Quel mariage voulons-nous ? – Partie 2

Me revoici avec la suite de mon histoire !
Après, avoir défini les prestataires indispensables, il a fallu déterminer quel type de cérémonie et quelle thème nous voulions.

Quelle cérémonie ?

Si la mairie est un passage obligé pas toujours très personnel/personnalisable, elle reste l’étape officielle nous unissant aux yeux de la loi et des hommes : rien à discuter de ce côté-là.

Mais nous voulions tous les deux célébrer notre amour avec une cérémonie un peu plus personnelle.
Monsieur Synthé étant athée, je lui ai parlé du concept de la cérémonie laïque. Et bien figure-toi qu’il n’a pas du tout accroché et que c’est lui qui a proposé spontanément une cérémonie religieuse à l’église. Probablement un peu par tradition, un peu pour sa famille et un peu pour moi. Et certainement aussi parce que je crois qu’il trouve les cérémonies laïques un peu trop intimes, lui qui est plutôt réservé de ce côté-là, tout du moins en public. C’est donc d’un commun accord que nous avons opté pour l’église. Ouf… Point réglé sans difficulté ! Suivant !

Un thème ? Pour quoi faire ?

Les « fondations » principales étant posées, j’ai pu me lancer dans la présentation à Chéri de tout ces nouveaux concepts géniallissimes.
C’est ainsi que je lui ai vendu le photobooth, le Candy Bar remasterisé, les cadeaux aux invités, la déco DIY… (Je dois dire que les quelques mariages auxquels nous avons assisté l’été dernier ont pas mal aidé !)

Puisque nous parlions déco, je lui ai expliqué le principe de choisir un thème ou, tout du moins, des couleurs, pour donner de la cohérence à tout ça, choisir des noms de tables en fonction, les faire-part, les cadeaux… Lui qui est très carré a beaucoup aimé l’idée de la cohérence autour d’un même thème et nous avons commencé à réfléchir à ce qui pourrait nous plaire. Je dois avouer que la réflexion a été plus que rapide ! Monsieur Synthé et moi-même étant tous deux passionnés de musique, nous avons dès le début prévu d’accorder une attention très particulière aux musiques choisies pour le mariage. C’est donc très naturellement que nous avons décidé d’en faire notre thème. De là, les couleurs du mariage se sont imposées d’elle même : noir et blanc (quoi, ça ne fait pas du tout mariage ?) avec une touche de doré histoire de faire un peu princesse…

J’ai quand même tenté le thème vintage récup’ champêtre qui me plaisait beaucoup aussi mais, comme l’a fait remarqué Monsieur Synthé, la musique, c’est vraiment NOUS.

panio et notes

Crédits photo (creative commons) : Geralt

Le plus important : la musique !

La musique étant très importante pour nous, nous avons longtemps réfléchi à qui nous ferions appel pour la gérer le jour J. Nous avons vaguement pensé à préparer une playlist mais nous avions peur des cafouillages et de devoir rester collés à l’ordi. Sans parler de tous les copains qui voudraient y aller de leur chanson sans forcément tenir compte du fait que la mamie de Monsieur Synthé n’aime peut-être pas beaucoup le Black Métal ni les dernières strip-teaseuses chanteuses à la mode… S’est ensuite donc posée la question groupe ou DJ. Nous redoutions le DJ « fête de village » qui se permet de faire des commentaires en plein milieu de l’ouverture du bal ou des blagues douteuses. De même, étant du genre plutôt réservés, les animations extravagantes et la chenille ne nous faisaient pas vraiment rêver. Je n’émets aucun jugement de valeur sur ce type de prestataire. Je dis juste que ça ne nous correspond pas.

Un groupe alors ? Difficile aussi ! Nous avons des goûts musicaux variés mais avec une petite préférence pour l’électro et le métal… Je ne dis pas que nous allons passer que ça au mariage, loin de là ! Mais nous ne nous voyions ni faire appel à un groupe de variété, ni un groupe de métal ! Et ceux qui savent tout faire (bien) sont rares !

Difficile de prendre une décision donc… Jusqu’à ce que nous assistions au mariage d’une amie dont le DJ était absolument génial, ce qui nous a réconciliés avec l’idée de ce type d’animateur. Il a su s’adapter aux envies des mariés et de leurs invités tout en variant les styles de musique. Nous avons donc coché l’option DJ pour la soirée de notre mariage. Et un prestataire de plus !

Et le reste…

On peut dire qu’à ce stade, on avait décidé des principaux protagonistes nécessaires à l’organisation de notre Grand Jour. Restait plus qu’à chercher et concrétiser tout ça. J’ai, au passage, réussi à négocier le Wedding Cake (hiiiii, je suis folle de ces gâteaux venus de nos voisins d’outre-atlantique !) grâce à une dégustation dans un salon de thé toulousain. J’ai également « vendu » la photographe à Monsieur Synthé avec séance engagement, reportage du Jour J et séance Trash the dress/Day after ! (je me demande encore comment j’ai réussi ce coup là… probablement en lui montrant les photos du blog de la photographe).

Ça et la vieille Berline des années 50 pour me conduire à l’église et, ensuite, nous emmener fraichement mariés sur le lieu de la réception (en faisant quelques photos au passage). En revanche, pas de sweet table (mais un équivalent du candy bar…. façon franc-comtoise ! Je t’en reparlerai), pas de vidéaste (soyons raisonnables), pas de wedding planner et tout un tas d’autres petites choses dont j’ai maintenant fait le deuil… jusqu’à ma prochaine idée farfelue ! Parce que c’est pas tout mais il me reste encore 3 mois pour avoir plein de nouvelles idées irréalisables !

Je sais que j’ai énormément de chance parce que, soyons honnêtes, il n’y a pas beaucoup de choses auxquelles j’ai dû renoncer. Même si nous n’avons pas un budget extensible, nos parents nous donnent un coup de main et j’ai changé de poste il y a maintenant 1 an, avec l’augmentation et la prime de salaire qui vont avec. Nous avons donc l’énorme chance de disposer d’un budget nous permettant de réaliser beaucoup d’envies donc, ne pense en aucun cas que je me plains d’avoir dû renoncer à telle ou telle petite chose.

Les grandes lignes du mariage étant posées, je vais maintenant pouvoir te raconter ma chasse aux prestataires. Un des meilleurs moments de l’organisation !
Mais encore une fois, j’adore passer des heures sur internet à chercher la perle rare, rencontrer des gens, discuter de l’organisation du « plus beau jour » de ma vie, de notre vie. Il me tarde maintenant de te raconter la suite ! D’autant que tout ce que je te raconte, c’étaient les débuts de l’organisation… quand je n’étais encore qu’une naïve fiancée toute jeune (je ne parle pas de mon âge hein…) croyant qu’il suffisait de vouloir pour pouvoir. Que s’y prendre un peu plus d’un an à l’avance c’était large… Qu’on se marierait dans l’église de son choix… Ah ah… Ça, c’était avant !

Et toi, comment as-tu procédé pour choisir tes prestataires ? Comment avez-vous décidé quelle cérémonie célébrerait votre engagement devant tous ? As-tu renoncé à beaucoup de choses ?


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



10 commentaires sur “Quel mariage voulons-nous ? – Partie 2”

  • Ha ah ! Le coup du DJ fête de village ! Notre hantise aussi ! Tellement que nous avons finis par réserver le nôtre il y a 2 semaines, soit à peine plus de 2 mois avant le mariage …
    Finalement nous avons aussi trouvé une perle qui accepte sans négociation que l’on oublie certaines « musiques » tradi … et certains jeux aussi …
    Je suis curieuse de la photographe que tu as choisi !? Car même parcours que toi ! Je ne sais pas comment j’ai réussi à vendre à l’Homme cette photographe hors de prix qui nous fait séance d’engagement, reportage et photobouth ! Et le tout de manière exceptionnel au vue de son travail !

    • 2 mois avant?! J’aurais été trop stressée je crois!! C’est une bonne chose que vous ayez trouvé votre bonheur.

      Je vous parle bientôt de la photographe dans une prochaine chronique. A l’heure actuelle, nous n’avons pas encore fait la séance engagement mais le rendez-vous est pris!

  • Je crois que le DJ fête de village c’est la hantise de tous les mariés !!! J’ai confiance en celui que nous avons pris mais on ne saura que le jour même !!!
    J’adore votre thème et les couleurs du mariage qui seront en parfaite adéquation. Vivement que tu nous racontes toutes tes petites aventures !

  • Hum, nous ce sera récup/vintage sur un thème cinéma de base avec aussi de la photo (moi), de la musique (lui) et du vin (nous)…
    Nous avons aussi eu de la chance, de ne pas aimer certains « indispensables » (genre, on ne veut pas de lendemain), qui ont libéré du budget, ce qui nous a permis de faire très peu de concessions réelles…
    Et pour nous, hors de question d’avoir un DJ, donc un groupe jazz pour le VH et un groupe pop rock (mais un peu différent) jusqu’à un peu après le repas… et ensuite playlist…
    Perso le noir et blanc comme couleurs… j’adore !!!

    • 2 groupes! Sympa! Bonne idée les deux styles différents. J’avoue que nous n’y avons pas pensé!

      Pour les couleurs, au début j’ai eu peur que ça fasse trop triste mais en fait j’adore et j’ai hâte de tout mettre en place.

  • Moi avant de me marier je n’avais aucuuune idée de comment on « cherche un DJ », vous oui? Enfin sauf si on a eu une expérience de passer une soirée de folie à un mariage d’une autre et qu’on essaye du coup d’avoir le contact (mais ce n’était pas mon cas).. Du coup nous on a juste contacté le DJ « recommandé » par notre lieu de réception. Mis face à cette énorme « prise de risque », on a décidé de faire une liste de chansons qu’on voulait, hyyyyper détaillée (composée avec amour pendant près d’un moi). Et avec des groupes de chansons différents pour : vin d’honneur – repas – première danse – début de soirée – fin de soirée. En parallèle on avait aussi fait une « liste noire » avec tous les styles de musiques et chansons qu’on détestait (+ précisions de ne pas faire d’interventions, jeux, chenilles et autres farandoles..) Et résultat : la meilleure soirée de notre vie! on avait sélectionné que des musiques super entrainantes et connues et tout le monde a dansé jusqu’à 4h du mat! Et surtout pour nous, c’était super extra vu que c’était uniquement des chansons qu’on adorait 🙂 bref, en cas de panique, ne pas hésiter à détailler par le menu 😉

    • Non, nous non plus on ne savait pas vraiment comment faire! Mais nous avons eu la chance de tomber sur quelqu’un qui nous a tout de suite compris!

      Nous avions aussi pensé à la play list mais nous connaissant, elle n’aurait pas forcément été du goût de tout le monde! Un DJ saura mieux que nous s’adapter à tous et à nous aussi. En plus, connaissant notre côté « control freak », j’avais peur qu’on passe notre soirée derrière l’ordinateur à vérifier ce qui passe….

  • Je me reconnais dans le choix d’une cérémonie à l’église, sans être pratiquante! J’avais envie de faire plaisir à la famille et je trouve les cérémonies laïques souvent très intimes (en tout cas bien trop pour moi).
    Et j’ai hâte d’en voir plus sur votre décoration « musicale ».
    Nous on a un premier rdv par téléphone avec le DJ ce soir et on va donc essayer de bien lui faire comprendre nos attentes et nos envies!

    • C’est tout à fait ce que ressentais Monsieur Synthé! Pour l’instant nous ne regrettons pas notre choix: les personnes plus « traditionnelles » de nos familles apprécient et nous nous sommes bien entendus avec le prêtre.

      Ca s’est bien passé avec votre DJ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *