Une demande pour le moins inattendue…

Comme je te le racontais dans ma dernière chronique, je n’étais n’était pas vraiment branchée mariage et je ne m’attendais pas du tout à ce que M. Licorne fasse sa demande alors que nous étions sur le point de nous pacser. Je finissais tout juste mes études à Lille pendant que lui poursuivait sa thèse à Paris, et j’allais bientôt le rejoindre pour trouver un emploi. Nous allions (enfin) vivre définitivement ensemble ! Bref, les choses sérieuses commençaient, nous étions en train de quitter notre vie d’étudiants et cinq années de relation à distance pour de bon !

Avec du recul, je m’aperçois que c’était un moment charnière dans nos vies, on concrétisait enfin nos rêves de vie à deux avec notre premier appart en commun, et c’est peut-être ça qui a poussé M. Licorne à se lancer. Il m’avouera après sa demande qu’il avait commencé à échafauder son plan quelques semaines avant que je le rejoigne à Paris, alors qu’il était en conférence dans le sud de la France et que je lui manquait beaucoup.

Le contexte étant posé, entrons sans plus attendre dans le vif du sujet : comment M. Licorne s’y est pris !

Par une belle soirée de printemps

Il a profité en réalité d’une sortie en amoureux prévue de longue date, qui tombait à point nommé un mois avant notre date de PACS, pour mettre son plan à exécution. L’occasion s’y prêtait bien car nous avions pris des places craqué notre porte-monnaie pour aller voir la Flûte Enchantée à l’Opéra Bastille, situé à deux pas de chez nous.

C’était la première fois que nous allions à l’Opéra et M. Licorne, prétextant qu’il ne savait pas trop quel était le standing vestimentaire pour rentrer à l’Opéra, avait proposé de mettre son beau costume et moi une jolie robe. Je ne rechigne jamais à mettre une jolie robe et ça me paraissait assez naturel à l’époque (bon en vérité il n’y a pas de pré-requis pour s’y rendre, un simple jean-baskets pas trop cracra suffit !). Après avoir revêtu nos vêtements de lumière, nous partons bras dessus-bras dessous pour l’Opéra. Et là M. Licorne me dit « Oh non, j’ai oublié les billets à l’appart, je remonte en vitesse les quatre étages, attends-moi là avec tes talons hauts. » Ça me semble anodin sur le coup, car M. Licorne est très tête en l’air, mais ça faisait partie de son plan. Je patiente donc en bas de l’immeuble en grommelant parce que nous allons finir par être en retard.

Une demande en mariage pour le moins inattendue...

Crédits photo : Binhob

Arrivés à l’Opéra, nous passons une soirée merveilleuse, à admirer la beauté des décors et des costumes, émerveillés par les performances des chanteurs et des musiciens. Je suis littéralement aux anges quand vient l’air de la Reine de la Nuit, un de mes airs préférés de Mozart, M. Licorne prend ma main tendrement et la serre fort en me regardant. Je le sens ému mais je le suis aussi, et je mets ça sur le compte de la musique.

Après ces trois heures de ravissement et cette soirée magique, nous rentrons heureux chez nous, lovés l’un contre l’autre. Au fur et à mesure que nous nous rapprochons de chez nous, je sens M. Licorne un peu nerveux, et à peine arrivés devant la porte de notre immeuble, il se met à courir comme un dératé, sans dire un mot. Je me demande quelle mouche l’a piqué et je mets ça sur le compte d’une envie (très) pressante. Je le laisse prendre de l’avance, je monte doucement les escaliers (toujours avec mes talons qui commencent sérieusement à me comprimer les orteils) et je me retrouve face à notre porte close. Bien sûr je n’ai pas pris mon sac à main, donc je ne peux pas ouvrir. J’entends qu’on s’agite à l’intérieur et je me demande bien ce que fabrique M. Licorne qui ne me répond pas.

Le dénouement

Je patiente donc devant la porte fermée, un peu inquiète, puis carrément énervée d’être bloquée dehors. Enfin, M. Licorne se décide à m’ouvrir la porte. Je rentre en râlant dans l’appartement « Mais qu’est-ce que tu fabriques ? » et je m’interromps en plein milieu de ma phrase…

Notre appartement est plongé dans la pénombre et rempli de bougies. Il y a des cœurs un peu partout, des roses rouges, « notre » chanson en musique de fond, et au milieu de tout ça un M. Licorne qui n’en mène pas large dans son beau costume. En une fraction de seconde, je réalise ce qu’il est en train d’arriver et je me mets à pleurer comme une madeleine (je suis très émotive, maquillage waterproof o-bli-ga-toire pour le jour J !). Il se met alors à genoux, sort une boîte de sa poche et me demande si je veux devenir sa femme. Entre deux sanglots, je lui dis oui, je tremble comme une feuille sous le coup de l’émotion.

Mais là, surprise, lorsqu’il ouvre la boîte, ce n’est pas une bague à l’intérieur mais un cœur en papier avec un point d’interrogation ! M. Licorne m’a préparé une chasse au trésor que je dois résoudre pour obtenir ma bague (comme tu peux le voir, notre côté geek n’est jamais très loin !). Je me lance alors à la recherche de ces fameux cœurs, qui sont dissimulés dans des endroits stratégiques de l’appartement, correspondant chacun à une facette de ma personnalité (par exemple, « coquette » dans ma boîte de maquillage, « gourmande » dans le four, « sportive » dans mes baskets, etc). Heureusement, la tâche n’est pas trop compliquée dans nos 32m² et je résous rapidement l’énigme inscrite au dos des cœurs. M. Licorne sort alors la bague de sa poche et elle est magnifique, c’est un solitaire en or rose avec une pierre rose pâle, une tourmaline. J’ai immédiatement un coup de foudre pour cette bague ! Nous finissons par déboucher la bouteille de champagne qu’il avait cachée au frigo.

Une demande en mariage pour le moins inattendue...

Crédits photo : Photo personnelle

Pour te donner un (petit) aperçu de l’ambiance !

Une fois assise sur le canapé avec ma coupe de champagne et un peu remise de mes émotions, j’essaye de comprendre comment il a réussi à organiser tout ça sans que je ne m’aperçoive de rien. Facile, me dit-il. Lorsque qu’il est rentré du travail tout à l’heure, il avait les roses cachées sous son trench avec le champagne, puis il les a mis dans la penderie dans l’entrée, en faisant bien attention de me donner mon manteau lorsque nous sommes sortis. Les bougies étaient cachées sous une pile de t-shirts avec les cœurs en papier, et leurs mèches étaient préalablement brûlées pour s’allumer plus vite. Enfin la bague était dissimulée dans la valise vide au-dessus de l’armoire. Il avait prétexté l’oubli des billets pour mettre en place une partie de sa mise en scène. Le reste s’est fait pendant que je patientais devant la porte.

Ça lui a pris plusieurs semaines pour tout préparer dans mon dos, dissimulant avec soin les objets nécessaires un peu partout dans notre petit deux-pièces parisien, avec la crainte que je tombe dessus en faisant du rangement ! Une préparation aussi minutieuse de la part de M. Licorne qui a tendance à ne rien planifier et tout faire à la dernière minute, c’était déjà une véritable preuve d’amour en soi ! Je suis absolument bouche bée, complètement sur mon nuage, heureuse d’avoir eu une demande en mariage aussi romantique et inoubliable, délicate et originale.

Le PACS-fiançailles

M. Licorne m’expliquera par la suite qu’il voulait absolument me demander en mariage avant notre PACS afin que ce dernier soit comme une promesse de quelque chose d’encore plus fort. Il n’en menait cependant pas très large car il avait très peur que je refuse sa proposition !

Nous avons finalement organisé deux mois plus tard une soirée de « PACS-fiançailles », organisée à la bonne franquette dans un bar à deux pas de chez nous. Une trentaine d’amis étaient venus de toute la France pour l’occasion et nous avaient préparé une choré surprise, et plein de petites attentions, une soirée inoubliable ! J’avais même eu le droit auparavant à un pré-EVJF organisé par ma team de super copines, qui seront mes demoiselles d’honneur en mai prochain. Une sorte de mini-répétition du mariage en somme !

Une demande en mariage pour le moins inattendue...

Crédits photo : Photo personnelle

Une demande en mariage pour le moins inattendue...

Crédits photo : Photo personnelle

Un tout petit aperçu de notre soirée de PACS
(je ne mets pas celle avec nos amis afin de respecter leur vie privée)

Une demande en mariage pour le moins inattendue...

Crédits photo : Photo personnelle

Et ça c’était QUE le pré-EVJF… Je m’attends au pire pour la suite !

Et toi, ta demande en mariage a t-elle été une vraie surprise ? Pleine de rebondissements ? Minutieusement préparée ou improvisée ? Comment avez-vous fêté vos fiançailles ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Une demande pour le moins inattendue…”

  • J’ai eu les larmes aux yeux en lisant la demande en mariage, c’est vraiment touchant qu’il ait tout préparé comme ça !!! Il a du être tellement stressé tout le long de la soirée le pauvre !

    • Oui oui il était TRES stressé le pauvre, il avait peur que je dise non et que je parte en courant (mais comment en pas craquer avec une demande comme celle là, ça a dépassé tout ce que j’avais pu imaginer)

    • M. Licorne est vraiment le roi des choses trop mignonnes… Des fois je me demande qui est le plus romantique des deux dans notre couple ^^

    • Ca s’est passé il y a plus de deux ans maintenant, mais quand j’y repense j’ai l’impression que c’était hier, j’ai l’impression que mon cerveau a mémorisé les émotions qui me traversaient à ce moment sur un disque dur indestructible !

  • Ooooh c’est trop mignon!! Très jolie demande!! je vais devoir expliquer à mes collègues de bureau pourquoi je suis toute émue tout d’un coup!

    • Moi aussi je suis super émue dès que j’en parle, j’ai les larmes aux yeux à chaque fois que j’y pense. Le pire c’est quand j’ai écrit ma chronique, je pleurais à chaude larmes, M. Licorne se demandait ce qu’il se passait !

    • Haha, je prévois déjà la double dose de mouchoirs pour le jour J, car M. Licorne et moi sommes de grands sensibles… Vu notre état respectif lors de la demande, je n’imagine même pas ce que ça va donner pendant la cérémonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *