’aime, ma jolie précieuse… Et j’imagine que la personne qui l’a trouvé doit l’apprécier également ! Oui, tu as bien compris ! Oui, tu as bien lu ! Oui, je mérite des gifles ! J’ai lamentablement perdu ma bague de fiançailles…

Et pour couronner le tout, je n’ai même pas de photo souvenir. « Aaaah, rappelles-toi, c’était ta bague de fiançailles, celle que tu as perdu deux mois après l’avoir eu… » C’est peut être pas plus mal, en même temps !

Bref… Beaucoup de déception envers moi-même, mais on n’est pas matériel. Alors on se dit que c’est comme ça, et on croise bien fort les doigts pour que l’alliance fasse un peu plus longtemps tout de même…

Et toi ? Tu as eu une demande hyper romantique au resto 3 étoiles ? C’est une tradition importante pour toi ? Comprends-tu ce sentiment de plénitude dont je parle au moment fatidique de la demande ? As-tu, comme moi, perdu ta bague de fiançailles ? Dis-moi !

Yep ! Moi c'est mademoiselle P'tits pois et j'épousaille mon cher Monsieur Lui le 06 septembre 2014. Un mariage sous le signe des années 50 avec pleiiiiiin de... (?).... de... (?) mais si, tu sais ! De petits pois ! Bah oui... les petits pois partout, de toutes les couleurs, à toute les sauces ; c'est tout nous ça ! Mon beau Monsieur Lui et moi, on partage notre toit avec 3 lutins... Il y a lutin J (le plus grand), lutin P (le moyen) et lutine A (la petite dernière). Tu l'auras donc compris, ce mariage, c'est une affaire de famille, et chacun met la main aux prépa', à commencer par le faire part (peut être le verras-tu dans un de mes billets...). Après avoir pris mon "mâle en patience"...j'ai eu la bonne surprise d'une demande en mariage fin novembre. Et depuis tout se bouscule dans ma tête, et dans à peu près tout ce avec quoi je suis en contacte d'ailleurs... Ah oui, tu apprendras vite que je suis totalement dé-sor-ga-ni-sée comme nana... (Monsieur Lui aussi... mais chuuuttt, il refuse de l'admettre !)

Commentaires

  • Avatar
    Miss Chat
    Répondre
    19 avril 2014

    Oh la déprime ! Je crois que j’aurais pleuré pendant des jours d’affilée si je l’avais perdue et encore une fois de temps en temps dans les mois et années qui auraient suivi…
    Je suis quelqu’un de matérialiste dans le sens où je ne supporte pas perdre quelque chose ou devoir m’en séparer…

    Heureusement que vous avez réussi à passer outre ! 😉

  • Avatar
    Dame Cha
    Répondre
    19 avril 2014

    Aaaaaaaaaah… Mais tu vas en avoir une autre du coup ? J’en aurais été désespérée moi.
    Bon, du coup, on va espérer que c’est la dernière chose que tu perds (sauf si on parle de kilos, là t’as le droit) !! 😉

  • Avatar
    Mademoiselle Fleur
    Répondre
    19 avril 2014

    J’aurais pleuré toutes les larmes de mon corps ! Je suis très attachée aux choses et encore plus si elles ont un valeurs sentimentales. Le prix n’a que peu d’importance.
    Si tu as réussi à passer outre c’est le principal !

  • Avatar
    Virginie
    Répondre
    19 avril 2014

    Quand j’était enceinte je lui ai dit que je voudrais porter le même noms que lui et mon fils ´je lui ai dit souvent et il était contre le mariage, début mars pour mon anniversaire, il ma offert un cadeau il sont rare de sa part, j’était impatienté de l’offrir devant tout le monde en plus, il y avait un carton avec du polystyrène, avec dedans une enveloppe, avec dedans un emballage rouge avec dedans le livre de la mairie mariage et administration emballer par les soin de ma mère. Je n’en revenais pas mais mon chéri était en déplacement toute la semaine.je n’y ai pas cru c’est seulement quand je l’ai regarder que c’est su que c’était vrai, et sa sœur a tilter de suite elle ma dit et Ben tu répond quoi, alors j’ai dit oui bien sûre et je suis allez l’embrasser il était tellement déboussolé qu’il voulait me faire la bises. Le meilleur c’est que ma sœur a filmer sans savoir ce que c’était le cadeau. Pas de bague pour moi mais je n’en voulais pas car je ne porte pas de bague alors j’ai toujours dit la seule bague que je porterais se sera mon alliance. Mon fils aura tout juste fêter ses 1 an que je porterais le même nom 🙂

    • Avatar
      Dame Cha
      Répondre
      20 avril 2014

      Donc, il faudra que tu patientes (et que tu négocies) un joli caillou pour vos 10 ans de mariage ! 😉
      Je passe mon temps à abîmer les choses, je suis incapable de garder un objet, un vêtement, un bijou dans son état d’origine, donc ma bague de fiançailles et mon alliance sont simplissimes, et surtout très épaisses pour qu’elles ne se déforment pas (voire pire, gloups)

  • Avatar
    Virginie
    Répondre
    20 avril 2014

    🙂 et j’adore ton thème tellement original, on début on avez choisis mangez bougez comme thème les invités aurait dû changer de place quand une musique retentirais mais trop compliquer on a laisser tomber.

  • Avatar
    chou
    Répondre
    22 avril 2014

    Mlle Petits Pois, tu es super forte de t’en être remis ! Moi aussi je me sens matérialiste au sens où je suis très attachée aux choses qui ont une valeur sentimentale (comme mon doudou que j’ai toujours aussi). Mais j’avoue que ça doit être facile à perdre, sais-tu comment tu l’as perdu d’ailleurs ?

  • Avatar
    Yulielle
    Répondre
    3 juin 2014

    Moi c’est le contraire, j’ai trouvé une alliance dans la rue.. Malgré les informations dessus (date et prénom), impossible de retrouver la propriétaire.. Ça fait bientôt 6ans, et le pire c’est que c’est devenu mon modèle de bague de fiançailles parfaite tellement elle est simple et jolie.. Mais du coup, si quelqu’un a une idée pour aider à retrouver sa propriétaire, je suis preneuse ! (même si le temps a passé.. Et que comme c’était dans la rue, l’option « dispute qui tourne mal et abandon de l’alliance » est peut-être envisageable..)

Poster une réponse